CapteurCCD 10,2 mégapixels effectifs (sur 10,75 totaux) (23,5 x 15,7 mm)
Monturebaïonnette KAF2 compatible avec les objectifs KAF2, KAF et compatible avec les objectifs à motorisation interne SDM (Super Direct drive Motor)
Stabilisationoui, par déplacement du capteur
Antipoussièreoui, par déplacement du capteur
Viseuroptique, pentamiroir. Grandissement 0,85x, couverture : 96%, verre de visée Natural Bright II non interchangeable
Écran2,7 pouces (6,9 cm), 230 000 points
Mise au pointSystème autofocus SAFOX VIII à détection de phase, 11 points AF (9 en croix et 2 verticaux) selectionnables individuellement, automatiquement ou collimateur central
Modes autofocusAF single, continu, manuel
Mesures d'expositionTTL sur 16 segments. Choix de la mesure multizones, centrale pondérée ou spot
Modes d'expositionAutopicture, programme (Hyper programme), priorité sensibilité (Sv), priorité vitesse (Tv), priorité ouverture (Av), manuel, vitesse synchro flash, B et modes scènes : portrait, paysage, macro, sport, portrait nocturne, nocturne, flash off, mer & neige, g
Vitesse d'obturation30 - 1/4000 s, pose B, synchro flash 1/180 s
Motorisation3 i/s sur 4 JPeg, 4 vues en Raw (DNG)
Sensibilité ISOAUTO, 100 - 1600 ISO par incrément de 1 IL
Mémoire1 emplacement pour SD/SDHC
Alimentation4 batteries AA (lithium, alcaline, NI-MH). 1100 images avec lithium et 550 avec 50% flash/ Poignée d'alimentation D-BG3 disponible
ConnexionUSB 2, sortie vidéo
Dimensions133,5 x 95 x 74 mm
Poids724 g (sans objectif, avec piles lithium, carte, courroie) et 960 g avec 18-55 mm. 781 g (sans objectif, avec batterie NI-MH, carte, courroie) et 1025 g avec 18-55 mm
LogicielsPentax Photo Browser 3 / Pentax Photo Laboratory 3
Dans la boîteCâble A/V, câble USB, 4 piles lithium, bouchon boîtier, courroie, logiciels

Caractéristiques

Pentax K200D baisse de prix

Si le **Pentax K200D** succède au K100D Super, ce nouveau reflex d'entrée de gamme est également un peu le "fils spirituel" de l'excellent K10D.

En effet, le nouveau boîtier hérite de nombreux avantages du reflex expert de la marque comme la superbe fabrication tropicalisée du boîtier, la touche Raw sur le côté ou encore le mode d'exposition Sv (priorité sensibilité). Il partage également avec son grand frère, un capteur à 10 millions de pixels, désormais classique sur ce segment de marché.

Pentax annonce également quelques améliorations comme un mode spécifique pour l'amélioration de la dynamique, un écran LCD plus grand (2,7 pouces), mais n'a pas succombé à la technologie à la mode : la visée sur écran LCD. En effet, le K200D est équipé d'un capteur CCD qui supporte bien mal l'exposition prolongée et le constructeur a refusé d'intégrer un système similaire à celui du Sony Alpha 350.

Alors, ce reflex est-il réellement le nouveau champion (comme l'annonce Pentax) capable de mettre K.O. ses concurrents ? Réponse dans notre test du Pentax K200D.

Prise en main

pentax k200d test

Les premiers contacts avec le **Pentax K200D** sont plutôt rassurants. La construction est sérieuse, les matériaux utilisés semblent qualitatifs et la mention "tropicalisé" assure de la présence de joints toriques pour protéger les zones sensibles de l'appareil des poussières et de l'eau. Certes, la fabrication du boîtier n'est pas du même niveau que celle des K10D/K20D (les joints sont plus petits et moins nombreux), mais la finition est remarquable. Le **K200D** n'est pas l'appareil le plus léger du moment (construction solide oblige) et il affiche 1025 g sur la balance (avec 4 accus Ni-MH). À titre de comparaison, le Nikon D60 ne fait que 850 g tout équipé.

Le boîtier reste très compact, mais la poignée est bien dimensionnée et permet une bonne préhension. Le revêtement de la poignée (et de l'arrière du boîtier pour le pouce) est très agréable. Les diverses commandes tombent facilement sous les doigts et le K200D se "pilote" aisément.

En kit, le K200D est livré avec le traditionnel zoom transtandard 18-55 mm f/3,5 - 5,6. Celui-ci est agréable à utiliser et il est possible de retoucher manuellement le point. La motorisation n'est pas interne et la mise au point est relativement bruyante.

pentax k200d test

pentax k200d testpentax k200d test

Interface

Depuis les premiers reflex numériques Pentax, les boîtiers n'ont pas subit d'évolutions majeures et l'on retrouve sur le tout nouveau K200D des éléments déjà présents sur l'inaugural *ist D.

