CapteurCMOS 24x36. 20,2 Mpx (ratio 3:2)
MontureEF
Optique livrée/
StabilisationNon. Dans les optiques uniquement.
AntipoussièreOui, par onde ultrasonieet revêtement antistatique
ViseurPrisme en toit. Couverture 100%. Grossissement 0,76x. Ajustement de la dioptrie.
Écran8,1 cm (ratio 3:2). 1 620 000 points.
Mise au point- Visée optique : TTL à corrélation de phase 61 collimateurs dont 41 en croix. 5 en double croix (f/2,8 et f/5,6). Tous les collimateurs sont sensibles jusqu'à f/8. - Visée écran : TTL à corrélation de phase sur l'imageur principal (Dual Pixel AF)
Mesures d'exposition216 zones avec un capteur à 360 000 points RGB. Matricielle, pondéré centrale, spot (spot lié au point AF)
Modes d'expositionPSAM
Vitesse d'obturation30-1/8 000 s. Synchro flash au 1/250 s
Motorisation- jusqu'à 14 i/s avec suivi autofocus et mesure de la lumière - jusqu'à 5 i/s en mode silencieux - jusqu'à 16 i/s miroir relevé sans suivi AF ou mesure de lumière
Sensibilité ISO100-51 200 ISO extensible de 50 à 409 600 ISO
Mémoire1 emplacement CF (UDMA 7) et 1 emplacement CFast 2.0
Format image photoJEPG, RAW (14 bits), M-RAW, S-RAW. - RAW : 5472 x 3648 px - M-RAW : 4104 x 2736 px - S-RAW : 2736 x 1824 px
Format image vidéoMOV (4K en MJPEG et HDTV en H.264) - 4K TV : 4096 x 2160 px à 60/50/30/25/24p - HDTV : 1920 x 1080 px à 120/100/60/50/30/25/24p en ALL-I ou IPB
AlimentationBatterie LP-E19 (environ 1 210 vues à 23 °C)
Dimensions158 x 168 x 83 mm
Poids1 530 g
LogicielsDPP
Dans la boîtelivré avec une carte CFast 2.0 64 Go et un lecteur

Caractéristiques

En octobre 2011, Canon marquait les esprits en annonçant avec presque 6 mois d'avance l'arrivée de l'1D X, un boîtier musclé synthétisant les 1D Mark IV et 1Ds de l'époque. Alors que l'Euro de football et les Jeux Olympiques de Rio se préparent avec frénésie pour l'été et que Nikon a déjà annoncé le D5, la marque lève le voile sur son nouveau reflex sportif : l'EOS 1Dx Mark II.

Présentation

Canon 1DX Mark 2

Tout le monde s'aligne à 20 Mpx

Le nouvel EOS 1D X Mark II enfermera un capteur 24x36 de 20,2 Mpx, soit peu ou prou la même définition que son concurrent direct, le Nikon D5. Coïncidence ? Sans doute pas ; une définition de 20 Mpx semble en effet être le parfait équilibre entre poids des fichiers, rendu des détails et gestion du bruit électronique. Il est important de noter qu'il s'agit d'un capteur Dual Pixel AF : une première pour un format 24x36.

Canon 70D capteur double pixels : 40 Mpx pour l'autofocus corrélation de phase sur capteur

Pour mémoire, cette technologie est apparue sur le Canon 70D en en 2013. Le principe en est "relativement simple" : chaque photosite du capteur est subdivisé en 2 sous-parties qui permettent de créer une image A et une image B. Les deux sous-pixels sont regroupés au moment de la prise de vue pour créer l'image finale. Au moment de la recherche du point, la parallaxe entre l'image A et B est calculée pour piloter rapidement le mouvement des lentilles dans l'objectif.

Canon 70D autofocus par corrélation de phase sur capteur

Concernant la sensibilité ISO, le nouveau reflex sportif disposera d'une plage native de 100 à 51 200 ISO qu'il sera possible de pousser jusqu'à 409 600 ISO. On est donc assez loin des 3 280 000 ISO du Nikon D5... du moins sur le papier, car il faudra vérifier que cette avalanche d'ISO est pleinement exploitable (voir notre montée ISO).

Amélioration des JPEG à la volée

Ce nouveau capteur est épaulé par un nouveau processeur de traitement des données, ou plutôt d'un nouveau duo de 2 processeurs DIGIC 6+.

En reportage ou en sport, les photographes travaillent régulièrement en JPEG seulement, les fichiers bruts étant généralement trop volumineux pour un traitement rapide et un transfert par les ondes ; le plus souvent, c'est la réactivité qui prime. Les ingénieurs de Canon ont donc travaillé sur le rendu des images JPEG. Les nouveaux processeurs prennent en charge de nouveaux traitements avec le Digital Lens Optimizer. Avec une base de données de toutes les optiques actuelles embarquée dans le boîtier, l'1D X Mark II est capable de traiter les distorsions, la diffraction et les aberrations chromatiques à la volée. D'ailleurs, ces traitements ne sont pas optionnels : ils sont effectués d'office et vous ne pouvez pas intervenir dessus. Ceux qui veulent avoir la main sur le rendu de leurs images devront passer par les fichiers bruts.

Le capteur dispose désormais d'un nouveau système de nettoyage qui associe une onde ultrasonique (pour décoller les poussières) à un système de cartographie. En effet, le 1D X Mark II utilise le système des pixels morts pour repérer les poussières et les effacer à la volée.

De 14 à 16 images par seconde

Les DIGIC 6+ permettent d'engloutir un nombre impressionnant de données et d'avaler des rafales à 14, voire 16 images par seconde (i/s) ! Il sera possible d'aligner jusqu'à 170 images en RAW à 14 i/s. Sachant qu'un 100 m se parcourt en moins de 10 secondes, les photographes pourront maintenir une rafale pendant toute la durée de l'épreuve reine des compétitions d'athlétisme.

Pour stocker toutes ces données, Canon n'a pas tranché sur le support d'enregistrement. Ainsi vous avez le choix entre un emplacement Compact Flash et un emplacement CFast 2.0, un format présenté par SanDisk à la photokina 2012. Ce format est, pour Canon, censé remplacer la norme Compact Flash déjà vieillissante. De son côté, Nikon a opté pour le format XQD avec un positionnement plus tranché, le D5 se déclinant en version XQD ou CF. Les CFast 2.0, qui suivent les spécifications SATA 3, devraient atteindre des débits jusqu'à 600 Mo/s.

Pour atteindre ces cadences, Canon a revu les mécanismes de l'obturateur : celui-ci est donné pour 400 000 cycles.

