Capteur- CMOS Exmor 24,3 APS-C (24,3x15,6 mm)
Monture- Alpha
Optique livrée- selon kit : 18-55 mm f/3,5-5,6 ou 16-50 mm f/2,8
Stabilisation- oui, intégré au boîtier (déplacement du capteur)
Antipoussière- oui, par vibration du filtre passe-bas
Viseur- oui, électronique. Dalle Oled XGA 1024x768 pixels, grossissement 1,09x (soit 0,72x en 24x36). Couverture de champ : 100%
Écran- 7,5 cm, 921 600 points (format 4/3)
Mise au point- TTL à détection de phase. 19 points dont 11 points en croix (sensibilité -1 / +18 IL à 100 ISO)
Modes autofocus- AF ponctuel, AF avec suivi et auto
Mesures d'exposition- Sur 1200 zones (multi-zones, pondération centrale, spot). Correction d'exposition +/- 5 IL. Bracketing d'exposition sur 3 ou 5 vues. D-Range Optimizer : auto, manuel sur 5 niveaux. Auto HDR
Modes d'exposition-
Vitesse d'obturation- Auto, Auto + , Panorama par balayage (2D/3D), Program, Priorité Ouverture, Priorité Vitesse, Manuel, Mode Scènes (8 possibilités), Mode vidéo effets Photos: 11 et 15 variations possibles, effets Créatifs: 15
Motorisation- obturateur 30 à 1/8000 s. Bulb. Synchro Flash 1/250 s. Rafale à 12 i/s. 8 i/s sur 17 JPeg ou 13 JPeg Extra Fine ou 11 Raw + JPeg
Sensibilité ISO- Manuel (100 à 16000) Auto (100 à 12800), NR ISO 100 à 25600
Mémoire- Memory Stick PRO Duo / PRO-HG Duo / SD / SDHC / SDXC
Alimentation- Batterie Li-Ion NP-FM500H (530 vues en visée directe sur écran) et 470 vues avec le viseur). Données CIPA (50% au flash)
Connexion- USB2.0 HS (stockage ou PTP), HDMI (mini-connecteur C), prise micro mini jack, prise télécommande, prise alim. Secteur, griffe flash. Module GPS intégré
Dimensions- 143 x 104 xs 81 mm
Poids- 716 g avec batterie et carte
Logiciels- Suite de logiciels Sony
Dans la boîte- Batterie NP-FM500H / Chargeur de batterie BC-VM10A avec câble/ Courroie de cou / Bouchon de boitier / Bouchon optique/ Câble USB / CD-Rom/ logiciels

Caractéristiques

Sony Alpha A77

Le marché des reflex experts est en pleine mutation avec une restructuration des forces en présence. Olympus semble se désintéresser du marché reflex au profit de sa gamme Micro 4/3 et si Pentax reste une valeur sûre, la gamme de la marque se limite aujourd'hui à 2 modèles (l'excellent K-5 et le K-r). Depuis le rachat de Konica-Minolta, Sony est sans doute la marque qui innove le plus pour contre l’hégémonie de Canon et Nikon. L'innovation passe par une certaine prise de risques et le nouvel Alpha 77 en est la parfaite illustration.

Avec l'Alpha 77, Sony mise toujours sur la technologie de miroir translucide (l'Alpha 77 n'est donc plus un reflex...) introduite sur les Alpha 33 et 55 avec plusieurs conséquences :

  • un autofocus à corrélation de phase rapide disponible à la fois en photo et en vidéo

  • une cadence rafale élevée (plus de mouvements de miroir).

Sony profite également de ce changement technique pour utiliser un viseur électronique en lieu et place de la visée optique habituellement présente sur les reflex experts.

Avec une dalle Oled XGA précise (1024x768 pixels), un grossissement important et une visée 100%, ce viseur pourrait plaire, mais les photographes experts sont exigeants et pointilleux. Se laisseront-ils séduire par autre chose qu'une visée optique claire ?

Pour allécher les photographes qui en demandent toujours plus, Sony introduit avec l'Alpha 77 un tout nouveau capteur APS-C qui atteint a définition record de 24,3 Mpx !

En outre, la cadence rafale est annoncée à 12 i/s avec autofocus et mesure de l'exposition. La vidéo n'est pas en reste avec un mode HDTV 1080 à 50 et 25p.

Le pari de Sony est-il réussi ?

Visée, autofocus

L'Alpha 77 est le premier Sony disponible à offrir un viseur électronique avec une dalle Oled XGA (1024x768 pixels). Viseur électronique que nous retrouverons sur l'Alpha 66 et le compact à objectifs interchangeables NEX-7.

