Réputée depuis plusieurs années pour ses qualités photographiques, la gamme de smartphones Galaxy S fait son retour cette année avec la modeste promesse d'intégrer un appareil photo “réinventé”. Nous ne vous cacherons pas le peu de foi que nous portons en cette promesse, mais force est d'avouer que le Samsung Galaxy S9+ embarque la totalité des atouts photographiques du constructeur sud-coréen : un premier module photo principal doté d'un objectif à ouverture variable f/1,5-2,4, un second module équipé d'une plus longue focale, deux capteurs Dual Pixel AF pour les capteurs de ces deux appareils, ainsi qu'un mode vidéo 720p capable d'une cadence de 960 i/s.

Capteur principalDouble capteur 12 Mpx (1/2,55" / photosites de 1,4 µm et 1/3,6" / photosites de 1 µm)
Bloc optique principaleDouble optique 26 mm f/1,5-2,4 et 52 mm f/2,4
ÉcranSuper Amoled, 6,2” (≈15,7 cm), 2 960 x 1 440 px (529 ppp)
StabilisationOptique (pour les deux modules photo dorsaux) et numérique (en vidéo seulement)
Mise au pointAF à corrélation de phase (technologie Dual Pixel AF)
FlashLED
Mode manuelOui (seulement avec le module grand-angle)
Format rawOui (seulement avec le module grand-angle)
Mesure de l'expositionMultizone, pondérée centrale, spot
Vitesse d\obturation1/24 000 à 10 s
Mode vidéo2 160p 60/30 i/s, 1 440p 30 i/s, 1080p 60/30 i/s et 720p 30 i/s (mode Vidéo) - 720p 960 i/s (mode Ralenti)
Module photo frontal8 Mpx (1/3,6" / photosites de 1,22 µm), f/1,7, vidéo 1 440p 30 i/s, 1 080p 30 i/s et 720p i/s
Sensibilité ISO50 à 800 ISO
Mémoire interne64/128/256 Go
Carte mémoireOui (micro-SD)
Puce mobileSamsung Exynos 9810
Processeur4x Samsung Mongoose M3 2,7 GHz + 4x ARM Cortex-A55 1,8 GHz
GPUMali-G72 MP18
Mémoire vive6 Go
Capacité de la batterie3 500 mAh
Système d'exploitationAndroid
Dimensions158,1 x 73,8 x 8,5 mm
Poids189 g
AutresCertification IP68
Modes autofocusAF-S, AF-C

Modules photo

En guise d'APN principal, le S9+ s'arme donc d'un module photo bien original. Déjà présent sur le Samsung W2018 (un smartphone destiné au marché chinois et accompagné de services haut de gamme), celui-ci s'équipe d'un capteur de 12 Mpx (1/2,55”/photosites de 1,4 µm) bénéficiant de la technologie Dual Pixel AF, et tire son originalité d'une optique 26 mm (équivalent 24x36) stabilisée, dont l'ouverture est capable de varier de f/1,5 à f/2,4. Il convient par conséquent de préciser qu'un tel système est aujourd'hui inédit dans le monde des smartphones, non seulement par sa nature, mais également par l'ouverture maximale record qu'il procure.

Dans la pratique, l'ouverture de cet APN principal varie automatiquement suivant les conditions de luminosité ou peut être déterminée par l'utilisateur en mode manuel – le changement d'ouverture est d'ailleurs perceptible, car le diaphragme se trouve devant la lentille frontale de l'objectif. Ce dispositif permet à Samsung de vanter de bonnes performances en situation de faible luminosité et une netteté optimale lorsque les conditions de prise de vue sont plus clémentes. Avant toute phase de test, nous tenons cependant à vous rappeler notre scepticisme face aux avantages en matière de qualité d'image (piqué, vignetage, etc.) que pourrait procurer une ouverture variable de si faible amplitude (un peu plus d'un diaphragme) une fois associée aux contraintes liées aux appareils photo des smartphones (capteur de petite taille, composants optiques à faible coût, etc.).

Ouverture f/1,5.Ouverture f/1,5.
Ouverture f/2,4.Ouverture f/2,4.

Introduit par le Galaxy Note 8, un deuxième module photo de plus longue focale équipe le Galaxy S9+. Comme sur la phablette de la marque, un objectif 52 mm (équivalent 24x36) f/2,4, bénéficiant de la stabilisation optique, est donc associé à un capteur d'une taille de 1/3,6" (photosites de 1 µm) doté de la technologie Dual Pixel AF. Le module photo frontal du S9+ s'avère lui aussi identique à celui du Note 8 puisqu'il dispose d'une ouverture de f/1,7 et d'un capteur de 8 Mpx (1/3,6"/photosites de 1,22 µm).

