Descendant direct de l'U11 – un terminal qui n'a malheureusement pas connu un grand succès auprès du public, mais qui nous avait surpris par la précision de son dispositif de captation – le HTC U12+ a pour ambition d'intégrer un APN principal aussi performant que son prédécesseur tout en constituant la première excursion du constructeur taïwanais sur les terres du double module photo. Pour ce faire, HTC dote le premier module du smartphone d'un capteur Ultrapixel, et le second d'une optique 50 mm f/2,6 apte à la capture de portraits.

Capteur principalDouble capteur 12 Mpx et 16 Mpx
Bloc optique principaleDouble optique 25 mm f/1,8 et 50 mm f/2,6
ÉcranLCD, 6” (≈15,2 cm), 2 880 x 1 440 px (537 ppp)
StabilisationOptique (pour le module 12 Mpx 25 mm f/1,8) et numérique (pour les deux modules, mais en vidéo seulement)
FlashLED double ton
Mode manuelOui
Format rawOui (seulement avec le module 12 Mpx 25 mm f/1,8)
Mise au pointAF hybride (corrélation de phase et autofocus laser)
Modes autofocusAF-S
Vitesse d\obturation1/8 000 à 32 s
Mode vidéo2 160p 60/30 i/s, 1 080p 60/30 i/s et 720p 30 i/s (mode Vidéo) – 1 080p 240 i/s (mode Ralenti)
Module photo frontalDouble module 8 Mpx 28 mm f/2, vidéo 1 080p et 720p 30 i/s
Sensibilité ISO100 à 800 ISO
Mémoire interne64 Go
Carte mémoireOui (micro-SD)
Puce mobileQualcomm Snapdragon 845
Processeur4x Kryo 385 Gold 2,8 GHz + 4x Kryo 385 Silver 1,7 GHz
GPUAdreno 630
Mémoire vive6 Go
Capacité de la batterie3 500 mAh
Système d'exploitationAndroid
Dimensions156,6 x 73,9 x 8,7 mm
Poids188 g
AutresCertification IP68

Modules photo

Sans réelle surprise, HTC reprend la configuration de double APN la plus populaire du moment : un classique module grand-angle se voit adjoindre les services d'une plus longue focale, notamment dédiée à la capture de portraits. Le premier s'équipe d'un objectif 25 mm f/1,8 doté d'un système de stabilisation optique et associé à un capteur de 12 Mpx. Ce dernier bénéficie de l'appellation UltraPixel 4, ce qui lui permet de profiter de photosites de 1,4 µm – parmi les terminaux récents, seul le module grand-angle du Samsung Galaxy S9+ dispose de photosites aussi grands. Le deuxième appareil de l'U12+ intègre pour sa part un objectif 50 mm f/2,6 et un capteur de 16 Mpx.

HTC U12+ modules photo

Concernant les capacités vidéo du nouveau fer de lance HTC, la captation en 2 160p est possible à une cadence maximale de 60 i/s, tandis qu'un mode ralenti propose de monter jusqu'à 240 i/s en 1 080p. Sur la face avant du smartphone, deux optiques 28 mm f/2 associées à des capteurs de 8 Mpx permettent la capture de selfies et la création d'effets de profondeur de champ.

La focale

Qu'est-ce que la focale ?

Une focale correspond à un angle de champ – ou angle de vision – couvert par l'appareil équipé de l'objectif. Plus la focale est importante, plus l'angle de champ est réduit : on parle de longue focale. À l'inverse, plus la focale est courte, plus l'angle de champ est large : on parle de grand-angle.

Capturées à partir d'un même point de vue, les images ci-dessous montrent la différence entre les angles de champ respectivement obtenus avec l'un et l'autre des deux modules photo dorsaux du HTC U12+. La focale du premier (équivalente à 25 mm en 24x36) est adaptée à la photo de paysage et d'architecture, tandis que le deuxième s'équipe d'une focale (équivalente à 50 mm) plus adaptée à la capture de portraits.

