Canon redéfinit son reflex expert en entrée de gamme avec l'EOS 77D, un modèle équipé du dernier processeur de traitement des données et d'un module autofocus sophistiqué.

CapteurCMOS (APS-C) 22,3 mm × 14,9 mm. 24,2 Mpx
MontureEF / EF-S (1,6x)
Stabilisationselon les optiques
Antipoussièreoui
ViseurOptique. Pentamiroir. Couverture de 95%. Grossissement de 0,53x (eq. 24x36). Dégagement oculaire de 19 mm
FlashOui. Pop-up. NG 12 (100 ISO, en m)
ÉcranÉcran tactile TFT Clear View II 3:2 orientable de 7,7 cm (3 pouces), environ 1.040.000 points sRVB
Mise au pointOptique : corrélation de phase sur capteur dédié. Vidéo, visée écran : CMOS Dual Pixel. Pixels de détection de phase intégrés au capteur d'image
Modes autofocusAI Focus. One Shot. AI Servo
Mesures d'expositionCapteur de mesure RVB + IR de 7560 pixels. Mesure évaluative (couplée à tous les collimateurs AF). Mesure sélective (environ 6 % du viseur). Mesure spot (environ 3,5 % du viseur). Mesure moyenne à prépondérance centrale
Modes d'expositionPSAM. Modes scènes.
Vitesse d'obturation30 à 1/4000 s (par paliers de 1/2 ou de 1/3), pose longue (plage totale ; varie selon le mode de prise de vue)
MotorisationMax. 6 im./s (vitesse maintenue jusqu'à ce que la carte mémoire soit pleine (JPEG), 27 images (RAW))
Sensibilité ISOAuto (100-25.600), 100-25.600 Sensibilité ISO extensible à H : 51.200. Vidéo : Auto (100-12.800), 100-12.800 Sensibilité ISO extensible à 25.600 6
MémoireSD, SDHC, SDXC (compatibilité UHS de classe 1)
Format image photoRAW (.CR2 / 14 bits) / JPEG : 6000 x 4000 px
Format image vidéoHDTV 1080 : 60/50/30/25/24p
Alimentation1 batterie lithium-ion rechargeable LP-E17
ConnexionUSB / HDMI / microphone (3,5 mm)
Dimensions131 × 99,9 × 76,2 mm
Poids540 g
LogicielsDigital Photo Professional 4. EOS Utility EOS Lens Registration Tool. EOS Web Service Registration Tool. EOS Sample Music Picture Style Editor

Présentation
Prise en main et fonctionnalités

Ergonomie

Malgré un nom en deux chiffres, le 77D ressemble davantage par sa fabrication et son design à un boîtier positionné plus en entrée de gamme. Ainsi, il partage le même niveau de fabrication que la série 750/760D et 800D. Le boîtier est un peu plus léger que la série 70D/80D et, en main, l'impression est un peu décevante. On est loin du ressenti de robustesse qu'offre le Pentax KP, certes beaucoup plus onéreux.

Le 77D ne possède ainsi pas de joints de protection au niveau du logement carte et batterie, et l'optique 18-55 mm f/3,5-5,6 IS STM n'en possède pas plus au niveau de la baïonnette. Seul l'écran LCD sur l'épaule droite donne un petit air expert au reflex.

Canon EOS 77D test review capteur

La prise en main est par contre franche et agréable. La poignée a été redessinée et assure une très bonne préhension avec le 18-55 mm. Les doigts s'enroulent bien et malgré une hauteur assez réduite, qui fait passer l'auriculaire sous la semelle du boîtier, la prise est sûre.

L'épaule gauche du boîtier accueille un barillet (verrouillable) pour le choix du mode d'exposition. En plus des traditionnels modes PASM, vous trouverez des modes scènes, un mode Auto, un mode sans flash, des filtres créatifs et un mode "Créatif Auto". En dessous vient se loger le levier pour la mise sous tension, mais aussi le passage au mode vidéo. Ce choix n'est pas vraiment judicieux, car dans la précipitation, vous pouvez facilement basculer directement du mode éteint au mode vidéo sans passer par le mode photo. D'un autre côté, la bascule vers le mode vidéo est également plus rapide et permet d'être un peu plus réactif.

