Une lumière chaleureuse et douce, un disque solaire qui se détache sur l’horizon : le début et la fin de la journée sont parmi les moments les plus esthétiques pour réaliser des paysages. Vous avez certainement profité des longues journées d’été pour flâner devant un coucher de soleil, vous aurez donc remarqué qu’il n’y a pas plus plat qu’un coucher de soleil mal photographié. Alors, comment s’y prendre ? C’est le sujet de ce tutoriel.

Coucher de soleil sur une plage. 24 mm - 400 Iso - f/5 - 1/5000 s.

Au bon endroit au bon moment

Cela semble évident, mais il n’est pas inutile de rappeler que, pour photographier le soleil, il ne faut pas manquer son rendez-vous. Avant de vous lancer, appareil photo sous le bras, consultez les heures de lever et de coucher du soleil, et prévoyez une marge suffisante – environ une heure – pour ne pas le manquer. Consultez également la météo pour vous assurer que vous n’allez pas faire le déplacement pour rien. Assurez-vous que la couverture nuageuse ne sera pas trop importante. Enfin, bien que la lumière de début et de fin de journée soit toujours un bon prétexte pour faire des photos, si le soleil reste votre principal sujet, pensez à repérer les lieux pour trouver un bon point de vue. Petit rappel : le soleil se lève à l’Est et se couche à l’Ouest. Repérez donc un emplacement dégagé d'où vous verrez apparaître ou disparaître votre sujet suivant l’heure. S’il est aisé de voir le soleil descendre, il est très important d’anticiper un lever de soleil. Quand l’astre pointera à l’horizon, il sera trop tard pour décider de changer d’emplacement !

C'est juste avant le lever du soleil que nous avons pu réaliser cette photo sur laquelle deux silhouettes se détachent. 108 mm - 50 Iso - f/5,3 - 1/800s.

Sélectionnez le décor

Le soleil ne se couche pas forcément sur la ligne d'horizon. Faites attention à ce point pour ne pas le rater ! 187 mm - 125 Iso - f/8 - 1/125s.

Aussi impressionnant soit-il, le soleil ne suffit généralement pas à faire de belles images, car il faut que le décor s’y prête. Évidemment, vous trouverez plein de superbes images qui prouvent le contraire, mais si vous avez un élément en premier plan, vos images seront plus originales et plus parlantes. Choisissez donc bien votre point de vue. En bord de mer, vous ne pourrez sans doute pas placer un sujet au centre du soleil. Arrangez-vous pour avoir un premier plan avec des rochers ou une personne qui se découpera. Sur terre, essayez de placer un élément sur la ligne d’horizon. À défaut d’une silhouette ou d’un animal, un arbre fera l’affaire. Un ciel légèrement nuageux vous permettra aussi de casser la monotonie d’un immense ciel en dégradé. Contrairement aux idées reçues, selon lesquelles un paysage se photographie avec un grand-angle, ne négligez pas les téléobjectifs ; ils vous permettront d’obtenir un disque solaire qui occupera une part plus importante de votre image.

Dans cette photo de paysage, la silhouette d'un arbre se détache sur le coucher de soleil. 400 mm - 400 Iso - f/5,6 - 1/1000 s.

L’exposition

En photographiant le soleil de face, vous allez vous retrouver dans une situation de parfait contre-jour, avec des contrastes forts et une exposition difficile à gérer par la cellule de votre appareil. Une mesure matricielle va chercher à ménager les hautes et les basses lumières, ce qui risque de se traduire par des hautes lumières brûlées et des ombres bouchées. Le très fort contraste de la scène ne vous permet pas, en effet, d’avoir simultanément du détail dans les hautes et les basses lumières. Vous devez donc faire un choix.

Ici, c'est un animal qui se détache sur le soleil. 400 mm - 1600 Iso - f/5,6 - 1/4000 s.

Votre sujet étant le coucher ou le lever du soleil, il vous faudra sous-exposer à la prise de vue pour éviter d’obtenir un disque blanc entouré de zones elles-mêmes écrêtées. Cette technique vous permettra de saturer un peu plus les couleurs et de rendre la tonalité chaude du soleil. La valeur dépend de votre composition, il vous faudra donc effectuer quelques essais. Pensez aussi au réglage de la balance des blancs : restez sur lumière du jour pour conserver une belle dominante jaune-rouge. Si vous photographiez en Raw, vous pourrez opérer des ajustements en postproduction. Les conditions de lumière permettent généralement de photographier les levers et les couchers de soleil à main levée, mais si vous cherchez à conserver du détail dans tout l’histogramme, vous pourriez avoir à réaliser une photo en HDR. Un trépied sera alors indispensable !

Les filtres

L'utilisation d'un filtre diminue la luminosité sur une partie de la scène seulement. 51 mm - 100 Iso - f/5,6 - 1/250 s.

Le contraste important entre le ciel lumineux et le sol dans la pénombre fait du coucher de soleil un sujet idéal pour sortir son filtre dégradé neutre. Ces filtres rectangulaires qui s’utilisent avec des porte-filtre vont diminuer la luminosité d’une partie de la scène seulement, donc réduire le contraste entre le ciel et la terre. Vous pouvez les glisser à différentes hauteurs de manière à ce que la démarcation se situe sur la ligne d’horizon, et les incliner si la transition n’est pas parfaitement horizontale ou verticale.

filtre dégradé neutre cokin

Il en existe de différentes densités, avec des zones de transition plus ou moins marquées. Le leader reste Lee Filters, importé en France par Kerpix, qui propose six densités allant de 0,3 à 1,2, chacune disponible dans quatre catégories de transition, allant de douce à très dure. Si vous pouvez obtenir les mêmes résultats en utilisant le filtre gradué dans Lightroom, impossible de récupérer un contraste trop important, ce qui fait de ces accessoires des éléments indispensables, même en numérique.
Pour des effets encore plus saisissants de poses longues, pensez également au filtre de densité neutre uniforme. Il vous permettra de réaliser des effets de flou sur les nuages ou sur un premier plan d’eau. Attention à bien prendre votre trépied et à régler votre appareil sur une faible sensibilité, la qualité d’image n’en sera que meilleure et votre temps de pose plus long.

Le filtre de densité neutre est idéal pour des poses longues. Un trépied est alors indispensable. 57 mm - 400 Iso - f/5,6 - 8 s.

Voir aussi

Pascale Brites

Journaliste technique, elle renforce l'équipe de rédaction en publiant des actualités et des articles pratiques. Ses publications 

Contenus sponsorisés