Canon 1D X Mark 2 vue de dessus

Un autofocus qui s'adapte mieux

En 2011, l'1D X proposait un module AF ambitieux avec pas moins de 61 collimateurs, dont 41 en croix et 5 en double croix : le gain par rapport à la génération précédente était magistral. L'1D X Mark II est plus "sage" et reconduit le module autofocus à 61 points, mais le rend plus sensible. Ainsi, tous les collimateurs sont désormais sensibles jusqu'à f/8. Le photographe équipé d'un doubleur continuera donc à bénéficier de toute la surface couverte par le module AF. Quant au collimateur central, sa sensibilité progresse jusqu'à -3 IL. En outre, la surface couverte par le module augmente d'environ 8 %.

L'autofocus est plus performant pour le suivi d'un sujet avec les nouveaux algorithmes Ai Servo AF III. Le système utilise désormais le capteur d'exposition (360 000 points RVB + infrarouge, contre 100 000 points sur le précédent modèle) couplé à un processeur Digic 6 dédié. Ce gain de puissance permet une meilleure reconnaissance des sujets, donc un suivi plus précis et plus rapide. Sur la précédente génération, le mode prédictif ne permettait pas de suivre facilement un sujet en perpétuel changement de vitesse, l'autofocus se calant sur un calcul prédictif à partir des premières images. Désormais, le module autofocus s'adapterait mieux aux variations.

En mode visée sur écran, l'1D X Mark II dispose d'une technologie de mise au point à corrélation de phase sur le capteur principal apparue sur le 70D, le Dual Pixel AF. Ce système est compatible avec toutes les optiques EF et permet une mise au point rapide et moins saccadée en visée LiveView.

Les gyroscopes au service de l'autofocus

L'1D X Mark II dispose toujours des 6 scénarios d'autofocus. Or il a été noté que lorsque le photographe ne sait pas quel cas choisir, il positionne le boîtier en mode générique (cas 1). Pour améliorer les performances, le boîtier sera désormais capable d'utiliser les gyroscopes des optiques stabilisées pour déterminer, tout seul, comme un grand, le meilleur scénario possible.

Un écran tactile bien caché

Vous avez bien lu : le Canon EOS 1D X Mark II dispose bel et bien d'un écran LCD tactile. Sauf que celui-ci ne fonctionne... qu'en vidéo ! Voilà une annonce plus qu'étonnante. En effet, il ne sera pas possible de naviguer dans les menus en mode tactile, ou de feuilleter les images prises en mode photo. Le mode tactile est réservé au mode vidéo et à la sélection du point pendant le filmage. Une limitation difficile à comprendre, et nous espérons qu'une mise à jour du firmware (micrologiciel) viendra "libérer" l'1D X Mark II de cette restriction. Avec l'arrivée d'un écran tactile, il ne reste plus qu'à attendre l'intégration d'un écran LCD monté sur rotule, et tout sera alors parfait !

L'écran gagne un peu en précision avec une définition de 1 620 000 points sur la même diagonale de dalle que précédemment (3,2", soit 8,1 cm), avec sans doute un affichage en 900 x 600 px.

Canon 1D X Mark 2 vue de dos

Vidéo 4K, enfin !

Le Canon EOS 1D C fut le premier reflex de marque à proposer l'enregistrement vidéo 4K et, depuis 2013, c'était le seul. Jusqu'au 1D X Mark II. En effet, le nouveau boîtier vient également remplacer l'1D C qui terminera tranquillement sa route en 2016.

L'1D X Mark II est capable d'enregistrer sur carte (CFast 2.0) en :

  • 4K Ciné – 4 096 x 2 160 px, 59,94 / 50 / 29,97 / 25 et 24 / 23,98p ;
  • HDTV 1080 – 1 920 x 1 080 px, 119,9 / 100 / 59,94 / 50 / 29,97 / 25 et 24 / 23,98p.

En 4K Ciné (4 096 x 2 160 px), seule une partie centrale est utilisée pour l'enregistrement (26,9 x 14,2 mm) pour un facteur de recadrage de 1,3x. Le boîtier enregistre un .MOV avec un encodage MJPEG, comme l'1D C. Difficile de comprendre pourquoi les ingénieurs n'ont pas opté pour un codec de compression plus récent (donc plus efficace).

De manière assez étonnante aussi, l'1D X Mark II ne filme pas en UDH (4K TV en 3 840 x 2 160 px), qui est pourtant la définition la plus courante. Une mise à jour serait également bienvenue pour pallier cette lacune.

En HDTV 1080 (1 920 x 1080 px), de même, seule une partie du capteur est utilisée (35,9 x 20,2 mm) pour un format d'image proche du Super35 mm. Notez qu'il sera possible de filmer en 120 ips pour réaliser des ralentis fluides.

Il sera aussi possible d'enregistrer jusqu'à 30 minutes de vidéo 4K et d'extraire des images en 8,8 Mpx depuis le boîtier.

La sortie HDMI n'est pas compressée, mais n'est pas compatible 4K. Elle permet d'enregistrer des vidéos HDTV 1080 en 8 bits 4:2:2. Là encore tout n'est pas perdu, puisque le 5D Mark III avait "subi" une mise à jour pour rendre la sortie HDMI non compressée plusieurs mois après sa commercialisation. Nous ne sommes peut-être pas au bout de nos surprises.

Pour supporter l'enregistrement 4K sur l'1D X Mark II, les ingénieurs n'ont pas hésité à intégrer un caloduc (système de conduction de la chaleur) entre le capteur et la cage de la batterie, en aluminium. Un coup double qui permet à la fois de refroidir le capteur, mais aussi de maintenir la batterie au chaud, donc de mieux préserver son autonomie.

Connectique (presque) complète

Le châssis de l'1D X Mark II a été revu afin de pouvoir intégrer une antenne GPS ; il est donc désormais possible de géolocaliser les images directement depuis le boîtier.

Il aurait été intéressant de pouvoir transférer ses images vers un terminal Wi-Fi, mais malheureusement aucune puce n'a été intégrée et il faudra acquérir le nouveau module WFT-E8 (560 €). Ce dernier est compatible avec les dernières normes de communication sans fil 802.11ac/n/a/g/b jusqu'à 5 GHz. Il sera alors possible de piloter à distance le boîtier (iOS ou Android) et de transférer rapidement ses images vers un ordinateur ou un smartphone.

Le reflex est par ailleurs équipé d'une prise Ethernet (RJ45) pour le transfert rapide des données sur un réseau filaire, ainsi que d'une connexion USB 3.0, d'une entrée micro stéréo, d'une sortie casque et d'une sortie HDMI de type C.