Sur l'épaule droite, vous trouverez un écran LCD monochrome de rappel, toujours bien pratique. Sur l'avant de la poignée sont toujours présents le déclencheur et la molette de réglage. Trois commandes donnent la possibilité de modifier rapidement le réglage AF (configuration des collimateurs AF), la sensibilité ISO et éclairer l'écran LCD monochrome.

Canon EOS 77D test review dessus

Le dos est lui aussi assez classique pour un appareil reflex, avec les commandes "Menu" et "Info" situées en haut et à gauche au-dessus de l'écran. Les autres boutons sont répartis sur la partie droite du boîtier. Les touches sont généralement larges et certaines sont bien marquées pour un accès facilité à l'image de la commande Visée sur écran/enregistrement vidéo. Un levier Lock permet de verrouiller certaines commandes pour éviter les surprises à la sortie du sac.

Canon EOS 77D test review dos

Viseur, visée

Une fois le 77D à l'œil, le sentiment est mitigé. Le viseur optique du reflex est optique, donc fluide et précis. Mais il est très petit (grossissement d’à peine 0,51x en équivalent 24x36) et la luminosité, modeste. De leur côté, les hybrides proposent des viseurs de plus en plus spacieux, donc confortables. La différence avec le 77D est d'autant plus marquée. Une fois de plus, nous sommes assez loin de la prestation offerte par le Pentax K-70 et son viseur optique 100 % qui offre un grossissement de 0,63x.
Un affichage en surimpression permet de visualiser une grille d'aide à la composition et les différents collimateurs AF.

L'écran LCD de 7,7 cm (1 040 000 points) est monté sur rotule pour une grande souplesse dans son orientation. Il est également tactile et l'intégration dans l'interface du boîtier est plutôt efficace.

Canon EOS 77D test review ecran

Connecteurs

Le 77D propose une panoplie assez classique avec une sortie USB 2 (pas de micro-USB) et une sortie HDMI Type-C (mini HDMI). Vous trouverez également une entrée télécommande (2,5 mm) et une entrée micro (3,5 mm), ainsi qu'une puce NFC pour faciliter l'appairage du reflex avec un smartphone ou une tablette, et des puces Wi-Fi et Bluetooth.

La dernière ne sert malheureusement pas à transférer les photos vers un appareil mobile, mais à récupérer les informations de géolocalisation pour marquer les images. Elle peut également faciliter la connexion en mode Wi-Fi pour opérer des transferts d'images, mais aussi piloter le reflex à distance sans fil.

Canon EOS 77D test review connecteurs

Batterie, autonomie / carte

Le reflex Canon embarque une toute petite batterie LP-E17 (7,5 W.h) qui, selon le constructeur, permet de déclencher 600 fois. Lors de nos tests, nous n'avons toutefois pas pu dépasser 500 déclenchements sans vidéo. Canon livre un chargeur de batterie (sans indicateur de niveau de charge) et il est vraiment dommage qu'il ne soit pas possible de recharger ladite batterie dans le boîtier via une prise micro-USB.

Canon EOS 77D test review batterie

Côté stockage, le 77D dispose d'un emplacement SD qui accepte les cartes SD/SDHC et SDXC (UHS-I). Il est situé sur le côté du reflex. Bon point.

Canon EOS 77D test review carte

Flash

Le nouveau modèle dispose d'un flash escamotable d'un nombre guide 12 (100 ISO, en mètre). Il prend en charge le multiflash optique sans fil ; on peut donc monter rapidement un éclairage de studio avec plusieurs flashs de reportage.

Le flash pop-up permet de déboucher facilement un contre-jour pour équilibrer un cliché.
Canon EOS 77D test review flash

Bruit au déclenchement

Contrairement à la plupart des hybrides modernes, les reflex ne disposent pas de déclenchement totalement silencieux. En effet, les parties mécaniques (miroir et obturateur mécanique) génèrent du bruit au moindre déclenchement. Les modèles haut de gamme proposent des modes silencieux atténuant le bruit, mais ce n'est pas le cas du 77D. Il reste toutefois assez discret.

