Tout faire "comme les grands" pour un prix nettement plus doux : voilà la promesse qu'entend tenir le OnePlus 5. Pour séduire ses potentiels acheteurs, la jeune entreprise chinoise mise naturellement sur la photographie et la vidéo : mode manuel, double module photo autorisant un zoom x2, mode Portrait, captation en UHD 2160p... Tout y est, ou presque. Tâchons cependant de tracer la limite entre le discours marketing et les véritables arguments d'un smartphone annoncé par tous comme un "tueur de fleuron" (alias flagship killer).

Capteur principalDouble capteur 16 Mpx (1/2,8" / photosites de 1,12 µm) et 20 Mpx (1/2,8" / photosites de 1 µm)
Bloc optique principaleDouble optique 24 mm f/1,7 et 32 mm f/2,6
StabilisationNumérique (en vidéo seulement)
ÉcranAmoled, 5,5 pouces (≈14 cm), 1 920 x 1 080 px (400 ppp)
FlashLed double ton
Mode manuelOui
Format rawOui (seulement avec le module grand-angle)
Mise au pointAF à corrélation de phase
Mode vidéo2 160p 30 ips, 1 080p 30/60 ips et 720p 30 ips (mode Vidéo), 720p 120 ips (mode Ralenti)
Module photo frontalCapteur 16 Mpx, optique 20 mm f/2, vidéo 720p 30/120 ips
Mémoire interne64/128 Go
Carte mémoireNon
Puce mobileQualcomm Snapdragon 835
Processeur4x Kryo 280 2,45 GHz + 4x Kryo 280 1,9 GHz
GPUAdreno 540
Mémoire vive6/8 Go
Capacité de la batterie3 300 mAh
Système d'exploitationAndroid 7.1 Nougat
Dimensions154,2 x 74,1 x 7,25 mm
Poids153 g
Modes autofocusAF-S, AF-C
Vitesse d\obturation1/8 000 à 30 s
Sensibilité ISO100 à 3 200 ISO

Modules photo

La face arrière du smartphone laisse apparaître deux APN distincts, aux capteurs de définitions différentes associés à des optiques aux focales tout aussi différentes. Le plus classique de ces modules se compose d'un capteur de 16 Mpx (taille physique de 1/2,8" et photosites de 1,12 µm) et d'une optique 24 mm f/1,7 (équivalent 24x36). Le module censé améliorer la capture de portraits comporte quant à lui un capteur de 20 Mpx (1/2,8" et photosites de 1 µm) couplé à un objectif 32 mm f/2,6. Si tous deux sont épaulés par un flash Led double ton, la stabilisation optique n'est malheureusement pas au rendez-vous. Assuré par le premier module, l'enregistrement de vidéos est possible en 4K UHD 2160p.

Smartphone OnePlus 5 modules photo

Tout comme sur l'iPhone 7 Plus, l'utilisateur peut basculer d'une focale à l'autre d'une simple pression du doigt. Et tout comme sur l'iPhone 7 Plus aussi, un mode de prise de vue dédié au portrait, simulant un effet de profondeur de champ, est proposé. Il convient cependant de préciser quelle tambouille "optico-numérique" est ici en vigueur : pour proposer un zoom x2, OnePlus opère un zoom numérique en plus du changement de focal annoncé — une opération qui entraîne inévitablement une dégradation de l'image.

La capture de selfies, enfin, est assurée par un module photo en façade au capteur de 16 Mpx (taille physique de 1/3" et photosites de 1 µm) et à l'optique ouvrant à f/2. L'enregistrement de vidéos est ici possible en Full HD 1080p.

Prise en main

Ergonomie et design

Le design du OnePlus 5 est à l'image de son statut de tueur de fleuron à bas coût : si sa conception à base d'aluminium fleure bon le haut de gamme, ses formes révèlent un certain manque de personnalité. Il reste néanmoins solidement construit et agréable à prendre en main.

Notons avec regret l'absence d'emplacement pour carte microSD et de certification attestant d'une résistance à l'eau — même si le PDG de OnePlus a annoncé que le 5 possédait un "certain degré d'étanchéité".

