Que vous vous lanciez dans l’aventure de la photographie professionnelle ou que vous soyez à la recherche d’une meilleure rentabilité en augmentant le prix de vos prestations, il n’est jamais aisé d’évaluer le prix le plus juste. Nous allons voir ici comment déterminer au mieux votre grille tarifaire tout en prenant en compte vos différents frais et votre marge afin de fixer un prix aussi intéressant pour vos clients que pour vous et ainsi espérer vivre de la photographie.

Bien tarifer et non estimer le prix

Dans la photographie comme dans beaucoup de secteurs de prestation de services, il peut être assez difficile d’élaborer une grille de tarifs, d'autant plus quand on débute sans aucune expérience et connaissance du marché. Le premier réflexe va souvent consister à observer les prix pratiqués par la concurrence. Or, dans le secteur de la photographie, ils peuvent bien souvent varier du simple à bien plus que le double. Il est alors compliqué de se situer quand, pour une même prestation photo de portrait, certains vont proposer un tarif à 100 € alors que d’autres vont demander 500 €. Idem pour la photographie de mariage : d'aucuns commencent à 300 € tandis que d’autres factureront plusieurs milliers d'euros.

Le problème que rencontrent beaucoup de photographes professionnels débutants, c'est qu’au lieu de calculer le prix de revient d’une prestation, ils estiment approximativement ce qu’ils veulent en tirer tout en oubliant énormément de paramètres à prendre en compte pour fixer un tarif. Le risque est alors de sous-évaluer, ce qui à court terme pourra certes permettre de se forger une clientèle le temps de se faire connaître, mais il s'agira d'une clientèle avare qui ne reconnaîtra pas votre travail à sa juste valeur et qui pourrait disparaître le jour où vous allez vouloir augmenter vos tarifs faute de rentabilité. L'autre danger est de surestimer vos tarifs au risque que vos clients vous trouvent trop cher pour la qualité réelle de votre prestation et ne fassent plus appel à vous, ni ne vous recommandent à d’autres clients potentiels.

Il vous reste de l'article à lire
Samuel Boivin
Samuel Boivin

Grand reporter spécialiste du Val-de-Marne, se revendique d'Albert Londres, Günter Wallraff et autres Robert Namias. Ses publications