Module 12 Mpx 25 mm f1,8Module 16 Mpx 50 mm f2,6

Prise en main

Ergonomie et design

Comme un très grand nombre de smartphones haut de gamme dévoilés au cours de l'année 2018, le HTC U12+ est marqué par une utilisation majoritaire du verre dans la construction de son armature. Le dos du terminal recueille ainsi facilement les traces de doigts, contrairement à son pourtour qui est fait de métal. À défaut de disposer d'un design original, l'U12 bénéficie de finitions exemplaires et permet une bonne prise en main, et ce malgré un gabarit relativement imposant (dimensions de 156,6 x 73,9 x 8,7 mm pour un poids de 188 g).

HTC a fait le choix de placer le lecteur d'empreintes digitales au dos de l'U12 de façon à optimiser le taux d'occupation de son écran par rapport à la face avant du smartphone (81 %). Trois boutons haptiques (volume haut, volume bas et mise en veille) trouvent leur place sur la tranche droite du terminal, tandis que la tranche gauche dispose d'un emplacement autorisant l'accueil de deux cartes nano-SIM ou d'une carte nano-SIM et d'une carte micro-SD. La certification IP68 est reconduite de façon à assurer une résistance aux poussières et aux projections d'eau.

HTC U12+ prise en main

L'écran LCD du HTC U12+ présente une diagonale de 6” (15,2 cm) et affiche une définition de 2 880 x 1 440 px. Les mesures réalisées par nos confrères des Numériques révèlent de très bons résultats en matière de colorimétrie ; lorsque le mode sRVB est activé, le delta E atteint ainsi 2 et la température de couleur 6 470 K. Le contraste se montre pour sa part correct pour la technologie LCD (1 620:1). Bien que la luminosité minimale à 1,7 cd/m² permette de consulter son smartphone dans le noir complet sans être ébloui, la luminosité maximale à 359 cd/m² est malheureusement trop faible pour s'avérer confortable dans les environnements très lumineux.

HTC U12+ prise en main

De façon similaire à son prédécesseur, l'U12 se démarque de la concurrence en proposant un système de raccourcis baptisés Edge Sense ; plutôt que d'utiliser des boutons ou des commandes tactiles, l'utilisateur peut associer différents types de pressions sur les tranches du smartphone à différents raccourcis. Si l'ouverture de l'app photo est associée à ce système, nous estimons l'usage de ce dernier moins pratique qu'un plus classique raccourci à l'aide d'une touche physique.

HTC U12+ prise en main HTC U12+ prise en main

Interface

L'interface de prise de vue du HTC U12+ dispose d'un mode manuel proposant à la fois une esthétique sobre et un agencement relativement intuitif. Les paramètres qu'il est possible de modifier incluent la capture au format RAW, la correction de l'exposition, le mode de mise au point (manuel ou automatique), la balance des blancs, la sensibilité ISO ainsi que la vitesse d'obturation. Notons cependant que la capture d'images en RAW+JPEG donne lieu à un léger temps de traitement.

HTC U12+ interface photo

Le mode vidéo proposé par HTC se révèle hélas beaucoup plus pauvre en options ; il faut ici se contenter de la correction d'exposition, de l'activation du flash et du choix de la définition d'enregistrement, ainsi que de la cadence d'image. Il est de plus impossible de désactiver le système de stabilisation électronique dont bénéficie la captation vidéo.

HTC U12+ interface vidéo

Pour la retouche d'image, HTC mise sur Google Photos plutôt que sur une app native. Celui-ci prend en charge les fichiers RAW et propose de nombreux filtres et paramètres de retouche (les onglets Luminosité et Couleur dévoilent plusieurs outils une fois ouverts).