L'1D X Mark II introduit une nouvelle batterie LP-E19 qui donnerait une autonomie (CIPA) de 1 210 vues à 23 °C. Il sera possible d'utiliser les anciennes batteries disponibles pour l'1D X (LP-E4N), mais celles-ci étant moins puissante, l'1D X Mark II ne pourra pas atteindre les cadences rafales maximales.

Canon 1D X Mark 2 vues de côté

Prix et disponibilité

Le Canon EOS 1D X Mark II sera disponible à partir du mois de mai au tarif conseillé de 6 349 .

Notre premier avis

Le Canon EOS 1D X Mark II ne marquera pas l'histoire des reflex sportifs comme avait pu le faire son aîné en son temps. Les évolutions sont plus mesurées, mais bien présentes, avec notamment un tout nouveau capteur à 20 Mpx et, surtout, un autofocus amélioré, notamment pour le suivi de sujet en mouvement. Il faudra toutefois vérifier ces affirmations en studio et sur le terrain. Nous apprécions l'arrivée d'une puce GPS, la vidéo 4K avec un véritable autofocus et l'écran tactile, même si ces améliorations nous semblent bridées. Une simple mise à jour de son firmware pourrait rendre l'1D X II nettement plus attractif.

Les deux fabricants de reflex sportifs ont donc fourbi leurs armes avant l'Euro de foot et les JO 2016. La confrontation, que nous ne manquerons pas de faire, entre le D5 de Nikon et le 1D X Mark II s'annonce vraiment intéressante, les deux firmes ayant fait des choix technologiques différents (hormis la définition des images).

Caractéristiques

Déplier

Test terrain jour 1

Il fallait bien une capitale européenne pour prendre en main le dernier reflex professionnel de Canon, l'EOS 1D X Mark II. En route pour Copenhague pour réaliser les premiers déclenchements avec le nouveau "monstre" de la marque en rouge, et si c'est dans les stades que le Mark II trouvera ses marques pour l'Euro de foot et les prochains JO au Brésil, nous lui avons réservé quelques surprises scandinaves.

Alors que le jour s'étiole sur la capitale danoise, c'est le long du canal principal que nous réalisons nos premières images. Dans la pénombre qui s'installe, nous pouvons mettre à l'épreuve le module autofocus. Copenhague est une ville où le vélo est roi et les sujets pour réaliser des filets ne manquent pas. Malgré un contraste peu marqué, l'EOS 1D X Mark II accroche plutôt bien les sujets qui se déplacent assez vite. Le boîtier est très plaisant à utiliser : large viseur lumineux, autofocus réactif, déclenchement instantané. Un vrai régal.

Canon EOS-1D X Mark II exemple 1

Avec la nuit qui s'installe, l'EOS 1D X Mark II grimpe dans les tours : 4 000, 5 000, 25 600 ISO. Si les deux premiers paliers sont facilement gérés par le reflex, il faudra réserver les plus hautes valeurs à des publications de petite taille.

Canon EOS-1D X Mark II exemple 2
Canon EOS-1D X Mark II exemple 3
Canon EOS-1D X Mark II exemple 4
Canon EOS-1D X Mark II exemple 5

Pour mettre le reflex plus en difficulté, nous nous sommes rendus à l'École européenne de cascade dans les environs de Copenhague. Nous avons pu utiliser l'1D X Mark II sur différents ateliers, le premier consistant à suivre un cascadeur effectuant un saut sur un trampoline. Pour corser le tout, une belle explosion était reproduite au moment opportun. L'1D X deuxième du nom pouvait donc donner libre cours à sa puissance : rafale à 14 ips et suivi de sujet (mode groupé). Les images sont spectaculaires mais un peu sous-exposées : il faudra les rehausser en post-traitement. Au moment du saut, le reflex crépite et engloutit jusqu'à 14 images par seconde en RAW + JPEG sans broncher. La carte CFast semble bien digérer la masse d'informations. La cadence est au rendez-vous et les collimateurs ont parfaitement suivi la course du cascadeur. Toutefois, l'image manque un peu de piqué. Le deuxième essai s'avère également convaincant, même si là encore, le visage du cascadeur aurait pu être plus net.

Canon EOS-1D X Mark II exemple 6
Canon EOS-1D X Mark II exemple 7

Nous avons ensuite droit à différentes animations avec des voitures : démarrage en trombe avec fumée et caoutchouc carbonisé sur l'asphalte, dérapages contrôlés, courses poursuites, carambolages. Pour l'occasion, nous avons "chaussé" différentes optiques, dont l'imposant 200-400 mm f/4 (multiplicateur 1,4x intégré). Le module autofocus s'est parfaitement comporté — il était déjà très efficace sur l'1D X premier du nom. Il est difficile de juger de l'amélioration du couple, mais le "combo" impressionne toujours. Nous profitons de ces scènes très inspirées du cinéma pour tester le mode HDTV 1080p à 120 ips pour des ralentis fluides, ainsi que le mode 4K. La CFast chauffe, mais tient parfaitement le coup. Le temps n'est pas de la partie et nous essuyons plusieurs fortes averses. Le matériel est totalement trempé, mais aucun souci à l'horizon.

Télécharger les vidéos 4K : vidéo 1 / vidéo 2

***Télécharger les vidéos 1080p 120 ips : vidéo 1 / vidéo 2***<

Canon EOS-1D X Mark II exemple 8
Canon EOS-1D X Mark II exemple 9
Canon EOS-1D X Mark II exemple 10
Canon EOS-1D X Mark II exemple 11
Canon EOS-1D X Mark II exemple 12
Canon EOS-1D X Mark II exemple 13

La vraie chaleur arrive après, lors d'une scène mémorable de torche humaine. La séquence est impressionnante et très courte. Là encore, la rafale à 14 ips permet d'avoir un très bon séquençage de l'action. Le contraste est assez violent et si le cascadeur ne se déplace pas beaucoup, les flammes créent des mouvements qui viennent un peu perturber l'autofocus. Sur une rafale de 2 à 3 secondes, certains clichés ne sont pas totalement nets. Mais là encore, les photos sont saisissantes.

Canon EOS-1D X Mark II exemple 14
Canon EOS-1D X Mark II exemple 16
Canon EOS-1D X Mark II exemple 17
Canon EOS-1D X Mark II exemple 18
Déplier

Prise en main

Il y a presque 5 ans, Canon donnait un sacré coup de jeune à sa gamme de reflex professionnels en remplaçant d'un seul coup le véloce 1D Mark IV (capteur APS-H) et le très défini 1Ds. L'1D X et son capteur 24x36 plus polyvalent (18 Mpx) redéfinissait les standards avec un autofocus complet (et un poil complexe), une motorisation à 12 / 14 ips, une nouvelle cellule et un enregistrement vidéo en HDTV 1080.

