Test terrain jour 3

Pour notre troisième jour avec l'Alpha 450, nous nous rendons sur un lieu mythique — et si pratique ! — du Monte-Carlo : Saint-Bonnet-le-Froid, dans la Haute-Loire.

Comme d'habitude, départ avant l'aube. En route, du côté du Cheylard, le soleil pointe...

Sony Alpha 450 test review terrain rallye monte-carlo

Que voilà une belle journée qui s'annonce ! Le ciel est vide, à quelques cumulus épars près, et joliment saturé. On note quelques aberrations chromatiques, sans gravité, sur les branches à gauche, mais cela reste fort correct pour un 18-55 mm de kit. À 1600 ISO, le bruit est bien visible notamment dans les nuages, mais ne gênera pas sur les tirages.

Sony Alpha 450 test review terrain rallye monte-carlo

Quatre-vingt-dix minutes plus tard et quarante kilomètres au nord, déchantons un peu : il a fallu une demi-heure pour faire les dix derniers kilomètres. L'Alpha 450 est ici fidèle : oui, le brouillard est dense et tout est gris. Au sol, c'est de la neige tassée depuis deux jours surmontée d'une couche de givre condensée dans la nuit.

Notons qu'il s'agit ici de la route principale d'accès depuis le reste du département. L'Équipement local ne la sale pas, se contentant d'éliminer le gros de la neige et de gravillonner pour améliorer l'adhérence ; cela n'entraîne aucune complainte chez les habitants, qui roulent tout à fait normalement et sont pris de fous rires à la simple mention des réactions parisiennes en pareille situation.

L'occasion de le rappeler : si vous voulez partir sur le Monte-Carlo, prévoyez impérativement des pneus hiver sur votre véhicule. Comptez également une large marge temporelle dans vos déplacements : d'une part, les conditions climatiques variables peuvent vous obliger à rouler à 30 km/h sur une bonne partie du trajet ; d'autre part, les accès sont souvent bloqués largement en amont.

Dans le cas de Saint-Bonnet-le-Froid, par exemple, l'arrivée massive de spectateurs depuis la vallée du Rhône incite les organisateurs à bloquer totalement l'itinéraire de liaison avec les autres spéciales. Le plus proche carrefour accessible depuis Valence ou Tournon est à quatre kilomètres du village... Prévoyez de contourner pour arriver par la Haute-Loire : la fréquentation est moindre et la route est barrée à seulement un kilomètre et demi de Saint-Bonnet-le-Froid.

Sony Alpha 450 test review terrain rallye monte-carlo

Le départ de la spéciale est donné dans le village même. Un peu plus loin, on trouve une descente très facilement accessible, où est également installée la buvette : l'endroit est donc fort peuplé, les spectateurs étant à touche-touche sur trois cents mètres.

Les enfants sont nombreux, bien que l'on soit jeudi. Renseignement pris, l'événement étant la principale animation de l'année pour ce bourg de 250 habitants, la journée de classe a été décalée à la veille.

thead thead thead
Sony Alpha 450 test review terrain rallye monte-carlo Sony Alpha 450 test review terrain rallye monte-carlo Sony Alpha 450 test review terrain rallye monte-carlo
Sony Alpha 450 test review terrain rallye monte-carlo Sony Alpha 450 test review terrain rallye monte-carlo Sony Alpha 450 test review terrain rallye monte-carlo

Nous nous plaçons à une quarantaine de mètres du virage, utilisant le 70-300 mm SSM. Sa motorisation suit sans faiblir les exigences de l'autofocus, même dans une rafale à cinq images par seconde.

On notera que la limitation de la plage de mise au point n'a pas d'effet sur la rapidité de l'autofocus lorsqu'un sujet est accroché ; c'est uniquement lors de la toute première détection, à partir d'un flou complet, que l'on va gagner du temps en limitant la distance minimale.

Sur la rafale ci-dessus, on note que Ogier et Ingrassia sont sortis un peu large de la courbe. Les simples spectateurs sont "rangés" en haut du talus, mais les photographes de presse (identifiés à leur gilet de sécurité) ont plus de liberté dans leur placement... et ont parfois un peu plus peur que la moyenne, comme le montre leur retraite précipitée de la quatrième image, même si au final la voiture passe assez loin d'eux.