HTC U12+ interface retouche HTC U12+ interface retouche HTC U12+ interface retouche

Qualité d'image

Protocole de test

En plus d'une montée en sensibilité en conditions d'éclairage simulant la lumière du jour (éclairement lumineux de 250 lux et température de couleur de 6 500 K), nous avons testé les capacités photographiques du terminal en situation de faible luminosité (éclairement lumineux de 3 lux et température de couleur de 3 200 K).

Gestion du bruit électronique

Le premier module photo du HTC U12+ dispose d'une optique 25 mm f/1,8 et d'un capteur de 12 Mpx. En mode manuel, sa plage de sensibilités est quelque peu limitée puisqu'elle s'étend de 100 à 800 ISO. Concernant le second appareil photo du terminal, HTC annonce qu'il est doté d'un objectif 50 mm f/1,8 et d'un capteur de 16 Mpx. Celui-ci interdisant l'utilisation du mode manuel du smartphone, tout test de gestion du bruit numérique est par conséquent impossible. Notons de plus que l'app de prise de vue propose une définition maximale de seulement 12 Mpx.

test LG G7 ThinQTailles relatives des différents formats de capteurs.

Si le bruit numérique se fait discret à toutes les sensibilités ISO proposées en mode manuel, la montée en sensibilité s'accompagne logiquement d'une perte d'informations due au traitement d'image appliqué par HTC. Celle-ci se fait progressive : les images capturées à 100 ISO présentent une précision optimale, tandis que la perte d'informations se fait sentir dès 200 ISO et devient plus importante à 400 ISO. Les images capturées à 800 ISO nous semblent tout juste acceptables – nous déconseillons toute tentative de recadrage à cette sensibilité.

Traitement d'image

Lorsque le module grand-angle (25 mm) du smartphone est utilisé et que les conditions lumineuses sont clémentes, la différence de traitement entre mode automatique et mode manuel est presque imperceptible. Le constat est cependant différent en situation de basse luminosité, puisque le U12+ fait le choix, en mode automatique, d'une sensibilité inférieure au mode manuel. Les photos capturées avec ce dernier sont ainsi marquées par une forte présence de bruit numérique.

L'utilisation du zoom 2x donne lieu à un comportement hélas similaire à celui de nombreux smartphones : lorsque la lumière est insuffisante, le HTC U12+ préfère procéder à un zoom numérique plutôt que d'utiliser son objectif 50 mm. Cette stratégie a pour but de profiter de la plus grande ouverture de diaphragme du grand-angle, mais se paye extrêmement cher en matière de qualité d'image. Rappelons de plus que l'activation du mode manuel interdit l'utilisation du module 50 mm et se solde ainsi par le même résultat, et ce quelles que soient les conditions de prise de vue. La qualité d'image du zoom 2x est donc correcte en mode automatique et en plein jour, mais baisse drastiquement dans tout autre type de situation.

JPEG vs. RAW

Nous avons comparé le traitement JPEG interne du smartphone avec les algorithmes de Lightroom Classic CC pour les sensibilités 100 et 800 ISO. Les réglages du logiciel sont paramétrés par défaut.

À 100 ISO, les fichiers RAW exportés en JPEG à l'aide de Lightroom se révèlent plus précis que les fichiers JPEG issus du smartphone, mais bénéficient d'une accentuation du micro-contraste moindre. Ces derniers comportent une quantité de bruit électronique plus importante. Si le constat est logiquement le même à 800 ISO, la granulation du bruit numérique nous semble alors relativement agréable à l'œil. On remarque que malgré le choix d'une haute sensibilité, la quantité d'informations colorimétriques reste non négligeable.

HTC U12+ - Mode manuel JPEG 100 ISOHTC U12+ - Mode manuel RAW 100 ISO
HTC U12+ - Mode manuel JPEG 800 ISOHTC U12+ - Mode manuel RAW 800 ISO

Face à la concurrence

Grand-angle (zoom 1x)

Comparé à l'APN du HTC U11, le module grand-angle de l'U12+ restitue une quantité de détails inférieure en situation de lumière du jour. Le nouveau smartphone HTC se montre bien meilleur que son prédécesseur en situation de faible luminosité.