En 2016, l'EOS 1D X Mark II vient reprendre le flambeau et si les évolutions sont plus timorées, elles sont bien réelles.

~~Canon EOS 1D X Mark II (1DX 2), test review, vue de face sans objectif~~
Le meilleur de Canon en photo est dans l'1D X Mark II.

Prise en main

Châssis

L'1D X Mark II, c'est du lourd (Pierre comprendra)... et c'est normal. Cette gamme de reflex est faite pour durer et résister aux pires conditions : poussières, pluie, chocs. Tout doit glisser sur le reflex. Accusant plus de 1,5 kg sur la balance, le reflex est massif, surtout qu'il faut l'équiper d'une belle optique, par exemple le dernier 24-70 mm f/2,8. L'ensemble dépasse facilement les 2 kg !

Les commandes et les différentes trappes sont renforcées par des joints d'étanchéités. Au niveau de la baïonnette, il faudrait compter sur des optiques là aussi équipées de joints pour éviter les infiltrations de poussières ou d'eau.

Sur l'avant du boîtier, vous trouverez le même agencement des commandes que sur la précédente version : deux jeux de 2 commandes personnalisables le long de la baïonnette (pour les positions portrait et paysage), ainsi que le bouton pour déverrouiller l'objectif.

~~Reflex Canon 1D X II (1DX 2) test review, motorisation boîtier~~
Pas de changement au niveau de l'ergonomie sur la face avant du Canon 1D X Mark II.

Dessus du boîtier

Là encore, peu de changements : le seul réellement visible reste le renflement sur le dessus du prisme où vient se loger le puce GPS. Les Canonistes seront donc parfaitement à l'aise avec ce nouveau venu. La marque fait l'impasse sur les barillets, roues et autres leviers : il n'y a que des touches, et la molette de réglage sur l'arrière de la poignée. Sur l'épaule gauche, vous trouverez les commandes pour changer le mode d'exposition (PSAM, Bulb), mais également la mesure d'exposition, le mode AF ainsi que la motorisation.

Sur l'autre épaule, vous trouverez un large écran LCD monochrome de rappel, ainsi des commandes pour régler la balance des blancs, le correcteur d'exposition et la sensibilité ISO. Une touche M-Fn (multifonction) personnalisable peut donner accès à 8 paramètres.

Reflex Canon 1D X Mark II (1DX 2) test review, vue de dessus

C'est simple, dépouillé, mais vous avez accès aux principaux réglages de la prise de vue en un instant.

Dos

L'arrière du boitier n'évolue pas vraiment ; nous ne retiendrons que l'apparition d'un écran LCD tactile. Ce dernier n'est pas monté sur rotule et ne sera donc pas inclinable. Les fonctionnalités tactiles sont également limitées à la mise au point en visée écran ou en vidéo. Impossible de feuilleter les images sur l'écran en mode lecture comme nous le ferions avec un smartphone ou de naviguer dans les menus. Dommage.

Reflex Canon 1D X (1DX 2) Mark II test review, vue de dosL'imposant tableau de bord du Canon 1D X Mark II.

Pour le reste, peu de changements. Sous l'écran LCD, vous retrouverez différentes commandes pour le mode lecture avec la possibilité de zoomer, supprimer ou protéger.

De nombreuses commandes sont personnalisables et notamment les boutons AF-On, mémorisation de l'exposition, M-Fn...

reflex Canon 1D X Mark II (1DX 2) menus de personnalisationExemple de personnalisation des commandes du Canon 1D X Mark II.

Visée

Viseur optique

Canon propose un prisme en toit qui offre une visée à 100 % et un grossissement important de 0,76x. Une dalle LCD permet d'afficher des informations en surimpression pendant la visée optique. La visée est claire et spacieuse : un vrai bonheur.

Reflex Canon 1D X Mark II (1DX 2), test review, viseur optique

Et les informations peuvent être très nombreuses, comme le montre le schéma ci-dessus. Heureusement, il est possible de choisir, via un menu, lesquelles seront affichées.

Canon 1D X Mark II (1DX 2) menus pour les informations de visée optique

Visée sur écran

L'écran LCD fait toujours 8,1 cm tout en affichant 1 040 000 points. La précision est bonne, mais le D5 de Nikon dispose d'un écran beaucoup plus défini avec plus de 2 millions de points. La ratio d'affichage est 3:2. En visée écran, les données s'affichent donc sur la partie cadrée, l'image occupant toute la place disponible.

Cerise sur le gâteau, l'écran LCD est également tactile ! Alléluia ! C'est une première sur un reflex pro de la marque. Il ne reste plus qu'à implémenter une rotule et tout sera pour le mieux. Toutefois, nous le disions, l'écran tactile n'est pas parfait et ne fonctionne qu'en mode visée sur écran ou en vidéo. Impossible par exemple de déplacer des collimateurs AF en visée optique en déplaçant le pouce. En mode lecture, il n'est pas possible non plus de faire défiler les images comme le propose le Nikon D5.

Mise au point, rafale et suivi de sujet

Autofocus visée optique

Le Canon 1D X Mark II reconduit le module autofocus à 61 points déjà présent dans le premier modèle du nom, mais pas à l'identique. En effet, la répartition des collimateurs AF est différente et la zone couverte est désormais plus large (24 %) et plus haute (8 %).

En outre, la sensibilité a été revue. Le collimateur central est désormais sensible jusqu'à -3 IL, là où l'1D X plafonnait à -2 IL. Sur le point, le Nikon D5, avec une sensibilité à -4 IL, surclasse sont concurrent.

Tous les collimateurs sont désormais fonctionnels jusqu'à f/8 : voilà une bonne nouvelle pour les photographes animaliers qui empilent les multiplicateurs de focales avec leurs télés ou leurs zooms.

~~Module AF Canon 1D X Mark II (1DX 2)~~
La couverture AF est un peu plus large.

Canon 5D Mark IV module autofocus

Les ingénieurs ont également travaillé sur les algorithmes de suivi de sujet qui sont donc plus performants. Il est vrai que sur le terrain, les résultats sont vraiment impressionnants avec un taux de déchet peu élevé.

De plus, le pilotage du module AF dispose de son propre menu ! C'est très impressionnant et l'1D X Mark II fonctionne avec des "scénarios" selon les sujets photographiés. Tous ces paramètres sont bien sûr personnalisables. Heureusement, une aide est disponible directement sur le boîtier pour choisir les bonnes options.

reflex Canon 1D X Mark II (1DX 2) réglage autofocus

Pour notre test, nous avons réalisé quelques séquences de rafales au FISE de Montpellier (Festival international des sports extrêmes) sur des rollers. L'appareil est réglé au 1/2 000 s avec une grande ouverture f/2,8. Le roller quant à lui effectue une figure sur une impressionnante rampe. Contrairement à notre test habituel, où nous suivons une personne en déplacement linaire, ici, il n'est pas facile d'avoir le même détail de l'image pendant toute la figure. Sur toute la durée de la figure, l'autofocus suit parfaitement le sujet.

