CapteurCapteur Live MOS 12,1 Mpix effectifs (sur un total de 14 millions pixels) taille : 17,3 x 13,0 mm. Rapport 4/3
MontureMonture à baïonnette Micro 4/3 Bague de compatibilité pour les objectifs 4/3
Optique livréekit avec 14-140 mm f/4-5,8
StabilisationOui, sur l'optique
AntipoussièreFiltre à onde supersonique
ViseurÉlectronique. Système LCoS. 480 000 pixels (équivalent 1.44 Millions pixels par affichage alternatif des composantes rouges, vertes et bleues) Champ couvert: 100% Approx. 1.4x / 0.7x (équivalent 35mm)
Écran3 pouces (7,6 cm), 460 000 points
Mise au pointSystème AF par contraste sur 23 points ou 1 point, détection des visages Fonctionne également en mode vidéo
Modes autofocusManuel, simple et continue
Mesures d'expositionSystème de capteur 144 zones multi-pattern, centrale pondérée et ponctuelle
Modes d'expositionP, A, S, M, auto, scènes, personnalisé
Vitesse d'obturation60 - 1/4000 s, pose B, synchro flash 1/160 s.
MotorisationEnviron 3 im./sec. maxi (cadence maintenue sur une rafale de 7 vues avec RAW ou selon la capacité de la carte).
Sensibilité ISO100 à 3200 ISO
MémoireSD/SDHC/MMC
Alimentationbatterie Li-ion Li-ion DMW-BLB13E 1250 mAh 7,2 V
ConnexionUSB 2, sortie AV, sortie mini HDMI, télécommande, prise micro stéréo mini jack 2,5 mm. Micro stéréo
Dimensions124 x 89,6 x 45,2 mm
Poids385 g nu
LogicielsPHOTOfunSTUDIO 3.1 HD Edition / SILKYPIX® Developer Studio 3.0 SE / Pilote USB
Dans la boîte-

Caractéristiques

Panasonic GH1 test# Panasonic Lumix DMC-GH1 : test complet

Avec le Lumix GH1, Panasonic vient combler la lacune du premier boîtier répondant au nouveau standard micro 4/3 développé conjointement avec Olympus en août 2008 : l'absence de vidéo.

Avec le nouveau GH1, Panasonic répond de belle manière aux critiques qui n'ont pas manqué à la sortie du premier modèle. Ainsi, le boîtier est désormais capable de filmer en Full HD (1920x1080 pixels) à la cadence de 25 i/s (PAL ou 24 i/s pour les modèles NTSC). Rappelons toutefois que les fichiers enregistrés sont eux en mode entrelacé 50 ou 60i. Le format choisi est l'AVCHD qui utilise les codecs H.264.

L'enregistrement Full HD c'est bien, mais d'autres marques, comme Canon, proposent également des reflex disposant de cette fonctionnalité. Le GH1 aligne 2 arguments d'importance pour séduire les vidéastes : un enregistrement sonore intégré de qualité et un autofocus qui fonctionne réellement pendant la prise de vue.

Concernant le son, le GH1 dispose d'un micro stéréo sur le dessus du boîtier (au niveau de la potence du flash) qui permet d'enregistrer les ambiances sonores de manière assez convaincante. En outre, il est possible d'adjoindre, via une prise mini-jack, un micro stéréo pour des prises de son décalées. En outre, l'enregistrement est labellisé Dolby® Digital Stereo Creator.

[tab_prix2(,,,12,id_ln,,,)]

L'autofocus en vidéo est l'autre bonne nouvelle. En effet, tous les boîtiers reflex proposant un mode vidéo sont pénalisés par un autofocus embryonnaire à la fois bruyant et lent.

Ici, Panasonic propose une mise au point rapide, silencieuse et en continu pendant le filmage : une vraie petite révolution en quelque sorte.

Attention, pour profiter de cette souplesse, il faut impérativement utiliser des objectifs spécialement développé pour cette fonctionnalité. Au moment de la rédaction de cet article, seulement 2 modèles sont compatibles :

  • le 14-140 mm f/4-5,8 livré en kit

  • le 7-14 mm f/4

Gageons que la plupart des prochaines optiques présentées seront compatibles avec l'autofocus vidéo.

