Stabilisationoui, mécanique par déplacement du capteur (uni ou bidimensionnel)
Viseuroptique à 95%, grossissement 0,92x, occulaire de visée 14 mm
Écran2,5 pouces (6,4 cm), 230 000 pixels
Mise au pointSystème TTL, détection de différence de phase (3 points / Sélection automatique / manuelle)
Vitesse d'obturation60 à 1/4000 s
Sensibilité ISOauto (100-400), manuel (100-1600) par palier de 1 IL
Mémoireemplacement xD et Compact Flash type I et II
Alimentationbatterie lithium-ion BLM-1 avec chargeur
ConnexionUSB 2, vidéo
Dimensions136 x 91.5 x 56 mm
Poids811 g complet (optique, parasoleil, bouchon, batterie, carte, courroie...)

Caractéristiques

Olympus E-510## Un concentré de technologies
Olympus a présenté à la PMA 2007 deux nouveaux reflex très tentants : les E-410 et E-510. Si le premier n'est qu'une "simple" évolution du déjà connu E-400, le E-510 est par contre une véritable nouveauté. Nouveauté par la forme du boîtier qui, s'il reprend les codes plus classiques des reflex (avec une vraie poignée) comme le E-500, évolue considérablement. Ensuite, c'est le premier reflex de la marque qui intègre un stabilisateur d'image par déplacement du capteur. On retrouve sur le E-510 tous les éléments qui font des reflex Olympus des boîtiers singuliers : système antipoussière par onde ultransonique, visée sur écran LCD baptisée Live View, capteur à 10 millions de pixels au format 4/3, accès aux paramètres de l'appareil directement sur l'écran LCD arrière.

Le E-510 est donc un véritable concentré des technologies Olympus. Reste à savoir comment tout cela fonctionne sur le terrain;c Car les boîtiers Olympus ne sont pas exempts de défauts : on se souvient de l'autofocus 3 points perfectible du E-400 et du traitement du bruit numérique beaucoup moins performant que ses concurrents. Avec le E-510, Olympus a-t-il réussi à rattraper ces principaux concurrents ? Réponse dans notre test.

Prise en main

Olympus E-510Les premiers contacts avec le E-510 sont très convaincants. Par rapport à la série 400 (E-400, E-410) très "plate", la série 500 et le E-510 présentent un design plus classique et peut être plus rassurant. Olympus est sans doute la marque la plus innovante concernant la forme des boîtiers. On se souvient du E-300 et de son système de visée Poro et du E-400 minuscule et sans poignée. Le E-510 arbore donc un design plus traditionnel avec une véritable poignée assez large pour assurer une bonne prise en main. Par rapport au Canon 400D et sa toute petite poignée, le confort est indéniable. Bien sur, le châssis est assez ramassé et l'auriculaire a parfois tendance à passer sous le sabot du boîtier, mais cela n'est toutefois pas pénalisant. Le revêtement en gomme de la poignée est également agréable et assure une bonne accroche.

Le boîtier du E-510 est bien réalisé. Le plastique granité du corps est sobre et semble solide. L'interface (touches, molettes, levier...) répond correctement sans jeu dans les mouvements. Seul le barillet de sélection des modes d'exposition est parfois un peu délicat à manipuler, le relief étant à peine suffisant pour une bonne préhension. Le 14-42 mm livré en kit est également de belle facture. La fabrication reste honnête, mais la bague de zooming manque un peu de souplesse. La bague de mise au point est plus agréable, mais en pratique servira peu souvent.

Avec le kit 14-42 mm, le E-510 affiche 802 g sur la balance tout équipé (carte, batterie, parasoleil, sangle...). Un poids raisonnable, qui participe à l'impression de robustesse du produit. Les dimensions du boîtier sont assez classiques avec 136 x 92 mm pour le boîtier nu. La profondeur dépend bien évidemment de l'objectif monté. Avec le 14-42 mm (avec parasoleil), la profondeur atteint environ 150 mm en grand-angle et 180 mm en mode télé.