~~Reflex Canon 1D X Mark II (1DX 2), test review, rafale de suivi d'un sujet en mouvement~~

Autofocus en visée sur écran

Le Canon 1D X Mark II embarque le premier capteur 24x36 Dual Pixel AF. Tous les pixels du capteur sont subdivisés en deux parties afin d'opérer en détection de phase.

Canon 70D capteur double pixels : 40 Mpx pour l'autofocus corrélation de phase sur capteur
Canon 70D autofocus par corrélation de phase sur capteur

La mise au point sur le capteur a plusieurs avantages :

  • aucun problème de front- ou back-focus, la mise au point se réalisant sur le capteur lui-même ! C'est la fin du micro-ajustement, alléluia !
  • pas d'effet de pompage : l'appareil sait dans quelle direction il faut faire la mise au point ;
  • une reconnaissance des visages sur l'ensemble du champ couvert (idéal pour le suivi d'une personne, notamment en vidéo) ;
  • pas de limitation d'ouverture ; le système en visée directe sur écran devrait fonctionner même avec des ouvertures supérieures à f/8 ou f/11 ;
  • l'utilisation d'optiques STM n'est plus obligatoire ; en effet, les optiques STM (STepping Motor) sont avant tout conçues pour l'utilisation d'un autofocus par contraste qui habituellement "pompe".

En photo et vidéo, la mise au point, à défaut d'être très rapide, est souple, sans à-coups et permet plus facilement de suivre un sujet en mouvement. Vous pouvez voir des exemples de suivi dans la partie vidéo du test.

