À l'heure actuelle encore peu connue, la jeune société israélienne Miggo a vu le jour en 2014, sur l'initiative d'un groupe de designers ayant auparavant mis leurs talents au service de marques telles que Kapa et Manfrotto. L'AGUA Messenger 75 reprend le concept mis en avant par la récente gamme de sacs Miggo ; il se veut ainsi sobre et moderne, tout en offrant au matériel transporté un haut niveau de protection contre les intempéries.

Caractéristiques

Pour ce faire, le sac Miggo de style messenger (ou besace) profite de la norme IPX3, attestant d'une résistance à la pluie tant qu'elle ne forme pas un angle supérieur à 60° par rapport à un axe vertical. Témoin de cette fabrication sans compromis, le poids de l'AGUA Messenger 75 s'élève d'ailleurs à 1,5 kg, ce qui en fait un sac plutôt lourd, même s'il dispose d'une taille relativement conséquente.

Ses dimensions extérieures de 41 x 28 x 16 cm lui permettent de contenir un boîtier reflex, un objectif 70-200, deux objectifs de taille plus contenue, un flash cobra, un ordinateur portable d'une taille maximale de 14,5" ainsi que divers accessoires et effets personnels.

Sac photo Miggo AGUA Messenger 75
Sac photo Miggo AGUA Messenger 75

Le Miggo AGUA Messenger 75 nous a été prêté par le distributeur MMF.

Prise en main

Dès la première prise en main, l'AGUA Messenger 75 frappe par son aspect à la fois massif et solide. Cette impression tient notamment à l'utilisation de tarpaulin et de néoprène dans sa fabrication, matériaux qui lui assurent une certaine résistance à l'eau et l'occasion de se démarquer de la plupart de ses concurrents d'un point de vue esthétique.

Preuve de la confiance de Miggo en ses produits , la garantie de ce sac est de 2 ans et peut être étendue à 5 ans en s'inscrivant sur le site du constructeur.

Sac photo Miggo AGUA Messenger 75 prise en main

La résistance aux intempéries mise en avant par Miggo est assurée pour partie par un système de fermeture quelque peu original : l'extrémité supérieure du sac, en plus d'être parcourue par des aimants, a pour vocation à être enroulée sur elle-même lors de la fermeture du sac. Situés de chaque côté du sac, deux clips en plastique viennent par la suite compléter le dispositif — leur ouverture peut d'ailleurs être bloquée à l'aide des boutons bleus qui les surmontent.

Sac photo Miggo AGUA Messenger 75 prise en main
Sac photo Miggo AGUA Messenger 75 prise en main
  Sac photo Miggo AGUA Messenger 75 prise en main

En résulte un système de fermeture hautement sécurisé — aussi bien à l'égard des vols que des intempéries —, mais peu adapté à une saisie rapide du matériel contenu dans le sac. Notons tout de même que la partie supérieure de l'AGUA Messenger 75 peut être simplement repliée au lieu d'être enroulée, ce qui amoindrit le degré de protection, mais a pour mérite de faciliter l'action d'ouverture et de fermeture du sac.

Sac photo Miggo AGUA Messenger 75 prise en main

Passé la découverte du système de fermeture de Miggo, un rapide tour du propriétaire fait observer la présence d'une unique poche extérieure, située à l'avant du sac et disposant d'une fermeture à glissière protégée d'un rabat. D'une taille assez grande pour contenir divers documents et effets personnels, cette poche se trouve malheureusement à la portée des mains baladeuses une fois le sac passé en bandoulière. On hésitera donc à lui confier un smartphone ou tout autre objet de valeur lors d'un déplacement dans une foule ou d'un trajet en métro.

Sac photo Miggo AGUA Messenger 75 prise en main

Toujours sur la face avant du sac, deux sangles prennent place pour faciliter le transport d'un trépied. Elles sont complétées de deux bandes velcro afin d'immobiliser l'objet en question.