Samsung Galaxy S9+ modules photo

Toujours dans le but d'améliorer la qualité d'image lorsque la luminosité vient à manquer, Samsung introduit un mode de réduction du bruit basé sur la capture et la combinaison d'une série de photos. Comme dans le cas du Sony Xperia XZ, l'intégration au capteur d'une couche de mémoire DRAM autorise de plus la captation de vidéos 720p à 960 i/s. Notez que ce mode d'enregistrement est limité à 0,2 s, ce qui permet d'obtenir des vidéos d'une durée maximale de 6 s. La captation UHD est bien sûr de la partie et l'enregistrement en 1 080p est pour sa part possible à une cadence de 240 i/s.

Prise en main

Ergonomie et design

Désormais bien établi, le design des smartphones de la série Galaxy n'évolue que très peu d'une itération à l'autre. Bien que d'un gabarit légèrement inférieur à celui du Note 8 (158,1 x 73,8 x 8,5 mm contre 162,5 x 74,8 x 8,6 mm), le S9+ en reprend ainsi les traits. On retrouve donc une construction très clairement haut de gamme, marquée par l'intégration d'un écran courbé et l'utilisation d'aluminium (pour les tranches du terminal) et de verre (pour le dos). Comme pour le récent Galaxy A8, Samsung a pris en compte les critiques des utilisateurs concernant le lecteur d'empreintes digitales et a ainsi jugé préférable de le positionner sous les APN du smartphone plutôt qu'à côté.

Caractéristique maintenant classique des smartphones haut de gamme, la certification IP68 octroie au Galaxy S9+ une certaine résistance à la poussière et à l'eau (immersion à 1,5 m pendant 30 min). Un emplacement pour carte micro-SD autorise de plus une extension de la capacité de stockage.

Samsung Galaxy S9+ prise en main

Le design borderless du S9+ lui permet de profiter d'un confortable écran d'une diagonale de 6,2” (≈15,7 cm) et d'une définition de 2 960 x 1 440 px pour une densité d'affichage de 529 ppp. Sans surprise, les mesures réalisées par nos confrères des Numériques mettent en évidence une qualité d'affichage exemplaire : luminosité maximale de 676 cd/m², taux de réflexion lumineuse de 6 %, excellent delta E à 1,3 et température de couleur de 6 575 K.

Samsung Galaxy S9+ prise en main

Caractéristique commune à tous les smartphones haut de gamme Samsung, un raccourci physique autorise un accès rapide à l'app photo : deux pressions sur le bouton de mise sous tension ouvrent l'interface de prise de vue – précisons d'ailleurs que ce raccourci fonctionne que le smartphone soit en mode veille ou non. Une fois l'app de prise de vue ouverte, les boutons de volume placés sur la tranche opposée de l'appareil peuvent être configurés de façon à capturer une photo, lancer l'enregistrement vidéo ou effectuer un zoom numérique.

Samsung Galaxy S9+ prise en main Samsung Galaxy S9+ prise en main

Interface

Si l'organisation de l'interface de prise de vue du S9+ évolue quelque peu par rapport à ses prédécesseurs, son principe de fonctionnement reste peu ou prou le même. Bien que le basculement d'un mode de prise de vue à l'autre se fasse désormais par un glissement du doigt de haut en bas ou de bas en haut de l'écran, on retrouve bel et bien un mode manuel à l'interface à la fois claire et complète. Celle-ci propose la possibilité de changer d'ouverture de diaphragme (f/1,5 ou f/2,4) en plus de permettre de paramétrer le mode de mise au point, la mesure d'exposition, la balance des blancs, la sensibilité ISO, la vitesse d'obturation, etc.

Comme sur le Note 8, seul le mode automatique dispose d'une commande autorisant le choix entre le module 26 mm et le 52 mm, tandis que le mode manuel en est malheureusement dépourvu. Toute opération de zoom effectuée en mode manuel donne donc lieu à un zoom numérique et entraîne par conséquent une forte détérioration de la qualité d'image. Le mode manuel permettant seul la capture d'images au format RAW, notons qu'il est de plus impossible d'obtenir de tels fichiers avec le module 52 mm.

Samsung Galaxy S9+ prise en main interface prise de vue photo

Des progrès intéressants ont été effectués concernant l'intégration de la captation vidéo à l'interface de prise de vue. D'une part, si l'enregistrement de vidéos passe toujours par l'interface photo et la visualisation du cadrage correspondant à cette dernière, il est aujourd'hui possible de prévisualiser le cadrage tronqué propre à la captation vidéo en effectuant un appui long sur le bouton d'enregistrement dédié. D'autre part, tous les paramètres de prise de vue sélectionnés en mode manuel par le biais de l'interface photo sont désormais conservés lors de l'enregistrement vidéo. Il est donc possible de contrôler l'ouverture de diaphragme, la sensibilité ISO et la vitesse d'obturation en vidéo comme en photo.