Olympus E-510Olympus E-510Olympus E-510Olympus E-510

Interface

Olympus E-510Le boîtier du E-510 est donc un agréable compromis entre une petite taille et une bonne prise en main. Un sentiment renforcé par l'interface, très réussie, du boîtier. Si le E-510 est clairement orienté grand public, le boîtier dispose de nombreux raccourcis qui raviront ceux qui veulent pouvoir modifier rapidement les paramètres de prise de vue. De primes abords, une telle profusion de touches peut impressionner le novice, mais leur emploi n'est pas indispensable. D'ailleurs, dans la version que nous avons reçue, l'appareil n'était accompagné que d'un CD vidéo de formation à l'appareil et aucune documentation papier ou électronique ne figurait à l'intérieur. Une nouvelle forme d'apprentissage un peu radicale et surtout un peu trop légère au vu des possibilités du boîtier. Vous pouvez toutefois télécharger le manuel du E-510 au format PDF.

Le dessus de la poignée regroupe l'essentiel d'un appareil photo : le levier de mise en route, le déclencheur, le barillet de sélection des modes d'exposition, le correcteur d'exposition et une molette de réglage. À l'utilisation, le déclencheur est un peu chatouilleux et il n'est pas rare de déclencher alors que l'on souhaite uniquement faire la mise au point. Le levier de mise en route situé sur le côté du barillet n'est guère appréciable. Celui-ci est difficilement accessible et la manipulation requiert parfois de précieuses secondes. Une commande de mise en route autour du déclencheur (comme sur les Pentax ou les Nikon) reste, me semble-t-il plus efficace. Dernier petit reproche concernant le barillet de sélection des modes d'exposition, celui-ci est parfois délicat à manipuler si vos doigts sont légèrement humides.

Olympus E-510Outre les classiques modes P,A,S,M, auto et quelques modes résultats (portrait, paysage, macro, sport et portrait de nuit), le barillet dispose d'une position "scene" pour paramétrer rapidement son appareil en fonction de la prise de vue (portrait, haute lumière, basse lumière, stabilisation, bougie, panoramique (avec une carte xD spécifique), document, neige...).

À l'opposé, on retrouve sur le dessus de l'appareil la commande de flash (pour le déploiement et l'accès aux différents modes) ainsi que la motorisation (mode rafale, retardateur, télécommande...).

Olympus E-510Les indications signalées en blanc sur le boîtier concernent la prise de vue, alors que les pictogrammes verts sont opérationnels en mode lecture.

L'arrière de l'Olympus E-510 est relativement impressionnant par la multitude de commandes. Sous la molette de réglage, vous retrouverez une touche pour sélectionner le collimateur AF et une commande "Fn" personnalisable. Vous pouvez ainsi choisir de réglage de la balance des blancs personnalisée, de prendre une photo test (sans enregistrement), ou d'utiliser My Mode. Ce dernier est particulièrement intéressant, puisqu'il est possible d'enregistrer 2 configurations personnalisées de l'appareil (par exemple un mode noir & blanc en haute sensibilité avec stabilisation). Une simple pression sur "Fn" et l'appareil se paramètre selon vos désirs. Dommage que l'on ne puisse pas passer d'une configuration My Mode (1&2) plus rapidement. Notez qu'il est possible, pour plus de souplesse, d'intervertir les fonctionnalités des touches AEL/AEF et Fn.

| |
|
| Olympus E-510 bouton FN | Olympus E-510 bouton IS |

De nombreux raccourcis, une commande personnalisable : le E-510 se révèle très efficace à l'usage.

Outre la traditionnelle croix de sélection qui permet de définir rapidement la balance des blancs, le mode AF, la sensibilité et le mode de mesure de la lumière, deux nouveaux boutons font leur apparition. Le premier, IS, détermine le mode de stabilisation optique (par déplacement du capteur). Le mode IS1 détecte les mouvements aussi bien horizontalement que verticalement alors que le mode IS2 ne prend en compte que les mouvements verticaux pour réaliser des filés horizontaux. Sur la gauche de l'appareil, vous retrouverez les accès pour la lecture et l'effacement des images, les menus et un bouton info particulièrement intéressant pour régler rapidement l'appareil sur l'écran LCD.

Olympus E-510 commande bord écranLa touche INFO donne accès aux différents réglages de l'appareil sur l'écran LCD.