Nous avions donc hâte de voir et mettre un oeil dans ce fameux viseur Oled. Au final, le bilan est plutôt positif, mais avec quelques bémols.

Un viseur électronique de haute précision

S’il y a un point sur lequel nous ne pouvons discuter, c'est la définition et la précision de l'affichage. Il est clair que la dalle Oled XGA surclasse la concurrence, même le viseur TFT VF-2 optionnel de l'Olympus E-P2/P3. L'image est ici précise et bien détaillée épaulé par un grossissement de 1,09x (soit 0,72x en rapportant à un viseur 24x36) généreux et confortable. L'affichage est globalement fluide en pleine lumière, même si vous noterez un très léger décalage sur les mouvements les plus rapides.

Toutefois, l'affichage reste assez dense et l'image semble manquer de clarté. La dynamique est le plus gros problème du viseur électronique. Celle-ci reste très en dessous d'un viseur optique. Lorsque vous regarder le sol, le ciel est souvent totalement blanc et lorsque vous exposer pour le ciel, c'est le sol qui est totalement bouché. L'adaptation à la luminosité ambiante n'est également pas immédiate et il faut bien compter une demi-seconde pour que l'appareil équilibre l'image lorsque vous passez d'une zone très sombre à une zone très claire. La fidélité des couleurs n'est également pas au rendez-vous sur notre exemplaire : les jaunes sont trop orange, et les oranges tirent sur le rouge. En basse lumière, l'affichage s'adapte également et l'Alpha 77 joue avec le gain pour conserver une vue "correcte" de la scène. Dans une bonne pénombre, il est alors possible de voir des éléments d'une scène, mais au prix d'un certain sacrifice : la fluidité n'est plus de mise (mais reste tout à fait correcte) et un grain violacé envahit l'écran. Le plus dérangeant reste sans doute la latence à l'enregistrement. En effet, sur notre exemplaire de test (firmware 0.35), au moment du déclenchement, l'écran reste noir quelques instants le temps de traiter les informations. Cela peut prendre jusqu'à 1 seconde selon la taille des images et la sensibilité ISO. Pendant ce temps, il est alors impossible de suivre un sujet en déplacement, pourtant il suffit d'effleurer le déclencheur pour retrouver la visée. Dès lors, pourquoi le retour à la visée électronique automatique n'est-il plus plus rapide ? Heureusement, le phénomène n'est pas visible pendant une rafale.

En contrepartie, l'écran Oled permet d'afficher de nombreuses informations en surimpression : grille de composition, histogramme d'exposition, niveau virtuel. Vous avez également le rappel de pratiquement tous les paramètres de prises de vue. En outre, il est possible de faire apparaître certains menus pour régler l'appareil sans quitter le viseur, même si au final, la visée peut s'avérer surchargée. Un tel viseur permet également de vérifier la balance des blancs et contrôler la profondeur de champ tout en gardant une bonne luminosité (le viseur compensant automatiquement la luminosité à la fermeture du diaphragme). Enfin, le dernier atout, et pas des moindres de la visée électronique reste le cadrage 100%. Une "fioriture" que l'on paie souvent le prix fort en visée optique...

La vidéo ci-dessous ne rend pas hommage à la précision de la dalle Oled XGA, mais vous permet de vous rendre compte du bénéfice de la visée électronique en basse lumière. Ici, nous avons comparé le viseur électronique de l'Alpha 77 à celui du Nikon D7000. Comme vous pouvez le constater, avec un viseur optique, il est impossible de voir la moindre chose dans une salle peu éclairée, alors que l'Alpha 77 permet de cadrer, avec certes un bruit considérable.

Nous avons également pu effectuer des mesures sur le viseur électronique (merci le spectrophotomètre i1 Pro !). Les résultats confirment notre impression visuelle. L'affichage est un peu dense (gamma à 2), un peu chaud (5000 K) et le Delta E 94 moyen de 4,9.

Sony Alpha 77 test review viseur électronique mesure

De gauche à droite : gamma, température des couleurs et précision du rendu colorimétrique (DeltaE 94) du viseur de l'Alpha 77.

Écran LCD

Le Sony Alpha 77 est équipé d'un écran LCD de 7,5 cm capable d'afficher 921 600 points (affichage VGA 640x480 pixels). Celui-ci est monté sur une charnière et une rotule qui offre de multiples possibilités d'orientation.

Sony Alpha 77 test review écran LCD orientable
L'écran LCD de l'Apha 77 est monté sur système d'orientation qui comporte 1 charnière et une rotule pour les positions les plus acrobatiques.