Avec un tout nouveau capteur, une nouvelle puce de traitement des images, une nouvelle optique (et un nouveau prix en hausse), le GH1 à des arguments pour séduire conjointement photographes et vidéastes.

Gestion du bruit électronique

Parmi les quelques reproches faits au Panasonic G1 à sa sortie, la gestion du bruit électronique dans les hautes sensibilités était souvent pointée du doigt avec l'absence de vidéo. Pour l'enregistrement de films, le GH1 comble les lacunes de belle manière, mais qu'en est-il des pixels parasites à 800, 1600 et 3200 ISO ?

Si les images conservent une généreuse définition (et largement suffisante) de 12 Mpix, le capteur lui, engrange 2 petits millions de photosites supplémentaires. Le but ? Comme sur le TZ7, les différents formats d'image (4:3; 3:2 et 16:9) conservent le même angle de vue en utilisant les pixels supplémentaires. En outre, le GH1 dispose d'un nouveau ratio 1:1 pour les fanatiques du format carré. Un changement qui a obligé les ingénieurs à revoir la structure du capteur. Panasonic annonce un meilleur rapport signal/bruit et la présence d'un processeur Venus Engine HD est rassurant. Nous avons constaté le bénéfice de la nouvelle puce sur la qualité des images de différents compacts testés (TZ7 et FT1). Le gain devrait donc être appréciable sur le GH1.

Et les résultats sont là ! Le Panasonic GH1 délivre une bonne qualité d'image jusqu'à 400 ISO avec un moutonnement parfaitement contenu et une absence de pixels colorés. À 800 ISO, le GH1 tient parfaitement la route avec moutonnement certes visible, mais très léger. Le lissage commence à poindre son nez, mais globalement les images restent parfaitement exploitables. Sur certains aplats, on note la présence de bandes colorées assez disgracieuses, mais tout cela reste assez marginal.

À 1600 ISO, les images sont encore bien détaillées, ce qui est une réelle performance. Le moutonnement est de plus en plus présent et le lissage un peu plus poussé et la dynamique semble un peu diminuée, mais dans l'ensemble un tirage A3 garde une belle tenue, ce qui est loin d'être négligeable.

3200 ISO est un cap. Le traitement du bruit est plus poussé : les détails sont un peu dilués et les larges bandes colorées sont maintenant clairement plus visibles. Si un tirage A3 est une taille qu'il faudra utiliser avec parcimonie (et post traitement des images), on pourra tirer des clichés à 3200 ISO sur un A4 sans trop de problèmes.

Une belle performance donc.

Le logiciel DxO Optics Pro 6.1.2 prenant désormais en charge les RW2 du Panasnic GH1, nous pouvons passer les fichiers bruts à la moulinette DxO :

Vous pouvez également comparer les résultats du Panasonic GH1 avec son petit frère, le G1. Entre les deux appareils, on gagne facilement une vitesse. Là ou il était plus sage de s'arrêter à 800 ISO sur G1, on peut désormais pousser à 1600 ISO sans difficulté. Une belle progression.

Il est intéressant de comparer les clichés du GH1 à ceux du Nikon D5000qui dispose également d'un capteur à 12 Mpix et au Canon 500D, autre boîtier capable de vidéo Full HD. Comme vous pourrez le constater sur les images ci-dessous, malgré les progrès réalisés par Panasonic, le GH1 reste assez loin des deux reflex APS-C qui sont nettement plus à l'aise à 3200 ISO et grimpent à 6400 ISO voire 12800 ISO.

Mode vidéo

Fonction reine du Panasonic GH1, l'enregistrement vidéo en Full HD est largement mis en avant par le constructeur et pour cause : Panasonic est le premier fabricant d'appareils photo à proposer un boîtier photo à objectif interchangeable qui enregistre en 1920x1080 pixels avec un véritable autofocus permanent. Pour faire "court", Panasonic intègre une vraie fonction caméscope dans son boîtier micro 4/3 alors que les constructeurs de reflex Canon et Nikon se contentent d'une fonction vidéo.

