MontureNikon (Canon et Sony à venir)
Format couvert24x36
Plage focale70-300 mm
Équivalent 24x36 sur capteur APS-C109-465 mm
Ouverture maximalef/4-5,6
Ouverture minimalef/32-45
Distance de mise au point1,5 m
Nombre de lamelles du diaphragme9
Construction17 lentilles en 12 groupes
Éléments spécifiquesLD et XLD
Échelle des distancesoui
Rapport de reproduction1:4
MotorisationUSD (ultrasonique)
StabilisationVC
Dimensions81,5 x 142,7 mm
Diamètre filtre62 mm
Poids765 g
Pare-soleiloui
Étui souplenon

Caractéristiques

Tamron SP 70-300mm F/4-5.6 Di VC USD

Sur les reflex plein format, le télézoom 70-300 mm est le complément idéal au couple boîtier + 24-70 mm. Il est également un bon choix pour les boîtiers APS-C en fidèle compagnon des classiques 18-55 ou 18-70 mm.

Nettement plus abordables, plus légers et moins encombrants que les 70-200 mm f/2,8 constant siglé "pro", les principaux fabricants disposent actuellement dans leur gamme d'un modèle 70-300 mm f/4-5,6 stabilisé.

Le Tamron 70-300 mm f/4-5,6 Di VC USD est la première optique Tamron à disposer d'une motorisation intégrée ultrasonique (USD) qui vient mettre cette optique au même niveau que le Nikkor 70-300 mm f/4,5-5,6 VR (Nikon), le Canon EF 70-300mm f/4-5.6 IS USM ou le Sony 70-300mm f/4.5-5.6 G SSM. Il est intéressant de noter que Sigma ne propose pas encore de modèle équivalent doté d'une motorisation HSM.

Le Tamron 70-300 mm f/4-5,6 Di VC USD est pour l'instant disponible uniquement en monture Nikon et devrait être disponible en monture Canon (on arrive à le dénicher sur internet depuis le mois de décembre) et Sony en ce début d'année 2011.

Outre cette nouvelle motorisation ultrasonique, le télézoom accueille également un système de stabilisation optique VC (Vibration Compensation). La formule optique comprend des lentilles LD (Low Dispersion) et XLD (eXtra Low Dispersion) pour limiter les aberrations chromatiques.

Alors, ce nouveau modèle est-il capable de rivaliser avec les optiques déjà en place ? Réponse dans notre test.

Prise en main

Ce modèle, que nous avons essayé sur un Nikon D700, sera inévitablement confronté au zoom équivalent Nikon. Le télézoom Tamron est plutôt bien construit et les matériaux utilisés sont qualitatifs et assez proches de ceux utilisés par Nikon sur le modèle équivalent. On pourra juste regretter l'absence de joint d'étanchéité présent sur le Nikkor et malheureusement absent sur le modèle Tamron.

70-300 mm f/4-5,6 VC USD test review face au Nikon équivalent

Le Tamron 70-300 mm f/4-5,6 VC USD (gauche) et le Nikon 70-300 mm f/4,5-5,6G VR (droite).

La taille de l'optique est sensiblement équivalente aux modèles équivalents, même le zoom une fois étendu. Le Tamron 70-300 mm f/4-5,6 VC USD mesure environ 15 cm en position grand-angle et environ 19,5 cm en position télé. L'imposant pare-soleil fait grimper la mesure à plus de 29 cm. De fait, tout équipé, le télézoom ne passe pas vraiment inaperçu.

L'imposante bague de zooming du Tamron contraste avec la bague de mise au point (située en arrière) assez étroite (mais toujours plus large que celle du modèle Nikkor). Vous aurez sans doute peu l'occasion de vous en servir, mais dans les cas ou il faut rependre le point, la manipulation n'est pas aisée. Sur nos deux exemplaires de test (et oui...), la bague de zooming était assez fluide jusqu'à 200 mm, focale à partir de laquelle le mouvement devenait trop libre (on passe de 200 à 300 mm sans s'en rendre compte). La mise au point est interne et la lentille frontale ne bouge pas pendant les opérations de l'autofocus. Il est donc possible de fixer sans problème un filtre polarisant sur l'avant de l'optique.

Le 70-300 mm f/4-5,6 VC USD dispose d'une échelle des distances (sous une fenêtre), mais malheureusement aucune indication pour l'échelle hyperfocale.

Tamron 70-300 mm f/4-5,6 VC USD test review tailleTamron 70-300 mm f/4-5,6 VC USD test review tailleTamron 70-300 mm f/4-5,6 VC USD test review tailleLe Tamron 70-300 mm f/4-5,6 VC USD monté sur un Nikon D700 à 70 mm (haut), 300 mm (milieu) et 300 mm avec paresoleil (bas).