Sur le flanc gauche de l'appareil, vous retrouverez le sélecteur de modes de mise au point (autofocus, manuelle) et le fameux bouton Raw apparu sur le Pentax K10D. Une simple pression sur cette touche et l'enregistrement de l'image s'effectue au format Raw (PEF ou DNG).

pentax k200d test

La touche d'accès direct au Raw est une bonne idée. Il est toutefois dommage que Pentax ne propose pas d'assigner une autre fonctionnalité à cette touche, ce qui pourrait encore améliorer l'ergonomie de l'appareil pour les inconditionnels du Raw.

Sur l'épaule gauche de l'appareil, vous trouverez le barillet de sélection des modes d'exposition. Le K200D étant un boîtier grand public, la molette regroupe aussi bien les modes classiques P,S,A et M que les modes résultats : portrait, paysage, macro... Il est également possible d'accéder aux modes scènes via les menus. Le K200D dispose du mode d'exposition Sv qui permet de sélectionner rapidement (via la molette de réglage) la sensibilité à laquelle on souhaite travailler, le boîtier déterminant automatiquement le couple ouverture / vitesse. Un mode hérité du K10D.

L'épaule droite est occupée par un écran LCD monochrome pour le rappel des paramètres de prise de vue. Un écran LCD qui devient de plus en plus rare, les autres constructeurs préférant déporter les informations sur l'écran LCD au dos de l'appareil pour un affichage plus complet et plus lisible. Les informations délivrées par cet écran de contrôle sont toutefois assez nombreuses et pertinentes.

La poignée regroupe le déclencheur, la couronne de mise sous tension, le testeur de profondeur de champ, le correcteur d'exposition et la touche verte dite "panique" qui permet de basculer rapidement du mode d'exposition manuel au mode P.

pentax k200d test

Petit regret, cet écran n'est pas éclairé, ce qui ne rend pas l'utilisation de l'appareil très pratique dans l'obscurité.

Le dos de l'appareil est assez dense, mais l'interface est relativement classique. À gauche de l'écran LCD, vous retrouverez les commandes pour le flash, l'accès aux menus, détruire une image, lire les informations et visualiser les clichés. À droite de l'écran, on retrouve une molette de réglage, la touche pour la mémorisation de l'exposition, un trèfle de navigation, une touche Fn pour accéder rapidement aux principaux réglages de l'appareil (rafale, balance des blancs, sensibilité ISO, flash et désormais les styles d'image). Enfin, en bas, un sélecteur permet d'enclencher la stabilisation mécanique.

pentax k200d test

Le **Pentax K200D** ne dispose que d'une seule molette de réglage située à l'arrière du boîtier.

Menus

Pentax K200D test

L'interface des menus du **Pentax K200D** reste encore très austère même si des progrès ont été réalisés, notamment pour les modes scènes. Les menus restent très linéaires et ne disposent pas d'aide contextuelle (ce qui serait un plus pour les photographes débutants).

On note l'apparition toutefois d'éléments plus graphiques dans les menus scènes, où des imagettes viennent égayer les menus rébarbatifs. Les fonctions de personnalisation des images (styles d'image) sont également plus colorées et plus attrayantes. Pentax devrait unifier son interface pour redonner un coup de jeune à ses menus.

Le manque de clarté est d'autant plus dommageable que le K200D peut se paramétrer assez finement avec une multitude d'options.

Autre petite remarque, le K200D n'enregistre pas la position dans les menus. Pour chaque nouveau réglage, il faut donc parcourir l'intégralité des menus pour retrouver l'option à modifier. Des manipulations qui peuvent s'avérer rapidement fastidieuses.

| |
|
| pentax k200d test

| pentax k200d test |

À gauche, l'écran d'accueil du Pentax K200D. Une profusion d'informations peu organisée et assez indigeste. À droite, un menu plus graphique pour la présentation des différents modes scènes.

| |
|
| pentax k200d test

| pentax k200d test |

À gauche, un menu classique de paramétrage du boîtier. À droite, une vue plus graphique pour présenter les différents modes résultats : macro, portrait, paysage...

| |
|
| pentax k200d test

| pentax k200d test |

En mode lecture, le Pentax K200D dispose de nombreuses options d'affichage d'informations : paramètres de prise de vue, histogramme, double vue pour comparer deux photos... À droite, le menu pour développer ses fichiers Raw. Vous pouvez régler la définition de l'image, sa qualité, sa balance des blancs et peaufiner la sortie JPeg en travaillant sur la colorimétrie, la saturation ou l'accentuation.

Vous trouverez ci-dessous une vidéo présentant les menus du Pentax K200D.

