Alors que de nombreux amateurs pratiquent le développement de films noir et blanc à domicile, beaucoup s’imaginent que les procédés couleurs sont trop complexes ou trop contraignants pour être réalisés à la maison. Ce n’est pas forcément le cas et il est en réalité parfaitement possible de s’y essayer. Après un premier article consacré au développement des films négatifs noir et blanc, nous vous proposons donc de découvrir les différentes étapes d’un traitement film couleur.

tutorial développement film couleur

Négatif ou positif

Évidemment, les traitements négatif et positif ne sont pas identiques. Mais si nous avons décidé de les regrouper dans un même article, c’est parce que tous deux font appel à des chimies similaires, notamment pour éliminer les grains d’argent du film et procéder à la révélation de ses colorants. Car c’est bien une particularité des films couleurs : contrairement aux films noir et blanc, une fois le développement réalisé, il ne reste plus du tout d’argent dans le film. De plus, si le traitement C41 est prévu pour les films négatifs couleurs et le traitement E-6 pour les films inversibles couleurs, vous pouvez parfaitement décider d’inverser les formules pour réaliser du traitement croisé. En revanche, n’essayez pas de développer un film noir et blanc avec un procédé C41 ou E-6, car il ne resterait tout simplement plus rien sur votre film !

Il vous reste de l'article à lire
Pascale Brites
Pascale Brites

Journaliste technique, elle renforce l'équipe de rédaction en publiant des actualités et des articles pratiques. Ses publications