Sac photo Miggo AGUA Messenger 75 prise en main   Sac photo Miggo AGUA Messenger 75 prise en main

Si la poignée supérieure de l'AGUA Messenger 75 nous paraît trop fine pour assurer un port confortable, le dos du sac et l'épaulière dont s'arme la sangle sont, eux, largement rembourrés. La sangle peut d'ailleurs être rapidement ajustée de façon à porter le Miggo comme un sac "coursier" (messenger) ou bien comme un classique sac à bandoulière. L'emplacement de l'épaulière sur la sangle n'étant pas ajustable, ce dernier mode de portage s'avère cependant inconfortable lorsque le poids du sac est élevé. Un large passant est présent au dos du sac de façon à assurer un transport aisé sur un trolley.

Sac photo Miggo AGUA Messenger 75 prise en main

Attardons-nous enfin sur le compartiment amovible pouvant prendre place à l'intérieur de l'AGUA Messenger 75 : disposant de dimensions intérieures de 35 x 23 x 12 cm et livré avec des inserts, il peut être ajusté à loisir. Il est de plus équipé d'une fermeture à glissière afin de disposer d'une véritable séparation entre le matériel photographique transporté et le reste du contenu du sac.

Sac photo Miggo AGUA Messenger 75 prise en main

Verdict

Contrairement à ce que l'on pourrait penser compte tenu de son design et de son type de portage, le sac Miggo AGUA Messenger 75 ne se destine pas à une utilisation urbaine et quotidienne, mais bien au transport d'une quantité de matériel relativement conséquente. Il présente ainsi les avantages et inconvénients souvent associés aux sacs photo professionnels : lourd et quelque peu encombrant, il offre toutefois une très bonne protection au matériel transporté.

L'un de ses principaux arguments réside d'ailleurs dans sa certification IPX3 : si vous fréquentez des terrains sujets à de fortes pluies ou encore à la présence de neige, de sable ou de poussière, nous vous recommandons fortement de vous intéresser à ce sac, ainsi qu'à la gamme AGUA en général. Sa qualité de fabrication, ses caractéristiques (fixation pour trépied, compartiment pour ordinateur portable, etc.) et le niveau de protection offert devraient en effet satisfaire vos exigences.

Attention cependant : si vous êtes à la recherche d'un sac léger offrant un accès rapide au matériel qu'il contient, nous vous conseillons de passer votre chemin. De plus, nous vous mettons en garde sur le caractère non ajustable de l'épaulière : son emplacement convient lorsque l'on porte l'AGUA Messenger 75 comme un sac coursier, mais provoque un manque de confort lorsqu'on le porte différemment (en sac d'épaule, par exemple).

+
  • Bonne qualité de fabrication
  • Protection contre les intempéries (norme IPX3)
  • Capacité de transport conséquente
  • Système de fixation pour trépied
  • Compartiment pour ordinateur portable (14,5" maximum)
  • Modulable et polyvalent
  • Lanière pour trolley
  • Garantie extensible gratuitement à 5 ans
  • Poids élevé
  • Pas d'accès rapide au compartiment principal
  • Poche extérieure peu sécurisée
  • Épaulière non ajustable
  • Poignée supérieure peu confortable
En résumé

Jeune marque dans le milieu des sacs photo, MIggo a réussi à créer un sac à la fois de bonne facture et complet dans ses fonctionnalités. Allant de concert avec une capacité de transport conséquente et un poids élevé, la résistance aux intempéries offerte par l'AGUA Messenger 75 est un argument qui nous semble s'adresser spécifiquement à des photographes professionnels à la recherche d'un haut niveau de protection.

default image
Paul Nicoué

Rédacteur polymorphe. Chantre occasionnel de la photophonie, grand chambellan des accessoires photo et chevalier de l’ordre du degré Kelvin. Ses publications 

Les prix
Miggo AGUA Messsenger 75
Amazon 179,00 €
Digit-photo.com 179,90 € Voir l'offre
Contenus sponsorisés