Pentax-k200d-menus
envoyé par focusnumerique

Logiciels

Le Pentax K200D est livré avec une suite de logiciels (Windows et Mac OS X) qui comprend : Pentax Photo Browser, Pentax Photo laboratory. Si les fonctionnalités proposées par les logiciels sont relativement basiques, elles permettent d'exploiter correctement les fichiers produits par le reflex.

pentax k20d test

Pentax Photo Browser est un explorateur de fichier assez classique. L'interface présente l'arborescence de votre unité de stockage et deux fenêtres permettent de visualiser les images et d'obtenir toutes les informations de prise de vue (EXIF).

pentax k20d test

Pentax Photo Laboratory est une évolution du logiciel développé par Silkypix pour traiter les fichiers Raw. Étonnement, Photo Laboratory ne permet pas d'éditer les fichiers DNG (ce qui est pourtant l'un des intérêts du mode Raw). Pour ceux-ci, il faudra donc utiliser un logiciel plus "conventionnel" comme Adobe Lightroom ou Apple Aperture. Les fichiers PEF. (format propriétaire) sont parfaitement traités par l'application. Le développement est relativement rapide, mais l'interface du logiciel est assez vieillotte avec une multitude de fenêtres qui envahissent rapidement l'écran.

Alimentation, stockage

Alimentation

Particularité du Pentax K200D, celui-ci fonctionne avec 4 batteries de type AA. L'appareil testé était livré avec 4 piles lithium à la fois légères et performantes. Dans le cadre d'une utilisation courante (prise de vue avec viseur optique, avec visée sur écran LCD, visualisation sur écran LCD, réglage de l'appareil, utilisation du flash...), j'ai réalisé plus de 980 clichés. Avec des batteries Ni-MH, les performances sont moins élevées. Avec 4 batteries Ni-MH 2100 mAh (un peu anciennes), l'autonomie est passée à un peu plus de 600 clichés. Toutefois, l'utilisation du format AA permet également de remplacer au pied levé les batteries par 4 piles alcalines classiques. En outre, cela permet également de n'emporter qu'un seul chargeur de batterie pour différents accessoires et notamment le flash.

Le témoin de charge est par contre très peu précis. Avec seulement deux niveaux d'indication, on est loin de la précision des Sony Alpha. Le second niveau ayant une estimation tout à fait aléatoire, il n'est pas rare de se retrouver sans alimentation quelques minutes après avoir atteint ce second niveau.

pentax k200d test

Le **Pentax K200D** est normalement livré avec 4 piles rechargeables (2500 mAh). L'exemplaire de test est arrivé lui, avec 4 piles lithium.

Pour plus de confort et de sérénité, il est possible d'équiper le K200D d'une poignée d'alimentation D-BG3 qui est également tropicalisée. Celle-ci permet d'utiliser 4 accus AA supplémentaires, ce qui porte à 8 batteries AA au total. De quoi pratiquement doubler l'autonomie du reflex et avoir un déclencheur vertical.

Stockage

Pentax a été l'un des premiers constructeurs de reflex numériques à faire le pari de la carte SD. En toute logique, le K200D dispose d'un emplacement SD/SDHC pour le stockage des images.

pentax k200d test

La trappe du logement de la carte mémoire est sertie d'un joint étanchéité.

Connexions

La connectique proposée par le Pentax K20D est somme toute assez classique avec une prise vidéo couplée à la sortie USB 2, une connexion pour la télécommande et une fiche d'alimentation.

Pentax K200D test

Pour une fois, la connexion USB 2 intégrée est pour le moins rapide : 6,7 s pour décharger 10 images, contre à peine 5,7 secondes avec un lecteur de cartes rapide. Pas mal.

Antipoussière, stabilisation

pentax K200d antipoussière

Antipoussière

Le système antipoussière de Pentax combine plusieurs technologies baptisées Dust Removal. La première est un traitement antistatique Super Protect (SP) du filtre passe-bas pour éviter que les particules se collent sur sa surface. La seconde est le système "classique" de vibration du capteur pour décoller les particules accrochées. Enfin, il est toujours possible de nettoyer manuellement le capteur du reflex. Pour faciliter les manipulations, Pentax a intégré un système de détection des poussières qui permet de localiser les particules. Si le système est intéressant pour vérifier la présence de particules, la localisation réelle des particules est superflue, le nettoyage d'un capteur se faisant sur l'ensemble de sa surface.

Après 15 jours de test et avec le système de nettoyage automatique activé, force est de constater que de nombreuses poussières persistent sur le capteur. Même après plusieurs nettoyages forcés, les particules sont toujours présentes, il faudra procéder à un nettoyage plus précis du capteur avec une solution adéquate.

[pentax k200d antipoussière

](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/57/pentax-k200d-poussieres.JPG)

En diaphragmant l'objectif à f/40, les poussières sont clairement visibles. On note même la présence d'un filament sur le cliché test.