Smartphone OnePlus 5 prise en main

Le OnePlus 5 s'équipe d'un très bon écran Amoled de 5,5 pouces (≈14 cm), en définition Full HD (1 920 x 1 080  px), pour une finesse d'affichage de 400 ppp. Les mesures des Numériques attestent d'un taux de contraste presque infini (classique pour la technologie Amoled), d'une luminosité maximale de 435 cd/m² et d'un taux de réflexion lumineuse de 13 % , l'ensemble assurant une bonne lisibilité. De plus, si l'affichage par défaut s'avère relativement froid, l'activation du mode sRGB permet d'obtenir un delta E à 1,5 et une température de 6 462 K.

Smartphone OnePlus 5 prise en main

Comme la plupart des smartphones aux fonctionnalités photo avancées, le OnePlus 5 intègre un raccourci vers l'application photo : deux pressions sur le bouton de mise sous tension donnent directement accès à l'interface de prise de vue, que le terminal soit en veille ou non.

Smartphone OnePlus 5 prise en main

Enfin, bien que ce soit désormais monnaie courante, notons que les boutons du OnePlus 5 peuvent servir de déclencheur. Ils sont situés sur la tranche gauche de l'appareil lorsqu'il est tenu à la verticale ; il est donc possible d'y accéder avec le pouce de la main gauche ou l'index de la main droite, selon le sens dans lequel on tient le smartphone lorsqu'il est positionné à l'horizontale.

Interface

OnePlus fait preuve d'ambition dans le domaine de la photographie sur terminaux mobiles, et le OnePlus 5 se dote donc d'un mode Pro à l'interface de prise de vue relativement complète. Il est possible d'agir sur la sélection du mode de mise au point et la mesure d'exposition, le paramétrage de la balance des blancs, la sensibilité ISO, la vitesse d'obturation, etc. Les utilisateurs rebutés par la complexité de ces paramètres pourront basculer en mode automatique.

Smartphone OnePlus 5 interface photo

Comme souvent, l'utilisateur averti se trouvera par contre bien démuni en basculant sur le mode vidéo : mis à part le choix de la définition, la correction de l'exposition et l'activation du flash Led en guise de lumière d'appoint, aucune modification des paramètres de prise de vue n'est possible. Le système de stabilisation électronique mentionné par OnePlus n'est d'ailleurs pas paramétrable.

Smartphone OnePlus 5 interface vidéo

Si le OnePlus 5 gère bel et bien la capture d'image au format RAW — qui du reste semble occasionner des ralentissements —, il n'en autorise pas la retouche. Notons au passage que l'interface logicielle proposée par le constructeur chinois se montre pauvre en outils et peu ergonomique. Nous conseillons donc l'utilisation d'applications dédiées.

Smartphone OnePlus 5 interface retouche   Smartphone OnePlus 5 interface retouche

Qualité d'image

Gestion du bruit électronique


Protocole de test

En plus d'une montée en sensibilité en conditions d'éclairage simulant la lumière du jour (éclairement lumineux de 250 lux et température de couleur de 6 500 K), nous avons testé les capacités photographiques du terminal en situation de faible luminosité (éclairement lumineux de 3 lux et température de couleur de 3 200 K).


La plage de sensibilité des deux modules photo du OnePlus 5 s'étend de 100 à 3 200 ISO en mode manuel. Lorsqu'ils sont soumis à une situation de basse luminosité en mode automatique, les deux APN se permettent néanmoins de grimper à une sensibilité de 9 600 ISO. Nous avons ici choisi de vous soumettre des images capturées en mode manuel ainsi qu'en mode automatique.

Avant de commenter plus avant les images capturées en laboratoire avec le OnePlus 5, il convient de vous mettre en garde : les promesses photographiques mises en avant par le constructeur donnent lieu à des résultats qui tutoient tour à tour le meilleur et le pire.

Si l'on considère seulement le module photo le plus classique (16 Mpx / 24 mm f/1,7), le OnePlus 5 se trouve clairement dans le haut du panier en qualité d'image. À 100 ISO, la retranscription des détails se révèle très bonne, équivalente — voire légèrement supérieure — à ce qu'offre le HTC U11. Le bruit numérique augmente très légèrement jusqu'à 400 ISO, mais il reste peu visible et n'entrave en rien la retranscription des détails. Si un seuil est franchi à 800 ISO dans la dégradation de l'image, les photos capturées restent exploitables jusqu'à 1 600 ISO. En mode manuel, seule la sensibilité de 3 200 ISO nous semble donc très difficilement utilisable — le OnePlus 5 n'accomplit d'ailleurs aucun miracle en basse luminosité.