HTC U12+ - Mode automatique 172 ISOHTC U11 - Mode manuel 100 ISO
HTC U12+ - Mode automatique 2 106 ISO (basse luminosité)HTC U11 - Mode automatique 2 697 ISO (basse luminosité)

Si le traitement logiciel de l'image s'avère bien plus agressif chez Samsung, U12+ et Galaxy S9+ délivrent une quantité de détails à peu près équivalente lorsque l'éclairage est suffisant. Le smartphone HTC surpasse cependant très légèrement son concurrent lorsque la luminosité est plus faible.

HTC U12+ - Mode automatique 172 ISOSamsung Galaxy S9+ - Mode automatique 250 ISO
HTC U12+ - Mode automatique 2 106 ISO (basse luminosité)Samsung Galaxy S9+ - Mode automatique 800 ISO (basse luminosité)

Face au OnePlus 5, l'affrontement tourne court. Le smartphone chinois est en effet beaucoup plus précis que le terminal HTC, et ce quelles que soient les conditions de prise de vue. Notons cependant que l'U12+ autorise une meilleure gestion des couleurs en situation de basse luminosité.

HTC U12+ - Mode automatique 172 ISOOnePlus 5 - Mode automatique 800 ISO
HTC U12+ - Mode automatique 2 106 ISO (basse luminosité)OnePlus 5 - Mode automatique 9 600 ISO (basse luminosité)

Focale normale (zoom 2x)

Disposant à l'heure actuelle de la meilleure focale normale (≈50 mm) du marché, le Samsung Galaxy S9+ se montre plus performant que l'U12+ lors de l'utilisation de sa plus longue focale. Les deux smartphones faisant le choix d'un zoom numérique en situation de faible luminosité, les résultats obtenus se trouvent alors mauvais dans les deux cas.

HTC U12+ - Mode automatique 153 ISOSamsung Galaxy S9+ - Mode automatique 160 ISO
HTC U12+ - Mode automatique 2 045 ISO (basse luminosité)Samsung Galaxy S9+ - Mode automatique 800 ISO (basse luminosité)

Le HTC U12+ et le Huawei P20 Pro délivrent une quantité de détails équivalente lorsque leur fonction zoom est utilisée et que la luminosité est suffisante. On remarque pourtant que leurs modules photo respectifs disposent de focales différentes : 50 mm pour l'U12+ et 83 mm pour le P20 Pro. Avec les deux terminaux, malgré l'utilisation d'un zoom numérique quand la lumière vient à manquer, le P20 Pro parvient à accomplir la difficile tâche de produire des images encore moins précises que celles issues de l'U12+.

HTC U12+ - Mode automatique 153 ISOHuawei P20 Pro - Mode automatique 200 ISO
HTC U12+ - Mode automatique 2 045 ISO (basse luminosité)Huawei P20 Pro - Mode automatique 3 200 ISO (basse luminosité)

Vidéo

Le mode vidéo du HTC U12+ permet l'enregistrement en 2 160p 60/30 i/s, 1 080p 60/30 i/s et 720p 30 i/s, avec ses deux modules photo. L'activation de la stabilisation numérique est alors automatique, en plus de la stabilisation optique dont bénéficie le module grand-angle. Un mode dédié aux prises de vue au ralenti permet pour sa part l'enregistrement de vidéos en 720p jusqu'à 240 i/s. Précisons qu'il est alors impossible d'effectuer un zoom ou d'activer la stabilisation numérique.

Si l'on peut noter une balance des blancs qui tire un peu trop vers le magenta, le module grand-angle du HTC U12+ délivre des images correctes en vidéo. Le niveau de retranscription des détails est cependant quelque peu décevant lorsque la plus longue focale est utilisée.