Fonctionnalités

L'EOS 77D propose des modes de prise de vue assez classiques, dont les modes scènes ou le mode créatif automatique (CA), ainsi qu'une série de filtres créatifs qui fonctionnent aussi bien en photo qu'en vidéo, comme le HDR, l'effet miniature, le noir & blanc granuleux, le grand-angle ou l'aquarelle.

HDR
Normal

Sans fil

Nous l'évoquions, le 77D propose une panoplie complète de connexions sans fil avec Wi-Fi, Bluetooth et NFC. La puce NFC ne sert qu'à initier une communication entre le reflex et un smartphone. Pour le reste, les protocoles de communication sont encore assez basiques. Ainsi, la connexion Bluetooth permet uniquement de récupérer les informations de géolocalisation. Vous ne pouvez pas transférer vos images ou piloter le boîtier à distance sans fil. Pour cela, il faut initier une connexion Wi-Fi bien plus gourmande en énergie. Sur ce point, le système proposé par Canon n'est pas aussi souple que SnapBridge mis au point par Nikon, et qui assure une liaison rapide, automatique et peu gourmande en énergie en Bluetooth pour le transfert des images vers un smartphone. Sur ce point, Nikon a une longueur d'avance sur la concurrence.

Screenshot_20170509-190223
Screenshot_20170510-105004

Antiflicker

L'antiflicker ou l'anti-scintillement est une fonctionnalité qui vise à atténuer les différences d'exposition entre des clichés réalisés sous une lumière artificielle scintillante, notamment les tubes fluorescents. Le boîtier détecte la fréquence de scintillement des sources lumineuses et adapte les délais de prise de vue de façon à capturer l'image au moment le plus proche du pic de luminosité Cette fonctionnalité est opérationnelle si la fréquence de scintillement s'élève entre 100 et 120 Hz. Elle est importante notamment pour les photographes sportifs qui travaillent en intérieur. Elle est d'ailleurs présente dans certains boîtiers depuis le 7D Mark II et se montre très efficace.

Canon 77D : rafale sans correction du scintillement.

Canon 77D : rafale avec correction du scintillement.

Stabilisation vidéo 5 axes

L'une des nouveautés du 77D est la stabilisation d'image sur 5 axes numérique pour la vidéo. Nous n'avons pas de précisions techniques sur le fonctionnement de cette stabilisation, mais elle se montre efficace en vidéo au prix d'un léger recadrage. Naturellement, la stabilisation optique fonctionne également en vidéo et le couplage des deux modes de stabilisation assure une image parfaitement immobile. Pour notre test, nous avons utilisé le Sigma 35 mm f/1,4 qui n'est pas stabilisé.

Performances
Réactivité et autofocus

Le Canon EOS 77D est un reflex agréable à utiliser et d'une bonne réactivité générale, même si la mise sous tension semble un peu lente par rapport à un reflex "classique". Le module autofocus optique fonctionne très bien en pleine lumière, mais se montre plus hésitant en basse lumière — phénomène que nous confirmons sur nos tests terrains. De manière ironique, le mode visée sur écran avec le Dual Pixel AF se montre plus performant en basse lumière que le module dédié.


Le mode rafale tient ses promesses avec une cadence à plus de 6 i/s sur 10 images, que l'on soit en JPEG ou en RAW .

Suivi autofocus : visée optique

Le suivi AF est un peu décevant pour le module à 45 points. Pour notre test, nous avons utilisé l'optique 18-55 mm f/4-5,6 IS STM. Le boîtier est configuré en mode Tv au 1/500 s et le module autofocus, en mode Ai Servo (avec détection et suivi de la couleur). Sur un sujet avançant en marchant vers le photographe, le taux de déchet est assez important : de l'ordre de 50 %. Nous espérions un peu mieux pour reflex expert, mais ce score reste dans la bonne moyenne.

Canon 77D test review suivi autofocus visée optique

Qualité des images
Photo & vidéo

Gestion du bruit électronique

L'EOS 77D dispose d'un nouveau capteur APS-C de 24 Mpx Dual Pixel AF — une variante de celui du 80D —, ainsi que du nouveau processeur de traitement des données Digic 7.