Sur le côté, vous retrouverez deux commandes pour activer ou non la mise au point automatique ainsi que la stabilisation optique. Le relief est suffisamment important pour les commandes soient manipulables avec des gants, ce qui n'est pas le cas du modèle Nikon.

Tests mires

Pour les essais en studio, nous avons utilisé le savoir-faire de DxOLabs et nous interprétons les résultats publiés sur DxOMark. Nous nous focaliserons sur les résultats du 70-300 mm f/4-5,6 Di VC USD vissé sur un Nikon D3x.

| |
|
| Centre | 1/3 du champ | 2/3 du champ | bords |

Tamron 70-300 mm f/4-5,6 VC USD piqué au centre

Ce 70-300 m manque clairement d'homogénéité sur toute la plage focale, mais c'est souvent le lot des télézooms grand public. Le centre est bon à 70 mm jusqu'à f/11 (la diffraction amoindrit les résultats au-delà). À pleine ouverture (de f/4 à f/5,6), les images perdent en piqué de manière sensible à partir de 135 mm et régulièrement jusqu'à 300 mm.

Si le centre de l'optique est assez bon de 70 à 135 mm, le piqué diminue également lorsque l'on s'éloigne de celui-ci. Dès le premier tiers de l'image (en partant du centre), le piqué diminue globalement pour toutes les focales. Le phénomène s'accentue en s'éloignant du centre, le bord des images étant un peu décevant.

Bien sûr, il est intéressant de comparer le Tamron au modèle Nikon actuel, le 70-300 mm f/4,5-5,6G VR.

| |
|
| Centre | 1/3 du champ | 2/3 du champ | bords |

Nikkor 70-300 mm f/4,5-5,6 G VR

Au centre de l'image, le modèle Nikon s'avère de meilleure qualité sur pratiquement toute la plage focale (de 70 à 300 mm). Certes le Nikkor est légèrement moins lumineux (f/4,5 contre f/4), mais la différence est pour le moins marginale. De 100 à 300 mm, les deux optiques sont assez proches, le Nikon gardant une légère avance au centre de l'image. À 300 mm, le modèle Nikkor s'avère globalement plus performant, notamment à f/5,6.

Sur Nikon D3x (24 Mpx), le Tamron offre une prestation honnête, mais en léger retrait par rapport au modèle équivalent Nikkor.

Avec un capteur APS-C

Avec le capteur APS-C 12 Mpx du D300s, pratiquement aussi exigeants que le plein format du D3x (la taille des photodiodes est d'environ 5,42 µm), les résultats sont pratiquement similaires avec globalement les mêmes défauts. Il sera vraiment intéressant de vérifier les résultats du 70-300 mm avec le nouveau capteur 16 Mpx du Nikon D7000. Une affaire à suivre donc.

Petite comparaison entre amis...

Difficile de comparer réellement le Tamron 70-300 mm testé sur un Nikon D3x (le modèle sera aussi disponible en monture Canon et Sony) avec les principaux concurrents des marques que sont le Canon EF 70-300 mm IS USM et le Sony 70-300 mm SSM.

| |
|
| 70 mm | 100 mm | 200 mm | 300 mm |

Tamron 70-300 mm f/4-5,6 VC USD piqué au centre

Mais les mesures réalisées par DxO permettent néanmoins d'avoir une bonne idée des performances du Tamron par rapport aux autres modèles. Nous avons choisi de comparer les résultats pour une ouverture constante à f/5,6. À 70 mm, le piqué au centre est globalement identique, mais le Sony se démarque avec une meilleure homogénéité. À 100 mm, les optiques sont assez proches et à 200 mm, c'est le Canon qui domine avec un meilleur piqué au centre. À 300 mm, le Canon est également meilleur sur tout le champ.

Distorsion

Tamron 70-300 mm f/4-5,6 VC USD test review distorsion

La distorsion, qu'elle soit en barillet (grand-angle) ou en coussinet (au-delà de 70 mm), n'est pas réellement un problème. Dans les scènes de la "vraie vie", les déformations géométriques seront à peine perceptibles, même sur des images comportant des lignes droites.

Vignetage

Tamron 70-300 mm f/4-5,6 VC USD test review vignetage sur 24x36

Bien visible sur capter plein format à pleine ouverture (notamment de 70 à 135 mm), l'obscurcissement des bords devient négligeable au-delà de f/5,6 et invisible à f/8.

Tamron 70-300 mm f/4-5,6 VC USD test review vignetage APS-C

Les capteurs APS-C sont moins sensibles au vignetage. Les mesures réalisées sur un Nikon D300s montrent que le problème est tout bonnement absent.

Aberrations chromatiques

Tamron 70-300 mm f/4-5,6 VC USD test review aberrations chromatiques

Le graphique parle de lui-même ! Les aberrations chromatiques latérales ne sont pas vraiment un problème avec le D3x et le phénomène est pratiquement invisible.

