C'est au détour d'une rue, plus exactement au 18 rue de la Calade à Arles, que le coup de cœur est arrivé. L'équipe de Focus était au Festival d'Arles et nous déambulions d'exposition en exposition quand, sans s'y attendre, nous sommes tombés sur un « Off » de MYOP. L'agence y squattait un ancien bâtiment municipal pour y afficher les derniers travaux de ses membres ; une vague d'émotion nous submergea et nous voulûmes non seulement en savoir plus, mais aussi organiser une rencontre.

On s'était promis de se revoir, de discuter de ce qui fait la spécificité de MYOP, de comprendre ce qui définit une agence aujourd'hui, ce que cela implique pour les journalistes... Quel est le modèle économique en vigueur et comment la cohésion de groupe peut-elle exister entre la subjectivité de chacun ?

Myop : « Mes Yeux, Objets Patients »

Il vous reste de l'article à lire
David Lefevre

Photographe et vidéaste professionnel, spécialiste des reportages, des conseils photo et surtout adore regarder la terre vue du ciel avec ses drones. Ses publications