Monture- Pentax KAF3
Format couvert- APS-C
Plage focale- 18-135 mm (76-11,9 °)
Équivalent 24x36 sur capteur APS-C- 27,5-207 mm
Ouverture maximale- f/3,5-5,6
Ouverture minimale- f/22-38
Distance de mise au point- 0,4 m
Nombre de lamelles du diaphragme- 7
Construction- 13 éléments en 11 groupes
Éléments spécifiques- élément asphérique
Échelle des distances- non
Rapport de reproduction- 0,24x
Motorisation- AF DC (Direct Current Motor)
Stabilisation- non
Dimensions- 7,6 x 7,6 cm
Diamètre filtre- 62 mm
Poids- 405 g
Pare-soleil- oui
Étui souple- non (option)

Caractéristiques

Pentax 18-135 mm f/3,5-5,6 test review avis

Le 18-250 mm n'étant plus au catalogue depuis maintenant presque 2 ans, le nouveau 18-135 mm arrive à point nommé pour prendre la place de l'optique transstandard pour capteur APS-C.

Malgré une plage focale largement plus réduite que son "prédécesseur", le 18-135 mm, équivalent à 28-207 mm, présente quelques nouveautés plutôt intéressantes. Ainsi, l'optique est équipée aux endroits stratégiques (bague zooming, bague mise au point et monture) de joints d'étanchéité. En outre, ce transstandard est équipé d'une nouvelle motorisation AF DC (Direct Current Motor) pour une mise au point rapide et silencieuse.

Au niveau de la formule optique, nous trouvons 13 éléments pour 11 groupes avec des éléments asphériques pour meilleure compacité et une meilleure gestion des aberrations chromatiques sphériques.

Prise en main

Pentax 18-135 mm test review dimensions grand-anglePentax 18-135 mm test review dimensions téléPentax 18-135 mm test review dimensions télé avec paresoleil

Pentax smc 18-135 mm à 18 mm (gauche), 135 mm (milieu), 135 mm plus parasoleil (droite).

La nouvelle optique Pentax est plus agréable à prendre en mains. En position grand-angle, le 18-135 mm Pentax est assez ramassé et finalement peu encombrante, même par rapport au très classique 18-55 mm.

Pentax 18-135 mm test review dimensions grand-anglePentax 18-135 mm comparaison 18-55 mmLe Pentax 18-135 mm et 18-55 mm en position 18 sur un K-5.

Naturellement, en position télé, le 18-135 mm est nettement plus encombrant (le 18-55 mm fait exactement la même taille à 18 et 55 mm).

La construction de l'optique est de bon aloi et le liseré vert, synonyme de fabrication tout temps, rassure. Au niveau de la monture, on note la présence d'un joint étanchéité qui vient s'écraser lors de la fixation de l'optique. La bague de zooming est imposante et son mouvement est ample et fluide. Nous n'avons pas noté de point "dur" sur notre exemplaire de test. La bague de mise au point est par contre assez étroite et placée à l'arrière (contrairement au 18-55 mm). La motorisation DC et le Quick Shift permettent une retouche du point permanente. Un bon point, mais sur le terrain, la bague se révèle très petite et difficile à manipuler. On fera donc confiance au système AF.

Le 18-135 mm f/3,5-5,6 est assez dépouillé : pas d'échelle des distances, pas de commutateur pour passer d'un mode autofocus à un mode manuel. Sur cet aspect, l'optique Pentax offre le minimum.

Tests mires

Pour nos essais en studio, nous avons vissé le smc 18-135 mm f/3,5-5,6 WR sur un Pentax K-5. Le capteur CMOS 16 Mpx est actuellement le plus exigeant sur la gamme Pentax (4,75 µm).

Piqué

Pour la mesure de piqué, nous utilisons la mire à points DxO couplée au logiciel d'analyse.

Au grand-angle et sur le K-5, l'optique donne de très bons résultats au centre avec le meilleur score à f/4. Au-delà, nous notons une petite baisse des performances probablement due à la diffraction. La périphérie des images est toutefois largement en retrait notamment à pleine ouverture. Il faudra fermer à f/5,6 pour retrouver une assez bonne homogénéité.

À 35 mm, les résultats sont excellents et l'optique gagne en uniformité sur le champ. La diffraction est toujours là avec une baisse des performances au-delà de f/5,6.

À 70 mm, l'optique perd très légèrement et globalement en piqué. Mais la différence est négligeable et au final l'optique présente un excellent piqué au centre de f/5,6 à f/16. La périphérie est un peu "molle" à f/5,6 et il conviendra de fermer d'un cran ou deux si les conditions le permettent pour gagner en homogénéité.