Samsung Galaxy S9+ prise en main interface prise de vue vidéo

L'app de retouche photo de Samsung gère aussi bien les fichiers RAW que les fichiers JPEG et se montre relativement riche en outils. En plus des filtres créatifs et des outils de retouche classiques (exposition, contraste, saturation, recadrage, etc.), il est loisible de régler la perspective ou encore d'accéder à une courbe des tonalités.

Samsung Galaxy S9+ prise en main interface retouche photo Samsung Galaxy S9+ prise en main interface retouche photo

Qualité d'image

Protocole de test

En plus d'une montée en sensibilité en conditions d'éclairage simulant la lumière du jour (éclairement lumineux de 250 lux et température de couleur de 6 500 K), nous avons testé les capacités photographiques du terminal en situation de faible luminosité (éclairement lumineux de 3 lux et température de couleur de 3 200 K).

Gestion du bruit électronique

Les modules photo du Samsung Galaxy 9+ se dotent tous deux d'un capteur d'une définition de 12 Mpx. Celui qui accompagne l'objectif grand-angle est affublé d'une taille de 1/2,55" (photosites de 1,4 µm), alors que celui qui agit de pair avec la plus longue focale atteint une taille de 1/3,6" (photosites de 1 µm). Lorsque le mode manuel est activé, il est uniquement possible d'utiliser le module grand-angle. La plage de sensibilités s'étend alors de 50 à 800 ISO.

test Samsung Galaxy Note 8Tailles relatives des différents formats de capteurs.

Le module grand-angle du S9+ reprend le capteur équipant déjà les Galaxy Note 8 et S8, ce qui induit des résultats relativement similaires en ce qui concerne la montée en sensibilité ISO. Le bruit numérique semble cependant un peu mieux géré aux plus basses sensibilités (50 et 100 ISO) et ne fait ainsi qu'une discrète apparition à partir de 200 ISO. À cette sensibilité, le rendu colorimétrique des images reste néanmoins agréable. Un palier est franchi à 400 ISO, stade à partir duquel la réduction du bruit numérique s'effectue au prix d'un lissage perceptible. Le phénomène s'accentue à 800 ISO pour mener à une perte de détails conséquente.

Traitement d'image

Comme souvent, les images réalisées en laboratoire témoignent d'un traitement logiciel différent en mode automatique et en mode manuel. Lors de l'utilisation du zoom 1x, cette différence joue très légèrement en faveur du mode automatique lorsque nos conditions d'éclairage simulent la lumière du jour. Elle devient plus flagrante en situation de basse luminosité ; malgré un rendu colorimétrique identique au mode manuel, le mode automatique délivre alors une quantité de détails supérieure.

L'utilisation du zoom 2x donne lieu à un comportement hélas courant dans le monde des smartphones à double module photo : le Galaxy S9+ préfère bien souvent procéder à un zoom numérique plutôt que d'utiliser son objectif 52 mm. Cette stratégie a pour but de profiter de la plus grande ouverture de diaphragme du grand-angle, mais se paye extrêmement cher en matière de qualité d'image. Rappelons de plus que l'activation du mode manuel interdit l'utilisation du module 52 mm et se solde ainsi par le même résultat, et ce, quelles que soient les conditions de prise de vue.

f/2,4 vs f/1,5

Capturées toutes deux avec une sensibilité de 100 ISO, les images suivantes montrent que les bénéfices procurés par l'ouverture de diaphragme variable se font bien discrets lorsque les conditions de prise de vue sont clémentes. Il faut en effet observer les plus fins détails pour percevoir un niveau de piqué très légèrement supérieur à f/2,4.

Samsung Galaxy S9+ - f:2,4 1:11 s 100 ISOSamsung Galaxy S9+ - f:1,5 1:25 s 100 ISO

En situation de basse luminosité, on peut au contraire percevoir l'avantage que constitue une ouverture de f/1,5 plutôt qu'une ouverture de f/2,4. L'utilisation d'une sensibilité inférieure (800 ISO plutôt que 1 000 ISO) permet en effet de limiter l'apparition de bruit numérique et la perte d'informations colorimétriques qui l'accompagne.