Une différence qui peut sembler minime sur le papier, mais qui fait pourtant toute la différence sur le terrain, d'autant que l'autofocus continu fonctionne assez bien en mode vidéo. Avec le nouveau zoom 14-140 mm spécialement développé pour le mode vidéo, la mise au point est à la fois rapide, précise (ce qui est primordial sur des films Full HD) et si-len-cieuse... Un net progrès par rapport aux autres boîtiers qui parsèment les vidéos d'agaçants bruits d'autofocus ou de système de stabilisation. Panasonic creuse donc facilement l'écart face à ces principaux concurrents. Sur nos rapides tests (vous pouvez consulter les vidéos en pleine définition en cliquant sur les images), l'autofocus s'est révélé assez précis, même en intérieur. Toutefois, la mise au point automatique en continu n'est pas aussi performante que sur un véritable caméscope et lorsque l'on zoom sur un détail ou sur un sujet en mouvement, la mise au point est parfois un peu hésitante voire un peu brusque. Les progrès réalisés sont considérables et le mode vidéo du GH1 est réellement exploitable : une belle performance de la part de Panasonic.

Panasonic GH1 test review vidéo exemple autofocus

Panasonic GH1 vidéo / 14-140 mm / 1080i : exemple de vidéo Full HD en intérieur (Sainte Chapelle, Paris). Vous pouvez constater de l'efficacité de l'autofocus ponctuel. Au passage, vous noterez la qualité de l'image dans une ambiance qui manque un peu de luminosité.(53 Mo)

L'autofocus est également une fonction rassurante qui permet de s'affranchir d'une mise au point manuelle parfois hasardeuse et difficile à vérifier sur l'écran LCD, même avec une définition de 460 000 points.

Panasonic GH1 test vidéo exemple 3

Panasonic GH1 vidéo / 7-14 mm / 1080i : Cet exemple (intérieur de la Sainte-Chapelle avec le 7-14 mm) montre bien toute la difficulté de la mise au point manuelle. Sur l'écran LCD, la vidéo paraissait nette, mais en regardant le clip en pleine définition, l'image manque cruellement de détail. (34 Mo)

Panasonic GH1 test vidéo exemple 4

Panasonic GH1 vidéo / 14-140 mm / 1080i : Autre exemple, en extérieur cette fois, de l'autofocus ponctuel. Le système est rapide et précis. Le ciel couvert est également un bon moyen pour apprécier la dynamique du capteur, qui, si elle n'est pas fantastique reste très correcte sur cette scène délicate. (66 Mo)

Panasonic GH1 test vidéo exemple5Panasonic GH1 vidéo / 14-140 mm / 1080i : Sur cette scène, l'autofocus est en mode continu et le GH1 réalise la mise au point pendant le zooming. Comme sur la plupart des exemples, le zooming entraîne des mouvements que la stabilisation optique ne permet pas de compenser. Il est intéressant de noter que les micros positionnés sur le dessus de l'appareil enregistrent facilement l'ambiance sonore. Dans un environnement bruyant, il faudra s'équiper d'un micro externe (stéréo) pour se concentrer sur le sujet. (54 Mo)

La piste vidéo est encodée en MPeg-4 AVC/H.264 alors que la piste audio bénéficie d'un encodage au format AC-3, le tout est alors multiplexé dans un fichier MTS (MPeg-2 Transport Stream). Le format est relativement simple à lire avec des logiciels classiques comme VLC ou Media Player Classic avec les bons codecs (comme les excellents FFDswhow). Il faudra toutefois utiliser une machine assez récente et puissante pour lire les fichiers en FullHD sur un ordinateur. Panasonic livre avec son GH1, le logiciel photo fun Studio HD qui permet quelques manipulations basiques. Ceux qui souhaitent s'investir un peu plus dans la vidéo devront impérativement s'équiper avec une solution logicielle comme Sony Vegas Video 9.

Les fichiers Full HD sont enregistrés en mode entrelacé (50 demi-images/s en PAL) alors qu'en sortie, le capteur livre des images pleines (25p). Rappelons qu'en HD (1280x720 pixels), la cadence est bien de 50 images pleines par seconde. Un format intéressant donc qui présente une excellente fluidité et une taille de fichier moindre. Autre point singulier, si le mode FullHD n'est disponible qu'en AVCHD, le mode 720p est, quant à lui, enregistrable au choix en AVCHD ou en Motion-JPeg HD, un format beaucoup plus universel. Les autres définitions (848x480, 640x480) sont au format Motion-JPeg. Attention la compression M-JPeg est beaucoup moins performante et les fichiers sont beaucoup plus volumineux.

