Voilà maintenant quelque temps que la montée en force de Huawei sur le secteur des smartphones haut de gamme s'accompagne de réelles ambitions en matière de photographie. Présente aux deux dernières éditions du Salon de la Photo, la marque a frappé un grand coup en 2016 avec le P9, premier smartphone à bénéficier du partenariat entre le géant chinois de la mobilité et Leica, firme européenne ayant grandement marqué l’histoire de la photographie. Présenté au MWC 2017, le P10 reprend le double module photo du Mate 9 dans un terminal plus compact, en promettant une amélioration des algorithmes de traitement d’image.

Capteur principalDouble capteur 12 Mpx et 20 Mpx
ÉcranLCD LTPS 5,1 pouces (13 cm env.), 1 920 x 1 080 px (431 ppp)
StabilisationOptique (photo et vidéo) et numérique (vidéo seulement)
Mise au pointAF hybride (autofocus laser, à corrélation de phase, et stéréoscopie)
FlashLed double ton
Mode manuelOui
Modes autofocusAF-S, AF-C
Mesure de l'expositionMultizone, pondérée centrale, spot
Vitesse d\obturation30 à 1/4 000 s
Sensibilité ISO50 à 3 200 ISO
Mode vidéo2160p 30 ips, 1080p 60/30 ips et 720p 30 ips (mode Vidéo) - 1080p 120 ips et 720p 120 ips (mode Ralenti)
Module photo frontal8 Mpx, f/1,9, vidéo 720p 30 ips
Mémoire interne64 Go
Carte mémoireOui (microSD)
Puce mobileHiSilicon Kirin 960
Processeur4x ARM Cortex-A73 2,4 GHz + 4x RM Cortex-A53 1,8 GHz
GPUMali-G71 MP8
Mémoire vive4 Go
Capacité de la batterie3 200 mAh
Système d'exploitationAndroid 7.0 Nougat
Dimensions145,3 x 69,3 x 7,09 mm
Poids145 g
Bloc optique principaleDouble optique Leica Summarit-H 27 mm f/2,2
Format rawOui (seulement avec le module 12 Mpx)

Modules photo

Tout comme le P9, la face arrière du P10 arbore deux objectifs cachetés "Leica Summarit-H" proposant chacun une ouverture de f/2,2 et une focale de 27 mm. Alors que le précédent smartphone de la gamme s'équipait de deux capteurs de 12 Mpx, le nouveau terminal s'aligne sur les caractéristiques du Mate 9 et s'arme ainsi d'un capteur de 12 Mpx en couleur et d'un autre de 20 Mpx en noir & blanc.

Pour rappel, le dispositif de double module photo développée par Huawei et Leica repose en effet sur le fait que les deux objectifs de même focale sont couplés à des capteurs aux rendus photographiques différents. Le premier permet de prendre des photographies en couleur, tandis que le deuxième est dépourvu de matrice de Bayer de façon à se spécialiser dans la capture d'images monochromes. En l'absence d'un tel filtre, chacune des photodiodes perçoit tout le spectre lumineux et non pas une seule de ses trois composantes primaires. Non seulement la capacité du capteur noir et blanc à capter la lumière s'en trouve améliorée lorsqu'il est utilisé seul, mais l'utilisation conjointe des deux capteurs enrichit les informations de couleur collectées par le premier par les informations de luminosité captées par le second.

À ce dispositif s'ajoute une technologie de zoom hybride mise en œuvre pour la première fois sur le Mate 9. Elle profite de la différenciation entre la captation des informations de couleur et des informations de luminosité, grâce à l'utilisation des deux capteurs dédiés à chaque tâche. Un recadrage est bel et bien effectué, mais le module couleur bénéficie de la définition de 20 Mpx du capteur monochrome pour capturer des images de 12 Mpx sans rééchantillonnage des informations de luminosité.