Stabilisation

Le Pentax K200D est équipé d'un système de stabilisation interne par déplacement du capteur baptisé Shake Reduction. Comme le système est intégré au boîtier, tous les objectifs compatibles avec la monture Kaf bénéficient de la stabilisation. Pour les anciennes optiques, le reflex vous demande de saisir la focale utilisée afin d'adapter le système de stabilisation.

pentax k200d test

Pour les tests, le 18-55 mm f/3,5-5,6 est positionné à 40 mm (soit environ 60 mm en équivalent 24x36). La limite théorique pour la vitesse d'obturation est donc normalement de 1/60 s. Avec la stabilisation mécanique enclenchée, nous obtenons de très bons scores au 1/10 s. On gagne donc environ 2,5 à 3 vitesses ce qui n'est pas si mal. Les systèmes de stabilisation optiques (sur l'objectif) sont toutefois légèrement plus performants.

[pentax k200d stabilisation test

](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/57/pentax-k200d-stab-exemple.JPG)

Exemple d'image réalisée à main levée (37 mm soit en eq. 24x36 60 mm) au 1/10 s et à 400 ISO.

Flash

Le Pentax K200D est équipé d'un flash intégré qui possède un nombre guide de 13 à 100 ISO. Celui-ci est compatible P-TTL (un pré-éclair permet au boîtier de déterminer la distance du sujet, sa luminosité, son contraste avec la mesure matricielle) et assure une synchro flash au 1/180 s seulement. Le flash intégré permet de piloter des flash externes distants sans fil (avec les modèles Pentax AF540FGZ et AF360FGZ et compatibles). Il est alors possible d'utiliser le mode stroboscopique des flashes pour des synchro flash à haute vitesse.

pentax k200d flash

À environ 1,5 mètres, le flash intégré donne de bons résultats. Le visage est bien exposé et la balance des blancs réagit correctement.

pentax k200d flash

Sur notre Barbie (à plus de 2 mètres), le résultat est également très bon.

Visée, autofocus

Visée

La visée du K200D est assez classique pour cette gamme d'appareils. On retrouve donc un système pentamiroir et un verre de visée Natural Bright II. Le grossissement est de 0,85x soit un peu plus petit que celui du Canon EOS 450D (0,87x), mais supérieur à celui du Nikon D60 (0,8x) ou du Sony Alpha 200 (0,83x). Le verre de visée présente une granularité importante qui peut perturber, mais qui semble renforcer un peu le contraste. La couverture est de 96%, ce qui reste satisfaisant pour un reflex d'entrée de gamme. Au final, la visée reste assez confortable, mais elle restera toujours un problème pour ceux qui souhaitent utiliser la mise au point manuelle. Si la zone AF est bien matérialisée, les collimateurs eux, ne sont pas représentés. La visée n'est donc pas encombrée, mais il est dommage que Pentax ne propose pas de grille des tiers en surimpression comme sur certains reflex Nikon.

pentax k200d visée

Avec un grossissement relativement important (0,85x), la visée reste relativement confortable sur le **K200D**. Le dégagement oculaire permet aux porteurs de lunettes de viser convenablement.

Autofocus

Le Pentax K200D utilise toujours le système autofocus SAFOX VIII qui équipe déjà les derniers reflex de la marque et notamment le K20D. Pas de changement donc au niveau de la mise au point. Le système sur 11 collimateurs dont 9 en croix est très réactif en pleine lumière. Dans des conditions lumineuses plus délicates, l'autofocus est moins performant et patine avant de faire le point. Dans le studio de test, en faible luminosité, l'AF dégrossit rapidement le travail, mais la mise au point demande plusieurs étapes qui nécessitent souvent plus d'une demie-seconde. Le plus gros problème vient de la motorisation des objectifs (notamment le 18-55 mm). L'emploi d'optiques à motorisation interne SDM (Super Drive Motor) rend l'utilisation du K200D beaucoup plus agréable.

Nous avons également mesuré le temps de mise au point du Pentax K200D avec le 18-55 mm entre l'infini et 80 cm. L'objectif est placé à 18 mm, f/3,5 en enregistrant le son lors de la mise au point. Vous trouverez ci-dessous les graphiques des enregistrements sonores de la mise au point.

pentax k200d test

Le premier graphique montre le temps de mise au point en pleine lumière. Le temps est d'environ 0,4 s. En basse lumière (second graphique), le temps de mise au point est beaucoup plus long et il faut presque 4 secondes au K200D pour réaliser le point. Les différents pics lors de l'enregistrement montrent les différentes étapes de recherche du système autofocus.

Performances

pentax k200d performances

Performances

Le Pentax K200D est un appareil globalement assez véloce. La mise en route est rapide et sans mise au point, la première image est enregistrée en 0,26 s. La rafale est légèrement supérieure aux indications annoncées par Pentax. Toutefois si la cadence de 3 i/s est suffisante pour la plupart des photographes amateurs, ce reflex n'est pas réellement adapté pour la photo sportive.

En fait, le K200D est surtout limité par la taille de son buffer et malgré une mémoire interne très rapide, l'appareil s'essouffle au bout de 5 images.

Mieux vaut être équipé d'une carte SD avec de bons débits pour enregistrer les images afin de rendre plus rapidement l'appareil disponible.

