Après une série de tutoriels consacrés à l’usage des flashs de reportage, nous continuons notre exploration des techniques de prise de vue et d’éclairage avec la pratique du low key qui, comme son nom l’indique, consiste à réaliser une image dont une grande majorité de zones comporte de faibles valeurs.

Tutoriel photo - Le portrait en low key - exempleUne photo low key présente un histogramme concentré à gauche, dans la zone des faibles valeurs. Ce qui ne l'empêche de comporter des informations sur toute sa longueur.

On considère souvent à tort que réaliser une photo low key implique de réaliser une sous-exposition afin de concentrer les valeurs d’une image vers la gauche de l’histogramme, c’est-à-dire dans la zone des hautes densités. En vérité, c'est un raccourci un peu rapide...
Une photo low key est effectivement une image dont la majorité des zones sera dense, ou "noire" si vous préférez. Or, comme chacun sait, la cellule d’un appareil photo a tendance à reproduire un sujet comme s’il s’agissait d’un gris à 18 %. Dans la situation où l’on photographie un sujet majoritairement noir, il est généralement nécessaire de forcer la sous-exposition afin de reproduire avec justesse ses tonalités. Ce n’est cependant pas nécessaire, car si vous faites votre mesure de manière ciblée — c’est-à-dire en mode spot, sur une zone moins sombre —, votre mesure sera juste.

Il vous reste de l'article à lire
Pascale Brites

Journaliste technique, elle renforce l'équipe de rédaction en publiant des actualités et des articles pratiques. Ses publications 

Contenus sponsorisés