Stabilisation optique

Pour mesurer les performances de la stabilisation optique, nous réalisons une série de 10 clichés à différentes vitesses avec la stabilisation optique activée. Ensuite, nous utilisations le logiciel DxO Analyser pour déterminer de manière impartiale le nombre de photos nettes et floues. Le Tamron 70-300 mm f/4-5,6 équipé du système VC se montre très convaincant.

Tamron 70-300 mm f/4-5,6 VC USD test review stabilisation

Pour nos tests, nous avons positionné l'optique à 200 mm. Normalement, la vitesse limite théorique est donc de 1/focale soit 1/200 s. A cette vitesse, le taux d'images nettes est d'ailleurs de 100% avec la stabilisation optique. Même au 1/13 s (soit 4 IL en dessous de la limite théorique), le taux d'images acceptables est encore impressionnant.

Néanmoins, la stabilisation optique a un petit défaut : elle est bruyante. La mise en route des moteurs ne passe pas inaperçue, notamment si vous êtes en train de filmer. Sur ce plan, la stabilisation optique du Nikon VR est beaucoup plus discrète.

Tests terrain

Autofocus

Le 70-300 mm f/4-5,6 VC est équipé, enfin, d'une motorisation ultrasonique baptisée USD (Ultra Sonique Drive). Une excellente nouvelle donc, qui permet à la marque de combler une lacune importante face aux principaux concurrents.

Cette motorisation est-elle à la hauteur de notre (longue) attente. Lors de la période d'essai, j'ai plutôt apprécié la réactivité de l'autofocus qui est très proche de celle du Nikkor 70-300 mm f/4,5-5,6G VR. Des tests en studio montrent par ailleurs que la latence de mise au point est pratiquement identique, soit 0,7 s.

Temps de mise au point Tamron 70-300 mm f/4-5,6 VC USD.

Temps de mise au point Nikkor 70-300 VR.

C'est à peine si le moteur USD est plus bruyant que le SWM de Nikon. Sur ce point, Tamron se hisse facilement à la hauteur des concurrents.

Distorsion

Comme nous l'avons mesuré en studio, la distorsion est bien gérée par le télézoom que vous placiez la focale à 70 ou 300 mm. De plus, la fiable distorsion sera aisément corrigée à l'aide d'un logiciel spécialisé. g

Vignetage

L'assombrissement des bords est bien contrôlé. Le vignetage est visible à pleine ouverture sur pratiquement toute la plage focale, mais reste modéré. Au-delà de f/5,6, il est presque imperceptible sur des clichés classiques.

Vignetage à 70 mm : f/4 (gauche) et f/5,6 (droite).

Flare

Le flare est un problème récurrent sur les optiques lorsque la source lumineuse est dans le champ. Le 70-300 mm n'échappe pas aux reflets malgré la présence d'un magnifique pare-soleil. Toutefois, le phénomène reste assez limité et il faut chercher les exemples les plus complexes à gérer (soleil ou source lumineuse directement dans le champ) pour voir le flare.

Perte de contraste à gauche et reflets lumineux et images fantômes à droite. Si dans les pires conditions le flare est visible, mais reste bien maîtrisé dans des situations plus classiques.

Franges colorées

Les franges colorées sont peu visibles sur les clichés que nous avons réalisés pendant notre période de test. En cherchant bien et à 100% sur écran, il est possible de dénicher quelques cas, mais vraiment rien de dramatique. Il faut dire que le Nikon D700 corrige (en partie) à la volée ce problème, mais même sur les fichiers bruts, les franges se font discrètes.


Quelques exemples, discrets, de franges colorées (détail à 100% des images). Sur un fichier brut sans traitement en haut et sur un JPeg en bas.

Exemples de photos

Galerie d'images réalisées avec un Nikon D700 (12Mpx).

Ce paysage classique à 70 mm (le 70-300 mm n'est pas réellement une optique pour le paysage) permet de mettre en évidence la faiblesse des bords des images.

Tamron SP 70-300 mm f/4-5,6 Di VC USD exemple 1

À 300 mm et dans certains conditions, il est possible de noter quelques traces d'aberrations chromatiques.

Tamron SP 70-300 mm f/4-5,6 Di VC USD exemple 3

A gauche, une image volontairement flou pour mettre évidence le bokeh. Le diaphragme à neuf lamelles donne circulaire donne de jolis résultats.

Tamron SP 70-300 mm f/4-5,6 Di VC USD exemple 4
Tamron SP 70-300 mm f/4-5,6 Di VC USD exemple 2

Vous noterez quelques traces de franges dans les branches en haut de l'image, mais globalement sur cette scène, le 70-300 mm de Tamron délivre une belle qualité d'image au grand-angle.