La sensibilité ISO ou le mode d'élargissement de la dynamique n'influent pas sur la cadence rafale.

Les tests de performance ont été réalisés avec une carte SanDisk Extrem III 1 Go.

temps commentaires
première image 0,26 s très bien
rafale en JPEG (100 ISO) 5 images en 1,58 s 3,2 s i/s. Résultat pratiquement conforme à la fiche technique. Après 5 vues, la cadence baisse.
rafale en JPEG (1600 ISO) 6 images en 1,98 3 i/s. Aucun ralentissement avec la montée de la sensibilité.
rafale en RAW 4 images en 1,18 s 3,4 i/s. Ralentissement important après 4 vues enregistrées
rafale Raw + JPeg 3 images en 0,88 s 3,4 i/s. Le mode Raw + JPeg n'affecte pas la cadence de l'appareil
entre 2 photos 0,58 s bien
entre 2 photos flash 0,88 s bien

Précision, colorimétrie

Précision

Le Pentax K200D est équipé d'un capteur 10 mégapixels. Il s'agit sans doute du modèle qui équipe déjà le K10D. Livré en kit avec le SMC 18-55 mm f/3,5-5,6, le K200D délivre des images bien détaillées. Sur notre mire de test, le logiciel HyRes dénombre 2026 lignes (résolution horizontale) et 1848 lignes (résolution verticale). Des résultats conforment à nos attentes vis-à-vis d'un capteur à 10 millions de pixels. Toutefois, ces résultats sont légèrement en retrait par rapport au Nikon D60 également équipé d'un capteur 10 mégapixels.

[Pentax K200D test

](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/57/pentax-k200d-mire-resolution.JPG)

Mire de résolution. Pentax K200D + 18-55 mm, 18 mm, f/5,6, 100 ISO.

En effectuant le même test, mais en enregistrant les fichiers au format RAW, les résultats sont significativement meilleurs. Le K200D obtient 2214 lignes (résolution horizontale) et 2011 lignes (résolution verticale) sur un fichier PEF (après conversion en JPeg). Le traitement interne du K200D entraîne donc une petite perte de détails sur les images. Ceux qui souhaitent tirer le maximum de leur boîtier devront donc utiliser en priorité le mode Raw.

Colorimétrie

En balance des blancs manuelle, le rendu colorimétrique est relativement bon avec toutefois une bonne dérive dans les bleus et les roses.

| |
|
| pentax k200d couleur test

| Pentax K200D couleurs test |

En mode brillant (mode par défaut), le rendu colorimétrique du K200D est assez saturé dans les bleus, les roses et les teintes chaudes. Le mode naturel délivre des couleurs moins saturées et donc plus "naturelles".

| |
|
| pentax k200d brillant

| pentax k200d naturel |

À gauche, le rendu de la charte colorchecker en mode brillant et à droite, la même en mode naturel.

| |
|
| pentax k200d portrait

| pentax k200d paysage |

À gauche, le rendu de la charte colorchecker en mode portrait et à droite, la même en version paysage.

| |
|
| pentax k200d éclatant

| pentax k200d noir & blanc |

À gauche, le rendu de la charte colorchecker en mode éclatant et à droite, la même en mode noir & blanc.

Gestion du bruit électronique

Gestion du bruit électronique

Le Pentax K200D est équipé d'un capteur CCD 10 mégapixels désormais assez classique sur les appareils d'entrée de gamme. La technologie du capteur est relativement bien connue et les constructeurs savent désormais parfaitement exploiter les capacités du composant. Les résultats sont globalement très intéressants.

Le K200D dispose de 4 niveaux de correction du bruit électronique : sans, la plus faible, faible et forte. Sur notre scène et sans employer de correction du bruit électronique, les résultats sont plutôt convaincants jusqu'à 400 ISO. Entre 400 et 800 ISO, la perte de qualité est significative, mais cette sensibilité reste tout à fait exploitable pour des impressions en grand format (typiquement du A3+). Le moutonnement est très visible à 1600 ISO, mais le bruit chromatique est très bien contenu. Toutefois, il est bien visible dans les zones sombres.

Les 3 niveaux de correction apportent un lissage croissant des détails pour diluer l'effet de moutonnement. Les modes "réduction la plus faible" et "faible" semblent être les meilleurs compromis pour conserver des détails dans les images tout en conservant une bonne qualité d'image. Le mode de réduction "forte" grignote sérieusement les plus fins détails.

Sur des tirages A3+, le constat est similaire avec de très bons résultats à 800 ISO et des images tout à fait exploitables en grand format à 1600 ISO.

Sur le plan de la gestion du bruit électronique, le Pentax est donc plutôt un bon élève, mais il n'est pas le premier de la classe. Le Nikon D60 délivre des images avec un grain un peu plus fin et au final plus agréable. Le Canon EOS 450D est également plus performant avec, là aussi, un grain plus fin et moins présent. La différence est plus flagrante à 1600 ISO.