Comme c'est malheureusement trop souvent le cas, le traitement des fichiers JPEG diffère selon que le smartphone est utilisé en mode manuel ou automatique. Dans des conditions lumineuses classiques, la réduction du bruit numérique semble ainsi moins prononcée en mode automatique. À sensibilité égale, les images qui en résultent sont à la fois plus détaillées et plus marquées par le moutonnement propre au bruit numérique. En basse luminosité, le mode automatique surpasse clairement le mode manuel, malgré l'utilisation d'une sensibilité plus élevée (9 600 ISO au lieu de 3 200 ISO).

Attaquons-nous maintenant au très décevant deuxième module photo proposé par le OnePlus 5. Rappelons tout d'abord que pour effectuer un zoom x2 lors du passage d'une focale 24 mm à une focale 32 mm, le smartphone effectue inévitablement un zoom numérique, c'est-à-dire un recadrage au cœur de l'image suivi d'un rééchantillonage, de façon à obtenir une image d'une définition égale à celle du capteur.

Ajoutons ensuite que si le zoom x2 est indifféremment proposé en mode automatique et en mode manuel, ce dernier mode de prise de vue utilise en réalité le premier module photo doté d'une optique de 24 mm... On obtient alors des fichiers RAW dont le cadrage est bien plus large que celui observé à la prise de vue, tandis que les fichiers JPEG sont largement dégradés par le zoom numérique.

Notons pour finir que lorsque le zoom x2 est activé en situation de basse luminosité, le smartphone bascule systématiquement sur une utilisation du module photo classique — certainement pour camoufler les mauvais résultats de l'autre module. Parmi les images que nous vous proposons de visionner ci-dessus, toutes ont donc subi les dégradations inhérentes à l'utilisation d'un zoom numérique, et seule la photographie capturée en mode automatique dans une situation lumineuse classique a en réalité utilisé le module photo doté d'une optique de 32 mm !

En matière de résultats, si ces arrangements logiciels largement critiquables parviennent à faire illusion lorsque l'on regarde sur un écran de smartphone des images capturées entre 100 et 400 ISO, la moindre observation des détails révèle une bouillie de pixels. Nous voilà donc à 200 lieues de la qualité d'image proposée par le premier module photo.

Face à la concurrence

L'année 2017 est désormais bien entamée et la plupart des acteurs du marché des smartphones photo ont dévoilé leur jeu. Notre guide d'achat des meilleurs smartphones photo ayant été récemment publié, nous avons choisi de confronter les images capturées en laboratoire du OnePlus 5 à celles de notre coup de cœur (le LG G6), ainsi qu'à celles du photophone que nous estimions jusque là le plus précis (le HTC U11).

OnePlus 5 - Mode manuel 100 ISOLG G6 - Mode manuel 100 ISO
OnePlus 5 - Mode manuel 100 ISOHTC U11 - Mode manuel 100 ISO

Aucun doute n'est permis : face à notre scène test, dans des conditions lumineuses favorables et à basse sensibilité, le OnePlus 5 s'avère meilleur que ses onéreux concurrents en retranscription des détails. L'image capturée à l'aide du smartphone de la marque chinoise présente en effet d'un piqué relativement homogène du centre de l'image aux bords extrêmes. On peut notamment distinguer clairement le nom de marque "Sigma" inscrit sur le capteur situé dans le coin supérieur gauche de la photographie, ainsi que la trame de la carte IGN située tout en bas de l'image.

OnePlus 5 - Mode automatique 9 600 ISO (basse luminosité)HTC U11 - Mode automatique 2 697 ISO (basse luminosité)

En situation de basse luminosité, si la balance des blancs semble mieux gérée par le HTC U11, c'est le OnePlus 5 qui se montre là encore le plus précis. Il prend donc la place du smartphone HTC dans notre guide d'achat.

Vidéo

Le mode Vidéo du OnePlus 5 autorise l'enregistrement de vidéos en 2 160p 30 i/s, 1 080p 30 et  i/s, ainsi qu'en 720p 30 i/s. Le mode Ralenti permet quant à lui l'enregistrement en 720p à 120 i/s.