Sony Alpha 450 test review terrain rallye monte-carlo

Gros avantage de la spéciale de Saint-Bonnet-le-Froid : c'est une boucle, dont le départ et l'arrivée sont distants de deux cents mètres. Il est donc possible de voir deux fois les mêmes concurrents : ici, Ogier / Ingrassia passent la ligne d'arrivée, 17 minutes et 20 seconde après être partis — ils ont largement dominé cette spéciale. Julien Ingrassia garde le nez plongé dans ses notes, alors que la direction du flou sur l'arrière-plan témoigne de l'important travers et que la voiture évolue entre deux murs de neige distants de quatre mètres : copilote, c'est un métier.

Sony Alpha 450 test review terrain rallye monte-carlo

Mikko Hirvonen et Jarmo Lehtinen, futurs vainqueurs du rallye (et dauphins pour un seul point de Loeb et Elena dans le championnat WRC l'an passé), perdent plus de quarante secondes à cause d'un crevaison à l'avant gauche.

Les concurrents sont passés, et ne reviendront pas avant 16 h 10. Les spectateurs rentrent donc au village pour manger ; le restaurant Le clos des cîmes, principale célébrité locale avec ses trois étoiles au Michelin, est bien entendu plein, de même que les bistrots, les buvettes improvisées pour l'occasion et les boulangeries.

C'est l'une d'elles, dotée d'un salon de thé, qui nous accueille, La Chanterelle. Après y avoir mangé, nous leur demandons s'il existe un cyber-café ou un équipement analogue dans le village. Surprise : il y a en fait un réseau WiFi accessible dans la boulangerie elle-même ! Nous nous installons sur place et pouvons ainsi boucler la première partie de ce test et commencer à travailler sur la seconde. Un grand merci donc aux chaleureux gérants, Nathalie et Denis, qui nous ont ainsi laissé squatter une place de leur établissement pendant deux heures, bien qu'il fût bondé de clients !

Vers 15 h, nous repartons vers la spéciale. Après avoir utilisé le 70-300 mm et sa motorisation ultrasonique le matin, nous passons cette fois au 55-200 mm du double kit, doté d'un moteur autofocus plus basique : pas de retouche du point, un grésillement fort audible et, en principe, une vitesse moindre. Il est également beaucoup plus léger que le 70-300 et sa construction inspire bien moins confiance...

Pour varier un peu, nous allons nous placer un peu en aval du point précédent, renonçant à revoir les mêmes voitures en courant jusqu'à l'arrivée.

Sony Alpha 450 test review terrain rallye monte-carlo

On l'a dit, l'école de Saint-Bonnet a déplacé sa journée de cours. Le Monte-Carlo est donc une fête familiale, d'autant plus cet après-midi que le soleil a enfin traversé les nuages. Dans ces conditions, le rendu sobre de l'Alpha 450 est assez plaisant : ciel et vestes sont saturés sans excès, les teintes des peaux soulignent la faible température sans tomber dans la caricature...

Sony Alpha 450 test review terrain rallye monte-carlo

Le championnat IRC, dont le rallye Monte-Carlo est la manche inaugurale, est généreusement sponsorisé par Eurosport. Du coup, les moyens dépêchés pour la télévision sont importants et n'ont rien à envier au pourtant plus prestigieux championnat du monde WRC. Un Écureuil équipé d'une Wescam suit en particulier le premier kilomètre de chacun des principaux concurrents, faisant rapidement la navette entre le départ et le virage où nous nous installons.

Le pilote a bien repéré les lieux, et n'hésite pas à suivre les voitures au plus près, comme en témoigne la rafale suivante...

thead thead thead
Sony Alpha 450 test review terrain rallye monte-carlo Sony Alpha 450 test review terrain rallye monte-carlo Sony Alpha 450 test review terrain rallye monte-carlo
Sony Alpha 450 test review terrain rallye monte-carlo Sony Alpha 450 test review terrain rallye monte-carlo Sony Alpha 450 test review terrain rallye monte-carlo
Sony Alpha 450 test review terrain rallye monte-carlo Sony Alpha 450 test review terrain rallye monte-carlo Sony Alpha 450 test review terrain rallye monte-carlo
Sony Alpha 450 test review terrain rallye monte-carlo Sony Alpha 450 test review terrain rallye monte-carlo Sony Alpha 450 test review terrain rallye monte-carlo
Sony Alpha 450 test review terrain rallye monte-carlo Sony Alpha 450 test review terrain rallye monte-carlo Sony Alpha 450 test review terrain rallye monte-carlo
Sony Alpha 450 test review terrain rallye monte-carlo Sony Alpha 450 test review terrain rallye monte-carlo

Honnêtement, on voit mal ce que peut apporter une rafale plus rapide pour les besoins d'un amateur. Autant, pour un professionnel, 9 ou 10 images par seconde permettent de garantir presque à coup sûr que l'instant décisif sera dedans, autant s'encombrer de dizaines d'images à trier n'est pas forcément essentiel dans un cadre ordinaire.