Le Pentax K200D devance toutefois le Sony Alpha 200 sur le terrain de la sensibilité.

pentax k200d couleur test

Evolution de la résolution en fonction de la sensibilité. On note une première dégradation importante à 400 ISO, mais la précision reste tout à fait acceptable. La seconde dégradation est sensible à 800 ISO.
  • [
ISO 100 NR off](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/57/pentax-k200d-100iso-nroff.JPG)
  • [
ISO 200 NR off](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/57/pentax-k200d-200iso-nroff.JPG)
  • [
ISO 400 NR off](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/57/pentax-k200d-400iso-nroff.JPG)
  • [
ISO 800 NR off](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/57/pentax-k200d-800iso-nroff.JPG)
  • [
ISO 1600 NR off](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/57/pentax-k200d-1600iso-nroff.JPG)

Pentax K200D réduction du bruit désactivée

  • [
ISO 100 NR + faible](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/57/pentax-k200d-100iso-nrpfaible.JPG)
  • [
ISO 200 NR + faible](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/57/pentax-k200d-200iso-nrpfaible.JPG)
  • [
ISO 400 NR + faible](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/57/pentax-k200d-400iso-nrpfaible.JPG)
  • [
ISO 800 NR + faible](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/57/pentax-k200d-800iso-nrpfaible.JPG)
  • [
ISO 1600 NR + faible](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/57/pentax-k200d-1600iso-nrpfaible.JPG)

Pentax K200D réduction du bruit la plus faible

  • [
ISO 100 NR faible](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/57/pentax-k200d-100iso-nrfaible.JPG)
  • [
ISO 200 NR faible](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/57/pentax-k200d-200iso-nrfaible.JPG)
  • [
ISO 400 NR faible](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/57/pentax-k200d-400iso-nrfaible.JPG)
  • [
ISO 800 NR faible](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/57/pentax-k200d-800iso-nrfaible.JPG)
  • [
ISO 1600 NR faible](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/57/pentax-k200d-1600iso-nrfaible.JPG)

Pentax K200D réduction du bruit faible

  • [
ISO 100 NR forte](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/57/pentax-k200d-100iso-nrforte.JPG)
  • [
ISO 200 NR forte](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/57/pentax-k200d-200iso-nrforte.JPG)
  • [
ISO 400 NR forte](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/57/pentax-k200d-400iso-nrforte.JPG)
  • [
ISO 800 NR forte](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/57/pentax-k200d-800iso-nrforte.JPG)
  • [
ISO 1600 NR forte](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/57/pentax-k200d-1600iso-nrforte.JPG)

Pentax K200D réduction du bruit forte

  • [
](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/57/pentax-k200d-200iso-nrforte-din.JPG)
  • [
ISO 200 NR forte](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/57/pentax-k200d-200iso-nrforte-dyn.JPG)
  • [
ISO 400 NR forte](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/57/pentax-k200d-400iso-nrforte-dyn.JPG)
  • [
ISO 800 NR forte](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/57/pentax-k200d-800iso-nrforte-dyn.JPG)
  • [
ISO 1600 NR forte](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/57/pentax-k200d-1600iso-nrforte-dyn.JPG)

Pentax K200D réduction du bruit forte avec dynamique étendue

Vous pouvez comparer la gestion du bruit électronique du Pentax K200D avec les autres boîtiers d'entrée de gamme comme le Canon EOS 450D, le Nikon D60 ou le Sony Alpha 200.

  • [
ISO 100 NR](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/55/canon-450d-100iso.JPG)
  • [
ISO 200 NR](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/55/canon-450d-200iso.JPG)
  • [
ISO 400 NR](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/55/canon-450d-400iso.JPG)
  • [
ISO 800 NR](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/55/canon-450d-800iso.JPG)
  • [
ISO 1600 NR](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/55/canon-450d-1600iso.JPG)

Canon EOS 450D réduction du bruit activée

  • [
ISO 100 NR off](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/48/nnikon-d60-100iso-pub.jpg)
  • [
ISO 200 NR off](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/48/nnikon-d60-200iso-pub.jpg)
  • [
ISO 400 NR off](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/48/nnikon-d60-400iso-pub.jpg)
  • [
ISO 800 NR off](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/48/nnikon-d60-800iso-pub.jpg)
  • [
ISO 1600 NR on](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/48/nnikon-d60-1600iso-pub.jpg)

Nikon D60 100 - 1600 ISO réduction du bruit automatique

  • [
ISO 3200 NR on](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/48/nnikon-d60-3200iso-pub.jpg)

Nikon D60 3200 ISO réduction du bruit automatique

  • [
ISO 100 NR](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/46/sony-alpha-200-100ISO-NRon.JPG)
  • [
ISO 200 NR](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/46/sony-alpha-200-200ISO-NRon.JPG)
  • [
ISO 400 NR](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/46/sony-alpha-200-400ISO-NRon.JPG)
  • [
ISO 800 NR](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/46/sony-alpha-200-800ISO-NRon.JPG)
  • [
ISO 1600 NR](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/46/sony-alpha-200-1600ISO-NRon.JPG)