Vous avez la possibilité d'enregistrer jusqu'à 30 minutes de vidéo consécutives (en Europe). Enfin, sachez qu'une carte SDHC de class 6 est recommandée voire nécessaire pour profiter pleinement du mode vidéo Full HD.

Panasonic GH1 test vidéo exemple 1Panasonic GH1 vidéo / 14-140 mm / 1080i : exemple de vidéo avec une bonne ambiance sonore. Celle-ci est bien restituée par la prise de son stéréo. On notera au passage que malgré la présence d'un grand capteur, la dynamique des vidéos est assez limitée : le ciel normalement bleu est malheureusement ici trop livide...Un défaut que l'on retrouve sur la plupart des caméscopes. (29 Mo)

Au niveau du son, le micro stéréo situé sur le dessus de l'appareil délivre une bonne qualité sonore. Pour plus de précision, il est possible de raccorder un micro stéréo. Le Panasonic GH1 offre divers réglages accessibles pendant le filmage. Ainsi, vous pouvez utiliser le mode automatique "intelligent" qui détecte automatiquement les scènes filmées ou passer en mode création de film qui permet de configurer manuellement l'ouverture ou la vitesse d'obturation ainsi que la correction d'exposition grâce à la molette de réglage. Vous pouvez également utiliser les modes scènes, pour certaines situations spécifiques : macro, paysage, portrait...

Vous l'aurez remarqué au fil des exemples, le zoom 14-140 mm est assez proche des focales des caméscopes (10x). La stabilisation optique fonctionne parfaitement, mais l'absence de motorisation du zoom se fait malheureusement trop ressentir. Si le GH1 n'est pas sur pied, l'activation du zoom manuel entraîne presque inévitablement des mouvements désagréables (difficile d'être stable avec une seule main). On pensera donc à se munir d'un trépied pour une plus grande souplesse d'utilisation.

Panasonic GH1 test exemple video 7

Panasonic GH1 vidéo / 14-140 mm / 1080i : autre exemple d'ambiance "musicale".(58 Mo)

La qualité des vidéos est au rendez-vous et diffusées sur un téléviseur Full HD, les images sont flatteuses et très agréables à regarder. On note parfois, sur des sujets en mouvement, des effets de compressions, mais vraiment rien de dramatique. En Full HD et HD, le débit de l'AVCHD est de 17 Mbps (mégabit par seconde) ce qui est très correct. Certains caméscopes Canon atteignent des débits supérieurs (24 Mbps, qui est la limite théorique de l'AVCHD), néanmoins la différence n'est sensible que dans certaines conditions. La dynamique des images n'est pas extraordinaire, mais le GH1 se mesure facilement aux caméscopes actuels qui ne font généralement guère mieux. En intérieur, la qualité des vidéos est impressionnante, avec une excellente gestion du bruit électronique.

Personnellement, j'ai une petite préférence pour le mode 720p (50p) qui délivre à la fois une vidéo fluide, de qualité et des fichiers plus légers et plus faciles à manipuler. Mais tout est question de goût et de finalité.

Exemples de photos

Panasonic GH1 exemple 4
Panasonic GH1 exemple 2
Panasonic GH1 exemple 3
Panasonic GH1 exemple 5
Panasonic GH1 exemple 9
Panasonic GH1 exemple 6
Panasonic GH1 exemple 7
Panasonic GH1 exemple 8
Panasonic GH1 exemple 10
Panasonic GH1 exemple 12
Panasonic GH1 exemple 13
Panasonic GH1 exemple 14
Panasonic GH1 exemple 15
Panasonic GH1 exemple 11
Renaud Labracherie

Rédacteur en chef de Focus Numérique. Grand évangéliste du RAW. Ses publications 

Les prix
Panasonic GH1
Il n'y a actuellement aucune offre.
Contenus sponsorisés