C'est bien sûr au télé que l'on attend le 18-135 mm. Au centre, le piqué reste très bon (en léger retrait par rapport aux autres focales), mais c'est surtout la périphérie qui "souffre" un peu tout en restant correcte.

Distorsion

À 18 mm, la distorsion est facilement visible. Nos mesures montrent une déformation en barillet de l'ordre de 2,88% ce qui reste important.

Pentax 18-135 mm f/3,5-5,6 distorsion à 18 mm

Dès 35 mm, la distorsion s'inverse et l'on note une petite déformation en coussinet. Celle-ci est assez légère (1,4%). Seul un oeil exercé pourra déceler cette déformation sur une scène de la vraie vie sans véritables repères visuels.

Pentax 18-135 mm f/3,5-5,6 distorsion à 18 mm

Sur le reste de la plage focale (35-135 mm), la distorsion en coussinet est peu gênante.

Vignetage

Au grand-angle, le vignetage est assez marqué avec un assombrissement des coins d'environ 1 IL à pleine ouverture. Il faudra fermer à f/5,6 pour gagner en homogénéité. Le vignetage n'est toutefois pas totalement absent. En passant à 36 mm, le vignetage devient quasiment imperceptible. Celui-ci redevient un peu visible à partir de 70 mm et au télé (135 mm) à f/5,6 pour disparaître en diaphragmant.

Pentax 18-135 mm vignetage

Évolution du vignetage en IL en fonction de la focale et de l'ouverture.

Tests terrain

Autofocus

Le 18-135 mm de Pentax bénéficie d'une nouvelle motorisation DC (Direct Current Motor) normalement plus rapide et plus silencieuse que la motorisation classique (intégrée au boîtier). Durant nos tests, nous n'avons pas noté d'amélioration au niveau de la réactivité. Par contre, le "bruit" de fonctionnement est différent. Dire que l'autofocus est silencieux serait mentir, mais le grésillement est effectivement moins perturbant. Le 18-135 mm reste toutefois assez loin de la douceur d'une motorisation ultrasonique maison (SDM).

Pentax 18-135 mm enregistrement AF
Vous pouvez cliquer sur l'image ci-dessus pour écouter l'enregistrement sonore du 18-135 mm DC.

Pentax 18-55 mm enregistrement AF
Vous pouvez cliquer sur l'image ci-dessus pour écouter l'enregistrement sonore du 18-55 mm.

Distorsion

Au grand-angle, la distorsion en barillet est facilement visible sur des clichés de la "vraie vie". À partir de 35 mm et jusqu'à 135 mm, le problème devient moins sensible.

Pentax 18-135 mm distorsion grand-angle
Aperçu des distorsions au grand-angle 18 mm.

Vignetage

A 18 mm, le vignetage est clairement visible (1 IL mesuré) sur les scènes de la vie courante. Il faudra fermer à f/5,6 pour qu'il devienne plus négligeable. Aux autres focales, le problème est moins sensible.

Exemple de vignetage au grand-angle (18 mm f/3,5 à gauche) et à 36 mm à f/4,5 (droite).

Franges colorées

Au grand-angle, les aberrations chromatiques latérales sont faciles à mettre en évidence sur les sujets contrastés. En zoomant un peu, celles-ci diminuent un peu sans toutefois disparaître complètement.

Pentax 18-135 mm franges colorées Un exemple d'aberrations chromatiques latérales au grand-angle (détail à 100%).

aberrations chromatiques longitudinales exemple
Un exemple d'aberrations chromatiques longitudinales au grand-angle (détail à 100%).

Pentax 18-135 mm télé franges coloréesAutre exemple de franges colorées au télé 135 mm (détail à 100%).

Raw et correction automatique

Les reflex Pentax récents disposent d'options pour corriger automatiquement et à la volée certains des problèmes évoqués (distorsion, vignetage, aberrations chromatiques). Ces options ralentissent toutefois le fonctionnement des reflex (la rafale n'est plus véloce sur le K-7 notamment) et les opérations ne corrigent pas complètement les problèmes, notamment au niveau des aberrations chromatiques.

Exemples de photos

Une "belle" photo de mur pour mettre en évidence les faiblesses de l'optique au grand-angle : vignetage, piqué moyen dans les angles, distorsion. Toutes les photos proviennent d'un reflex Pentax K-5 (16 Mpx).

Pentax smc 18-135 mm f/3,5-5,6 exemple 2

Même image, mais en fermant un peu le diaphragme (f/4). Le mur reprend un peu de tenu !

Pentax smc 18-135 mm f/3,5-5,6 exemple 3

Nous poursuivons en fermant un cran de plus le diaphragme. Le vignetage disparait presque complètement et le piqué est bien meilleur.