Menus

Olympus E-510 menu infoL'Olympus E-510 ne possède pas d'écran LCD sur le dessus de l'appareil. Pour connaître la configuration de votre appareil, il faut passer par l'écran LCD. Une pression sur la touche INFO vous dirige vers un écran récapitulatif.

Vous disposez de deux niveaux d'information. Une première pression affiche un résumé des paramètres de votre appareil : ouverture, vitesse, sensibilité, balance des blancs...Une seconde pression sur INFO permet d'accéder à un écran beaucoup plus complet. Vous retrouverez alors des paramètres plus subtils comme la saturation, la netteté, un réglage des courbes tonales, l'espace colorimétrique ou les réglages pour le flash. Ici encore, Olympus affiche clairement sa position : le E-510 est certes un reflex grand public, mais il peut se muer rapidement en reflex pour photographes avertis. Pour modifier un paramètre ? Rien de plus facile, il suffit d'appuyer sur OK (au centre de la croix de sélection) et de choisir à l'écran l'option à modifier. Hormis la vitesse ou l'ouverture qui se règle via la molette, tous les autres paramètres sont directement et facilement accessibles. Un mode de fonctionnement très intuitif que d'autres constructeurs (comme Canon ou Nikon) n'ont pas hésité à imiter.

| |
|
| Olympus E-510 affichage info | Olympus E-510 affichage info |

Le E-510 saura satisfaire à la fois le néophyte et le photographe éclairé : bien vu (informations simplifiées à gauche, étendues à droite)

Vous trouverez ci-dessous une vidéo qui présente les différents paramètres du menu INFO.

E-510-menu-info
envoyé par focusnumerique

Les menus ne présentent pas de particularités notables. Ils sont nombreux et pas forcément tous très explicites. Là aussi, une aide contextuelle (en plus de la documentation papier) serait un plus.

Olympus E-510-menus
envoyé par focusnumerique

En mode lecture, le E-510 propose d'agréables options comme un mode comparatif qui permet d'afficher deux images juxtaposées. Il est alors possible de zoomer et de se déplacer sur les deux images en même temps. Un mode idéal pour comparer une série d'images. Vous retrouverez les principales fonctionnalités dans la vidéo ci-dessous.

Olympus-e-510-lecture
envoyé par focusnumerique

Dernier point intéressant en mode lecture, l'appareil oriente automatiquement les images en fonction de sa position horizontale ou verticale. Ingénieux et très pratique.

Logiciels

Olympus E-510 logiciel

Logiciels

Dans la boîte du E-510 vous trouverez un DVD vidéo de présentation du reflex qui sert également de documentation. Dans le principe, c'est plutôt une bonne idée. Bien présentée, la vidéo est très agréable à regarder. Une première partie est plus orientée sur le fonctionnement de l'appareil, alors que la seconde moitié du DVD se veut davantage une sorte de manuel généraliste qui reprend les notions de base de la photographie. Disponible en plusieurs langues dont le français, cette seconde partie est très intéressante pour se remémorer quelques grands principes. Les exemples sont clairs et les explications limpides.

Concernant les données sur les E-510, les explications sont également claires, mais beaucoup trop sommaires. De plus le format DVD n'est pas vraiment pratique pour trouver les informations sur une fonctionnalité précise. Une documentation papier reste largement plus pratique. Rappelons que vous pouvez télécharger la documentation du E-510 au format PDF.

| |
|
| Olympus E-510 affichage logiciel | Olympus E-510 affichage logiciel |

La présentation de l'appareil en vidéo est un peu trop succinte pour le néophyte qui devra regarder plusieurs fois la vidéo.

| |
|
| Olympus E-510 affichage logiciel | Olympus E-510 affichage logiciel |

Olympus livre un véritable DVD vidéo de formation à la photographie : excellente idée.

L'autre CD-Rom livré contient Olympus Master 2 qui permet de trier et d'éditer ses images, même au format RAW. Pour un usage "basique", ce logiciel est amplement suffisant et permet de corriger facilement ses images. Pour un usage plus avancé, notamment en ce qui concerne le traitement et le développement des fichiers RAW, Olympus Master 2 montrera malgré tout rapidement ses limites.