Samsung Galaxy S9+ - f:2,4 1:14 s 1 250 ISOSamsung Galaxy S9+ - f:1,5 1:25 s 800 ISO

Face à la concurrence

Grand-angle (zoom 1x)

Que cela soit dû à l'utilisation d'une optique de meilleure qualité ou d'un traitement logiciel plus équilibré, les images obtenues à l'aide du Galaxy 9+ recèlent une quantité de détails sensiblement supérieure aux photos issues du Note 8. Si cela ne suffit pas à égaler la précision du OnePlus 5, le nouveau smartphone de Samsung est un bon élève.

Samsung Galaxy S9+ - Mode automatique 250 ISOSamsung Galaxy Note 8 - Mode automatique 200 ISO
Samsung Galaxy S9+ - Mode automatique 250 ISOOnePlus 5 - Mode manuel 200 ISO

Malgré une balance des blancs trop chaude, les résultats obtenus avec le S9+ en situation de faible luminosité montrent aussi la supériorité de son module grand-angle face à celui du Note 8. Le niveau de détails est en effet supérieur et la perte d'informations colorimétriques inférieure.

Samsung Galaxy S9+ - Mode automatique 800 ISO (basse luminosité)Samsung Galaxy Note 8 - Mode automatique 1 000 ISO (basse luminosité)

Focale normale (zoom 2x)

Mis à part une réduction du bruit numérique légèrement plus prononcée pour le S9+, peu de différences sont à noter entre les images capturées avec le module 52 mm de ce dernier et celui du Note 8. Toujours sur ce terrain, le S9+ semble également faire jeu égal avec l'Asus ZenFone Zoom S. Il se montre en revanche supérieur à l'iPhone X en ce qui concerne la retranscription des détails.

Samsung Galaxy S9+ - Mode automatique 160 ISOSamsung Galaxy Note 8 - Mode automatique 160 ISO
Samsung Galaxy S9+ - Mode automatique 160 ISOAsus ZenFone Zoom S - Mode manuel 100 ISO
Samsung Galaxy S9+ - Mode automatique 160 ISOApple iPhone X - Mode automatique 160 ISO

Vidéo

Le mode vidéo du Samsung Galaxy S9+ connaît quelques améliorations par rapport aux précédents smartphones de la firme. Il permet l'enregistrement en 2 160p 60/30 i/s, 1 440p 30 i/s, 1 080p 60/30 i/s et 720p 30 i/s, avec ses deux modules photo. L'activation de la stabilisation numérique est alors possible, en plus de la stabilisation optique dont bénéficient les deux appareils. Un mode dédié aux prises de vue au ralenti permet pour sa part l'enregistrement de vidéos en 720p jusqu'à 960 i/s. Précisons qu'il est alors impossible d'effectuer un zoom ou d'activer la stabilisation numérique.

Mis à part une balance des blancs qui tire un peu trop vers le vert lors de l'utilisation du module grand-angle, le Samsung Galaxy S9+ délivre des résultats relativement similaires au Note 8 en captation vidéo. Le niveau de retranscription des détails s'avère ainsi tout à fait honorable, mais inférieur à ce qu'il est possible d'obtenir avec les meilleurs élèves de la catégorie (Asus ZenFone Zoom S en tête). Comme pour le Sony Xperia XZ Premium, l'utilisation d'une cadence de 960 i/s entraîne une nette baisse de la qualité d'image – due à l'utilisation d'un faible débit. Les effets de rolling shutter sont bien présents, tandis que l'autofocus se montre efficace, mais peu fluide lors des transitions de mise au point.

Galerie terrain

Module 12 Mpx 26 mm f/1,5-2,4

Module 12 Mpx 52 mm f/2,4

Mode Portrait

Mode HDR

Mode HDR désactivéMode HDR activé

Verdict

Très attendu sur le segment de la photographie, Samsung livre une fois de plus un photophone à la fois efficace et agréable à utiliser. Similaire sur de nombreux points au Note 8, le Galaxy 9+ en reprend le module photo doté d'une focale standard (52 mm en équivalent 24x36), mais renouvelle la partie optique du module grand-angle pour la doter d'une ouverture variable. Concernant cette caractéristique tant vantée par le constructeur, nos tests montrent malheureusement que l'utilisation d'une ouverture de f/2,4 au lieu de f/1,5 ne bénéficie à la qualité d'image que de façon à peine perceptible lorsque les conditions lumineuses sont clémentes. En situation de basse luminosité, si le passage de f/2,4 à f/1,5 permet l'utilisation d'une sensibilité ISO légèrement inférieure et d'un temps de pose un peu plus court, il convient de rappeler que le gain en luminosité par rapport à l'ouverture de l'APN principal des Note 8 et S8 (f/1,7) n'est que d'environ 1/3 de diaph. L'utilisation d'une ouverture record de f/1,5 est donc à saluer, mais à relativiser, tandis que l'intégration d'un objectif à focale variable est, en l'état actuel des choses, relativement inutile.