Avec une définition de 24 Mpx sur un capteur APS-C (22,2 x 14,7 mm), les pixels font approximativement 3,7 µm. La plage de sensibilité s'étend de 100 à 12 800 ISO.

Pour notre test, la scène est éclairée sous environ 250 lux. Notre appareil étalon est le Canon 5Ds R qui, pour un gris neutre 18 %, requiert le couple f/5,6-1/4 s à une sensibilité de 100 ISO. Le Canon EOS 77D est également calé pour exposer correctement un gris 18 % avec une sensibilité de 100 ISO et une ouverture de f/5,6 pour une focale équivalente à environ 35 mm. Le temps de pose est alors de 0,5 s. Pour notre test, nous avons utilisé l'optique Sigma 35 mm f/1,4.
Nous faisons ensuite varier la vitesse et la sensibilité ISO. Les images sont visibles à 100 % (JPEG) et vous pouvez télécharger les fichiers bruts (.NEF). Le boîtier est configuré par défaut, notamment pour ce qui est de rédaction du bruit électronique.
Comme d'habitude, en plus des vignettes présentées ci-dessous, les images sont toujours observables à 100 % et téléchargeables.

Les JPEG

La gestion du bruit électronique est excellemment bien gérée entre 100 et 800 ISO, avec un grain parfaitement maîtrisé et un lissage très modéré. La dynamique reste excellente. C'est véritable copié-collé de l'EOS M5, avec qui le 77D partage le même capteur et le même processeur de traitement ds images. À 1 600 ISO, le grain est un peu plus visible sur les aplats colorés, mais rien de dramatique, surtout avec une définition de 24 Mpx. Il faut visualiser les images à 100 % pour constater l'apparition du moutonnement.

Une étape est par contre franchie à 3 200 ISO. Le lissage est d'un coup nettement plus appuyé, diluant au passage les plus fins détails de notre scène test. Le moutonnement est clairement plus visible sur les aplats colorés de la ColorChecker et sur le fond noir. Le bruit de luminance reste harmonieux, mais on note déjà un peu de bruit de chrominance. La dynamique baisse également un peu.

Au-delà de 3 200 ISO, le lissage se fait de plus en plus appuyé avec la montée ISO. Si la plage ISO jusqu'à 12 800 est facilement exploitable, la dernière valeur à 25 600 ISO est un peu plus délicate.

Les RAW

Dans les images JPEG, le bruit électronique est figé et délicat à traiter. Dans les situations de lumières compliquées, il est préférable de photographier en RAW pour avoir le maximum de latitude de traitement. Pour le 77D, nous avons ouvert un fichier à 6 400 ISO avec Adobe Lightroom avec les réglages par défaut. Le rendu est totalement différent.

canon-77d-6400iso-RAW-JPEG-LRcanon-77d-6400iso-JPEG

Latitude de travail

Pour vérifier la plage de travail d'un point de vue "artistique", nous avons photographié notre scène test sur une plage de +/-5 IL et corrigé les fichiers bruts .CR2 avec Adobe Lightroom afin d'obtenir une exposition similaire.

Les capteurs APS-C de Canon sont régulièrement en retrait par rapport à la concurrence, notamment les capteurs Sony. Le nouveau capteur épaulé par le Digic 7 n'est finalement guère différent des précédents modèles. Les fichiers bruts ne sont pas vraiment à l'aise dans les hautes lumières et il est délicat de vouloir récupérer des détails au-delà de +1,3 IL.

Canon 77D surexposition

Pour la sous-exposition, il sera possible de remonter les curseurs jusqu'à 3 IL. Au-delà, le bruit devient très présent et problématique dans les zones sombres.

Canon 77D sousexposition

Au final et d'un point de vue "artistique", l'EOS 77D propose une latitude de travail entre -3 et +1,3 IL, soit 5,3 IL, ce qui n'est pas très élevé pour un capteur APS-C.

