Utilisez votre code offert
pour consulter cet article gratuitement pendant 24h.

À la fois outsider sur le marché des reflex et objet de convoitise pour les adeptes de la marque, le Pentax K-1 revient dans une version Mark II. Effectuée quelques jours avant le CP+ 2018, l'annonce de Pentax ne dévoilait pas réellement un nouveau boîtier, plutôt une mise à jour matérielle d'un très bon matériel qui souffre cependant de quelques défauts. Au programme : une nouvelle unité d'accélération venant épauler le processeur de traitement des données Prime IV, ainsi qu'une amélioration de la technologie Pixel Shift Resolution.

En mai 2016, Pentax mettait fin à une attente commencée en 2000 – avec la présentation du prototype MR-52 à la Photokina – en commercialisant le K-1, premier reflex 24x36 de la marque. L'appareil présentait alors une fiche technique ambitieuse : capteur de 36 Mpx stabilisé sur 5 axes, processeur de traitement des données Prime IV autorisant une large plage de sensibilités (de 100 à 204 800 ISO) et une rafale à 4,4 i/s, mais aussi un module autofocus Safox 12 (33 points dont 25 croisés, plage de travail de -3 à 18 IL), un viseur optique 100 % avec grossissement 0,7x, une finition à l'épreuve des intempéries et l'écran LCD monté sur un système d'articulation à quatre bras.

Test - 09/05/2016
Pentax K-1
Fnac.com marketplace 1681,88 €
Digixo 1798,90 € Voir l'offre
Miss Numérique 1799,00 € Voir l'offre
LDLC 1799,98 € Voir l'offre
Amazon 2231,56 € Voir l'offre

N'étant pas réellement un nouveau boîtier, le K-1 Mark II reprend l'ergonomie exacte du premier reflex 24x36 du constructeur. On retrouve donc, entre autres, une imposante molette sur l'épaule droite de l'appareil. Elle permet un accès rapide à certaines fonctionnalités de l'appareil : Wi-Fi, sensibilité ISO, correction d'exposition, stabilisation, HDR, grille de composition, bracketing, etc. La deuxième molette (qui ne comporte aucune inscription) permet pour sa part de changer la valeur de la fonctionnalité sélectionnée préalablement. En mode manuel, il est donc possible de rapidement modifier l'ouverture (molette avant), la vitesse (molette arrière) et la sensibilité ISO (molette du dessus).

Il vous reste du test à lire
Paul Nicoué
Paul Nicoué

Rédacteur polymorphe. Chantre occasionnel de la photophonie, grand chambellan des accessoires photo et chevalier de l’ordre du degré Kelvin. Ses publications 

Les prix
Pentax K-1 Mark II
Il n'y a actuellement aucune offre.