Test smartphone Huawei P10 double module photo

Le module photo couleur dispose désormais d'une stabilisation optique, qui manquait cruellement au P9. La technologie de mise au point automatique combine quant à elle corrélation de phase, autofocus laser et un procédé profitant du décalage physique entre les deux modules photo pour détecter les différents plans de l'image.

Sur la face avant du smartphone, le module photo dédié aux selfies adopte également des caractéristiques similaires à celui du Mate 9 ; il dispose d'un capteur de 8 Mpx associé à un objectif doté d'une ouverture de f/1,9.

Prise en main

Ergonomie et design

Si la filiation entre le P10 et son prédécesseur est tout à fait claire, Huawei semble s'être quelque peu inspiré également du design récemment choisi par son fameux concurrent à la pomme. On retrouve la construction mêlant armature d'aluminium et plaques de verre que proposait le P9, tout en ayant désormais affaire à des courbes bien plus arrondies sur les bords du smartphone. On notera de plus que le lecteur d'empreintes digitales quitte le dos du terminal pour trouver sa place en face avant, sous l'écran. La prise en main du P10 se révèle des plus agréables et les finitions sont exemplaires. Attention toutefois, contrairement au LG G6 et au Sony Xperia XZ Premium — également annoncés lors du MWC 2017 —, le P10 ne présente aucune certification attestant d'une quelconque résistance à la poussière et à l'eau.

Comme la plupart de ses rivaux opérant sous Android, le Huawei P10 dispose d'un emplacement pour carte microSD autorisant l'extension des 64 Go de sa capacité de stockage d'origine.

Test smartphone Huawei P10 prise en main

Le Huawei P10 s'équipe d'un écran LTPS de 5,1 pouces (≈13 cm) en définition Full HD (1 920 x 1 080 px), pour une finesse d'affichage de 432 ppp. Avec un honorable taux de contraste moyen de 1 320:1, une luminosité allant de 570 cd/m² à 2,5 cd/m², un taux de réflexion lumineuse de la dalle de 15 % et un delta E de 2,8, cet écran ne révolutionne pas le genre, mais s'en tire avec les honneurs dans les tests en laboratoire de nos confrères des Numériques. Retenez cependant qu'il vous faudra passer par l'outil de gestion des couleurs proposé par Huawei et régler la "Température de l'afficheur" sur "Chaude" pour obtenir les meilleurs résultats possible.

Test smartphone Huawei P10 prise en main

Comme tous les terminaux haut de gamme de la marque depuis le P8, le P10 intègre un raccourci pour accéder à l'application photo : deux pressions sur la touche de volume bas placée sur la tranche donnent directement accès à l'interface de prise de vue. Si cette dernière s'ouvre alors en 1 seconde environ, ce raccourci ne fonctionne que lorsque le smartphone est en veille.

Test smartphone Huawei P10 prise en main

Il est de plus possible d'attribuer aux boutons de volume du Huawei P9 la fonction de déclenchement, de zoom numérique ou de mise au point — en position horizontale, ceux-ci tombent sous l'index de la main gauche.

Interface

Le Huawei P10 conserve l'interface de prise de vue mise au point sur les précédents smartphones haut de gamme de la marque bénéficiant du partenariat avec Leica. Un mode Pro donne ainsi accès à divers réglages manuels, dont la sélection du mode de mise au point et de la mesure d'exposition, ainsi que le paramétrage de la balance des blancs, de la sensibilité ISO et de la vitesse d'obturation. Bien que l'interface ait très peu évolué depuis le P9, elle est toujours complète et agréable à utiliser. Nous regrettons cependant qu'une partie des informations affichées soit pensée pour une utilisation du smartphone en position verticale et ne suive pas le basculement en position horizontale.

Test smartphone Huawei P10 interface de prise de vue photo Pro

Parmi les modes de prise de vue variés (Embellissement, Light Painting, HDR, etc.) proposés par le P10, c'est bien entendu la possibilité de donner la priorité au module couleur ou au module noir et blanc qui est la plus intéressante. Il est désormais possible d'obtenir le rendu monochrome propre aux terminaux de la marque tout en utilisant le mode Grande Ouverture afin de simuler des effets de profondeur de champ.