Malheureusement et contrairement au Nikon D5, le reflex de Canon n'offre pas de correction automatisée des problèmes de front / back-focus.

~~~~Autonomie, mémoire

Alimentation

Côté batterie, l'EOS 1D X Mk II ne reconduit pas la LP-E4 qui officie dans l'1D X, mais la batterie reste compatible. Vous trouverez à la place la LP-E19, qui offre 30 Wh. Elle offre une meilleure autonomie et Canon annonce (avec les mesures CIPA) plus de 1 200 vues. Lors de nos test, nous avons réussi à déclencher plus de 1 100 fois. Le reflex reste par contre très loin des 3 780 vues annoncées par Nikon avec le D5.

Reflex Canon 1D X Mark II (1DX 2), test review, batterie

Cartes mémoire

L'EOS 1D X Mark II est le premier reflex de la gamme à proposer une carte CFast. Tout comme Nikon opère une migration de certains boîtiers vers format XQD, Canon entame une conversion vers le format CFast. La transition est douce, puisque l'1D X Mark II embarque également un logement pour une plus classique carte CF.

Les cartes CFast sont beaucoup plus rapides que les cartes CF. Actuellement la carte CFast la plus lente reste plus rapide que la plus rapide des cartes CF. Concrètement, le gain est pourtant plus mitigé.

thead thead thead
CF 16 Go PNY UDMA 7 100 MB/s CFast SanDisk 64 Go Extreme Pro 512 MB/s
JPEG / rafale 14 ips plus de 30 secondes plus de 30 secondes
RAW / rafale 14 ips 74 vues avant ralentissement 170 vues avant ralentissement (13 secondes)
JPEG + RAW / 14 ips 56 vues avant ralentissement 100 vues avant ralentissement
vidange mémoire tampon 10 secondes 3 secondes

La carte CFast est donc plus rapide et permet d'enchaîner jusqu'à 170 vues sans broncher (le temps d'un 100 m...), mais ne permet un enregistrement "sans fin".

~~Reflex Canon 1D X Mark II (1DX 2) test review, logement cartes mémoire~~

Connectique

Le Canon EOS 1D X Mark II dispose d'une connectique impressionnante avec :

  • • sur le flanc droit

  • • sur le flanc gauche

  • un connecteur pour système d'extension (module Wi-Fi par exemple) ;

  • une sortie casque mini-jack 3,5 mm ;

  • une entrée micro stéréo mini-jack 3,5 mm ;

  • une prise Ethernet ;

  • une sortie HDMI ;

  • une prise synchro flash ;

  • une sortie USB 3 ;

  • une prise pour télécommande filaire.

Le reflex dispose également d'un GPS intégré.

~~Reflex Canon 1D X Mk II (1DX 2), test review, vue de côté, connectique~~

Aussi impressionnante soit-elle, cette connectique n'est pas complète. En effet, Canon n'a pas souhaité placer une puce Wi-Fi (il faut utiliser un adaptateur, certes sans doute plus puissant) ou une puce NFC pour appairer rapidement un smartphone ou une tablette.

Bruit au déclenchement

Le Canon EOS 1D X Mark II n'est pas un boîtier très discret, notamment en mode rafale à 14 ips ! Le reflex dispose d'un mode silencieux qui permet d'atténuer le bruit du miroir, au détriment de la cadence rafale.

Reflex Canon EOS 1D X II (1DX 2) déclenchement
Cliquez sur la vignette ci-dessus pour écouter l'enregistrement audio.

Contrairement au Nikon D5, il ne propose pas de mode totalement silencieux permettant de déclencher sans l'obturateur mécanique.

Déplier

Gestion du bruit électronique

Pour notre test, la scène est éclairée sous environ 250 lux. Notre appareil étalon est le Canon 5D Mark III qui, pour un gris neutre 18 %, requiert le couple f/5,6 - 1/8 s à une sensibilité de 200 ISO. Le Canon EOS 1Dx Mark II est également calé pour exposer correctement un gris 18 % avec une sensibilité de 200 ISO et une ouverture de f/5,6.

Nous faisons alors varier la vitesse et la sensibilité ISO. Les images sont visibles à 100 % (JPEG) et vous pouvez télécharger les fichiers bruts (.CR2). Le boîtier est configuré par défaut, notamment pour ce qui est de rédaction du bruit électronique.

Les JPEG

Le nouveau Canon EOS 1Dx Mark II embarque un capteur 24 x 36 mm de 20 Mpx auquel sont associés deux processeurs (DSP) DiGiC 6+. Niveau sensibilité, l'appareil peut grimper en natif à 51 200 ISO. Il est bien entendu possible de le pousser au-delà et d'aller titiller les plus de 400 000 ISO ! Sur ce point, le Nikon D5 fait mieux avec ses plus de 3 millions d'ISO, mais c'est plus que sur le 1Dx premier du nom qui plafonnait à plus de 200 000 ISO. La plage de sensibilité native, par contre, est la même.

Premier constat : le bruit est totalement imperceptible jusqu'à 6 400 ISO ; tous les détails et couleurs sont parfaitement restitués. À partir de cette sensibilité, il commence à faire très doucement son apparition (lissage légèrement visible) sans pour autant devenir gênant.

C'est à 25 600 ISO qu'il commence à s'exprimer pour devenir problématique à partir de 51 200 ISO. Au-delà, sur les sensibilités étendues H1, H2 et H3, il fait baisser drastiquement les détails, se colore et les pixels se transforment en une jolie bouillie.

Impossible de ne pas comparer les performances de l'1Dx II à celles du NIkon D5 (testé récemment). Sans grosses surprises, il est vrai que les deux appareils se valent, même si leur stratégie de réduction de bruit est légèrement différente aux sensibilités critiques de passage.

On remarque que Nikon privilégie le lissage, avec forcément une légère perte de détails, alors que Canon assume un peu plus de bruit, mais des textures préservées. Tout ceci est valable bien entendu pour les sensibilités communes des deux appareils. N'oubliez pas que le Nikon monte à plus de 3 millions d'ISO et qu'il gère la bouillie aux très hautes sensibilités ISO mieux que le Canon (de 200 000 à 400 000).

Comparaison à tirage équivalent

Nous comparons naturellement les boîtiers à "tirage équivalent". Nous avons "normalisé" les images pour un tirage 40 x 60 cm en 180 dpi, soit une définition de 12 Mpx environ. Les images sont réalisées à 12 800 ISO avec ci-dessous des détails à 100 %.

Attention, les boîtiers ne sont pas équipés d'optiques équivalentes, le piqué initial n'est donc pas le même. Il faut essayer de comparer uniquement le niveau de bruit électronique... Pas si simple.

Nous avons choisi de confronter l'EOS 1Dx Mark II à quelques boîtiers emblématiques actuels :

Habituellement, nous organisons une confrontation à 6 400 ISO pour les capteurs 24 x 36 mm, mais la plage ISO démesurée du D5 nous a poussé à augmenter de 1 IL notre comparaison. Nous sommes donc à 12 800 ISO.

Déplier

Exposition, RAW

Latitude d'exposition

Pour vérifier la latitude d'exposition d'un point de vue "artistique", nous avons photographié notre scène test sur une plage de +/-5 IL et corrigé les fichiers bruts avec le logiciel Adobe Lightroom.

La correction s'effectue via le curseur exposition et nous ne "jouons" pas avec le recouvrement des hautes lumières ou des tons sombres.

Les fichiers bruts du Canon EOS 1D X Mark II permettent de récupérer facilement une surexposition de 1 IL et vous serez à l'aise pour recouvrir de information jusqu'à +1,6 IL. Au-delà, les informations les plus à droite sont perdues et des zones sont "percées" à +2 IL.

reflex Canon 1D X Mark II (1DX 2) test review latitude surexposition traw

Les fichiers bruts contenant plus d'informations dans les valeurs sombres, il est plus facile de retrouver des détails dans les zones "bouchées" avec les logiciels de développement. Le Canon EOS 1D X Mark II est très à l'aise jusqu'à -2 voire -3 IL, mais au-delà, le grain vient dénaturer les images.

reflex Canon 1D X Mark II (1DX 2) test review latitude sous exposition

