Toujours fort agréablement surpris par la qualité de vos photos, nous avons décidé, à la demande de certains d'entre vous, de donner plus de place aux conseils et un peu moins aux félicitations. En avant pour une nouvelle mouture de notre VPNC !

Comme à l'accoutumée, nous vous proposons trois catégories :

  • • Les tops qui correspondent à nos photos coups de cœur, sur lesquelles nous estimons qu'aucun travail de retouche ou de composition n'est nécessaire ;
  • • les presque tops, soit des photos qui ont un réel potentiel, mais auxquelles il manque un petit quelque chose pour figurer parmi nos coups de cœur ;
  • • et les encore un effort qui montrent un choix intéressant de la part du photographe, mais méritent encore un peu de travail de composition ou de positionnement par rapport au sujet.

Évidemment, nous n'avons pas la science infuse et nos choix sont avant tout personnels. Nous tentons d'être les plus équitables et les plus sincères possible. Rappelons aussi que Vos photos, nos conseils n'est pas une compétition, encore moins un concours : ce n'est pas parce que votre photo ne figure pas dans la sélection du mois qu'elle n'est pas retenue ; il nous faut faire des choix… Ceci étant, elle pourra être publiée plus tard. Dans tous les cas, cette rubrique est la vôtre : nous sommes là pour partager vos images, vous conseiller et vous aider à progresser.

Place à vos images !

Les tops !

Martin Frisch

Ours BW  Photo : Martin Frisch

Martin nous livre ici un beau portrait d'ours brun. Pour le créer, il a utilisé une focale de 105 mm et une vitesse d'obturation de 1/500 s Hormis la distance relativement faible du sujet qui en dit long sur les risques pris par le photographe pour réaliser cette image, on remarque la maîtrise du traitement noir et blanc. Le contraste et l'accentuation sont parfaitement contrôlés, donnant ainsi un côté très réaliste à la prise de vue. Le diaphragme à f/4,5 permet une profondeur de champ qui s'adapte parfaitement au sujet, mettant l'accent sur la tête de la bête. Bravo !

Nicolas Salva

Road trip en Suède Photo : Nicolas Salva

Dans un tout autre style, épuré et reposant celui-là, Nicolas nous propose un paysage suédois. Réalisée avec un Canon 500D, cette image bénéficie d'un cadrage étudié où les rochers sont judicieusement placés sur un côté, laissant au spectateur la possibilité de poser son regard au loin dans l'autre partie de l'image. Nicolas a bénéficié d'une belle lumière qu'il a su mettre à profit. Nul besoin dans ce cas d'effets ou de retouches excessives.

Éric Furlan

Portrait à la sauvette dans le métro de Tokyo Photo : Eric Furlan

Éric aime les photos prises dans les transports en commun, le noir et blanc et les vues panoramiques de Paris. C'est en tout cas ce que l'on peut voir sur son compte Flickr. Pour les adeptes des photos de métro, nous ne saurions trop leur conseiller d'aller jeter un œil en librairie sur la réédition du livre de Bruce Davidson, Subway. Cet ouvrage donne une idée de l'ambiance des années 1970-80 dans le métro new-yorkais, et cela vaut le détour ! Ceci dit, la photo d'Éric est excellente par son cadrage et sa composition. Grâce à son équivalent 28 mm, il a pu capter l'attitude de cinq passagers tout à leurs occupations. Bien joué !

Étienne Estebe

Dans notre bulle Photo : Etienne Estebe

Retournons cette fois à une scène plus simple et néanmoins réussie. Étienne a su se positionner – et sans doute être patient – pour capter les personnages qui l'intéressaient au bon moment. À la fois symbolique et originale, cette photo nous donne à penser sur la façon de réussir nos photos : trouver un point de vue, savoir attendre le bon moment et déclencher. Une méthode ancienne, mais efficace.

Les presque tops

Xavier Delion

Guiyang, Guizhou, China Photo : Xavier Delion

Magnifique scène de rue chinoise capturée par Xavier. L'expression de la petite fille, le travail de la dame : tout est là pour nous faire partager leur quotidien. Il a sans doute fallu du temps et un certain sens de l'observation à notre photographe pour capturer cette scène. Un unique petit détail… et certains diront que c'est du pinaillage, sans doute avec raison : nous aurions peut-être aimé que le cadrage soit effectué quelques centimètres plus bas pour attraper en entier le plateau qui se trouve aux pieds de la petite fille.