Olympus E-510 logicielLa correction automatique des images est très performante, mais le logiciel manque un peu de réactivité.

Olympus E-510 logicielAvec Olympus Master 2, vous pouvez modifier directement la courbe des tonalités et vérifier le rendu sur l'histogramme.

Vendu séparemment, Olympus Studio 2 est une version "professionnelle" de Master 2. Celui-ci comprend plus d'options, mais n'entend pas rivaliser avec des logiciels spécialisés comme Adobe Lightroom, Lightzone ou Bibble.

Olympus E-510 logicielOlympus Studio 2 (environ 100 euros) propose une multitude de réglages, mais reste assez pauvre concernant les fichiers Raw. En outre, il reste un peu lent sur une machine moyenne.

Alimentation, stockage

Alimentation

L'Olympus E-510 est équipé d'une batterie Lithium-Ion BLM-1 (7,2V, 1500 mAh) qui se charge en 5 heures (avec le chargeur livré). Pendant nos tests nous avons réalisé environ 380 déclenchements avec une batterie chargée. L'appareil était en mode Raw + SHQ ce qui correspond à l'enregistrement de 2 fichiers à chaque déclenchement. Environ 30 images ont été réalisées avec le flash. Bien sûr, nous avons également solicité l'écran LCD pour la lecture des images, le paramétrage de l'appareil et la visée. L'autonomie de 380 images est donc tout juste honorable quand d'autres reflex dépassent facilement les 800 clichés (comme le Nikon D40x).

Olympus E-510 batterieLa batterie Li-Ion du E-510 offre une autonomie d'environ 380 vues.

Malheureusement, il n'existe pas encore de grip d'alimentation pour le E-510 contrairement aux boîtiers E-1 et E-300. Un accessoire qui serait pourtant bien pratique pour partir avec deux batteries BLM-1 pendant un voyage.

Stockage

Côté mémoire, vous retrouverez sur le E-510 à la fois un slot pour carte xD et Compact Flash. Une heureuse initiative qui permet aux possesseurs d'appareils Olympus de recycler leurs cartes xD et aux nouveaux acquéreurs de ne pas être prisonniers d'un format encore marginal. Dès qu'une carte mémoire est pleine, l'appareil poursuit l'enregistrement sur l'autre carte. Dommage qu'il soit impossible de séparer à l'enregistrement les fichiers Raw sur un carte et les fichiers JPeg sur une autre. Cela serait bien pratique pour l'editing rapide d'un côté et le travail plus approfondi de l'autre. Alors que tous les constructeurs migrent vers le format SD, on peut se demander pourqoi Olympus reste fidèle au format Compact Flash.

Olympus E-510 mémoireLe slot Compact Flash est compatible Type I et II.

Antipoussière, stabilisation

Olympus E-510 antipoussière

Antipoussière

La poussière est l'ennemi numéro un de nos chers reflex numériques. Chargées électriquement, les particules viennent littéralement se coller sur le capteur créant des tâches et des halos sur les photos. Conscient du problème, Olympus fut le premier constructeur a intégrer un système antipoussière. Depuis, d'autres constructeurs (Sony, Pentax, Canon...) ont également adopté des solutions pour limiter les dégâts.

Pourtant, selon certains tests, le système d'Olympus, qui fonctionne par ondes supersoniques, semble le plus performant, voire le seul véritablement efficace. Le capteur est totalement protégé dans un système hermétique protégé par le filtre supersonique. Positionné juste derrière l'obturateur, il précède le filtre pass-bas et le capteur. Une partie adhésive positionnée en dessous récupère et capture également les poussières.

| |
|
| Olympus E-510 antipoussière | Olympus E-510 antipoussière |

Localisation du filtre antipoussière.

Si le système semble une fois de plus fonctionnel (nous n'avons pas eu l'ombre d'une poussière pendant toute la durée de nos tests), il pénalise légèrement le E-510 au démarrage et demande environ 1 seconde pour fonctionner. Le nettoyage est également disponible à l'extinction de l'appareil. C'est malheureusement le prix à payer pour ne pas à avoir à "dépetouiller" ses images sur l'ordinateur après les prises de vue.

