Un magnifique pic enneigé, de la photo d'architecture, de sport et de nu... Voici ce qui se profile pour les résultats du "Vos photos, nos conseils" du mois de mai. Avant d'entrer dans le vif du sujet, nous avons un changement à vous signaler : votre humble conseiller a changé. David Lefèvre est parti vers d'autres horizons — mais il reste près de nous, rassurez-vous — et Martin Barzilai lui succède avec joie. Nous continuons quoi qu'il en soit sur le même principe et nous vous remercions une fois de plus pour vos participations !

Nous vous proposons comme à l'accoutumée trois catégories :
– les "tops", qui correspondent à nos photos coups de cœur et sur lesquelles nous estimons qu'aucun travail de retouche ou de composition n'est nécessaire ;
– les "presque tops", qui ont un réel potentiel, mais auxquelles il manque un petit quelque chose pour figurer parmi nos coups de cœur ;
– et les "encore un effort", qui montrent un choix intéressant de la part du photographe, mais méritent encore un peu de travail au niveau de la composition ou de leur positionnement par rapport au sujet.

Évidemment, nous n'avons pas la science infuse et nos choix sont personnels. Nous tentons d'être les plus équitables et les plus sincères possible. Rappelons aussi que "Vos photos, nos conseils" n'est pas une compétition, encore moins un concours : ce n'est pas parce que votre photo ne figure pas dans la sélection du mois qu'elle n'est pas retenue ; il nous faut faire des choix, mais elle pourra être publiée plus tard... Dans tous les cas, cette rubrique est la vôtre : nous sommes là pour partager vos images, vous conseiller et vous aider à progresser.

Place à vos images !

Les tops !

Vladimir Katchadourian

Aiguille du Plan - Photo : Vladimir Katchadourian

Cette photo de l'aiguille du Plan, dans le massif du Mont-Blanc, a sans aucun doute quelque chose de magique. C'est bien entendu le point de vu aérien qui donne de la force à cette image. Mais c'est aussi le choix du cadrage : le pic n'est pas centré et cela donne un certain dynamisme à l'ensemble. Si l'on voulait chercher la petite bête, on pourrait éventuellement faire remarquer à Vladimir que les hautes lumières auraient pu comporter plus de détails. Nous avons donc tenté une légère correction des nuages en utilisant un masque de réglage dans un logiciel de retouche bien connu de tous.

Plus de détails dans les hautes lumières - Photo : Vladimir Katchadourian

Valentin Bricot

Les deux mondes - Photo : Valentin Bricot

Une vision sombre du futur, un paysage urbain digne d'un roman d'anticipation. Ce cliché, que son auteur a eu la bonne idée d'appeler "Les deux mondes", peut fasciner parce qu'il stimule l'imagination. Avec un temps d'obturation d'une minute et 30 secondes, le trépied est dans ce cas indispensable. Certains pourront arguer qu'il est préférable pour ce genre de prise de vue de déclencher à l'heure bleue — au moment charnière où le jour et la nuit se rejoignent — pour avoir davantage de matière et moins de zones sombres. Le choix de Valentin confère cependant à cette photo une atmosphère obscure et mystérieuse bien particulière. Pas de doute, c'est réussi !

Stéphane Kurdyban

BaselWorld, architecture signé Herzog & de Meuron - Photo : Stephane Kurdyban

Stephane Kurdyban est déjà un habitué de cette rubrique. Cette fois, il nous propose une vision architecturale et futuriste en noir et blanc. Celle-ci a le dont de capter notre regard, notamment grâce à son point de vue en contre-plongée et à la focale de 27 mm utilisée à bon escient. Bravo !

Norman Berndt

Coucher du soleil au Lac de Sarcz en Pologne - Photo : Norman Berndt

Classique mais particulièrement efficace, ce couché de soleil sur le lac de Sarcz en Pologne démontre une maîtrise des paramètres d'exposition. Pour m'être aventuré à ce genre d'exercice, le plus dur dans ces cas là est de ne pas faire bouger le ponton pendant toute la durée du temps de pose — qui est ici de 4 minutes et 34 secondes.

Éric Le Corvec

Départ de natation - Photo : Eric Le Corvec

Du sport, des athlètes et surtout une bien belle lumière ! Le rayon de soleil qui tombe sur les épaules des nageurs fait toute la photo. La difficulté qu'Éric a surmonté : la mesure de la lumière. On peut deviner qu'il a très certainement utilisé une mesure spot ou pondérée centrale, histoire de ne pas tomber dans le piège de la mesure matricielle qui aurait surexposé les parties les plus éclairées. Bien joué !