Tamron SP 70-300 mm f/4-5,6 Di VC USD exemple 5

Deux autres détails du château. Les pierres et les tuiles permettent de mettre en avant les qualités de l'optique avec dans les deux cas un bon rendu des détails.

Tamron SP 70-300 mm f/4-5,6 Di VC USD exemple 7
Tamron SP 70-300 mm f/4-5,6 Di VC USD exemple 8
Tamron SP 70-300 mm f/4-5,6 Di VC USD exemple 10
Tamron SP 70-300 mm f/4-5,6 Di VC USD exemple 9
Tamron SP 70-300 mm f/4-5,6 Di VC USD exemple 11

Un exemple de flare à gauche. Les conditions lumineuses sont difficiles et malgré la présence d'un traitement de surface des lentilles et d'un pare-soleil, le flare est nettement visible. A droite, l'image est volontaire sous-exposée pour pour renforcer l'impact de la montagne dans un ciel très dense.

Tamron SP 70-300 mm f/4-5,6 Di VC USD exemple 13
Tamron SP 70-300 mm f/4-5,6 Di VC USD exemple 12

Verdict

Tamron SP 70-300mm F/4-5.6 Di VC USD

Doté d'une belle fabrication et de performances optiques intéressantes à la fois avec un capteur plein format 24x36 et un capteur APS-C, le Tamron 70-300 mm f/4-5,6 VC USD pourrait convaincre les photographes équipés en Nikon. La stabilisation optique fonctionne à merveille et la motorisation ultrasonique USD n'a rien à envier aux modèles concurrents. Globalement, le 70-300 mm VC USD est une réussite.

Toutefois, les performances optiques sont assez proches (en très léger retrait) de l'équivalent dans la gamme Nikon, le Nikkor 70-300 mm f/4,5-5,6G VR pour finalement un prix voisin (un peu plus de 40 euros chez certains revendeurs). Au final, le Tamron ne se démarque sans doute pas suffisamment du Nikkor pour séduire un nikoniste.

Face à la concurrence

| |
|
| Nikon 70-300 mm f/4,5-5,6G VR | [tab_prix2(Nikon,70-300 mm f4-5.6G VR,1,755,id_shopping,0,0,0)] |

Nikon 70-300 mm f/4,5-5,6G VR

Formule optique proche, finition équivalente, performances optiques similaires, motorisation ultrasonique, stabilisation optique, prix...Les deux optiques sont finalement trop proches pour qu'un nikoniste se laisse tenter par le 70-300 mm Tamron.

| |
|
| Canon 70-300 mm f/4,5-5,6 IS USM | [tab_prix2(Canon,EF 70 - 300 mm IS USM,1,756,id_shopping,0,0,0)] |

Canon 70-300 mm f/4-5,6 IS USM

Le 70-300 mm "made in Canon" n'est finalement guère plus cher que son homologue Tamron. Avec une meilleure qualité optique et la griffe de la marque rouge, le télézoom Canon reste sans doute la meilleure affaire.
| |
|
| Sigma 70-300 mm f/4-5,6 OS | [tab_prix2(Sigma,70-300 mm f4-5.6 OS,1,757,id_shopping,0,0,0)] |

Sigma 70-300 mm f/4-5,6 OS

Avec l'absence, notable, de la motorisation ultrasonique sur le 70-300 mm de Sigma, la marque perd définitivement du terrain face à Tamron et aux modèles des marques (Canon, Nikon et Sony). Il ne reste que le prix attractif pour convaincre.
| |
|
| Sony 70-300 mm f/4,5-5,6 SSM | [tab_prix2(Sony,70-300 f4.5-5.6 SSM,1,758,id_shopping,0,0,0)] |

Sony 70-300 mm f/4,5-5,6 SSM

Le modèle Sony est assez cher pour une prestation finalement assez proche du modèle Tamron. Les possesseurs d'Alpha 900 et 850 pourront donc être tentés par ce modèle, même si la stabilisation optique perd ici de son intérêt. D'ailleurs la version Sony n'est pas estampillée VC et ne dispose pas de la stabilisation optique. Dommage, car la visée aurait pu gagner en confort.

Merci à Geek-Trend pour le prêt de l'optique.

+
  • Très bon système de stabilisation optique
  • Performances optiques correctes
  • Motorisation ultrasonique appréciable
  • Belle qualité de finition
  • Pas de joint d'étanchéité
  • Stabilisation optique bruyante (pb lors de l'enregistrement vidéo)
  • Autofocus moins réactif que le modèle équivalent chez Nikon
Renaud Labracherie

Rédacteur en chef de Focus Numérique. Grand évangéliste du RAW. Ses publications 

Les prix
Tamron SP 70-300 mm f/4-5,6 Di VC USD
Il n'y a actuellement aucune offre.