Stabilisation

S'il est relativement facile de trouver de la documentation sur le système antipoussière d'Olympus (surement bardé de brevets), la firme est beaucoup plus laconique en ce qui concerne son système de stabilisation par déplacement du capteur. Sur le E-510 le système opère selon deux modalités. La première IS1 compense les mouvements aussi bien verticaux qu'horizontaux. Une deuxième position IS2 ne compense que les mouvements verticaux laissant la possibilité de créer des filés par des mouvements horizontaux pour suivre un sujet en déplacement par exemple. Olympus annonce un gain de 4 vitesses. Nous avons réalisé nos tests sur la Barbie. L'appareil est réglé à f/5,2 à une distance focale de 30 mm. Nous avons obtenu notre première image nette au 1/3 s. Pas mal. Il faut toutefois relativiser, car nous n'avons obtenu qu'une image nette sur 10 tentatives. Au 1/5 s une image sur deux est acceptable. Au 1/10 s, 8 sur 10 sont également acceptables. Nous obtenons un gain qui varie de 2 à 3 vitesses.

| |
|
| Olympus E-510 stabilisation | Olympus E-510 stabilisation |

Exemple de photo avec stabilisation : 1/5 s, f/5,2, focale : 30 mm

Flash

Olympus E-510 flashL'Olympus E-510 est équipé d'un flash intégré qui possède un nombre guide de 12 (ISO 100). Le flash pop-up peut se relever automatiquement ou à la demande. Le flash offre les réglages habituels à savoir : flash forcé, anti yeux rouges, sans flash, synchro lente (1er et 2e rideau). Vous pouvez également doser manuellement la puissance du flash.

La synchro s'opère au 1/180 s. En plein jour (pour des mariages par exemple), cette vitesse sera sans doute insuffisante et vos images auront un arrière plan surexposé. Pour éviter cela, il faudra recourir à des flashes externes qui permettent un mode stroboscopique (FL-50 ou FL-36) pour des obturations jusqu'à 1/4000 s. Le E-510 permet également de réaliser un bracketing de flash avec plusieurs valeurs de 1/3 à 1 EV. La correction du flash s'effectue à l'aide de la touche INFO et permet de régler l'intensité du flash par pas de 1/3 EV.

| |
|
| Olympus E-510 mode flash | Olympus E-510 flash externe FL-36 |

Le flash FL-36 offre plus de puissance (nombre guide 22) et un peu plus de créativité tout en ne possédant pas de liaison sans fil.

En mode automatique, le flash intégré donne de bons résultats dans un périmètre compris entre 1 et 3 m.

Olympus E-510 flashLa correction automatique des images est très performantes, mais le logiciel manque un peu de réactivité.

Visée, autofocus

Olympus E-510 visée## Visée
Le viseur du E-510 est relativement petit par rapport aux autres modèles. Une taille inhérente au format 4/3 plus petit que le format 3/2 adopté par la marque. Malgré l'étroitesse, la visée reste relativement confortable par une assez bonne luminosité. Comme sur les précédents modèles de la marque, l'affichage des indications de prise de vue est déporté sur la droite de la visée. Personnellement, je trouve cette position plus contraignante que l'affichage plus "classique" sur la base du viseur. Toutefois, c'est avant tout une affaire de goût, certains de mes collègues préférant cette localisation. Le viseur permet de visualiser approximativement 95% de la photo enregistrée ce qui correspond à la moyenne des autres modèles concurrents. Le grossissement de 0,92x est également dans la moyenne. On attend avec impatience le viseur optique 1x, pour que les viseurs permettent enfin de...viser.

Par rapport à ses concurrents directs, le E-510 bénéficie d'un avantage certain : la visée sur écran LCD. Pour des problèmes d'autofocus (le miroir est relevé pendant la visée et l'autofocus est par conséquent désactivé), la visée sur écran n'est pas envisageable pour toutes les situations, mais pour le studio ou pour les photos sur pied (sujet fixe), ce type de visée permet véritablement de cadrer (affichage à 100%) de vérifier l'exposition (histogramme) ou la balance des blancs. L'écran LCD est de qualité et participe au confort d'utilisation. Les angles de vision sont larges et l'écran est bien contrasté. Un point de regret, l'écran LCD n'est pas montée sur rotule et ne peut donc pas s'orienter. Dommage, L'interêt de la visée sur écran s'en trouve un peu diminué.

