Utilisez votre code offert
pour consulter cet article gratuitement pendant 24h.

Cette année, à l'occasion du CP+, nous avons eu le plaisir d'être invités dans les locaux de Sigma, situés dans la région de Tokyo, et d'y passer la journée. Nous avons pu nous entretenir longuement avec le président Kazuto Yamaki et Yasuhiro Ohsone, ancien ingénieur star chez Sigma, aujourd'hui responsable de la division planification produits. Nous leur avons demandé de nous raconter avec moult détails comment était conçu un objectif depuis la première idée jusqu'à la mise en production finale.

Cette nouvelle approche fait suite à notre visite deux ans auparavant de la seule et unique usine de la société, installée dans la région d'Aizu. Oui, tout est fait au Japon chez Sigma, de la conception à la production des produits ! Photo d'ouverture : Kazuto Yamaki devant l'open space dédié au développement des produits chez Sigma. Photo : Yusuke Nishibe.

La conception des optiques constitue un des mystères du monde de la photographie. Pour certains, il s'agirait d'un travail d’artiste, tandis que pour d’autres il suffirait d’un logiciel… Ce travail relève-t-il de l’art ou de la science ? Voyons comment Sigma s'organise pour concevoir un nouvel objectif !

Il y a cinq grandes étapes dans le développement d'une nouvelle optique chez Sigma. La première, c'est l'idée ! Les réflexions émanent de plusieurs sources au sein de l'entreprise. Bien entendu, il y a les idées et envies de Kazuto Yamaki, les recommandations de la division planification des produits et tout ce qui émane des ingénieurs. Une fois un projet sélectionné, il entre en phase d'étude de faisabilité qui fait intervenir le département d'ingénierie optique, mais aussi d'ingénierie mécanique et électronique. Puis vient le moment de décider si on poursuit ou non le projet. C'est là seul où M. Kazuto a le dernier mot ! Si le feu vert est donné, le projet passe alors en phase de design optique, mécanique et électronique. Les premiers prototypes sont réalisés et testés pour vérifier si le concept répond au cahier des charges. Enfin, dernière étape : l'étude de mise en production. Des ingénieurs de l'usine d'Aizu épluchent le projet sous toutes ses coutures pour l'adapter à une production industrielle. Kazuto Yamaki nous explique tout cela dans les détails…

Il vous reste de l'article à lire
Utilisez votre code offert
pour consulter cet article gratuitement pendant 24h.
Arthur Azoulay
Arthur Azoulay

Spécialiste des optiques et rédacteur en chef adjoint de Focus Numérique. La photo est pour lui une obsession. Ses publications