Sony Alpha 77 test review écran LCD orientable

Sous notre spectrophotomètre, l'écran se révèle plutôt convaincant avec un gamma à 2,2 (parfait), une température des couleurs à 6900 K (correct) et DeltaE 94 moyen à 4,4 (correct également). De ce côté, pas de gros soucis donc.

Sony Alpha 77 test review mesures sur l'écran LCD
De gauche à droite : gamma, température des couleurs et précision du rendu colorimétrique (DeltaE 94) de l'écran de l'Alpha 77.

Gestion du bruit électronique

Un exemplaire (firmware 1.02) du Sony Alpha 77 est arrivé à la rédaction. Une fois équipé du nouveau 16-50 mm f/2,8 SSM, nous l'avons passé au labo afin de vérifier son comportement à toutes les sensibilités ISO proposées (50 - 16000 ISO en manuel). Notez qu'un mode supplémentaire "multi photo" est également disponible pour les scènes les plus délicates. L'Alpha 77 prend alors plusieurs images successives avant de les combiner pour éliminer les pixels aberrants.

Les JPeg

de 50 à 200 ISO, le grain est pratiquement invisible sur les images affichées sur un écran à 100%. Les clichés à 50 et 100 ISO sont assez doux. Vous noterez un léger rehaussement du contraste et une petite accentuation à partir de 200 ISO qui a tendance à faire ressortir le grain, mais celui-ci reste anecdotique. De 800 à 3200 ISO, le grain monte en toute logique graduellement, mais les images conservent une excellente tenu et le grain n'est visible qu'à l'écran lors d'un visionnage à 100%. Autant dire qu'en pleine taille sur un écran HDTV 1080, le bruit est invisible. Vous noterez toutefois un phénomène intéressant entre 1600 et 3200 ISO. Alors que le grain est assez grossier à 1600 ISO, il devient plus fin à 3200 ISO. Le grain donne alors plus de relief aux images et au final, le JPeg à 3200 est plus plaisant que celui à 1600 ISO !

Passons à la tranche supérieure. À 6400 ISO, les images sont encore exploitables. Un bel exploit pour un capteur 24 Mpx au format APS-C. Attention, il ne faut pas s'attendre à un miracle non plus : le grain est plus grossier, les artéfacts plus nombreux, mais cela reste acceptable. En Raw, les nouveaux algorithmes de traitement devraient sortir de jolis clichés. Le passage à 12800 ISO est beaucoup plus douloureux. D'un coup le lissage est bien plus marqué et les fins détails disparaissent. L'écart est important et cette sensibilité sera sans doute à utiliser avec parcimonie. Sony a limité la sensibilité du boîtier à 16000 ISO avec raison. La dégradation est encore plus visible et les images difficiles à exploiter sans traitement sur ordinateur.

Toutefois, il faut bien garder à l'esprit que la définition des images à 24 Mpx permet des impressions en grand format en gardant un point très fin et donc un rendu très agréable.

Pixum partenaire de Focus Numérique pour l'évaluation de la qualité des imagesPour l'observation de la qualité des images en format 30x45 cm, nous réalisons un tirage chez notre partenaire Pixum. Cela nous permet de comparer facilement les appareils à la plus basse sensibilité et à 3200 ISO.

Les images JPeg de l'Alpha 77 sont donc intéressantes jusqu'à 3200 ISO et nous impatient de le voir évoluer dans d'autres boîtiers. Car n'oublions pas que l'**Alpha 77** dispose d'un miroir translucide qui permet certes des cadences rafales ahurissantes (12 i/s) et un autofocus réactif en visée directe et en vidéo, mais qui draine un peu de lumière (environ 1/3 IL). Nous avions déjà remarqué le phénomène avec le capteur 16 Mpx présent à la fois sur le D7000 de Nikon et le Sony Alpha 55 avec les mesures publiées sur DxOMark.

Sony Alpha 55 et D7000 comparaison bruit sur fichier brutMême capteur, mais rapport signal/bruit différent entre l'Alpha 55 et le D7000. Une différence qui pourrait être imputée au miroir translucide...

Vous pouvez également comparer les résultats des Nikon D7000, Pentax K-5 et Canon 60D face aux JPeg du nouveau Sony Alpha 77.

Mode vidéo

Le Sony Alpha 77 est clairement un appareil photo et une caméra. Le système de miroir translucide permet de conserver le système de mise au point automatique par corrélation de phase (donc rapide) pendant l'enregistrement vidéo. Un atout précieux, car dans le monde des reflex, les autres concurrents ne disposent pas d'une technologie aussi rapide.