En vidéo, l'autofocus de l'U12+ est relativement rapide et efficace quel que soit le module photo utilisé. Concernant les effets de rolling shutter, ceux-ci se révèlent prononcés avec l'APN disposant d'un grand-angle, mais modérés avec le second module photo.

Galerie terrain

Photo

Mode HDR

Mode HDR désactivéMode HDR activé

Vidéo

Verdict

Faisant partie des derniers grands constructeurs de smartphones à céder à la mode du double module photo –  prévu pour l'été 2018, le Xperia XZ2 Premium constituera le premier terminal Sony doté d'un tel système –, HTC fait face à une concurrence déjà bien installée. L'U12+ reprend ainsi un dispositif bien connu – à savoir un classique module grand-angle associé à un appareil équipé d'une plus longue focale – et reproduit malheureusement certaines erreurs des smartphones concurrents qui l'ont précédé. La qualité d'image permise par son deuxième module est en effet quelque peu décevante, d'autant plus que celui-ci se trouve dépourvu de nombreuses fonctionnalités. Notons ainsi l'absence de stabilisation optique, mais également sa totale inactivité lorsque le mode manuel est activé ou lorsque la luminosité se fait trop faible – un zoom numérique à partir du module grand-angle est effectué dans ces situations.

S'il propose une qualité d'image tout à fait honorable, le module grand-angle du HTC U12+ déçoit un peu par rapport à la retranscription des détails permise par le précédent smartphone de la firme. Certes, l'U11 ne brillait pas par ses performances en situation de faible luminosité, mais la précision des images qu'il octroyait en plein jour était un point fort le différenciant de la masse des photophones. En lieu et place de ce dernier, l'U12+ propose un APN satisfaisant, mais qui peine à se démarquer de ses concurrents.

S'ils ne sont pas assez nombreux pour justifier une recommandation de notre part, les points forts du HTC U12+ comprennent tout de même une bonne gestion de la balance des blancs, un rendu colorimétrique agréable, un autofocus efficace, ainsi qu'une interface de prise de vue claire et complète. Dommage cependant que le tableau soit entaché par quelques problèmes de réactivité lors de la capture d'image au format RAW.

+
  • Bonne gestion des couleurs et de la balance des blancs
  • Autofocus efficace
  • Rendu homogène entre les deux modules photo
  • Interface de prise de vue claire, complète et efficace
  • Module 25 mm f/1,8 doté de la stabilisation optique
  • Mode manuel (uniquement avec le module 25 mm f/1,8)
  • Support du format RAW de la prise de vue (uniquement avec le module grand-angle) à la phase de retouche
  • Résistance à l'eau et à la poussière (certification IP68)
  • Emplacement pour carte micro-SD
  • Module 50 mm f/2,6 inactif en mode manuel
  • Module 50 mm f/2,6 inactif en situation de faible luminosité
  • Format RAW non disponible lors de l'utilisation du module 50 mm f/2,6
  • Module 50 mm f/2,6 dénué de stabilisation optique
  • Ralentissement lors de la capture de fichiers RAW
En résumé

S'il gagne en polyvalence en se conformant aux normes actuelles (le fameux double module photo dont la plupart des smartphones se dotent), le HTC U12+ perd l'extrême précision de son prédécesseur et peine à se démarquer de la concurrence. Voilà un photophone capable dans de nombreuses situations, mais qui nous semble manquer quelque peu de saveur, compte tenu de son prix de vente et de l'offre actuelle.

default image
Paul Nicoué
Paul Nicoué

Rédacteur polymorphe. Chantre occasionnel de la photophonie, grand chambellan des accessoires photo et chevalier de l’ordre du degré Kelvin. Ses publications 

Les prix
HTC U12+
Amazon Marketplace 931,80 €
Amazon Marketplace 931,80 € Voir l'offre
Amazon Marketplace 999,00 € Voir l'offre
Amazon Marketplace 999,00 € Voir l'offre