Un des principaux critères pour différencier une photo réussie d’une photo ratée consiste à évaluer la qualité de mise au point. Très souvent, quand celle-ci est ratée, c’est de la faute du photographe qui n’a pas fait la mise au point au bon endroit, qui n’était pas assez stable, ou encore parce que sa profondeur de champ est incorrecte. Ceci étant, la cause est parfois matérielle ; c’est le cas avec le front focus et le back focus que nous allons apprendre à corriger ici.

Définition

Derrière ces anglicismes se cache un principe simple : votre couple boîtier+objectif ne fait pas le point à l’endroit exact que vous lui avez désigné, il est soit trop en avant (front focus), soit trop en arrière (back focus).

Plus fréquent qu’on ne le pense, ce problème peut se présenter à la suite d’une chute ou d’un choc, mais il peut aussi être lié à l’usure et même natif sur du matériel pourtant tout fraîchement sorti d’usine où il a été – en théorie – calibré très précisément.

Il vous reste de l'article à lire
Samuel Boivin

Grand reporter spécialiste du Val-de-Marne, se revendique d'Albert Londres, Günter Wallraff et autres Robert Namias. Ses publications