Cet été, vous n'avez pas dérogé à la règle en nous envoyant d'excellentes photos. À l'occasion du "Vos photos, nos conseils" de ce mois-ci, il semble que vous soyez de plus en plus nombreux à apprécier le noir et blanc. Et c'est tant mieux !

Nous vous proposons, comme à l'accoutumée, trois catégories :

  • • les "tops", qui correspondent à nos photos coups de cœur, sur lesquelles nous estimons qu'aucun travail de retouche ou de composition n'est nécessaire ;
  • • les "presque tops", des photos qui ont un réel potentiel, mais auxquelles il manque un petit quelque chose pour figurer parmi nos coups de cœur ;
  • • et les "encore un effort", qui montrent un choix intéressant de la part du photographe, mais méritent encore un peu de travail de composition ou de positionnement par rapport au sujet.

Évidemment, nous n'avons pas la science infuse et nos choix restent personnels. Nous tentons d'être les plus équitables et les plus sincères possible. Rappelons aussi que "Vos photos, nos conseils" n'est pas une compétition, encore moins un concours : ce n'est pas parce que votre photo ne figure pas dans la sélection du mois qu'elle n'est pas retenue ; il nous faut faire des choix… mais elle pourra être publiée plus tard. Dans tous les cas, cette rubrique est la vôtre : nous sommes là pour partager vos images, vous conseiller et vous aider à progresser.

Place à vos images !

Les tops !

Julien Baquela

Portrait. Photo de voyage en noir et blanc. Haïti - Le regard - Photo : Julien Baquela

Intitulé "Haïti – le regard", ce portrait est parfaitement bien réalisé, aussi bien au niveau technique que de la sensibilité. Julien a su faire en sorte que l'on devine l'arrière-plan sans qu'il vienne gêner l'attention portée au personnage. Bravo, donc, pour la maîtrise de la profondeur de champ. Le travail de postproduction en noir et blanc est aussi de très bonne facture, puisque les différentes valeurs de gris sont présentes sur l'image. Et enfin, oui, le regard du personnage est fort. Merci à Julien pour cet envoi. Nous ne pouvons que vous conseiller d'aller voir son site internet. Il en vaut le détour !

Léa Duval

Portrait en noir et blanc. Visage de jeune femme qui sort de l'ombre, des cheveux dans les yeux. - Photo : Léa Duval

Très bel autoportrait réalisé par Léa, déjà gagnante en mai dernier de notre jeu-concours "Au cœur de l'action". Cet autoportrait est simple, certes, mais tout y est. Alors, comment a-t-elle fait ? En premier lieu, l'utilisation d'un 50 mm avec une ouverture de diaphragme à f/1,8 est un excellent choix : peu de profondeur de champ et pas de déformation liée au grand-angle. Si on regarde de près, on observe que le seul endroit réellement net de l'image est l'œil, ce qui donne de la force au regard. Être proche du sujet est également une bonne idée : les cheveux sombres encadrent et mettent en valeur les traits du visage... Félicitations ! Si vous êtes intéressé par ce genre de réalisations, nous ne saurions trop vous conseiller de lire le très bon article de Pascale Brites sur le portrait en low key.

Le site de Léa Duval

Rémi Abad

Photo de voyage en couleur. Moines traversant le pont de bambou de Kompong Cham, au Cambodge, en fin de journée. Ce pont de bambou, long de plus de 800 mètres et reliant la ville à une petite île, vient d'être remplacé par un pont en béton. Photo : Rémi  Abad

Après une publication au top en avril dernier, Rémi immortalise ce pont de bambou de Kompong Cham, au Cambodge qui, selon ses dires, vient d'être remplacé par un pont en béton. Le choix du contre-jour est une excellente idée. Il n'y a rien à dire sur le cadrage qui place les moines à un tiers de l'image : il s'agit là d'une véritable icône ! Cependant, il y a un problème de colorimétrie : les nuages ne peuvent pas être verts. C'est peut-être lié à votre écran. Nous avons essayé d'obtenir des couleurs plus réalistes, mais, en partant d'un fichier JPEG, nous ne sommes pas parvenus à grand-chose de concluant. Travailler à partir d'un fichier RAW est toujours plus effectif. La conversion en noir et blanc est une option également qui donne peut-être encore plus de force au cliché.

