En ces temps de rentrée, il est bon de constater que l'été a été l'occasion pour nombre d'entre vous de réussir de très bons clichés ! Le "Vos photos, nos conseils" est d'ailleurs un excellent cru. Coloré, surprenant, impactant : on en redemande !

Nous vous proposons, comme à l'accoutumée, trois catégories :

  • • les "tops", qui correspondent à nos photos coups de cœur, sur lesquelles nous estimons qu'aucun travail de retouche ou de composition n'est nécessaire ;
  • • les "presque tops", des photos qui ont un réel potentiel, mais auxquelles il manque un petit quelque chose pour figurer parmi nos coups de cœur ;
  • • et les "encore un effort", qui montrent un choix intéressant de la part du photographe, mais méritent encore un peu de travail de composition ou de positionnement par rapport au sujet.

Évidemment, nous n'avons pas la science infuse et nos choix restent personnels. Nous tentons d'être les plus équitables et les plus sincères possible. Rappelons aussi que "Vos photos, nos conseils" n'est pas une compétition, encore moins un concours : ce n'est pas parce que votre photo ne figure pas dans la sélection du mois qu'elle n'est pas retenue ; il nous faut faire des choix… Mais elle pourra être publiée plus tard. Dans tous les cas, cette rubrique est la vôtre : nous sommes là pour partager vos images, vous conseiller et vous aider à progresser.

Place à vos images !

Les tops !

Marian Goledzinowski

Sur cette deuxième photo, nous sommes au Mali, pas très loin de Bamako. J'aime me concentrer sur l'enfance dans différents pays. Ils sont l'avenir. - Photo : Marian  Goledzinowski.

Réalisée non loin de Bamako, au Mali, cette photo de Marian n'a à première vue pas grand-chose d'extraordinaire : des enfants, une plaine, un ciel.
Mais c'est la composition qui nous a plus particulièrement intéressés. Marian a su choisir un angle de vue où les personnages sont bien répartis dans le cadrage. Avec son 28 mm, il a su être assez proche pour que le spectateur entre dans l'image et cadrer suffisamment à l'horizontale pour que les perspectives restent réalistes. Le travail de post-production aussi bien sur le ciel que sur les personnages est à la fois discret et excellent. Allez donc faire un tour sur le tumblr de Marian ! Il y a de très bons clichés !

Chirstian Prevost

Vue sur le plage - Photo : Christian Prevost.

Cette "Vue sur la plage" a plusieurs ingrédients photogéniques qui fonctionnent terriblement bien. D'abord, le contre-jour : les silhouettes des personnages se distinguent parfaitement dans cette pénombre. Des détails comme la main de la jeune femme tenant ses lunettes donnent vie à cette scène. Deuxième ingrédient : la transparence. La vitre à travers laquelle le couple regarde la plage donne une distance, la saleté mise en valeur par la post-production ajoute de la matière... Et cette fenêtre est un cadre dans le cadre. C'est parfait ! La post-production joue un grand rôle dans les sensations provoquées par cette image : noir et blanc, haut contraste et accentuation... Vraiment bien joué !

Vincent Reinbold

traintrain - Photo : Vincent Reinbold.

Image simple mais efficace. ce "Traintrain" comme l'a appelé Vincent bénéficie d'un bon cadrage et surtout d'un bon travail d'édition. La chromie est suffisamment retouchée pour nous faire entrer dans un univers, mais pas trop pour que l'atmosphère ne soit pas irréelle. On devine que l'auteur a légèrement désaturé et augmenté le contraste sur la surface extérieure du wagon. Mais ce qui est particulièrement judicieux, c'est d'avoir gardé le jaune de l'éclairage tungstène à l'intérieur. Cela accentue la sensation de chaleur.

Hervé Demeyere

Un sax utilisant la résonnance d'un pont - Photo : Hervé Demeyere.

Un noir et blanc sombre et contrasté, une véritable atmosphère ! Grâce également à une composition adroite où l'ombre répond au personnage dans une sorte de "symétrie" inattendue, ce cliché réussit à retenir notre regard. Hervé a déclanché avec une sensibilité de 400 Iso, une vitesse d'obturation de 1/400 et un diaphragme à f/8. Il a utilisé une focale de 31 mm avec un format de capteur APSC. Le fait que le diaphragme soit assez fermé pour ce type de focale permet d'obtenir une plage importante de profondeur de champ ; le mur délabré apparaît entièrement net. L'ensemble est très bon. Mais d'un point de vue technique, sur certains écrans ou à l'impression, cette image pourrait être trop sombre : certains détails seraient alors perdus. On peut du coup utiliser la fonction niveau dans Photoshop pour éclairsir l'ensemble.