La fonction de zoom hybride est possible lors de la capture de photos en couleur d'une définition de 12 Mpx. Tout comme un simple zoom numérique, elle est accessible par le biais des boutons de volume ou d'un mouvement d'étirement sur l'écran tactile.

Test smartphone Huawei P10 modes de prise de vue

Il est possible de capturer des photos au format RAW, mais cette option se limite aux prises de vue en couleurs de 12 Mpx et sans utilisation du zoom hybride. L'accès à ce format pendant la capture d'images monochromes nous semblerait intéressant, notamment pour la latitude qu'il offrirait en correction de l'exposition et du contraste. Notez que le P10 est à notre connaissance le premier smartphone permettant la visualisation et la retouche de photos au format RAW par le biais de ses applications natives (le P9 et le Mate 9 l'autorisent également depuis une récente une mise à jour). Bien que la présence de doublons RAW+JPEG soit parfois troublante et que la visualisation de photos de plus de 20 Mo engendre une certaine latence, nous saluons cette initiative.

Test smartphone Huawei P10 paramètres de prise de vue photo

L'interface proposant filtres et retouches est relativement classique ; nous lui préférons les applications dédiées telles que Snapseed et Lightroom Mobile.

Test smartphone Huawei P10 interface de retouche photo

Qualité d'image

Protocole de test

En plus d'une montée en sensibilité en conditions d'éclairage simulant la lumière du jour (éclairement lumineux de 250 lux et température de couleur de 6 500 K), nous avons testé les capacités photographiques du terminal en situation de faible luminosité (éclairement lumineux de 3 lux et température de couleur de 3 200 K).

La plage de sensibilité des deux modules photo du Huawei P10 s'étend de 50 à 3 200 ISO. Nous avons ici choisi de vous soumettre des images capturées à l'aide de la résolution native de chaque capteur : 12 Mpx en couleurs et 20 Mpx en noir et blanc.

Rappelons que le Mate 9 et le P10 disposent de la même configuration matérielle en ce qui concerne leurs modules photo. Si les algorithmes de traitement d'image du P10 semblent avoir été quelque peu améliorés, les différences restent discrètes. Parmi celles-ci, il semblerait que l'accentuation du micro-contraste ait été renforcée aux sensibilités les plus basses, améliorant la retranscription des détails au prix d'un bruit numérique plus important. Présent dès 50 ISO sans pour autant être dérangeant pour l'œil du spectateur, ce dernier augmente progressivement jusqu'à 400 ISO. Si les images capturées à 800 ISO restent exploitables, un cap est franchi avec une réduction logicielle du bruit numérique, engendrant une perte de détails visible. Les sensibilités supérieures sont quant à elles marquées par une perte progressive des informations de couleur.

Pour capturer notre photographie en situation de basse luminosité, nous avons sélectionné le mode Pro tout en laissant le terminal choisir les paramètres de prise de vue. Si le niveau de détails obtenu est décevant, la sous-exposition résulte du fait que le P10, contrairement à d'autres smartphones, ne s'aventure pas à sélectionner un temps de pose supérieur à 1/17 s par lui-même — et ce, même lorsqu'il est utilisé sur un trépied ou une surface stable. Des résultats convenables en basse lumière nécessiteront donc une sélection manuelle de la vitesse d'obturation. Profitons-en pour signaler que l'adoption du mode automatique donne quant à elle lieu à un traitement d'image carrément médiocre en situation de basse luminosité — nos confrères des Numériques ont d'ailleurs consacré un article à ce phénomène.

Enfin, constituant l'atout photographique le plus intéressant du P10, le module noir et blanc étonne par son rendu hors-norme. S'il suit à peu près le même cheminement quant à l'apparition du bruit numérique que le module couleur, la fine granulation par laquelle ce bruit se manifeste jusqu'à 800 ISO est à peine dérangeante. L'esthétique monochrome garde son charme à 1 600 ISO ; à 3 200 ISO en revanche, la perte de détails est trop importante pour ne pas gâcher la fête.

