CapteurCapteur CMOS EXMOR 14,2 millions de pixels effectifs (sur un total de 14,6 millions) taille : 23,4 x 15,6 mm. Rapport 3:2.
MontureMonture à baïonnette Sony α. Pas de compatibilité avec les objectifs Minolta et Konica Minolta α/MAXXUM/DYNAX
Optique livréeSAL 18-55 mm f/3,5-5,6 SAM
StabilisationOui, par déplacement du capteur
AntipoussièreDouble système anti-poussière (revêtement antistatique et mécanisme de décalage CCD)
Viseuroptique, penta-miroir (champ couvert 95%, grossissement de 0,8x). Dégagement oculaire de 19 mm. Verre de visée de type Acute Matte
Écran7,6 cm (3 pouces), 921 600 points (VGA : 640x480 pixels).
Mise au pointSystème de détection de phase TTL sur 9 points avec capteur central en croix. Plage de sensibilité 0-18 IL
Modes autofocusContinu, Prise de vue unique, Automatique, Mise au point manuelle
Mesures d'expositionMesure TTL Multi-zone de 40 segments en nid d'abeilles
Modes d'expositionAutomatique, programme auto, priorité ouverture, priorité vitesse, mauelle, modes scènes
Vitesse d'obturation30 - 1/4000 s, pose B, synchro flash 1/160 s.
MotorisationMax. 5 i/s en visée optique (4 i/s en visée liveview) et jusqu'à 7 i/s sans autofocus sur 32 vues JPeg, 14 Raw et 7 Raw + JPeg
Sensibilité ISO200 à 12800 ISO
MémoireMemory Stick PRO Duo™, Memory Stick PRO-HG Duo™, carte mémoire SD, carte mémoire SDHC
Alimentationbatterie Li-IonNP-FM500H
ConnexionHDMI, USB 2, télécommande, alimentation secteur
Dimensions137 x 104 x 84 mm
Poidsxxx g (vide)
LogicielsSuite de logiciels Sony
Dans la boîte-

Caractéristiques

Sony Alpha A550 test reviewAvec deux nouveaux reflex, les A500 et A550, Sony crée une gamme d'appareils sophistiqués qui devraient séduire les photographes expérimentés à la recherche d'un boîtier accessible et doté d'une visée directe à mise au point rapide.

En effet, l'une des caractéristiques intéressantes des deux nouveaux reflex et donc l'Alpha 550 en particulier reste la présence d'un second capteur dans le viseur qui permet de bénéficier à la fois d'une visée directe sur écran, mais également de conserver l'autofocus par différence de phase de la visée reflex. Le système n'est pas nouveau et nous l'avons déjà expliqué lors du test du Sony Alpha 350.

Les nouveautés sur la visée ne s'arrêtent pas là et l'Alpha 550 propose également une visée directe à l'aide du capteur principale à 100% afin de réaliser un cadrage et une mise au point manuelle précise, mais pas de mise au point par contraste ni même de mode vidéo. Ce sera pour la prochaine évolution. En tout cas, ce mode de visée 100% est agréable en studio, mais Sony a oublié la prise synchro flash qui aurait apporté plus de polyvalence au boîtier.

Le Sony Alpha 550 intègre un capteur CMOS EXMOR de 14,2 Mpix capable de monter jusqu'à 12800 ISO, mais surtout le reflex dispose d'une bonne électronique de traitement des images qui autorise des cadences rafale élevées à 5 i/s qui peuvent grimper jusqu'à 7 i/s sans automatismes (mise au point, mesure de l'exposition). Autre point agréable, le nouvel Alpha dispose d'un écran LCD pivotant affichant 920 000 points pour des images VGA (640x480 pixels).