Pentax smc 18-135 mm f/3,5-5,6 exemple 4

Nous sommes désormais à f/8, l'image gagne encore en qualité.

Pentax smc 18-135 mm f/3,5-5,6 exemple 5

Une photo d'arbre pour mettre en évidence les problèmes d'aberrations chromatiques. Sur les branches en périphérie de l'image, nous noterez facilement les franges colorées.

Pentax smc 18-135 mm f/3,5-5,6 exemple 6
Pentax smc 18-135 mm f/3,5-5,6 exemple 8
Pentax smc 18-135 mm f/3,5-5,6 exemple 7
Pentax smc 18-135 mm f/3,5-5,6 exemple 9
Pentax smc 18-135 mm f/3,5-5,6 exemple 10

Cliché réalisé à 18 m : distorsion, aberrations chromatiques sont bien visibles sur le JPeg (aucune correction appliquée par le boîtier). En dessous, la même image corrigée avec Pentax Camera Utility 4. Si certains défauts sont bien rectifiés (vignetage, distorsion), d'autres restent problématiques (aberrations chromatiques).

Pentax smc 18-135 mm f/3,5-5,6 exemple 11
Pentax smc 18-135 mm f/3,5-5,6 exemple 12

Verdict

Pentax 18-135 mm f/3,5-5,6 test review avis

Avec la disparition du 18-250 mm du catalogue de Pentax, il manquait un véritable transstandard dans la panoplie du parfait pentaxiste. Le smc DA 18-135 mm f/3,5-5,6 WR vient donc combler une véritable lacune. Pour autant, faut-il immédiatement craquer pour ce modèle ?

Avec notre Pentax K-5 (16 Mpx, APS-C), l'optique souffre d'une position grand-angle (18 mm) assez moyenne. Le centre est bon, mais la périphérie de l'image manque clairement de précision. La distorsion est marquée, le vignetage bien visible tout comme les aberrations chromatiques. Un tableau guère engageant.

En zoomant un peu, l'optique gagne classiquement en homogénéité (à f/4,5 la périphérie reste un peu molle...). La distorsion et le vignetage deviennent anecdotiques. En poussant un peu plus le zoom (70 mm) le gain est marginal. L'optique manque toujours de piqué en périphérie à pleine ouverture (f/5,6) et le vignetage est encore un peu visible. À 135 mm, le centre reste bon, mais les bords manquent vraiment de piqué.

Optiquement, le 18-135 mm de Pentax déçoit un peu donc. On appréciera toutefois la construction tout temps et la nouvelle motorisation qui, si elle n'est finalement pas vraiment plus rapide, s'avère un peu plus discrète.

Face à la concurrence

| |
|
| Sigma 18-125 mm f/3,8-5,6 HSM pour Pentax | [tab_prix2(Sigma,Sigma 18-125 mm Pentax,1,787,id_shopping,0,0,0)] |

Dans la gamme des zooms transstandards, les 18-135 mm sont d'excellents compromis entre les objectifs de kits souvent un peu courts (18-55 mm) et les 18-250 / 270 mm parfois trop encombrants. Hormis le 18-125 mm f/3,8-5,6 de Sigma, la concurrence dans le domaine est finalement assez pauvre. Nous n'avons pas testé le modèle Sigma, mais les essais de nos confrères auraient tendance à placer l'optique Sigma un peu devant le 18-135 mm de Pentax. En outre, le modèle Sigma est moins cher.

| |
|
| Pentax 17-70 mm f/4 SDM | [tab_prix2(Pentax,Pentax 17-70 mm f4,1,786,id_shopping,0,0,0)] |

Une alternative pourrait également consister à opter pour le 17-70 mm f/4 de Pentax (d'excellente qualité et motorisation ultrasonique SDM) pour un prix sensiblement équivalent. Certes, la plage focale n'est clairement pas aussi large, mais vous gagnerez facilement en qualité d'image. Encore et toujours une histoire de compromis...

+
  • Bon piqué au centre des images
  • Motorisation DC un peu plus discrètre
  • Construction tout temps (WR : Weather Resistant)
  • Plage focale intéressante (27,5 mm au 207 mm eq. 24x36)
  • Retouche permanente du point (Quick Shift Focus)
  • Aberrations chromatiques marquées au grand-angle
  • Piqué décevant en périphérie quel que soit la focale
  • Vignetage visible au grand-angle et pleine ouverture (-1 IL)
  • Motorisation DC guère plus rapide que la motorisation du boîtier
  • Bague de mise au point petite et mal placée (proche du boîtier)
Renaud Labracherie

Rédacteur en chef de Focus Numérique. Grand évangéliste du RAW. Ses publications 

Les prix
Pentax smc 18-135 mm f/3,5-5,6
Il n'y a actuellement aucune offre.