On remarque cependant que le mariage de cette nouvelle optique avec un traitement logiciel de l'image mieux équilibré permet au module grand-angle du S9+ d'obtenir de meilleurs résultats que ses prédécesseurs quant à la retranscription des détails. Le second module photo se montre quant à lui toujours capable lorsque la lumière est au beau fixe, mais totalement inutile en situation de faible luminosité – car désactivé au profit d'un zoom numérique aux résultats désastreux. Nous regrettons de plus l'impossibilité de l'utiliser en mode manuel et de profiter des fichiers RAW qui en sont issus.

Pour le reste, le S9+ conserve bien évidemment les points forts de la gamme Galaxy : interface de prise de vue claire et efficace, bonnes performances logicielles et fluidité à toute épreuve, écran immense et de qualité, stabilisation optique (pour les deux modules photo dorsaux), résistance à l'eau et à la poussière, etc. Dans le cadre d'une utilisation photo, ce produit est donc tout simplement le smartphone le plus polyvalent et agréable à prendre en main du marché – ce qui lui vaudra assurément une place dans notre guide d'achat des meilleurs smartphones photo à l'occasion de notre prochaine mise à jour.

Si votre intérêt se porte sur les terminaux mobiles dotés à la fois d'un module grand-angle et d'un autre module équipé d’une plus longue focale, il vous sera à l'heure actuelle bien difficile de trouver mieux que le Samsung Galaxy S9+. On trouve en effet face à lui un Asus ZenFone Zoom S qui peine à se démarquer de la masse, ou encore un OnePlus 5 qui s’avère redoutable au grand-angle, mais bien décevant lors de l’utilisation du second module. Enfin, comparé à l'iPhone X, le S9+ se montre plus précis lors de l'utilisation de sa focale standard et conserve un avantage du fait qu'il propose à l'utilisateur le choix entre automatismes de prise de vue et réglages manuels.

+
  • Bonne gestion des couleurs et de la balance des blancs
  • Très bonne réactivité générale
  • Autofocus efficace
  • Rendu homogène entre les deux modules photo
  • Interface de prise de vue claire, complète et efficace
  • Stabilisation optique (pour les deux modules photo dorsaux)
  • Écran de qualité (taux de contraste, luminosité, température de couleur, lisibilité, etc.)
  • Mode manuel (uniquement avec le module grand-angle)
  • Support du format RAW de la prise de vue (uniquement avec le module grand-angle) à la phase de retouche
  • Possibilité de capturer des vidéos 720p à une cadence de 960 i/s
  • Résistance à l'eau et à la poussière (certification IP68)
  • Module 12 Mpx 52 mm f/2,4 inactif en mode manuel
  • Module 12 Mpx 52 mm f/2,4 inactif en situation de faible luminosité
  • Format RAW non disponible lors de l'utilisation du module 12 Mpx 52 mm f/2,4
  • Limitations du mode vidéo 720p 960 i/s (durée fortement limitée et dégradation de la qualité d'image)
En résumé

Bien que l'ouverture variable du Samsung Galaxy S9+ relève plus de l'argument commercial que de la véritable révolution photographique, ce smartphone se permet de reprendre les points forts du Note 8 et de proposer un léger gain en qualité d'image lors de l'utilisation du module grand-angle. Comparé à la concurrence, Samsung conserve donc la main en matière de polyvalence et d'expérience de prise de vue.

default image
Paul Nicoué
Paul Nicoué

Rédacteur polymorphe. Chantre occasionnel de la photophonie, grand chambellan des accessoires photo et chevalier de l’ordre du degré Kelvin. Ses publications 

Les prix
Samsung Galaxy S9+
Mistergooddeal 892,94 €
Villatech 922,00 € Voir l'offre
Amazon 923,00 € Voir l'offre
Rue du Commerce 956,99 € Voir l'offre
Materiel.net 959,00 € Voir l'offre
Fnac.com 959,00 € Voir l'offre
Cdiscount 959,00 € Voir l'offre
Top Achat 959,00 € Voir l'offre
Darty.com 959,00 € Voir l'offre
Boulanger 959,00 € Voir l'offre
Webdistrib 959,00 € Voir l'offre
Electro Depot 959,00 € Voir l'offre
Auchan 959,00 € Voir l'offre
Conforama 959,00 € Voir l'offre
La Redoute 959,00 € Voir l'offre
Voir plus d'offres