Sony Alpha 200 100 - 1600 ISO réduction du bruit

  • [
ISO 3200](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/46/sony-alpha-200-3200ISO-NRoff.JPG)
  • [
ISO 3200 NR](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/46/sony-alpha-200-3200ISO-NRon.JPG)

Sony Alpha 200 3200 ISO réduction du bruit

Exposition, RAW

Mesure de la lumière et plage dynamique élargie

En mode matricielle (mesure sur 16 segments), le K200D a une légère tendance à la sous-exposition. Celle-ci est de l'ordre de 1/3 d'EV ce qui n'est pas dramatique. Le phénomène est moins marqué que sur le K20D.

Tout comme son grand frère, le K200D dispose d'un mode d'élargissement de la plage dynamique. Un terme un peu pompeux pour désigner en fait une légère sous-exposition et un remaniement de la courbe de tonalité. Avec le K200D, le gain est visible dans de nombreuses situations comme le montre l'exemple ci-dessous. Le mode limite la plage de sensibilité de 200 à 1600 ISO (au lieu de 100 - 1600 ISO), mais ne ralentit pas le fonctionnement de l'appareil. Il peut être intéressant de conserver ce mode pour pratiquement tous les cas.

pentax k200d plage dynamique off

pentax k200d plage dynamique onCi-dessus deux exemples pour illustrer la plage dynamique élargie : en haut sans, en bas avec. Le mode plage dynamique élargie permet de gagner de 1/3 à 2/3 d'EV. Un gain non négligeable.

pentax k200d plage dynamique off

pentax k200d plage dynamique on

Voici les histogrammes des deux images ci-dessus. Le premier correspond à la plage dynamique élargie non enclenchée (histogramme très plat). Le second correspond à la dynamique élargie. On note une légère sous-exposition (la partie droite de l'histogramme est légèrement décalée) et un rehaussement des valeurs dans la gauche de l'histogramme (l'appareil retravaille la courbe pour retrouver des détails dans les zones sombres).

Raw

Tout comme le K20D, le Pentax K200D est équipé d'un convertisseur analogique/numérique qui échantillonne sur 14 bits. Malheureusement, l'enregistrement des fichiers Raw se fait sur 12 bits (12 bits par canal). On perd donc une bonne partie de l'intérêt du mode 14 bits.

Point fort du boîtier, celui-ci enregistre les fichiers bruts aussi bien au format PEF (propriétaire) qu'au format DNG. Ce dernier présente l'avantage d'être reconnu par les principaux logiciels de traitement des images. Il est donc inutile d'attendre la mise à jour des logiciels pour profiter pleinement des capacités de l'appareil. Les fichiers Raw font entre 10 et 18 Mo.

Franges pourpres et aberrations chromatiques

Le phénomène des franges pourpres est assez discret sur le K200, même sur des sujets contrastés, les liserés colorés sont assez discrets même en périphérie des images.

[pentax k200d test

](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/57/pentax-k200d-franges.JPG)

Vous pouvez cliquer sur ce détail pour afficher l'image complète.

En zoomant sur les images, on note également quelques aberrations chromatiques (vert/magenta) sur les bords des images. Toutefois, le phénomène assez peu visible (il faut zoomer à 100% voire 200%) et ne pénalisera pas les impressions, même en assez grand format.

[pentax k200d test

](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/57/pentax-k200d-aberrations.JPG)

Vous pouvez cliquer sur ce détail pour afficher l'image complète.

Exemples de photos

[

](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/57/pentax-k200d-exemple6.JPG)

1/20 s, f/11, ISO 1600, 55 mm (18-55 mm)

| |
|
| [

](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/57/pentax-k200d-exemple1.JPG)
1/20 s, f/1,8, ISO 200, 50 mm (50 mm Pentacon M42) | [](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/57/pentax-k200d-exemple2.JPG)
1/320 s, f/8, ISO 200, 46 mm (18-55 mm) |

| |
|
| [

](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/57/pentax-k200d-exemple3.JPG)
1/200 s, f/4,5, ISO 200, 20 mm (18-55 mm) | [](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/57/pentax-k200d-exemple4.JPG)
1/6 s, f/1,8, ISO 640, 50 mm (50 mm Pentacon M42) |

[

](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/57/pentax-k200d-exemple5.JPG)

1/10 s, f/5,6, ISO 200, 55 mm (18-55 mm)

| |
|
| [

](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/57/pentax-k200d-exemple7.JPG)
1/30 s, f/4,5, ISO 640, 40 mm (18-55 mm) | [](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/57/pentax-k200d-exemple8.JPG)
1/100 s, f/6,3, ISO 640, 55 mm (18-55 mm) |

Verdict

pentax k200d recommandé

Au final, le **Pentax K200D** est un reflex très séduisant qui, s'il succède au K100D Super, hérite de nombreuses fonctionnalités du K10D. Si les caractéristiques techniques sont assez classiques (capteur à 10 millions de pixels, viseur pentamiroir, mode rafale à 3 i/s, écran LCD de 2,7 pouces...), le **K200D** possède quelques arguments différenciants.