| |
|
| Olympus E-510 visée LCD | Olympus E-510 visée LCD |

Avec la visée LCD, il est possible de faire apparaitre en surimpression un grand nombre d'information comme sur les compacts numériques. On retrouvera par exemple la visée graduée pour une composition au cordeau.

| |
|
| Olympus E-510 visée histogramme | Olympus E-510 visée LCD |

L'histogramme d'exposition fait son grand retour sur un reflex. Pour faciliter la mise au point manuel, il est possible d'effectuer un zoom sur la scène.

Vous trouverez ci-dessous une vidéo qui présente les différents paramètres du menu INFO.

Olympus E-510 visée optiqueSur le E-510, les informations sont situées sur la gauche du viseur. Comme souvent, la sensibilité ISO n'est pas indiquée.

En mode visée vidéo, il est également possible de retrouver les sensations de la stabilisation optique. En effet, en appuyant sur la touche IS de manière prolongée, il est possible d'activer la stabilisation mécanique pendant la prise de vue. Ci-dessous, vous retrouverez une petite vidéo présentant la visée sur écran LCD.

Olympus-e510-stabilisation
envoyé par focusnumerique

Autofocus

Le système autofocus Olympus a souvent été en retrait par rapport aux concurrents à la fois sur le nombre de collimateurs AF (limité à 3) et sur la réactivité. Sur le E-510 le nombre de collimateur reste identique avec 3 points AF dont un en croix (point central). La réactivité est toutefois plutôt satisfaisante. Dans la plupart des cas, l'AF réagit en moins de 0,3 seconde. En basse lumière, l'AF est logiquement moins performant, mais la réactivité reste confortable. Le E-510 ne dispose pas de lampe d'assistance et c'est le flash qui officie dans la pénombre. Un choix discutable car le flash est à la fois peu discret et très perturbant pour le sujet.

Performances

L'Olympus E-510 est équipé d'un port USB propriétaire qui autorise le transfert à la fois des données et de la vidéo. Malheureusement, en mode transfert des photos, le E-510 n'est pas très véloce. Comptez plus de 40 secondes pour transférer 10 images Raw + JPeg sur un ordinateur (carte Compact Flash rapide). La même manipulation via un lecteur de carte externe ne prend que...20 secondes.

Olympus E-510 USBUn seul connecteur pour transférer photo et vidéo. Bien sûr, c'est un format propriétaire...

Globalement, le E-510 est plutôt rapide. Nuançons toutefois quelques points comme la mise en route pénalisée par le système de nettoyage qui demande une petite seconde dépoussiérer le filtre. Le mode rafale nécessite une carte rapide pour délester rapidement le buffer. Dans ce cas, les cartes xD patissent de leur lenteur. Les cartes CF rapides sont donc à privilégier. Les cartes xD ne serviront alors que de stockage de secours.

Temps entre deux images JPeg, Raw+JPeg ou Raw 0,55 s
Rafale JPeg 12 images en 3,68 s (3,3 i/s) puis une image toutes les 0,84s
Rafale Raw+JPeg 6 images en 1,68 s
vidange buffer suite rafale 4,84 s
Temps entre deux images JPeg, Raw+JPeg ou Raw 0,55 s
Rafale JPeg 9 images en 2,55 s puis vidage buffer
Rafale Raw+JPeg 5 images en 1,26 s
vidange buffer suite rafale 16 s

Précision, colorimétrie

Optique

L'Olympus E-510 est livré en kit avec un objectif 14-42 mm f/3,5-5,6 (eq. 24x36 à un 28-84 mm). Un zoom optique 3x relativement classique sur les reflex grand public.

Olympus E-510 28 mmE-510 à 28 mm

Olympus E-510 84 mmE-510 à 84 mm

Le vignettage est assez marqué en grand-angle et quasiment imperceptible en télé.

| |
|
| Olympus E-510 vignettage | Olympus E-510 vignettage |

| |
|
| Olympus E-510 vignettage | Olympus E-510 vignettage |

En grand-angle et pleine ouverture, le 14-42 mm présente un vignettage visible (gauche). En mode télé (droite), l'image est relativement uniforme.