[tab_prix2(,,,28,id_ln,,,)]

Vous retrouverez également diverses technologies maison déjà présentes sur les reflex de la marque comme la stabilisation mécanique par déplacement du capteur SteadyShot ou l'équilibrage des ombres DRO (Dynamique Range Optimizer). Sony inaugure un nouveau procédé baptisé HDR auto qui associe 2 images à 150 millisecondes d'intervalle avec des expositions différentes pour afin d'augmenter la dynamique (technique d'exposure fusion). Le boîtier est assez complet avec un prise HDMI, le pilotage de flashes distant sans fil ou le double slot mémoire SD/SDHC et Memory Stick.

Le Sony Alpha 550 est donc un reflex prometteur, accessible mais qui aura fort à faire face à un Nikon D90 au top concernant la qualité des images ou un Canon EOS 500D disposant d'un sérieux mode vidéo. Le nouveau reflex Sony est-il taillé pour se faire une place parmi ces deux principaux rivaux ? Réponse dans notre test du Sony Apha 550.

Gestion du bruit électronique

Dans la gamme reflex Sony, 3 boîtiers disposent d'un capteur APS-C 14,2 millions de pixels, les Alpha 350, 380 et 550. Ce dernier se démarque nettement de ses deux congénères en intégrant un capteur APS-C de type CMOS EXMOR (les autres sont CCD) qui devrait assurer une meilleure gestion du bruit électronique dans les hautes sensibilités.

En outre, le Sony Alpha 550 dispose de la dernière génération de l'électronique de traitement des images BIONZ. Concernant les réglages, le boîtier s'avère assez avare avec seulement deux niveaux de réglage de la correction du bruit : normal et élevé. Pour récupérer des images non traitées, il faudra donc se rabattre sur les fichiers Raw.

En mode normal, les résultats sont remarquables, surtout si l'on compare les résultats aux images des autres boîtiers de la gamme. Le gain est très net et l'A550 ne se hisse pas encore au niveau des meilleurs boîtiers sur ce segment (Nikon D90 ou Canon EOS 500D), les progrès réalisés par Sony sont appréciables. Jusqu'à 400 ISO, les images sont pratiquement exemptes de moutonnement et les images sont très propres. Les dégradations dues au traitement du bruit électronique commencent à être visible à 800 ISO (affichage écran 100%) avec une légère perte de détail. À 1600 ISO, les corrections sont plus délicates et le moutonnement beaucoup plus visible, mais le grain n'est pas coloré et reste assez agréable. À 3200 ISO, le lissage est déjà beaucoup plus sensible : les détails sont dilués. Le grain reste toutefois assez agréable et ne présente pas trop de patches colorés. Les images consevent une bonne colorimétrie ce qui est très appréciable (certains concurrents comme le Nikon D90 délivre des images moins constrastées) et la dynamique reste d'un bon niveau.

Les deux niveaux au-dessus sont nettement moins convaincants avec un grain bien présent (qui reste malgré tout assez fin) et vous remarquerez des zones colorées à 12800 ISO dans les zones sombres et les aplats. Si la sensibilité 6400 ISO pourra être utilisé selon la taille du tirage et le post traitement, les 12800 ISO seront à réserver aux cas extrêmes.

Pour l'instant, DxO Optics Pro 6 n'est pas encore compatible avec les fichiers ARW du Sony Alpha 550. Il faudra donc attendre patienter pour traiter les images avec le logiciel.

Sur un tirage A3+ les 14,2 millions de pixels permettent d'avoir un moutonnement fin assez agréable et les images à 3200 ISO sont parfaitement utilisables pour des impressions en 40x30 cm.

Vous pouvez comparer le Sony Alpha 550 avec le Nikon D90, le Canon EOS 500D ou l'Olympus E-620.

Creative Commons License
test sony alpha 550 by renaud labracherie est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité-Pas d'Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.

Exemples de photos

Sony A550 exemple 1
Sony A550 exemple 2
Sony A550 exemple 3
Sony A550 exemple 4
Renaud Labracherie

Rédacteur en chef de Focus Numérique. Grand évangéliste du RAW. Ses publications 

Les prix
Sony A550
Il n'y a actuellement aucune offre.