Test terrain

Photo

Bien que le Samsung Galaxy S7 demeure la référence des smartphones photo en matière de fulgurance, notamment grâce à sa technologie Dual Pixel AF, le Huawei P10 se situe lui aussi dans le haut du panier. Les améliorations matérielles et logicielles proposées par la marque depuis le P9 semblent payer et octroient au P10 un très bon confort de prise de vue. La mise au point est rapide, tout comme l'enregistrement des images.

Mode Grande Ouverture

Zoom hybride

Mode HDR

HDR désactivéHDR activé

Concernant la qualité d'image, les résultats obtenus sur le terrain confirment nos tests en laboratoire : en couleur, la retranscription des détails est bonne lorsque les conditions lumineuses sont clémentes ; la gestion des couleurs et la balance des blancs se révèlent justes dans la plupart des situations. La dégradation de l'image est cependant perceptible à tous les niveaux à mesure que la luminosité ambiante baisse. De plus, l'accentuation logicielle des détails nous semble parfois un peu trop prononcée. Si elle est également marquée en noir et blanc, elle se révèle bien moins dérangeante et participe même à l'esthétique unique qui fait la particularité des terminaux Huawei.

Nous restons malheureusement dubitatifs face au mode Grande Ouverture et à la technologie de zoom hybride proposée. Bien que la compatibilité du premier avec la capture d'images monochromes soit un véritable plus, la différenciation des différents plans de l'image est toujours sujette à des erreurs perceptibles. Le zoom hybride limite quant à lui les dégâts par rapport à un classique zoom numérique, mais entraîne une perte de détails perceptible. Si vous souhaitez profiter des avantages de cette technologie, nous vous conseillons de ne pas dépasser le seuil du zoom 2x.

Quant au mode HDR, s'il a le mérite d'être proposé, son efficacité nous semble limitée. Étant donné qu'il entraîne la perte de tout réglage manuel, il nous semble plus judicieux d'utiliser le mode Pro et de soigner l'exposition des prises de vues.

Vidéo

Le mode Vidéo du P10 autorise l'enregistrement de vidéos en 2 160p 30 i/s, 1 080p 60/30 i/s et 720p 30 i/s. Il est alors possible de profiter du paramétrage du mode de mise au point, de la mesure d'exposition, de la balance des blancs et de la compensation de l'exposition. Notez qu'on ne peut activer la stabilisation numérique (en plus de la stabilisation optique) qu'en 1 080p 30 i/s et en 720p 30 i/s.

Un mode Ralenti est également disponible ; il permet d'atteindre la cadence de 120 i/s en 1 080p et de 240 i/s en 720p, mais il est dépourvu de stabilisation et de tout type de réglage.

Test smartphone Huawei P10 interface de prise de vue vidéo

Avec un rendu vidéo relativement similaire à celui du Mate 9, le Huawei P10 ne fait pas partie des meilleurs élèves de la catégorie. La retranscription des détails en 1 080p est largement perfectible et la stabilisation numérique, quoique plutôt efficace, engendre une dégradation perceptible de la qualité d'image. Nous estimons que la possibilité de profiter des bénéfices du capteur monochrome en vidéo aurait constitué un véritable plus, mais cette option reste malheureusement indisponible. Notons cependant que la réactivité de l'autofocus en vidéo semble avoir été légèrement améliorée par rapport aux précédents terminaux de la marque.

Verdict

Test smartphone Huawei P10

Après une année 2016 extrêmement riche en innovations en amatière de photographie sur smartphones, le MWC 2017 nous a donné l'aperçu d'un début d'année plus timoré, les constructeurs phares choisissant de conforter leurs positions respectives plutôt que de s'aventurer en territoire inconnu. Le Huawei P10 reprend ainsi le concept de double module photo initié avec le P9 et réaffirmé avec le Mate 9 : un couple formé d'un objectif et d'un capteur couleur relativement classique se voit adjoindre les services d'un autre couple à la partie optique similaire, mais doté d'un capteur dédié à la capture d'images monochromes.