Un sax utilisant la résonnance d'un pont - Photo : Hervé Demeyere

Thanh Tung Nguyen

Le dernier homme. - Photo : Thanh Tung Nguyen.

Thang Tung, photographe résident à Lyon nous livre une image particulièrement intéressante dans sa mise en scène. Utilisant simplement une focale de 50 mm, une vitesse de 1/500 à 800 Iso et un diaphragme de f/2.8, on sent que cette photo a été mûrement réfléchie. L'utilisation de l'eau, toujours photogénique, l'expression du personnage qu'on a envie d'appeler acteur tant ses traits semblent jouer une certaine comédie font la force de ce cliché. La matière du sol en arrière-plan accentue le mystère. Un petit détail cependant : pourquoi avoir recadré la photo ? Pourquoi ce format "panoramique" peu orthodoxe ? Le site de Thang Tung permet de mieux comprendre sa démarche. Merci pour cet envoi !

Jean-François Kerboul

Je te vois. - Photo : Jean-François Kerboul.

Jean-François n'en est pas à son coup d'essai en matière de photo d'insectes. Déjà publié dans cette rubrique à plusieurs reprises, il nous avait surpris la dernière fois délassant les petites bêtes pour un beau cygne prenant son envol. C'était en juin dernier.
Cette fois, le pétale de fleur flamboyant contraste avec la tête de l'insecte aux différentes teintes de beige. On imagine un sourire, une expression extraterrestre. C'est le genre de photos qui nous fait voyager et stimule notre imagination. Merci Jean-François !

Nicolas Jaballah

Nubra Valley - Himalaya. - Photo Nicolas Jaballah.

Nicolas est un habitué de cette rubrique puisque c'est la quatrième fois qu'on le publie. La dernière fois, c'était en janvier dernier, avec déjà un magnifique paysage de montagne. Cette fois-ci, il nous apporte une magnifique photo de la vallée de la Noubra, dans l'Himalaya. La lumière naissante intéresse notre auteur. Mais personnellement, je préfère cette image à la précédente, en particulier au niveau du cadrage et de la composition. Même si la ligne d'horizon est placée au centre ce n'est pas toujours une bonne idée. Ici, cela permet d'assoir une certaine symétrie présente dans la chaîne montagneuse. La silhouette humaine nous donne une idée de l'immensité du paysage et apporte aussi un côté poétique à l'ensemble.

Jean-Mickaël Digbo

Vers les étoiles. Photo : Jean-Mickaël Digbo.

Jean-Mickaël nous avait déjà captivés avec un paysage montagneux en avril dernier. Il suffit d'aller voir sa page Facebook pour constater que le ciel est l'un de ses sujets de prédilection. La Voie lactée, la lumière rouge de cette voiture qui passe, mais surtout un éclairage bleuté sur la montagne font la magie de ce cliché.

Les presque tops

Mériadec Le Pabic

Exode. Les plages au nord de la Bretagne présentent souvent des spectacles intéressants. Ici, les silhouettes ont l'air d'être en exode. - Photo Mériadec Le Pabic.

Intéressante photo au format carré de Mériadec, traitée convenablement en noir et blanc et particulièrement contrastée. Pour l'auteur, l'intérêt de cette image réside dans le fait que "les silhouettes ont l'air d'être en exode". Et c'est vrai que la répartition des personnages, l'espace qui les sépare peut faire penser à cela. De ce point de vue, c'est assez réussi. Peut-être eût-il été encore mieux de choisir un point de vue plus rapproché ou un angle qui mette un premier plan en valeur pour qu'une certaine profondeur se dégage et que le spectateur entre davantage dans le cliché.

Encore un effort !

Guillaume Laigle

Marché de Heho. - Photo : Guillaume Laigle.

Après une photo au top en juin, Guillaume revient avec cette scène du marché de Heho en Birmanie. Le côté ethnologique de l'image peut intéresser. Mais pour ce genre de cliché, on a toujours tendance à se demander si leur avis a été demandé aux personnes photographiées. Et puis, surtout, il y a un problème de luminosité. Les personnages ne sont pas suffisamment éclairés par rapport au fond. Portant, en utilisant les outils "niveau", puis "courbe" dans Photoshop ou Lightroom, on arrive facilement à corriger ce petit défaut.

Marché de Heho. - Photo : Guillaume Laigle

Merci encore à tous d'avoir participé, et à très bientôt pour un nouveau "Vos photos, nos conseils" !

Pour aller plus loin

Précédemment dans "Vos photos, nos conseils"

Martin Barzilai

Photographe professionnel, il s’intéresse aux problématiques politiques, sociales et environnementales. Il enseigne la photographie à Paris et l'a également enseignée à Barcelone, Montevideo et Buenos Aires. Ses publications 

Contenus sponsorisés