Photo de voyage en noir et blanc. Moines traversant le pont de bambou de Kompong Cham, au Cambodge. Photo : Rémi Abad, résultat après retouche

Valentin Carrelet

Photo de sport. Compétition de VTT, Crankworx Les Gets downhill, angle de prise de vue original, photo au flash.  - Photo : Valentin Carrelet

Saisir l'instant, c'est le propre de la photo de sport, oui. Mais est-ce suffisant, aujourd'hui, pour réellement attirer l'attention ? Sans doute pas, et c'est ce qu'a bien compris Valentin en choisissant un point de vue particulièrement original. Il ne faut pas avoir peur de se jeter par terre pour essayer angles auxquels d'autres ne penseront pas forcément. Attention tout de même : ici, Valentin, muni de son Nikon D300 et de son 10 mm, prend le risque d'être très près du cycliste... Mais ce n'est pas seulement la perspective qui attire l'œil, car, en plus, Valentin maîtrise le flash ! Bien joué !

Marc Bidoul

Paysage dans la brume. Under the bridges | Lyon (Confluence) - France, décembre 2016 - Photo : Marc Bidoul

Habitué de longue date de cette rubrique, souvent dans le domaine de la macrophotographie, Marc change cette fois-ci de registre et passe au paysage. Recadrer une image réalisée au 20 mm, c'est une bonne idée, surtout si le sujet s'y prête. C'est le cas ici. Le moment est bien choisi, le bateau est bien positionné. La brume qui semble matinale complète le tableau.

Julien Roy

Des vaches et des patates. Prise le 8/6/17 - Photo : Julien Roy

Réalisée avec un Canon 700D et un Sigma 18-35 mm ouvrant à f/1,8, cette photo a très bien été cadrée (ou recadrée ?) par Julien. Il a respecté les règles de la photographie d'architecture et les personnages sont bien disposés pour une composition élégante. Attention cependant à ne pas abuser du vignetage.

Joaquim Nunes

Portrait de pêcheurs. Photo réaliste en noir et blanc. Arte xávega - Photo : Joaquim Nunes

Cette photo nous emmène dans un univers maritime peuplé de pêcheurs. On a envie d'y être. La composition est bonne. Et la proximité du sujet est un atout majeur. Mais le visage du premier plan reste dans l'ombre à cause de la casquette. D'ailleurs, n'oubliez jamais : la casquette est l'ennemie du photographe ! Un masque de réglage avec les courbes sur Photoshop peut, par exemple, aider à relever localement la luminosité sous la casquette.

arte xávega - Photo : Joaquim Nunes

Les presque tops

Joaquim Nunes

Photo tout en contraste. Masque de réglage Photoshop. Sous le pont Alexandre III - Photo : Joaquim Nunes

Le contraste entre ombres et lumières sous un pont dans un tunnel est toujours assez photogénique. Ici, Joaquim nous livre un cadrage étudié avec l'ouverture du tunnel à un tiers à droite de l'image. Il manque juste un peu de détails dans les zones sombres qui pourraient relever l'intérêt de la photo. On peut, encore une fois, s'en sortir facilement en utilisant un masque de réglage dans Photoshop et en choisissant d'augmenter la luminosité uniquement dans les zones les plus sombres.

Photo tout en contraste. Masque de réglage Photoshop. Sous le pont Alexandre III - Photo : Joaquim Nunes, résultat après retouche

Thomas Casteas

Photo d'enfant traversant un pont. Jeux d'ombres géométriques. Canaux de Hambourg - Photo : Thomas Castelas

Thomas a photographié cette scène dans le centre-ville de Hambourg avec un Canon EOS 5D Mark IV et une focale de 105 mm. Profiter des formes géométriques de ces ombres portées est une bonne idée. La diagonale est d'ailleurs presque parfaite. Presque. C'est là, sans doute, que le bât blesse. Il aurait peut-être fallu faire quelques pas en avant pour obtenir une vue plus serrée.

Photo d'enfant traversant un pont. Jeux d'ombres géométriques. Canaux de Hambourg - Photo : Thomas Castelas

Encore un effort !

Baptiste Guilbert

Photo de nu. Modèle de dos. Double exposition - Photo : Baptiste Guilbert

Cette "double exposition" de Baptiste Guilbert a été réalisée avec un Nikon D600 accompagné d'un 50 mm. La difficulté du nu est souvent de ne pas tomber dans la vulgarité, et Baptiste parvient parfaitement à éviter cet écueil. La matière mélangée au dos du modèle donne quelque chose d'intéressant. Cependant, le cadrage nous laisse un peu perplexes. Était-ce une bonne idée de couper le visage ?

Merci encore à tous d'avoir participé, et à très bientôt pour un nouveau "Vos photos, nos conseils" !

Pour aller plus loin

Précédemment dans Vos photos, nos conseils

Martin Barzilai

Photographe professionnel, il s’intéresse aux problématiques politiques, sociales et environnementales. Il enseigne la photographie à Paris et l'a également enseignée à Barcelone, Montevideo et Buenos Aires. Ses publications 

Contenus sponsorisés