C’est l’une des branches méconnues de l’école de police, mais aussi l’une des plus essentielles. Maillon indispensable entre les officiers de terrain et la machinerie judiciaire, le service de photographie judiciaire est l’œil aguerri de la police : celui qui voit bien au-delà de la simple scène de crime, et ce, depuis 1893.

Profession photographe de la police judiciaire, Mamiya 645

Il vous reste de l'article à lire