On peut en revanche regretter que Nikon soit toujours le seul à proposer un vrai suivi autofocus. Ici, on constate logiquement que l'Alpha 450 est resté accroché au centre, sans suivre la voiture comme un D90 aurait pu le faire. Pour ce genre de sujets, le suivi matriciel 3D est un vrai régal et on aimerait que les autres constructeurs s'en inspirent sans tarder.

Sony Alpha 450 test review terrain rallye monte-carlo

Sur d'autres rafales, on note en revanche que la motorisation SAM du 55-200 mm s'est révélée tout à fait suffisante. Qu'il s'agisse de suivre une voiture (ci-dessus, au milieu d'une longue rafale, le visage de Tuominen est parfaitement visible) ou de passer rapidement du concurrent à l'hélicoptère, elle n'a pas faibli et la différence de rapidité entre cette motorisation basique et le système ultrasonique SSM du 70-300 mm n'est pas spectaculaire.

La possibilité de retoucher le point, de le bloquer à tout moment grâce à la touche dédiée ou le silence de fonctionnement sont en revanche de vrais arguments en faveur du SSM.

Sony Alpha 450 test review terrain rallye monte-carlo

Avec un ciel d'arrière-plan extrêmement lumineux et un avant-plan plutôt sombre, l'envie est grande de tester le HDR automatique. Pour les paysages, ça marche très bien ; mais dès qu'un sujet bouge... Le système d'assemblage pourrait détecter le déplacement et choisir une seule des deux images, ce qu'on fait en HDR sur l'ordinateur ; mais ici, les deux photos sont superposées sur l'ensemble de leur surface, dédoublant les éléments mobiles.

Sony Alpha 450 test review terrain rallye monte-carlo

En remontant vers le départ, nous retrouvons le virage du matin. Là encore, malgré des vitesses de passage plus élevées (la glace a été grattée et le bitume est réapparu : les concurrents ont gagné 1 minute et 10 secondes entre les deux passages), la réactivité du 55-200 mm est suffisante.

Sony Alpha 450 test review terrain rallye monte-carlo

Le 55-200 mm est typiquement un objectif qui sera amené à faire pas mal de portraits chez les gens qui ne s'équiperont pas d'une optique dédiée. Il s'en sort honorablement dans cet exercice, avec une précision correcte au centre, un bon rendu des cheveux et un bokeh assez doux. Seules les aberrations chromatiques, visibles sur les bords de la capuche notamment, pourront gêner les plus exigeants, même si en pratique elles seront à peine visibles sur un tirage 20x30 cm.

Sony Alpha 450 test review terrain rallye monte-carlo

Concluons cette troisième journée sur le coucher de soleil, entrevu en remontant vers le village de Saint-Bonnet-le-Froid. Malgré le contre-jour (et la désactivation du HDR intégré !), le résultat est assez équilibré: la zone brûlée n'est pas très étendue et on distingue des détails dans l'ombre (clocher de l'église par exemple).

Verdict

Le Sony Alpha 450 s'intègre sur un segment assez inédit : le reflex expert d'entrée de gamme, ou amateur allégé. Alors que l'Alpha 550 attaque frontalement des ténors comme EOS 550D et D5000, le 450 se différencie en apportant autant ou presque pour moins cher.

L'appareil est à la hauteur des exigeances sur segment : il est confortable, efficace et performant, avec un autofocus rapide et une rafale à près de 5 images par seconde ("boostable" à 7 im/s si vous pouvez vous passer d'autofocus continu et de correction d'exposition pendant la série, des caractéristiques jusqu'alors réservées aux appareils du segment supérieur.

En revanche, pour proposer une alternative "low-cost" à ceux qui veulent ces performances sans l'investissement d'un boîtier amateur, il fait l'impasse sur la visée sur écran : celle-ci n'est possible qu'en mise au point manuelle (l'AF est disponible, mais provoque le retour en mode reflex et la perte du "live view" pendant une seconde), et la qualité de l'écran la rend beaucoup moins confortable que sur les concurrents : certains sont mieux définis (Canon), d'autres sont orientables (Nikon, Olympus), et l'Alpha 550 cumule les deux.