La distorsion ne pose pas vraiment de problème sur le E-510. La déformation en barillet est certes visible en grand-angle, mais elle est bien contenue. En télé, les déformations sont minimes.

| |
|
| Olympus E-510 distorsion | Olympus E-510 distorsion |

| |
|
| Olympus E-510 distorsion | Olympus E-510 distorsion |

Les déformations en grand-angle (gauche) sont peu marquées. En télé (droite), elles ne sont vraiment pas dérangeantes.

Les aberrations chromatiques sont également peu présentes sur le 14-42 mm d'Olympus. On distingue quelques liserets colorés à 200%, mais rien de vraiment contraignant même pour des tirages en grand format.

| |
|
| Olympus E-510 aberration chromatique | Olympus E-510 aberration chromatique |

Les aberrations chromatiques sont à peine visibles aussi bien en grand-angle qu'en télé.

Le 14-42 mm et le capteur à 10 millions de pixels délivrent des images bien détaillées avec une précision homogène sur toute la surface de l'image. L'accentuation est bien présente en mode JPeg et, comparativement aux autres boîtiers à 10 millions de pixels, l'image est mieux contrastée et plus fouillée. le E-510 devance facilement ses concurrents. Même par rapport au FX100 (12 millions de pixels), le gain de 2 millions de pixels n'est vraiment pas significatif. Le 14-42 mm d'Olympus est donc un objectif de bonne qualité avec peu de défauts optiques et une bonne résolution.

La conversion d'une image ORF (Raw) donne une image globalement plus douce que le JPeg. L'accentuation du mode JPeg relève le niveau de détail mais également celui du bruit électronique. Les couleurs sont également légèrement plus vives.

| |
|
| Olympus E-510 Raw | Olympus E-510 JPeg |

L'image Raw convertie à gauche et le JPeg associé à droite

Gestion du bruit électronique

Gestion du bruit électronique

Avec des capteurs plus petits que ceux au format APS-C des concurrents, les reflex Olympus ont toujours présenté un bruit électronique supérieur. Avec la nouvelle génération de capteurs MOS développée par Panasonic, Olympus rattrape une bonne partie de son retard. Malgré la petite taille des photosites, le bruit généré est tout à fait acceptable. Olympus n'a toutefois pas pris de risque et a limité la sensibilité ISO à 1600. Dommage. Le E-510 dispose de 4 niveaux de traitement du bruit numérique : sans, faible, standard et élevé. Ci-dessous, vous trouverez les résultats sur notre mire de labo en niveau élevé.

Les résultats sont suprenants et vraiment très bons. Les images sont facilement exploitables jusqu'à 800 ISO, ensuite le lissage est important. On note toutefois une balance des blancs trop chaude à 1600ISO dans notre labo. Les torches délivrent une lumière du jour articielle et nous avons rencontré ce phénomène à chaque fois. Pourtant, sous d'autres éclairages, le E-510 s'est parfaitement comporté (voir les tests en dessous). Sans doute une erreur de firmware ou de boîtier. Vous pouvez comparer par rapport aux autres boîtiers 10 mégapixels.

Nikon D40x

Pentax K10D

Il est également intéressant d'observer la dégradation des détails en fonction du niveau de traitement du bruit numérique. On remarque que l'option désactivé ou faible offre sans doute le meilleur rapport bruit/détail. Il est peut être intéressant de traiter le bruit sur l'ordinateur pour régler au mieux le lissage.

Pour 100ISO

Pour 200 ISO

Pour 400 ISO

Pour 800 ISO

Pour 1600 ISO

Exposition, RAW

Mesure de la lumière

L'Olympus E-510 dispose de nombeux modes d'exposition : ESP numérique (mesure sur 49 points de l'image), pondérée centrale, ponctuelle, HI (contrôle de la sur-exposition) et SH pour le contrôle de la sous-exposition.

Globalement, le boîtier a une petite tendance à la sous-exposition de l'ordre de 1/3 EV.

Olympus E-510
Mode ESP numérique.