En ce qui concerne la captation vidéo, le OnePlus 5 se révèle être l'un des meilleurs élèves du marché en retranscription des détails et l'autofocus se montre de plus relativement performant. Toutefois les effets de rolling shutter sont bel et bien présents lors des mouvements de caméra.

Comme en photo, l'argument du double module photo se montre ici fallacieux : seul le module équipé d'une optique de 24 mm est utilisé, et ce, malgré l'activation du zoom x2. La perte de qualité est bien entendu notable, et les résultats, décevants.

Galerie terrain

Photo

Zoom x2

Mode Portrait

Mode HDR

HDR désactivéHDR activé

Vidéo

Verdict

Le décalage entre discours marketing et véritables arguments ne nous facilite pas la tâche lorsqu'il s'agit de statuer sur les capacités photographiques du OnePlus 5. En qualité d'image, le classique module grand-angle se place très largement parmi les meilleurs élèves de sa catégorie : les photographies obtenues disposent d'un bon niveau de détails aux plus basses sensibilités et s'avèrent exploitables jusqu'à 1 600 ISO, alors que les smartphones de dernière génération nous semblent plutôt plafonner à 800 ISO. Si l'on prend de plus en considération sa bonne gestion de la balance des blancs et des couleurs, sa bonne retranscription des détails en vidéo ainsi que son autofocus efficace, le OnePlus  5 récolte aisément notre label de recommandation.

Et si l'on regrette quelques manques encore malheureusement classiques sur le marché des smartphones photo : absence de stabilisation optique, ergonomie logicielle imparfaite, etc., c'est surtout un certain manque de bonne foi concernant les promesses faites à l'amateur de photographie qui nous semble le plus dommageable. En intégrant une fonctionnalité de zoom x2 utilisant — partiellement ou totalement — un dispositif de zoom numérique, OnePlus aboutit au fait que le deuxième module photo intégré au smartphone s'avère au mieux décevant en termes de qualité d'image et au pire complètement inutile.

Voici donc un smartphone que nous recommandons pour la qualité d'image qu'il permet d'obtenir à l'aide de son module grand-angle, mais qui est loin d'être dénué de défauts. D'ailleurs, qu'il soit question de OnePlus ou d'autres constructeurs, nous en profitons pour vous mettre en garde contre les discours marketing qui, de plus en plus, tendent à flatter l'amateur de photographie dans le sens du poil.

+
  • Bonne retranscription des détails aux plus basses sensibilités
  • Bonne gestion des couleurs et de la balance des blancs
  • Images exploitables jusqu'à 1 600 ISO
  • Bonne retranscription des détails en vidéo
  • Autofocus efficace
  • Écran de qualité (température de couleur, lisibilité, etc.)
  • Mode manuel
  • Support du format RAW (à la prise de vue seulement)
  • Absence de stabilisation optique
  • Stabilisation électronique inactive en UHD 2 160p
  • Images capturées à l'aide du module 20 Mpx 32 mm f/2,6 de mauvaise qualité
  • Module 20 Mpx 32 mm f/2,6 inactif en mode manuel, en situation de basse luminosité et en vidéo
  • Interface de retouche peu ergonomique
  • Ralentissement lors de la capture de fichiers RAW
  • Traitement des fichiers JPEG moins bon en mode manuel qu'en mode automatique
  • Absence de certification concernant la résistance à l'eau et à la poussière
  • Effets de rolling shutter en vidéo
En résumé

Avec un module grand-angle procurant une très bonne qualité d'image, le OnePlus 5 excelle dans bon nombre de ses fonctionnalités photographiques élémentaires, tout en parvenant à grandement décevoir sur son deuxième module photo, qui s'avère soit relativement mauvais soit complètement inutile. Bien que ce smartphone photo ne soit pas dénué de défauts, nous le recommandons aux amateurs d'image ne souhaitant pas casser leur tirelire.

default image
Paul Nicoué

Rédacteur polymorphe. Chantre occasionnel de la photophonie, grand chambellan des accessoires photo et chevalier de l’ordre du degré Kelvin. Ses publications 

Les prix
OnePlus 5
Priceminister 425,99 €
Amazon 509,00 € Voir l'offre
Amazon 529,89 € Voir l'offre
Amazon 578,00 € Voir l'offre
Fnac.com marketplace 636,41 € Voir l'offre
Contenus sponsorisés