Vidéo

Ne cherchez la position UHD/4K sur le 77D : il n'y en a pas. Canon réserve la très haute définition à ses boîtiers haut de gamme. Le 77D offre toutefois plusieurs modes pour l'enregistrement HDTV 1080 avec des cadences de 60 à 24 ips.

• 1920 × 1080 (59,94, 50 im./s) intertrame
• 1920 × 1080 (29,97, 25, 23.98 im./s) intertrame
• 1920 × 1080 (29,97, 25) intertrame lite
• 1280 × 720 (59,94, 50 im./s) intertrame
• 1280 × 720 (29,97, 25) intertrame lite
• 640 × 480 (29,97, 25) intertrame
• 640 × 480 (29,97, 25) intertrame lite

Pas de compression intra pour faciliter le montage ; il faudra ici se contenter d'une compression IPB. La mention "lite" diminue le débit de 30 à 12 Mbps afin de gagner de l'espace de stockage : 10 secondes de vidéo pèsent 40 Mo en "normal" et 16 en mode Lite. La compression H.264 est assez classique, avec un profil High 4.1, 2 images de référence et les options CABAC activées.

Fonctionnalités

Le boîtier Canon profite d'un attirail assez complet pour un usage amateur. Vous avez la possibilité de filmer en mode tout automatique, mais également de basculer en mode M (manuel) pour prendre le contrôle sur l'ouverture, la sensibilité ISO et la vitesse d'obturation — de quoi laisser parler sa créativité. Vous n'êtes toutefois pas en présence d'un boîtier orienté vidéo. S'il dispose bien d'une entrée micro stéréo toujours appréciable, l'EOS 77D ne propose ni sortie casque pour un retour son ni d'assistant pour l'exposition. Seule la mise au point manuelle est épaulée par un focus peaking assez précis qui sera toujours pratique si vous utilisez des optiques exotiques sans autofocus.

Rendu

Pas ou peu de surprises de ce côté. Le 77D délivre des images plaisantes et assez douces. Les images sont un peu moins précises que celles de concurrents comme le X-T20 de Fujifilm, mais les fausses couleurs sont également moins présentes. L'accentuation est également assez marquée et visible.

Canon 77D extrait video 1080 / 25p     Sony A6300 test review vidéo HDTV 1080 /25p détail

Rolling shutter

Les effets de déformation liés au rolling shutter sont visibles en 25p et logiquement un peu moins en 50p. Le niveau reste toutefois acceptable pour une utilisation classique.

Autofocus

En vidéo, le système Dual Pixel AF fonctionne à merveille avec une optique optimisée comme le 18-55 mm IS STM. Les résultats devraient être meilleurs avec la technologie Nano USM. Le suivi autofocus d'un sujet est pertinent est assez rapide, notamment avec les options reconnaissance des visages et suivi de sujet. Dans ce domaine, le 77D surclasse largement les reflex Nikon.

Galerie d'images
On sort enfin du labo

IMG_1084
IMG_1101
IMG_1083
IMG_1106
IMG_1098
IMG_1104
IMG_1138
IMG_1131
IMG_1186
IMG_1175

Verdict
Nos conclusions

Le 77D est bel et bien le digne successeur du 760D et cette dénomination à deux chiffres est difficile à comprendre, car le nouveau reflex n'est vraiment pas de la même trempe que les 70D et 80D. Il appartient bien, en matière de fabrication, à la gamme inférieure. Pourtant, avec une électronique de pointe équivalente, voire supérieure à celle du 80D, son positionnement est complexe.

Passé ce "détail", le 77D remplit parfaitement son rôle de reflex performant. Équipé d'un bon capteur APS-C de 24 Mpx, il pourra répondre à la plupart des travaux photographiques et grâce à son processeur de dernière génération, il délivre également l'une des meilleures qualités d'image disponibles actuellement chez Canon pour un capteur de cette dimension. Le processeur plus rapide permet au reflex d'être assez véloce, notamment en visée sur écran et en vidéo, et il est très agréable à utiliser dans ces conditions. Il reste toutefois un peu en retrait par rapport à la concurrence au niveau de la mise sous tension et de l'autofocus (visée optique) en basse lumière.