Hormis le problème rencontré à 1600 ISO sous un éclairage artificiel (voir gestion du bruit numérique), la balance des blancs automatique du E-510 donne de bons résultats. Bien sûr, dans les cas les plus complexes, vous pouvez toujours effectuer une balance personnalisée. Le meilleure remède restant probablement le mode Raw.

Exemples de photos


1/1000 s, f/5, ISO 100


1/30 s, f/5,6, ISO 1600

| |
|
|
1/40 s, f/5,6, ISO 1600 |
1/6 s, f/3,5, ISO 1600 |

| |
|
|
1/40 s, f/3,5, ISO 1600 |
1/30 s, f/5, ISO 1600 |


1/125 s, f/6,3, ISO 100


1/320 s, f/8, ISO 100


1/250 s, f/8, ISO 100

Verdict

Olympus E-510 recommandé

Verdict

L'Olympus E-510 est une véritable bonne surprise. Avec ce nouveau boîtier, le constructeur japonais revient sur le devant de la scène avec un produit très aboutit et qui possède quelques atouts par rapport à la concurrence. On apprécie tout particulièrement le système antipoussière, la stabilisation mécanique et la visée sur écran LCD. Contrairement aux marques leader que sont Canon et Nikon qui conservent des boîtiers relativement traditionnels, les autres fabricants que sont Olympus, Pentax, Sony ou Panasonic doivent jouer la carte de l'innovation pour séduire le consommateur. À ce jeu, Olympus est plutôt productif à défaut d'être toujours gagnant. Le E-510 est donc un boîtier séduisant. D'un faible encombrement et relativement léger, il vous suivra facilement partout et si son ergonomie peu parfois dérouter (il faut souvent passer par l'écran LCD) voire agaçer, les nombreux raccourcis sur le boîtier satisferont les photographes plus avertis. La qualité d'image est également au rendez-vous avec un bon 14-42 mm livré en kit (avec le parasoleil) et un traitement du bruit électronique performant. L'autofocus est assez rapide pour la plupart des situations et l'arrivée prochaine d'optiques à motorisation interne permettra à Olympus de combler son retard sur Canon et Nikon.

Face à la concurrence, le E-510 affiche de sérieux atouts. Malgré une excellente qualité photographique, le Nikon D40x peine à rivaliser : pas de stabilisation, pas d'antipoussière et une compatibilité limitée avec les objectifs de la marque. On appréciera toutefois sa simplicité d'usage et sa bonne ergonomie. Le 400D de Canon dispose également d'un système antipoussière et peut s'enorgueillir d'un AF 11 points et d'une très bonne gestion du bruit. En kit, le E-510 présente toutefois une fiche technique plus complète, une fabrication plus sérieuse et une optique de bien meilleure qualité. Finalement, le Pentax K10D semble être le seul véritable concurrent avec une fiche technique assez similaire. Le K10D vise toutefois un public plus averti au sens photographique du terme : mode à priorité sensibilité, format Raw DNG, tropicalisation sont des arguments auxquels certains attachent beaucoup d'importance. À l'inverse, le E-510 répondra aussi bien aux exigences d'un néophyte que d'un passionné.

[notes(49)]

+
  • Boîtier ergonomique et compact
  • Stabilisation mécanique
  • Système antipoussière
  • Visée sur écran LCD
  • Optique 14-42 mm de bonne qualité
  • Bonne gestion du bruit électronique
  • Ecran LCD de qualité
  • Double slot xD/CF
  • Bonne gestion du flash
  • Autofocus assez réactif
  • Parasoleil livré avec l'objectif du kit
  • Viseur assez étroit, mais lumineux, LCD non rotatif
  • Format Raw (ORF) propriétaire
  • Autonomie de la batterie un peu juste
  • Pas d'écran LCD rotatif
  • Seulement 3 collimateurs AF
  • Pas de lampe d'assistance AF (flash trop agressif)
  • Pas de grip d'alimentation
  • Pas de liaison USB2, connecteur propriétaire
  • On attend les objectifs motorisés avec impatience !
  • Sensibilité ISO limitée à 1600
  • Pas de prise synchro X
Renaud Labracherie

Rédacteur en chef de Focus Numérique. Grand évangéliste du RAW. Ses publications 

Les prix
Olympus E-510
Il n'y a actuellement aucune offre.