Au final, le Canon EOS 1D X Mark II présente une latitude d'exposition de -3 IL à +2 IL, soit 6 IL, ce qui est tout juste correct pour un capteur 24x36. En comparaison, les fichiers RAW de l'A7R II de Sony atteignent 8 IL de latitude d'exposition et, pour rester sur le même segment de boîtier, le Nikon D5 atteint 6,6 IL.

Déplier

Mode vidéo

Formats vidéo

Si l'EOS 1D C fut le premier reflex Canon à proposer l'enregistrement 4K, l'EOS 1D X Mark II reprend brillamment le flambeau et propose une plus grande palette d'options, bien qu'encore incomplète.

Formats en PAL/NTSC

4 096 x 2 160 px : 60, 50, 30, 25, 24p (recadrage 1,3x) / .MOV compression MJPEG. 4:2:2 / 8 bits

1 920 × 1 080 px : 119,9, 100, 59,94, 50, 29,97, 25, 23,976p / .MOV et .MP4 en ALL-I (compression intra) ou IPB (compression inter). 4:2:0 / 8 bits

Vous pouvez le constater, le Canon 1D X Mark II ne permet pas l'enregistrement en UHD (3 840 x 2 160 px), ce qui est assez étonnant puisque le boîtier est capable d'avaler une définition plus importante (4K). C'est d'autant plus dommage que le format UHD est plus standard (c'est le format de la télévision) que la 4K réservée au cinéma. Plus étrange encore, l'1D X II filme bien en HDTV 1080 (standard télé), mais pas en 2K (2 048 x 1 080 px et donc standard cinéma).

Notez également qu’en mode 4K, seule la zone centrale du capteur est utilisée et impose donc un recadrage de l'image avec un coefficient multiplicateur de 1,3x. En HDTV 1080, toute la largeur du capteur est utilisée.
reflex Canon 1D X Mark II (1DX 2) cadres vidéo

La sortie HDMI n'est pas compressée et vous pouvez relier un enregistreur externe pour ne pas être limité par les capacités de stockage des cartes CFast / CF. Toutefois, la sortie ne permet pas la sortie 4K et limite le flux au HDTV 1080 4:2:2 / 8 bits.

L'avantage du format 4K est qu'il permet d'extraire une image en 8,8 Mpx à partir d'une séquence à 60 ips.

Nikon D5 extrait image d'une vidéo
Extrait d'une vidéo 4K. Cliquez pour télécharger la version en pleine définition 8,8 Mpx.

Modes d'exposition

Les PSAM sont utilisables en vidéo, mais seul le mode M donne accès à la sensibilité ISO. Pour les autres modes, la sensibilité est réglée automatiquement. En mode A, vous pouvez jouer sur l'ouverture pendant l'enregistrement et, comble du bonheur, il est possible d'activer le diaphragme de manière silencieuse en personnalisant les commandes.

Au niveau de la sensibilité ISO, l'1D X Mark II est capable de filmer jusqu'à 204 800 ISO aussi bien en 4K qu'en HD ; c'est 1 IL de moins qu'en photo, mais suffisant pour filmer avec peu de lumière.

Assistants

Le Canon 1D X Mark II offre peu d'assistants pour la vidéo. Il est bien possible d'afficher un histogramme d'exposition (avant l'enregistrement), mais les zébras (avec niveau) sont malheureusement toujours absents. Pour la mise au point, vous pouvez naturellement faire confiance à l'autofocus, mais pour la mise au point manuelle, il faudra se contenter d'une loupe (avant l'enregistrement) pour vérifier le point. Notez qu'il est possible de déplacer la zone de zoom, ce qui est assez confortable. Toujours pas de focus-peaking donc, mais il est possible de relier un moniteur externe sur la prise HDMI pour bénéficier de cet assistant de mise au point.

Pour la captation sonore, vous disposez d'une sortie casque, mais les vumètres ne sont pas accessibles pendant l'enregistrement. Dommage.

Précision

Le Canon 1D X Mk II délivre une image très douce en vidéo 1080, un peu moins précise que celle du Nikon D5 qui, pour le coup, est assez accentuée. Du moirage est également bien visible sur notre scène test.

Canon 1D X Mark II (1DX 2) extrait 100% 1080 25p

Naturellement, c'est le mode 4K redimensionné en 1080 qui reste le plus précis et le plus agréable. L'image est très définie, avec une accentuation assez douce. On surclasse, avec ce procédé, les caméscopes ou caméras HDTV 1080 comme la Canon C300.

reflex Canon 1D X Mark II (1DX 2) extrait vidéo 4K / 1080 mire

Canon C300

Autofocus

C'est le point fort du Canon EOS 1D X Mark II. Avec le système Dual Pixel AF, le suivi autofocus est, à défaut d'être très rapide, peu hésitant, contrairement aux différents systèmes à détection de contraste rencontrés sur les reflex. Le boîtier sera donc parfait pour suivre les mouvements d'une personne interviewée ou effectuer un reportage.

Sur une personne en train de se déplacer normalement vers l'opérateur, le système AF est en mesure de suivre rapidement les changements. Ci-dessous, vous trouverez un extrait vidéo ou une personne passe devant le personnage filmé.

Conclusion vidéo

Avec son système autofocus Dual Pixel AF, le Canon EOS 1D X Mark II se montre une caméra convaincante pour du reportage ou de l'interview. En outre, le reflex ouvre les portes de l'enregistrement 4K pour des prestations spécifiques.

Mais comme avec le D5 de Nikon, nous avons l'impression que Canon ne met pas toutes les billes vidéo dans son reflex. S'il est possible d'enregistrer en 4K en interne, on ne peut pas filmer en UHD et encore moins disposer du format très haute définition via la sortie HDMI. Les assistants sont toujours aux abonnés absents.

Exemples sans compression

Télécharger les vidéos 4K : vidéo 1 / vidéo 2

Télécharger les vidéos 1080p 120 ips : vidéo 1 / vidéo 2

Déplier

Exemples de photos

Canon EOS-1D X Mark II exemple 1
Canon EOS-1D X Mark II exemple 2
Canon EOS-1D X Mark II exemple 3
Canon EOS-1D X Mark II exemple 4
Canon EOS-1D X Mark II exemple 5
Canon EOS-1D X Mark II exemple 6
Canon EOS-1D X Mark II exemple 7
Canon EOS-1D X Mark II exemple 8
Canon EOS-1D X Mark II exemple 9
Canon EOS-1D X Mark II exemple 10
Canon EOS-1D X Mark II exemple 12
Canon EOS-1D X Mark II exemple 13
Canon EOS-1D X Mark II exemple 14
Canon EOS-1D X Mark II exemple 15
Canon EOS-1D X Mark II exemple 16
Canon EOS-1D X Mark II exemple 17
Canon EOS-1D X Mark II exemple 18
Canon EOS-1D X Mark II exemple 19
Déplier

Verdict

Canon 1D X Mark II vs Nikon D5 : vainqueur

Le Canon EOS 1D X Mark II est une formidable "machine" à photographier. Il y a plus de 4 ans, l'1D X premier du nom mettait une "bonne claque" ; le Mark II apporte quelques évolutions bienvenues qui rendent le boîtier plus polyvalent, avec notamment des fonctionnalités vidéos plus avancées, sans toutefois bouleverser le segment des reflex professionnels.

Autofocus en visée optique amélioré...

Le module autofocus n'est pas revu en profondeur, mais les améliorations sont bien là. Vous retrouverez donc le module à 61 collimateurs, mais il est un peu plus large que le précédent. En outre, le collimateur central est sensible jusqu'à -3 IL (soit 1 IL de mieux que sur l'1D X). Les ingénieurs de Canon ont également amélioré le fonctionnement de l'autofocus avec des optiques peu lumineuses. Précédemment, tous les collimateurs de l'1D X étaient fonctionnels jusqu'à f/5,6 et seul le collimateur central (et les assistants) pouvaient travailler jusqu'à f/8. Désormais, tous les collimateurs sont actifs jusqu'à f/8. Les photographes animaliers qui utilisent des multiplicateurs avec les télés seront donc ravis.

Les ingénieurs ont également travaillé sur les algorithmes de traitement des informations AF. Ainsi, le mode Ai Servo III+ est censé être plus efficace sur des sujets en mouvements. Sur le terrain, l'autofocus s'est montré vraiment performant avec un taux de déchet assez faible. En outre, la cellule d'exposition qui vient renforcer le module autofocus avec une reconnaissance des formes, des couleurs et des visages est sensiblement améliorée avec un capteur qui passe à 360 000 points (contre 100 000 points sur la précédente version).

