L’argentique revient à la mode avec la photographie instantanée, mais également grâce à la reprise de la production de plusieurs émulsions négatives et positives. Outre le plaisir de la prise de vue, beaucoup sont attirés par l’aspect artisanal du procédé et cherchent par conséquent à maîtriser chaque étape de son traitement. Aujourd’hui, nous allons voir comme développer un film négatif noir et blanc.

film 135 sur spire

Si nous précisons bien que ce traitement concerne les films négatifs, c’est parce qu’il existe une émulsion positive noir et blanc. Il s’agit de l’Agfa Scala dont le traitement assez contraignant n’est pratiqué que dans très peu de laboratoires, dont une seule enseigne en France, Arka-Labo à Paris. Les émulsions négatives noir et blanc sont quant à elles assez tolérantes et donc assez simples à développer de manière artisanale à la maison. N’allez cependant pas imaginer qu’on puisse faire n’importe quoi. La publication récente sur notre site d’un développement à la bière montre des résultats quelque peu aléatoires !

Le matériel

Il vous reste de l'article à lire
Pascale Brites

Journaliste technique, elle renforce l'équipe de rédaction en publiant des actualités et des articles pratiques. Ses publications 

Contenus sponsorisés