Frédéric Mutryn

Windsurf prêt de Toulon - Photo : Frédéric Mutryn

Saisir l'instant ! C'est le propre de la photo de sport. Frédéric nous avait déjà fait le plaisir de partager avec nous une photo d'un éclair sur le port de La Ciotat, en novembre dernier. Cette fois-ci, il nous donne à voir un windsurf sur la côte toulonaise. Frédéric a déclenché au moment opportun, saisissant le sportif suspendu dans les airs. Le cadrage est parfaitement maîtrisé. On remarquera également le changement de watermark !

Arnaud Bachelier

Odalisque - Photo : Arnaud Bachelier

La difficulté du nu est de ne pas tomber dans la vulgarité. Arnaud évite parfaitement cet écueil en utilisant un clair-obscur bien maîtrisé. Le décor est plongé dans l'ombre, donnant une dimension mystérieuse à la scène. L'œil du sujet est bien placé et le cadrage facilite la lecture de l'image. Cependant, on peut émettre une réserve parfaitement subjective : n'obtiendrait on pas un résultat plus élégant en noir et blanc ? À vous de juger.

Odalisque - Photo : Arnaud BachelierPlus d'élégance en noir et blanc ? Très certainement...

Les presque tops

Philippe Alliel

Breuil le sec - Photo : Philippe Alliel

Réalisée à Breuil-le-Sec, cette prise de vue nous a plu pour sa lumière. Phillipe a su capter des rayons lumineux rasants qui mettent en valeur la texture des brins d'herbe. Le contre-jour et la brume ajoutent au charme de la scène. Mais il manque cependant quelque chose.... D'une part, le cadrage : placer le sujet au milieu de l'image induit bien souvent une sensation d'ennui ou de banalité. Ensuite, le choix du point de vue : en photo de paysage, le photographe se doit de trouver un positionnement original. Tourner autour du sujet, ne pas avoir peur de se salir et de s'allonger sur le sol ou encore de monter sur des hauteurs, voilà quelques formules simples pour donner à voir un point de vue auquel le spectateur ne s'attend pas forcément.

Encore un effort !

Luo Nan

Millennium Bridge, Londres - Photo : Luo Nan

Belle lumière sur le Millenium Bridge de Londres ! Luo a su conférer à son cliché noir et blanc un contraste et une luminosité parfaite. L'accentuation a quant à elle été savamment dosée de façon à conserver une impression de réalité. Le cadrage a été réfléchi et on imagine très bien le photographe attendre l'arrivée du passant après avoir positionné son appareil de façon à ce que la rambarde soit parfaitement parallèle au bord inférieur de l'image. Jusqu'ici rien à dire, c'est parfait. Un détail nous chiffonne tout de même : pourquoi ne pas avoir attendu que le promeneur se trouve dans la partie gauche de l'image ? S'il s'était tenu quelques mètres plus loin, la composition aurait été parfaitement équilibrée. Dans le cliché tel qu'il est, les éléments qui attirent l'œil se trouvent tous à droite et la partie gauche du cadree semble presque inutile.

Denys Valentin

Coup de froid - Photo : Denys Valentin

Denys nous propose cette image qu'il a intitulé "Coup de froid". La lumière de fin de journée, les silhouettes des promeneurs, la nature... Tout semble être en place pour réaliser une belle photo. En ce qui concerne le cadrage dans la partie inférieure du cliché, Denys s'en sort assez bien : les promeneurs sont répartis sur toute la scène. On aurait pu espérer que certains d'entre eux se trouvent plus près, au premier plan — mais rien de grave. Cependant, la difficulté de ce genre de cliché est de gérer la lumière. D'une façon générale, il vaut mieux éviter d'avoir le soleil dans le cadre pour ne pas obtenir cette flaque pâle qui attire l'œil et fait oublier le reste de l'image. Si l'on est équipé d'un trépied, il est possible de déclancher plusieurs fois en mesurant la lumière dans les hautes et les basses lumières, de façon à reconstituer en postproduction un cliché avec plus de détails dans les nuages.

Merci encore à tous de vos participations, et à très vite pour un nouveau "Vos photos, nos conseils" !

Martin Barzilai

Photographe professionnel, il s’intéresse aux problématiques politiques, sociales et environnementales. Il enseigne la photographie à Paris et l'a également enseignée à Barcelone, Montevideo et Buenos Aires. Ses publications