Enfin, les collimateurs sont de nouveau éclairés en rouge, ce qui permet une bien meilleure visibilité sur des sujets sombres.

...et Dual Pixel AF en vidéo

Canon ne s'est pas arrêté en si bon chemin et propose un capteur qui dispose d'un système autofocus Dual Pixel AF. Concrètement, en mode vidéo et en visée sur écran, l'EOS 1D X Mark II utilise tous les pixels du capteur en détection de phase. Et ça fonctionne bien : l'autofocus est réactif en vidéo, même avec des optiques photo. Les optiques STM apportent encore plus de souplesse dans la mise au point. Le mode vidéo est donc parfaitement utilisable. Bon point, l'1D X Mark II est également équipé d'une dalle tactile qui permet de choisir la mise au point au doigt en vidéo ou en visée directe sur l'écran. De manière assez étonnante, l'écran tactile ne fonctionne pas avec les menus ou en mode lecture.

Sensibilité exploitable : jusqu'à 6 400 ISO

À chaque nouveau modèle, un nouveau record de sensibilité ISO. Dans le cas de l'1D X Mark II, le nouveau capteur à 20 Mpx dispose d'une plage de sensibilité qui va de 50 à 409 600 ISO. Le reflex est parfaitement à l'aise jusqu'à 6 400 ISO avec un bruit électronique parfaitement maîtrisé. On pourra pousser le boîtier dans ses retranchements à 12 800, voire 25 600 ISO, mais les images seront beaucoup moins précises. La comparaison avec le Nikon D5 est inévitable et sur ce point, le reflex Nikon se montre un peu plus performant (environ 1 IL).

Deux formats pour les cartes

Avec l'arrivée de la vidéo 4K et les évolutions à venir, Canon a décidé de faire évoluer les unités de stockage de l'EOS 1D X Mark II de manière douce. Ainsi, le reflex est équipé d'un logement classique CF, mais également d'un emplacement CFast (les deux formats sont naturellement incompatibles).

Cette transition vers le format CFast n'est pas sans rappeler Nikon et l'implémentation du format XQD sur le D4. Aujourd'hui, le D5 ne propose que le format XQD. Le débat sur le format de carte est pratiquement sans fin. Certains apprécient de pouvoir jongler entre deux formats de cartes mémoire tant que les CFast ne sont pas plus répandues. D'autres détestent justement devoir jongler entre deux formats de cartes qui imposent souvent deux lecteurs de cartes. Heureusement, le Canon 1D X Mark II dispose d'une sortie USB 3 qui permet un transfert rapide des images sans passer par un lecteur spécifique.

Rafale : 14 à 16 ips !

Outre la bonne gestion du bruit électronique et l'autofocus, une autre caractéristique importante d'un boîtier professionnel et sportif est la rafale. Et dans ce domaine, Canon reste le roi. L'1D X Mark II est capable de grimper jusqu'à 14 ips avec un suivi autofocus, et peut même atteindre 16 ips avec le miroir relevé (sans mesure ni AF donc). Ce sont 2 petites images supplémentaires par rapport au D5, mais 2 images qui peuvent parfois faire la différence.
Vidéo 4K, mais pas UHD

Si l'EOS 1D C fut le premier reflex à filmer en 4K, l'1D X Mark II le remplace et devient vient donc le seul reflex de la gamme Canon à proposer l'enregistrement en 4 096 x 2 160 px. Avec le système Dual Pixel AF, le mode vidéo est parfaitement exploitable en mode automatique. L'autofocus est rapide, souple et fiable. Il est possible de réaliser le point au doigt directement sur l'écran LCD et la reconnaissance des visages offre un suivi assez rapide des personnages.

Au niveau de l'enregistrement, le Canon 1D X Mark II ne propose, étonnamment, que le format cinéma numérique en 4 096 x 2 160 px (60/50/30/25/24p) et fait l'impasse sur le format UHD (16/9) en 3 840 x 2 160 px. Une limitation plutôt étonnante, qui pourrait sans doute être débloquée de manière logicielle.

En outre, le format choisi est le MJPEG. Certains crient au scandale, d'autres apprécient ce format qui ne nécessite pas de décompression pour le montage. Retenez aussi que le format 4K impose un recadrage 1,3x. Le reflex propose également l'enregistrement HDTV à 120/100 ips afin de pouvoir réaliser des ralentis fluides.

La sortie HDMI n'est pas compressée, mais reste limitée au format HDTV 1080 (8 bits 4:2:2).

Prix stable

Contrairement au Nikon D5, qui a vu son tarif pratiquement atteindre 7 000 €, le prix du Canon 1D X Mark reste plus sage à 6 300 €.

Au final

Difficile de rester de marbre devant l'1D X Mark II, véritable machine de guerre pour la photographie. Ceux qui ont déjà franchi le cap avec l'1D X premier du nom seront sans doute hésitants en fonction de leur activité, les nouveautés étant certes intéressantes, mais pas nécessairement fondamentales.

Dans tous les cas, le Canon EOS 1D X Mark II reste un superbe concentré du savoir-faire Canon en photo et vidéo et reçoit aisément un recommandé.

Test - 18/04/2016
Nikon D5
D5
Fnac.com marketplace 5669,00 €
Miss Numérique 6889,00 € Voir l'offre
Fnac.com 6889,99 € Voir l'offre
Test - 23/05/2016
Canon EOS-1D X Mark II
EOS-1D X Mark II
Priceminister 5266,00 €
Miss Numérique 6299,00 € Voir l'offre
Fnac.com 6299,99 € Voir l'offre
Amazon 6480,00 € Voir l'offre

Face à la concurrence

Nous avons pu tester les deux reflex porte-étendards de Canon et Nikon. Si la comparaison de deux boîtiers est un art délicat, nous vous invitons pour l'instant à consulter notre comparatif des fiches techniques, en attendant le duel entre les deux "monstres" sur le terrain. Cette année, nous lorgnons du côté de la moto. À suivre très prochainement, donc.

Déplier
+
  • Mode vidéo 4K à 60/50 p
  • Enregistrement à 120/100 ips en HDTV 1080 (pour les ralentis fluides)
  • Excellent suivi autofocus en vidéo
  • Rafale à 14 ips et jusqu'à 16 ips sans suivi autofocus
  • Entrée micro / sortie casque pour le contrôle de la captation sonore
  • Écran tactile (mais uniquement en vidéo !)
  • Bonne gestion du bruit électronique (un cran en dessous du Nikon D5)
  • Puce GPS intégrée
  • Fonction antiscintillement
  • Viseur optique large et spacieux
  • Menus et interface graphique globalement réussis
  • Autofocus (Dual Pixel AF) performant en vidéo et visée sur écran
  • Autonomie de la batterie moindre que celle de son concurrent direct, le Nikon D5
  • Pas d'aide contextuelle dans les menus ou les écrans de réglage
  • Pas d'enregistrement UHD en vidéo (pas de mode 2K non plus)
  • Toujours pas d'écran orientable / capacités tactiles limitées (pas de mode photo ou lecture...)
  • Pas de solution intégrée pour le transfert des images vers une tablette ou un smartphone
  • Pas de rétroéclairage des commandes (contrairement au Nikon D5)
  • Deux formats de cartes (CFast / CF)
  • Pas de calibrage automatique des problèmes de front / back-focus (contrairement au Nikon D5)
  • Sortie HDMI uniquement en HDTV 1080
  • Pas de stabilisation électronique en vidéo ni de focus-peaking
  • Optiques EF-S non compatibles avec le boîtier 24x36
  • Pas de Canon Log en vidéo
  • Format RAW (.CR2) propriétaire
  • Latitude d'exposition plus légèrement plus limitée que sur le Nikon D5
Renaud Labracherie

Rédacteur en chef de Focus Numérique. Grand évangéliste du RAW.

Les prix
Canon EOS-1D X Mark II
EOS-1D X Mark II
Priceminister 5266,00 €
Miss Numérique 6299,00 € Voir l'offre
Fnac.com 6299,99 € Voir l'offre
Amazon 6480,00 € Voir l'offre