La construction de l'Alpha 450 est également un léger ton en-dessous de modèles analogues. Il a parfaitement résisté à trois jours de terrain avec neige, bruine et projections variées, et il n'est pas certain qu'il soit moins fiable que d'autres reflex ; mais la sensation perçue est moins rassurante que sur un D5000 ou un E-620 par exemple.

L'ergonomie est plutôt réussie et assez didactique, même si l'on peut regretter le manque d'accès directs et le découpage en deux colonnes du menu rapide, qui complique parfois la tâche lorsque l'on doit modifier plusieurs réglages (vais-je vers le réglage de l'autre colonne ou vers la valeur suivante du réglage courant ?).

Le viseur n'est pas vraiment le point fort de l'Alpha 450 : il est clair et sa taille est correcte, mais le manque de dégagement oculaire impose de plaquer l'œil à l'œilleton pour voir l'ensemble du champ. On note la gravure assez fine du verre, agréable en pleine lumière mais qui devient presque invisible de nuit : c'est généralement la tache rouge du collimateur actif qui vous permettra de viser.

La qualité d'image est dans les standards des récents CMOS. Sans atteindre les sommets obtenus par Nikon et Pentax sur le 12 Mpx, le capteur 14 Mpx et le traitement d'image identiques à l'Alpha 550 donnent d'excellents résultats jusqu'à 1600 ISO en Jpeg.

L'absence de mode vidéo peut être retenue contre l'ensemble de la gamme Sony — on peut supposer que le constructeur n'est pas pressé de concurrencer sa propre gamme de caméscopes. Ce n'est pas forcément très grave, aucun reflex n'ayant pour l'heure proposé de mode vidéo vraiment convaincant, mais cela peut gêner certains utilisateurs.

Globalement, pour qui ne cherche pas à viser sur l'écran arrière ou à tourner des films, l'Alpha 450 est donc une excellente option.

| |
|
| [notes(150)] | [tab_prix2(,,,150,id_ln,,,)] |

Face à la concurrence

À l'exception d'Olympus, les autres constructeurs misent sur la vidéo. Face au E-620, l'Alpha 450 profite d'un tarif nettement moins élevé, d'une interface plus abordable et d'une meilleure qualité passés 800 ISO, mais le modèle Olympus est mieux construit et dispose d'un écran orientable.

| |
|
| Olympus E-620 | [tab_prix2(,,,8,id_ln,,,)] |

Écran orientable également pour le Nikon D5000, qui y ajoute la vidéo HD 720p et un système autofocus et mesure d'exposition plus sophistiqué. Le Sony offre cependant une rafale plus rapide... et toujours un tarif plus bas, économies d'échelle oblige !

| |
|
| Nikon D5000 | [tab_prix2(,,,9,id_ln,,,)] |

Chez Canon, trouver à qui opposer l'Alpha 450 n'est pas une sinécure. L'EOS 1000D est logiquement inférieur en tout, mais l'EOS 500D est de la gamme tarifaire au-dessus, avec la vidéo Full HD et un écran VGA ; cependant, l'Alpha 450D le domine largement en rafale. Notons que le Canon a un viseur un peu plus confortable que le Sony.

| |
|
| Canon EOS 500D | [tab_prix2(,,,6,id_ln,,,)] |

Finalement, l'ennemi le plus direct est peut-être le Pentax K-x. Écran fixe de même définition, vitesse de rafale quasi identique, tarif comparable à l'heure où nous écrivons... Le K-x filme en HD 720p et dispose d'un viseur plus confortable, mais l'absence de rappel autofocus dans celui-ci est un handicap.

| |
|
| | [tab_prix2(,,,25,id_ln,,,)] |

+
  • Réactivité globale
  • Stabilisation efficace avec détection automatique des filés
  • Prise en mains agréable
  • Qualité d'image jusqu'à 1600 ISO
  • Personnalisation des touches et molettes
  • Deux ports cartes mémoire, MS Pro Duo et SDHC
  • Nervosité de la motorisation des objectifs de kit
  • Une seule molette de réglages
  • Manque d'accès directs (balance des blancs notamment)
  • Manque de dégagement oculaire du viseur
  • Pas de Live View rapide ni de vidéo
  • Bruit au déclenchement
  • Pas de passage automatique d'une carte mémoire à l'autre
  • Motorisation des objectifs de kit bruyante
Les prix
Sony Alpha 450
Alpha 450
Il n'y a actuellement aucune offre.