Le boîtier est capable d'enregistrer en AVCHD ou en MP4 selon plusieurs formats :

  • AVCHD : HDTV 1080 à 50i (24 Mbps), 50p (28 Mbps), 25p (24 Mbps)

  • MP4 : HDTV 1440x1080 (12 Mpbs)

Vous le constaterez, il n'est pas possible d'enregistrer dans un mode 24p (mais le problème est facilement contournable sur ordinateur) et le mode 720p est également absent.

Le son est enregistré en stéréo (AC-3 pour l'AVCHD) et une prise mini-jack permet de brancher un micro stéréo externe. Nous regrettons toujours l'absence d'une sortie casque pour vérifier le niveau sonore de l'enregistrement.

Il n'est malheureusement pas possible de prendre des photos pendant l'enregistrement vidéo. Le Sony Alpha 77 permet de filmer en automatique P, mais peut également se configurer en mode A (réglage de l'iris), en mode S (réglage de l'obturation) et en mode M (tout manuel). Les paramètres peuvent s'adapter pendant le filmage et vous pouvez également intervenir sur la sensibilité ISO.

En vidéo, l'A77 n'utilise qu'une partie du capteur pour enregistrer les données. Cela implique une perte d'angle de champ non négligeable.

Qualité des images

Sur notre mire de précision, l'Alpha 77 est juste honnête. La précision des images est suffisante, mais pas extraordinaire (16-80 mm f/3,5-4,5) et vous noterez des problèmes de moiré sur les plus fins détails. L'image reste assez douce ce qui pourra, combiner au mode 25p, conférer un aspect plus "cinéma" aux images.

Sony Alpha 77 test review mode vidéo extrait 1920x1080 50p

Vous pouvez comparer l'extrait avec des images provenant de l'Olympus Pen E-P3 ou le caméscope Panasonic TM700, qui reste une référence en terme de piqué et d'accentuation.


Panasonic TM700 1920x1080 détail
Sur le terrain, le mode 50p délivre une belle qualité d'image avec une excellente fluidité. Sur un écran d'ordinateur, des effets de peigne sont facilement visibles avec le mode 50i. Sur un téléviseur, qui s'occupe de l'entrelacement vidéo, la différence entre les deux formats est peu visible avec en outre une différence de taille de fichier au final peu importante. Le mode 25p est logiquement beaucoup moins fluide sur les mouvements de caméra, mais rappelle le rendu cinéma (qui diffuse en 24p).

Autofocus et rolling shutter

Le véritable point fort de l'Alpha 77 reste bien sur son autofocus. Celui-ci est plutôt rapide (il n'y a pas de tâtonnement contrairement au système de détection de contraste) et fluide. Vous pouvez visualiser un exemple de mise au point dans la vidéo ci-dessous.

Pourtant, le mode autofocus se comporte de manière assez étonnante. En effet en dehors du mode P, l'autofocus n'est pas fonctionnel. Ainsi, si vous souhaitez gérer la profondeur de champ avec l'iris, vous ne pourrez pas bénéficier de la mise au point automatique !

Une absence d'automatisme pour le moins étonnante et pénalisante. Sony explique ce choix par une contrainte technique. En effet, le système AF n'est pas disponible lorsque l'ouverture du diaphragme est plus petite que f/5,6. Sony a donc décidé de désactiver complètement le système autofocus en mode A,S et M pour ne pas surprendre l'opérateur pendant le filmage.

Une limitation surprenante. Il aurait été plus simple de limiter l'ouverture à f/5,6 et d'indiquer par un message la perte de l'autofocus au-delà, voire de proposer de passer au-delà de f/5,6 via une option dans un menu.

Les effets de rolling shutter ne sont pas trop visibles sur les vidéos.

Exemples de photos

Sony A77 exemple 1
Sony A77 exemple 2
Sony A77 exemple 3
Sony A77 exemple 4
Sony A77 exemple 5
Sony A77 exemple 6
Sony A77 exemple 7
Sony A77 exemple 9
Sony A77 exemple 10
Sony A77 exemple 11
Sony A77 exemple 12
Sony A77 exemple 13
+
  • Autonomie de la batterie un peu légère
  • Interface graphique très dense et pas de possibilité de créer un menu personnlisé
  • Viseur électronique dans certaines situations
  • (retard de la molette)
Renaud Labracherie

Rédacteur en chef de Focus Numérique. Grand évangéliste du RAW.

Les prix
Sony A77
A77
Il n'y a actuellement aucune offre.