Le premier, le plus visible, est la qualité de fabrication. Le boîtier est bien construit et possède une finition tropicalisée (présence de joints de protection). Vous apprécierez également quelques petits détails intéressants comme la touche d'accès direct au format Raw, le mode priorité sensibilité, un viseur relativement agréable et un système de stabilisation intégré au boîtier.

Le Pentax K200D délivre également une belle qualité d'image avec une bonne gestion du bruit jusqu'à 800 ISO et une bonne définition.

Le K200D n'est pas exempt de défaut et l'on regrette que la cadence rafale ne soit pas plus élevée et que la mémoire n'autorise pas plus de vues. On aurait également apprécié un autofocus un peu plus réactifen basse lumière.

Au final, le Pentax K200D est, avec le Nikon D60, le reflex entrée de gamme à moins de 600 euros le plus séduisant du moment. La concurrence n'a toutefos pas dit son dernier mot et notamment Olympus qui aligne désormais deux nouveaux reflex : le E-420 et surtout le E-520 doté d'un système de stabilisation intégré.

| |
|
| Face au Nikon D60, le nouveau reflex Pentax présente mieux. Plus solide, le K200D est également un peu plus imposant et plus lourd. En terme de qualité d'image, le Nikon D60 est légèrement meilleur (colorimétrie, gestion du bruit électronique). Il est également plus discret (motorisation ultrasonique), mais le Pentax offre la stabilisation pour tous les objectifs, un viseur plus confortable, un mode priorité sensibilité agréable et une meilleure compatibilité avec les objectifs anciens. Toutefois, avec un prix plus attractif, le Nikon D60 reste sans doute le reflex le plus concurrentiel sur le segment entrée de gamme. | Nikon d60 |

| |
|
| Face au Sony Alpha 350, le Pentax K200D ne propose pas de visée LiveView, mais propose une meilleure finition, une meilleure qualité d'image et un viseur optique beaucoup plus agréable. Si vous n'avez ni besoin de la visée sur écran, ni de la haute définition à 14 mégapixels, le K200D est un meilleur choix. | Sony Alpha 350 |

| |
|
| Face à l'Olympus E-510, le reflex de Pentax est beaucoup plus imposant (plus volumineux et plus lourd). Nous n'avons pas encore testé l'Olympus E-420 (qui n'a pas de système de stabilisation !) et si le E-510 devrait être logiquement remplacé prochainement, il conserve quelques arguments sérieux comme le système antipoussière très efficace, la simplicité d'utilisation et le stabilisation intégrée. Le Pentax K200D offre toutefois un viseur optique plus agréable, une qualité d'image légèrement supérieure et un parc d'optique plus conséquent. | Olympus E-510 |

| |
|
| Face à l'EOS 450D, le Pentax K200D ne peut opposer que sa fabrication tropicalisé et son prix inférieur. Le Canon EOS 450D offre en effets une meilleure qualité d'image, une rafale plus rapide, un viseur plus agréable et la visée sur écran LCD. L'addition est toutefois plus salée. | Canon EOS 450D |

[notes(75)]

+
  • Qualité de fabrication
  • Bonne gestion du bruit électronique jusqu'à 800 ISO
  • Viseur optique relativement large
  • Mode à priorité sensibilité (Sv)
  • Touche d'accès direct au format Raw
  • Autofocus réactif en pleine lumière
  • Bonne autonomie avec 4 piles lithium. Possibilité d'utiliser plusieurs types de batteries : lithium, CR-V3, NI-MH
  • Système de stabilisation intégré au boîtier
  • Possibilité de créer des rendus d'images. Dérawtisation intégré au boîtier
  • Bonne exposition au flash
  • Mode élargissement de la dynamique fonctionnel
  • Compatible avec les objectifs à motorisation interne (SDM)
  • Bonne qualité du nouveau zoom 18-55 mm
  • Pas d'éclairage de l'écran LCD sur le dessus du boîtier
  • Pas de prise HDMI pour une connexion haute définition
  • Pas de lampe d'assistance pour la mise au point (flash)
  • Autofocus beaucoup moins performant en basse lumière.
  • Pas de visée LiveView
  • Sensibilité limité à 1600 ISO
  • Menus encore trop complexes
  • Mode rafale limité à 5 images à pleine cadence
  • Pas d'écran LCD rotatif
  • Touche Raw non personnalisable
  • Une seule molette de réglage
  • Système antipoussière peu efficace
  • Le kit 18-55 mm n'est pas à motorisation SDM
Renaud Labracherie

Rédacteur en chef de Focus Numérique. Grand évangéliste du RAW. Ses publications 

Les prix
Pentax K200D
Il n'y a actuellement aucune offre.
Contenus sponsorisés