Mériadec Le Pabic

Aarhus, deux hommes à chapeau contemplant la vue Photo : Mériadec Le Pabic

Réalisée au Danemark dans la ville d'Aarhus, cette prise de vue nous a plu tout d'abord par sa composition. Les personnages semblent presque naturellement bien placés. Si l'on pense à la fameuse règle des tiers, Mériadec a su cadrer comme il fallait. Mais c'est aussi le contre-jour et ces individus en ombres chinoises qui mettent en valeur le choix du photographe. Le noir et blanc est bien géré, même si en observant l'histogramme de la photo, on se rend compte qu'il aurait été convenable d'éclaircir un peu pour optimiser le rendu.

Bruno Scoazec

Photo décalée réalisée pour une famille, inspirée des métiers, passions, peurs....de chacun des membres Photo : Bruno Scoazec

Bravo à Bruno pour cette performance : mettre en scène une famille entière, qui plus est avec quelques trucages. Ce n'était vraiment pas évident à mettre en place ! Même si l'on voit bien que l'humour est au rendez-vous et qu'on imagine bien tout ce beau monde rire en réalisant la prise de vue, il n'empêche que le cycliste ne doit pas forcément être en équilibre stable, que le chien n'a pas obligatoirement apprécié de se faire suspendre… Bref, sans doute pas facile. On imagine bien également que cette prise de vue a pu être réalisée en plusieurs fois en conservant l'appareil exactement au même emplacement sur un trépied, et que les différentes scènes ont ensuite été recollées sur l'ordinateur. Après avoir constaté tant d'efforts de la part du photographe, et aussi certainement des sujets photographiés, il est difficile de critiquer. Nous tenterons tout de même un avis fort subjectif : n'aurait-il pas été judicieux d'enlever un certain nombre d'éléments du cadrage pour que l'œil du spectateur se concentre davantage sur les personnages ? Par exemple, les tableaux accrochés sur les murs ou la télévision n'auraient-ils pas pu être enlevés ?

Florian Falcucci

Japan Monkey Photo : Florian Falcucci

Est-il possible de ne pas sourire en voyant cette photo ? Florian a travaillé au 140 mm avec une sensibilité à 2 000 ISO pour être sûr de ne pas subir le flou de bougé, sans doute. La seule chose qui puisse déranger est certainement le recadrage non homothétique au format original.

Atef Ouni

I love you Photo : Atef Ouni

L'idée de cette photo est excellente, une preuve supplémentaire que le fameux “instant décisif” a de beaux jours devant lui. Atef a attendu qu'il se passe quelque chose dans son viseur alors que ce qui l'intéressait a priori était ce graffiti sur le côté droit de l'image puisqu'il a intitulé cette photo I love you. Justement, le passage du personnage vêtu de rouge rappelle la couleur des lettres sur le mur. Le hasard a bien fait les choses et Atef a su capturer ce moment. Seul problème sur le fichier que nous avons reçu, la luminosité. Un simple coup de niveaux sous Photoshop et le tour est joué. Un conseil : si vous n'êtes pas sûr de la luminosité de votre écran, fiez-vous davantage à l'histogramme.

I love you Photo : Atef Ouni

Encore un effort !

Thomas Thentz

Cascade de Kolugljúfur, Islande, Août 2017 Photo : Thomas Thentz

Thomas nous explique qu'il a réalisé cette photo lors d'un passage en Islande en plein tour du monde et que, du coup, les possibilités de traitement étaient limitées. Cette cascade de Kolugljúfur valait la peine d'être immortalisée. Thomas a d'ailleurs choisi un cadrage convenable et a fait le choix d'une pose longue (1/6e de seconde). Le hic, nous l'aurons tous remarqué, se trouve dans la surexposition de la partie supérieure de l'image. Pour bien faire, le plus simple aurait été d'attendre que la cascade soit totalement dans l'ombre ou, au contraire, que le soleil la baigne intégralement.

David Luck

De feuille à feuilles Photo : David Luck

Jouer avec les reflets et la profondeur de champ, en voilà une bonne idée ! C'est d'ailleurs un bon départ pour les photos de nature qui peuvent parfois tourner au banal si l'on n'a pas ce type d'accroche. Les déformations sur les bords du reflet sont les bienvenues et donnent un aspect onirique à l'image. Il manque peut-être au cliché de David un quelconque élément au centre de ce reflet qui puisse attirer notre attention : un oiseau, un fruit, une fleur, etc. Cela dit, l'intention est bonne et il est toujours utile d'expérimenter !

Merci encore à toutes et à tous d'avoir participé. À très bientôt pour un nouveau Vos photos, nos conseils !

Précédemment dans Vos photos, nos conseils

Martin Barzilai

Photographe professionnel, il s’intéresse aux problématiques politiques, sociales et environnementales. Il enseigne la photographie à Paris et l'a également enseignée à Barcelone, Montevideo et Buenos Aires. Ses publications 

Contenus sponsorisés