L’arrivée prochaine d’un hybride chez Nikon ne fait aucun doute tant la firme japonaise semble confirmer les rumeurs. Et si l’on se fie à votre taux de participation à notre sondage, vous êtes très nombreux à attendre avec impatience cette annonce. Un hybride Nikon, ce n’est pas nouveau puisque la compagnie possède déjà la gamme 1. Mais vous, vous aimeriez un modèle haut de gamme, avec de préférence un capteur 24x36 pour la qualité d’image, un viseur électronique haute définition rapide et un autofocus véloce. Évidemment, vous ne voudriez cependant pas qu’il soit trop cher puisque malgré cela, vous le verriez bien sur un créneau expert avec un tarif compris entre 1 000 € et 2 000 €. Ce sont là les grandes lignes qui se dégagent de vos réponses à notre sondage de ce mois-ci.

Le choix du capteur

sondage nikon hybride

Depuis les J1 et V1 lancés en 2011 jusqu’aux derniers V3 en 2014 et J5 en 2015, force est de constater que la gamme hybride Nikon 1 n’a pas réussi à décoller sur le marché. Pour plus de la moitié d’entre vous, c’est essentiellement à cause du choix d’un capteur 1" qui, s’il est présenté comme un atout sur des produits spécifiques ou grand public, n’offre pas la qualité des capteurs APS-C ou 24x36 et n’a donc pas permis à Nikon de se faire une place sur le marché des hybrides. Pour 12 % des répondants, la gamme optique trop restreinte est également en cause tandis que 11 % pensent que le marché n’était simplement pas prêt à accueillir les Nikon 1. Pourtant, on ne peut pas dire que les derniers modèles aient véritablement rencontré le succès…

sondage nikon hybride

Puisque vous êtes tous d’accord pour dire que le capteur 1" n’est pas un bon choix, nous vous avons questionné sur ce que vous aimeriez voir dans le prochain hybride Nikon. Là encore, vous êtes une grosse majorité à partager la même opinion en espérant que la compagnie optera pour un modèle 24x36. 35 % voient en revanche un bon compromis qualité/encombrement dans les capteurs APS-C. En dessous, passez votre tour...

Une marque de confiance

sondage nikon hybride

Vous avez une image plutôt positive de la marque Nikon et accueillez chaque nouvelle avec une certaine confiance. Ainsi, lorsqu’un de nos confrères a parlé de brevets pour de nouveaux objectifs destinés à la gamme hybride, la réaction de presque la moitié des participants a été positive, envisageant que le champ de couverture des objectifs annonçait la venue d’un hybride à capteur 24x36. Pour un peu moins d’un tiers, cela signifie malheureusement que les objectifs seront encombrants et ce n’est pas l’image qu’ils se font de la gamme hybride. Nikon ayant déjà une offre conséquente en reflex, le passage à l’hybride doit se faire pour un encombrement moindre. Enfin, 13 % ont surtout vu la luminosité des objectifs : f/0,9, ça fait rêver !

sondage nikon hybride

Nikon n’a toujours pas d’appareil avec un autofocus hybride et se contente en Live View d’un système à détection de contraste. C’est encore le cas sur le dernier D850, pourtant salué comme l’un des meilleurs reflex du marché. Dans la gamme hybride, ce système pourrait faire défaut, l’autofocus par corrélation de phase des reflex étant impossible en raison de l’absence de miroir. Confiants, vous êtes tout de même 59 % à afficher un réel optimisme en indiquant que, selon vous, Nikon sera en mesure de présenter un système autofocus maison rapide. Pour 27 %, c’est cependant un défaut de la marque, car pour les avoir essayés, il faut reconnaître que les systèmes autofocus hybrides sur les capteurs sont vraiment performants.

sondage hybride nikon

On ne va pas refaire l’article sur la différence entre hybride et reflex : vous le savez tous, si c’est un hybride, c’est qu’il n’a pas de visée reflex ! Ce n’est pas vraiment un problème, mais pour le prochain Nikon, vous êtes en revanche 55 % à attendre qu’il possède à la place un viseur électronique rapide de très haute définition. Un modèle comme le viseur de l’Alpha 9 vous conviendrait, on imagine. Pour 28 %, c’est la voix empruntée par Fujifilm sur ses X100F ou X-Pro2, avec des viseurs hybrides optique-électronique, qui serait la meilleure. Enfin 14 % aimeraient un viseur optique télémétrique. Il y a vraiment des gens qui rêvent d’un Leica griffé Nikon ?

Un intérêt certain

sondage nikon hybride

Le marché offre déjà un choix conséquent de modèles hybrides. Ce qui ne vous empêche pas de montrer un fort intérêt pour une annonce Nikon, essentiellement pour 35 % d’entre vous, pour utiliser votre parc d’objectifs existant. Pour 27 %, ce modèle n’aura d’intérêt que s’il possède un capteur 24x36. 20 % d’entre vous n’ont même pas d'exigences particulières quant aux caractéristiques du produit puisqu’ils avouent simplement que le fait qu’il soit griffé Nikon est un gage de savoir-faire. Seulement 15 % estiment que d’autres marques sont mieux placées et qu’un nouvel hybride Nikon n’aurait pas sa place.

sondage hybride nikon

Si on récapitule, vous aimeriez que le prochain hybride Nikon soit très haut de gamme avec un capteur 24x36, un autofocus rapide, un super viseur haute définition, fluide et lumineux, etc. Mais au moment de passer à la caisse, vous vous dites que le mieux, ce serait un positionnement expert avec de bonnes performances, mais un prix contenu en dessous de 2 000 €. C’est en tout cas le choix de 63 % d’entre vous. 19 % indiquent tout de même qu’ils attendent un appareil professionnel et que pour les séduire, Nikon doit mettre le paquet avec un hybride à la fabrication impeccable, une rafale rapide et une belle qualité d’image. Enfin, 18 % pensent qu’il serait plus judicieux de toucher un plus large public avec un modèle à moins de 1 000 €. Mais à ce prix, il faudra nécessairement faire l’impasse sur certaines caractéristiques que vous avez indiqué attendre...

Merci pour votre participation importante à ce sondage. En attendant de découvrir les véritables caractéristiques du prochain hybride Nikon, nous vous donnons rendez-vous prochainement pour un nouveau sujet.

Pascale Brites
Pascale Brites

Journaliste technique, elle renforce l'équipe de rédaction en publiant des actualités et des articles pratiques. Ses publications