Gestion du bruit électronique

Après un reflex semi-pro D800 35 mm équipé d'un capteur 36,3 Mpx, Nikon poursuit la montée en puissance de sa gamme de reflex avec un capteur APS-C 24 Mpx pour la première fois proposée par la marque. Un capteur probablement assez proche de celui qui équipe les Sony Nex-7 ou Alpha 77. Nikon a-t-il su tirer la quintessence de ce capteur ?

Pour notre traditionnelle montée ISO, nous avons équipé le Nikon D3200 du 18-55 mm f/3,5-5,6 VR livré en kit. Le boîtier est positionné en mode M pour un couple vitesse diaphragme de départ de 1/4 s, f/5,6 avec une sensibilité positionnée à 100 ISO. La scène est éclairée sous 200 lux. Comme d'habitude, vous pouvez visualiser les images en pleine définition et télécharger les fichiers bruts (Nef).

Première remarque : les JPeg délivrés par le D3200 sont très doux. Les images finalisées des appareils Nikon sont généralement peu accentuées en vue d'un travail sur ordinateur, mais les clichés du D3200 mériteront une bonne accentuation si vous souhaitez imprimer une image en grand format. Mieux encore, pensez à travailler en Nef (format brut) qui autorise un développement des fichiers beaucoup plus fin comme vous pouvez le constater sur l'exemple en dessous.

Nikon D3200 comparaison JPeg boîtier et conversion Nef

Le 18-55 mm VR est également un peu malmené par le capteur 24 Mpx. Les bords sont légèrement voilés et globalement, l'image manque un peu de croustillant pour une ouverture à f/5,6. Avec le 85 mm f/1,4 (optique de compétition il faut bien l'admettre), le JPeg recouvre du contraste, notamment en bordure d'image. Le JPeg reste doux, le libre ne montrant toujours pas de texture.

Nikon D3200 85 mm f/1,4 vs 18-55 mm f/3,5-5,6

Concernant la gestion du bruit électronique, le D3200 offre de belles images sans grain jusqu'à 400 ISO. Le moutonnement fait son apparition à 800 ISO, mais il est fin et peu gênant. La montée du grain est ensuite progressive à 1600 et 3200 ISO. Comme souvent avec Nikon, le bruit de luminance est visible, mais le grain reste fin et le bruit de chrominance reste vraiment imperceptible. A 6400 ISO, le moutonnement est bien visible et il y a un vrai changement qualitatif de l'image. Le mode Hi-1 (12800 ISO) est également dégradé, mais la haute définition offre un grain également très fin et offre la possibilité de réaliser des tirages même à cette sensibilité ISO.

Pixum partenaire de Focus Numérique pour l'évaluation de la qualité des imagesPour l'observation de la qualité des images en format 30x45 cm, nous réalisons un tirage chez notre partenaire Pixum. Cela nous permet de comparer facilement les appareils à la plus basse sensibilité et à 6400 ISO.

Vous pouvez comparer les résultats du Nikon D3200 avec le Sony Nex-7 qui dispose du même type de capteur ou le Canon 1100D, concurrent direct du reflex Nikon. Il est intéressant de noter que le Sony Nex-7 délivre également de belles images sur la plage 100 - 6400 ISO.

Exposition, RAW

Les fichiers bruts

Pour évaluer le potentiel des fichiers bruts du Nikon D3200, nous analyserons les résultats obtenus par DxOMark. Les résultats observés sur les fichiers JPeg sont-il proches des données enregistrées dans les .NEF ?

Sensibilité ISO

Assez classiquement, le reflex Nikon sous-estime légèrement la sensibilité ISO du boîtier. Les fichiers bruts sont donc légèrement sous exposés ce qui permet de conserver des informations dans les hautes lumières tout en gardant beaucoup de détails dans les tons moyens.

Rapport signal / bruit (SNR)

C'est bien sûr sur le rapport signal / bruit que le capteur APS-C de 24 Mpx est attendu. Nous avons choisi de le comparer au capteur 24 Mpx de Sony avec l'Alpha 77 et le 18 Mpx de Canon avec le 600D. Le Nikon D3200 est sur l'ensemble de la plage ISO, devant les deux concurrents. Il est intéressant de noter que le capteur Sony de l'Alpha 77 se fait distancer dès 1600 ISO. Au final et malgré une densité de pixel importante, ce sont les fichiers bruts du Nikon D3200 qui devrait offrir le meilleur rendu dans les hautes sensibilités.
Nikon D3200 rapport signal / bruit comparaison avec Canon 600D et Nikon D7000

Les résultats de FullSNR sont également intéressants. Le Nikon D3200 maîtrise bien le bruit électronique dans les zones de faibles contrastes (zones sombres) jusqu'à 400 ISO, contrairement aux capteurs Canon qui sont moins performants dans les faibles sensibilités ISO.

Nikon D3200 test review full snr dxomark

Et la dynamique ?

Le nouveau capteur APS-C 24 Mpx offre une belle dynamique notamment dans les basses sensibilités. Il devance facilement le capteur du 600D jusqu'à 400 ISO. Notez que le capteur reste toutefois en dessous du D7000 et de son capteur 16 Mpx. Avec la montée ISO, les différents capteurs convergent pour délivrer une dynamique semblable autour de 1600 ISO. Une fois de plus, ces valeurs de dynamique sont difficiles à apprécier sur des images JPeg, mais permettent un meilleur travail avec les logiciels de développement de fichiers bruts.

Nikon D3200 dynamique mesures DxOMark

Renaud Labracherie

Rédacteur en chef de Focus Numérique. Grand évangéliste du RAW. Ses publications 

Les prix
Nikon D3200
Fnac.com marketplace 330,00 €
Fnac.com marketplace 380,00 € Voir l'offre
Priceminister 656,70 € Voir l'offre
Contenu sponsorisé