L'EOS 77D présente une ergonomie assez classique pour un reflex, mais efficace. Notre principal regret ? Le viseur optique décidément trop étroit et qui fait pâle figure face aux viseurs, (électroniques certes) des hybrides actuels. Pour le reste, peu de surprises. Le 77D se "pilote" facilement et son écran LCD tactile est plutôt bien exploité. Le boîtier pourrait disposer davantage de commandes personnalisables pour une utilisation plus avancée.

Côté vidéo, c'est un peu le même constat : le 77D est efficace à défaut d'être innovant. Le capteur Dual Pixel AF se montre redoutable de réactivité, mais le mode vidéo manque d'intérêt. Vous ne trouverez pas de mode à hautes cadences pour des ralentis fluides ou un mode UHD/4K pour des recadrages libres. Les assistants sont également limités (focus peaking, zébras, retour son....).

Face à la concurrence

Canon EOS 80D

Le principal concurrent du 77D ? Il faut le chercher chez Canon et il prend le visage de l'EOS 80D. Annoncé au début de l'année 2016, le reflex expert de Canon est certes un peu plus cher, mais il profite d'une construction plus "sérieuse" est plus robuste, d'un viseur optique nettement plus agréable (prisme en toit 0,59x contre pentamiroir 0,51x), d'une rafale un "poil" plus rapide à 6,8 ips, d'une batterie plus puissante et, pour ceux qui font de la vidéo, d'une sortie casque.

Si les points susnommés ne vous intéressent pas, alors le 77D est fait pour vous. Disposant d'un processeur plus récent et donc plus rapide, le reflex s'avère plus souple, notamment en visée directe sur l'écran. Plus léger et plus compact, il propose une plage ISO un peu plus large, jusqu'à 51 200 ISO. Les centaines d'euros économisés permettront d'investir dans une nouvelle optique.

EOS 80D
Priceminister 850,00 €
Digixo 1088,90 € Voir l'offre
Amazon 1089,00 € Voir l'offre
Miss Numérique 1089,00 € Voir l'offre
Fnac.com 1092,57 € Voir l'offre
Materiel.net 1099,00 € Voir l'offre
Boulanger.com 1149,00 € Voir l'offre
Voir plus d'offres
Fujifilm X-T20

Un hybride comme concurrent ? Oui, les hybrides ont gagné, depuis déjà quelque temps, une véritable légitimité face aux reflex. Positionné à un tarif identique, le X-T20 de Fujifilm déroule une fiche technique plus séduisante que le nouveau reflex de Canon. Si les deux boîtiers partagent la même définition sur un capteur APS-C, le X-T20 propose une rafale à 8 ips (contre 6 chez Canon), un déclenchement totalement silencieux, un viseur électronique nettement plus confortable (large) et un mode vidéo UHD, le tout dans un boîtier plus petit et plus léger.

De son côté, le Canon EOS 77D dispose d'un écran LCD monté sur rotule plus fonctionnel et des options tactiles plus avancées. Il intègre également un viseur optique, et le parc optique Canon est plus fourni. Vous apprécierez enfin l'écran LCD monochrome du Canon, et son autonomie largement supérieure.

X-T20
Fnac.com marketplace 630,00 €
Priceminister 689,99 € Voir l'offre
Fnac.com 854,90 € Voir l'offre
Digixo 869,00 € Voir l'offre
Miss Numérique 879,00 € Voir l'offre
Conrad 899,00 € Voir l'offre
Darty.com 999,00 € Voir l'offre
Amazon 1819,90 € Voir l'offre
Voir plus d'offres
Nikon D5600

Il n'existe pas réellement de concurrent au 77D chez Nikon : il vient se positionner entre le D5600 et le récemment annoncé D7500 nettement plus onéreux. Nous comparerons donc le nouveau Canon au D5600, qui est meilleur marché. Les deux reflex partagent certaines caractéristiques, dont un capteur APS-C de 24 Mpx ou un écran LCD monté sur rotule et tactile. Ils proposent tous deux un viseur optique assez étriqué, une connexion Wi-Fi, un flash pop-up et une entrée micro.