Les caractéristiques techniques du nouveau terminal de Huawei étant d'ailleurs très proches du Mate 9, les performances en qualité d'image le sont également. En couleur, le P10 se révèle faire partie des meilleurs smartphones photo du moment, sans toutefois bouleverser l'ordre établi. Lorsque la lumière est au beau fixe, les photographies capturées sont respectueuses de l'ambiance lumineuse (exposition, température de couleur, etc.) et présentent un bon niveau de détails — l'accentuation logicielle est parfois même trop présente. Les résultats sont décevants en situation de basse luminosité, mais la présence d'un système de stabilisation optique est bienvenue.

C'est cependant en noir et blanc que le smartphone de Huawei tire réellement son épingle du jeu : grâce à un traitement bien équilibré, les images capturées présentent une belle gamme de nuances de gris et la magie du monochrome opère plus que jamais. Il nous semble à l'heure actuelle impossible d'obtenir un rendu noir et blanc d'une telle qualité avec une autre marque de smartphones. Nous verrons d'ici quelques mois si le Wiko WIM et son double module photo parviennent à faire jeu égal.

Malgré les optimisations logicielles mises en avant par Huawei, nous restons peu convaincus par un mode Grande Ouverture, qui peine toujours à différencier les plans de l'image, et par le zoom hybride qui, s'il fait mieux qu'un classique zoom numérique, entraîne tout de même une dégradation perceptible de la qualité d'image. Bien que ces outils aient le mérite d'exister, ils ne nous semblent pas constituer les meilleurs arguments pour l'achat d'un P10.

Pour résumer, le Huawei P10 a donc les qualités et défauts du Mate 9 tout en reprenant le gabarit du P9. Il ne constitue donc pas une évolution majeure, mais représente un pas de plus vers la maturité d'un système de prise de vue que le constructeur chinois est aujourd'hui le seul à maîtriser. Si l'esthétique des images monochromes vous séduit, nous vous recommandons le P10. Les utilisateurs de smartphones à la recherche d'autres possibilités de prise de vue devront quant à eux attendre quelques mois pour évaluer la véritable pertinence des propositions des autres grandes marques.

+
  • Très bon mode monochrome
  • Bonne gestion de la balance des blancs et des couleurs
  • Bon rendu des détails aux plus basses sensibilités
  • Stabilisation optique (en couleur seulement)
  • Mode manuel
  • Support du format RAW de la prise de vue à la phase de retouche (en couleur seulement)
  • Résultats perfectibles en basse luminosité
  • Accentuation des détails parfois trop prononcée en couleurs
  • Impossibilité de capturer des photos monochromes au format RAW
  • Impossibilité de capturer des vidéos monochromes
  • Qualité du mode vidéo en retrait
En résumé

Bien que l'effet d'annonce soit moindre qu'à la sortie du P9, le P10 prolonge le partenariat photographique noué par Huawei avec Leica et le renouvelle tranquillement. Nous recommandons ce smartphone aux amateurs de photographie noir et blanc.

default image
Paul Nicoué

Rédacteur polymorphe. Chantre occasionnel de la photophonie, grand chambellan des accessoires photo et chevalier de l’ordre du degré Kelvin. Ses publications 

Les prix
Huawei P10
Priceminister 408,99 €
Fnac.com marketplace 436,90 € Voir l'offre
Amazon 450,79 € Voir l'offre
Mistergooddeal 465,55 € Voir l'offre
Fnac.com 499,00 € Voir l'offre
Darty.com 499,00 € Voir l'offre
Webdistrib 515,49 € Voir l'offre
Orange 549,90 € Voir l'offre
LDLC 599,95 € Voir l'offre
Conrad 629,00 € Voir l'offre
Voir plus d'offres
Contenus sponsorisés