Utilisez votre code offert
pour consulter cet article gratuitement pendant 24h.

Quel photographe ne s’est jamais posé la question : “Si je diffuse ma photo sur Internet, ne va-t-on pas me la dérober ?” Une interrogation bien légitime quand on sait la facilité avec laquelle les images circulent désormais. Aussitôt shootées, elles peuvent être envoyées dans la seconde suivante sur les réseaux sociaux, puis immédiatement partagées par des milliers de followers plus enclins à (re)publier du contenu qu'à citer l’auteur de ce qu’ils font circuler… Pour autant, un photographe qui, aujourd’hui, n’aurait aucune visibilité sur le web aura bien peu de chances de développer sa clientèle ou ses acheteurs. Et outre le péril de se faire voler ses images, les photographes doivent aussi compter avec celui de les perdre, la matière numérique étant éminemment volatile. Dès lors, nous allons tenter de résoudre la quadrature du cercle : comment travailler avec la photo numérique sans risques ?

Pas de recette miracle

Avant de commencer, entendons-nous tout de suite : aucune solution miracle ne se cache dans cet article ! En matière de sécurité informatique, il faut bien intégrer deux choses, à savoir que la paranoïa est de mise et qu'elle ne suffit jamais. Comme en matière de sécurité tout court…

Il vous reste de l'article à lire
Utilisez votre code offert
pour consulter cet article gratuitement pendant 24h.
Tristan Joyeux
Tristan Joyeux

Photographe et philosophe de formation, appelez-le « prof ». Passionné par : l’image, la théorie, la théorie de l’image, l’image de la théorie, les droits d’auteurs, la vie des photographes et beaucoup d’autres choses. Ses publications