Le Nikon prend un léger avantage avec un capteur dépourvu de filtre passe-bas, le mode SnapBridge pour un partage facile et rapide des images vers un smartphone et une autonomie supérieure.

Le 77D est toutefois plus intéressant, notamment par son système autofocus à corrélation sur le capteur principal Dual Pixe AF qui assure un fonctionnement fluide aussi bien en visée optique qu'électronique, notamment en vidéo. Toujours au niveau de l'autofocus, le 77D intègre, en visée optique, un module plus performant. Il propose enfin un écran LCD monochrome de rappel et sa rafale est légèrement supérieure, à 6 ips.

D5600
Fnac.com marketplace 517,00 €
Priceminister 578,00 € Voir l'offre
Amazon 615,99 € Voir l'offre
Digixo 645,90 € Voir l'offre
Rue du Commerce 645,99 € Voir l'offre
Top Achat 669,90 € Voir l'offre
Digit-photo.com 679,00 € Voir l'offre
Materiel.net 689,00 € Voir l'offre
Miss Numérique 689,00 € Voir l'offre
Grosbill 706,00 € Voir l'offre
Cdiscount 725,77 € Voir l'offre
LDLC 729,95 € Voir l'offre
Conrad 759,00 € Voir l'offre
Villatech 829,00 € Voir l'offre
Webdistrib 832,43 € Voir l'offre
Boulanger.com 899,00 € Voir l'offre
Voir plus d'offres
+
  • Capteur APS-C 24 Mpx avec Dual Pixel AF
  • Bonne gestion du bruit électronique jusqu'à 3200 ISO
  • Autofocus rapide en visée optique / électronique en mode simple
  • Suivi autofocus performant en vidéo
  • Rafale à 6 ips avec suivi autofocus
  • Anti-scintillement efficace
  • Flash intégré pop-up
  • Écran LCD sur rotule et tactile. Bonne intégration des fonctionnalités tactiles
  • Écran LCD de rappel monochrome
  • Stabilisation électronique sur 5 axes efficace en vidéo
  • Menus guidés didactiques
  • Parc d'optiques complet
  • Pilotage des flashs distants sans fil (optique)
  • Connexion Bluetooth pour la géolocalisation
  • Fabrication un peu trop plastique et pas de résistance aux intempéries
  • Viseur pentamiroir étroit et pas assez lumineux
  • Autonomie trop limitée
  • Suivi autofocus un peu décevant en visée optique
  • Pas de recharge par USB
  • Pas de vidéo UHD/4K
  • Pas de sortie casque pour le retour son en vidéo
  • Mode vidéo mal placé (sur la commande de mise sous tension)
  • Pas de développement des fichiers dans le boîtier
  • Peu de commandes personnalisables
  • Autofocus un peu lent en basse lumière (visée optique)
  • Format RAW (.CR2) propriétaire
  • Flash en mode assistance AF trop agressif
  • Pas de déclenchement totalement silencieux
En résumé

Le reflex Canon EOS 77D reçoit un recommandé, notamment grâce à son capteur Dual Pixel AF qui lui offre une belle polyvalence et un autofocus efficace en visée optique et électronique. Toutefois, la compétition avec les boîtiers hybrides s'avère de plus en plus difficile et Canon ne doit pas négliger le viseur optique — qui nous semble ici malheureusement trop étroit pour séduire les photographes réellement attachés à ce système.

77D
Renaud Labracherie

Rédacteur en chef de Focus Numérique. Grand évangéliste du RAW. Ses publications 

Les prix
Canon EOS 77D
Digixo 847,90 €
Digit-photo.com 848,90 € Voir l'offre
Materiel.net 849,00 € Voir l'offre
Miss Numérique 849,00 € Voir l'offre
Fnac.com 855,00 € Voir l'offre
Amazon 881,68 € Voir l'offre
Darty.com 899,00 € Voir l'offre
Digixo 969,90 € Voir l'offre
Digixo 999,90 € Voir l'offre
Digixo 1177,00 € Voir l'offre
Voir plus d'offres
Contenus sponsorisés