Son annonce fin octobre a engendré de nombreuses réactions sur la toile. Avec son capteur de 42,4 Mpx, un autofocus hybride à 399 collimateurs et son viseur haute définition, le Sony A7R III a tout ce qu’un professionnel peut attendre. Tout ? Pas tout à fait, si l’on scrute vos réponses à notre sondage de cette semaine

Conserver les bonnes recettes

sondage Sony A7R III

Certains pourraient se montrer déçus qu’il n’y ait pas plus de nouveautés sur l’A7R III qui reprend exactement le même capteur Exmor R BSI de 42,4 Mpx que l’A7R II. C’est en tout cas un sentiment partagé par 11 % des répondants, bien minoritaires quand on observe les 63 % de personnes qui considèrent la technologie performante et la définition suffisante, n’en demandant par conséquent pas plus. 8 % auraient aimé une définition supérieure, 5 % ne reconnaissent pas de qualité particulière aux capteurs Sony, et 14 % considèrent simplement ces appareils inaccessibles, sans doute en raison d’un tarif annoncé à 3 500 €.

sondage Sony A7R III

On pourrait avoir le sentiment que rien ne change côté autofocus non plus, puisque l’appareil reprend le système hybride avec 399 collimateurs réalisant une analyse par corrélation de phase de son prédécesseur. Sauf que l’analyse par contraste progresse puisqu’elle s’appuie désormais sur 425 points d’analyse, 400 de plus que sur l’A7R II. C’est une excellente nouvelle pour 55 % d’entre vous qui estiment que l’appareil sera encore plus réactif. 24 % auraient néanmoins préféré que les efforts soient placés sur la surface couverte par l’autofocus. Sans doute rêvent-ils d’un autofocus sur 93 % du champ comme l’A9. 9 % jugent que les performances de l’A7R II étaient suffisantes sur ce point également, et 13 % s'interrogent sur l’intérêt d’un autofocus par contraste lorsqu’on a un système à corrélation de phase sur le capteur. Pour tout comprendre sur le sujet, qu’ils n’hésitent pas à lire l'article consacré à ce sujet par Lionel Gérard Colbère.

Capteur mobile

sondage Sony A7R III

C’est une des principales nouveautés de l’appareil, et nous devons sur ce point vous présenter des excuses, car nous avions mal compris le fonctionnement du Pixel Shift Sony, ce qui nous a conduit à publier une première version de ce sondage avec des informations erronées. La somme des réponses à cette question ne correspond donc pas à 100 %.
Le système de stabilisation mécanique du capteur de l’A7R III est exploité dans un mode de prise de vue multiple permettant, après assemblage, de composer une image de 42 Mpx où chaque information couleur est obtenue par analyse et non par interpolation. Pour une très grande majorité d’entre vous, c’est plutôt une bonne nouvelle, bien que vous soyez nombreux à regretter l'utilisation d'un logiciel tiers pour exploiter les images. 21 % citent Pentax comme exemple de réussite de cette technologie, la marque intégrant le Pixel Shift depuis plusieurs générations, alors que 20 % se disent sceptiques. Il faut essayer pour se faire une idée. 5 % pensent que la technologie n’a d’intérêt que sur des appareils à la définition moindre, tandis que 3 % auraient préféré un mode identique au système Olympus ou au tout nouveau Panasonic Lumix G9 pour accroître la définition.

Visée rapide

sondage Sony A7R III

L’A7R III est équipé d’un viseur électronique qui exploite la même dalle que l’A9 ou le Fujifilm GFX 50S.. C’est réjouissant pour 31 % d’entre vous qui reconnaissent surtout à ce module une extrême rapidité, évitant le moment aveugle. Mais bien que les viseurs électroniques aient progressé de manière spectaculaire ces dernières années, le sujet fait toujours débat : vous êtes autant (27 %) à avouer préférer la visée optique ou à considérer qu’il n’y a plus à débattre tant la visée électronique a su faire ses preuves. 11 % auraient aimé un viseur de plus grande dimension et 4 % s’avouent juste déçus.

Un boîtier pro ?

sondage Sony A7R III

Côté vidéo, nous regrettons toujours l’absence de quelque chose. Sauf qu’à vos yeux, l’A7R III possède tout ce dont un professionnel a besoin. 13 % regrettent que la cadence ne dépasse pas 30 i/s en 4K et 12 % saluent tout de même les 120 i/s en Full HD. Enfin, on peut dire que les lecteurs de Focus Numérique sont constants dans leurs réponses puisque, comme à chaque fois, vous êtes nombreux (37 %) à nous indiquer que la vidéo ne vous intéresse pas.

sondage Sony A7R III

La prise synchro flash place l’A7R III dans l’univers du studio. Mais à l’ère des émetteurs-récepteurs radio intégrés à tous les flashs, nous nous sommes interrogés sur votre usage de ce petit accessoire. Vous êtes 24 % à continuer d’utiliser ce bon vieux câble synchro pour relier votre appareil au flash, autant que de personnes ayant indiqué n’utiliser que des émetteurs-récepteurs radio. 20 % auraient préféré un flash intégré sur l’appareil et 32 % espèrent plutôt un jour disposer d’un appareil doté d’un émetteur radio pour ne plus avoir à se soucier de ces accessoires de synchronisation.

sondage Sony A7R III

L’autonomie est un des principaux points faibles des appareils hybrides. Et malgré ses 530 vues d’autonomie, c’est pour 45 % d’entre vous un critère qui pénalise l’A7R III. 17 % estiment qu’il faut utiliser la poignée pour travailler dans de bonnes conditions quand 38 % considèrent qu’elle est tout simplement suffisante pour un usage professionnel.

Merci pour votre participation à ce sondage, et à bientôt pour un nouveau sujet !

Pascale Brites

Journaliste technique, elle renforce l'équipe de rédaction en publiant des actualités et des articles pratiques. Ses publications 

Contenus sponsorisés