sgsdg

Les boîtiers modernes affichent tous des sensibilités ISO incroyables. C'est devenu l'un des nouveaux fers de lance de l'industrie après des années de course au seul mégapixel. Et nous ne nous en plaindrons pas. Mais quel que soit le modèle, la montée en ISO est synonyme d'apparition de bruit. Et à un certain moment, le bruit sera trop fort... et gâchera le cliché. Tous les boîtiers en souffrent.

Certains s'en accommodent et maquillent ce bruit en grain, réalisant au passage une conversion en noir et blanc. Mais d'autres y sont allergiques. La plupart du temps on peut s'en sortir en utilisant les algorithmes de débruitage incorporés dans les outils comme Adobe Lightroom, Aperture, DxO Optics, ou Photoshop, et en réduisant la taille de l'image. Mais il est possible d'agir encore plus en profondeur avec des utilitaires spécifiques. De la sorte nous n’aurons pas à réduire son cliché... ou en tout cas beaucoup moins.

Il vous reste de l'article à lire