Capteur- Cmos 22,5 mm x 15,0 mm, 20,2 Mpx
Monture- EF, EF-S
Optique livrée- selon les kits : 18-55 mm f/3,5-5,6 IS STM ou 18-135 mm f/3,5-5,6 IS STM
Stabilisation- selon les optiques
Antipoussière- oui, sur le capteur
Viseur- oui, optique, pentaprisme. Couverture : 98%. Grossissement 0,95x (soit 0,64x en équivalent 24x36). Information par surimpression.
Écran- 7,7 cm, 1 040 000 points. Monté sur rotule.
Mise au point- Avec visée optique : TTL sur capteur Cmos. 19 collimateurs en croix (sensibilité supplémentaire à f/2,8 au centre). sensibilité -0,5/18 IL. - avec visée écran : AF CMOS Dual Pixel (détection de visages et suivi AF, FlexiZone-Multi, FlexiZon
Modes autofocus- AI Focus, One-shot, Servo Ai
Mesures d'exposition- TTL sur 63 zones. Correction sur +/- 5 IL.
Modes d'exposition- PSAM. Bracketing sur 2, 3, 5 ou 7 vues et +/-3 IL par paliers de 1/3 ou de 1/2
Vitesse d'obturation- 30-1/8000 s
Motorisation- Environ 7 im./s cadence maintenue jusqu'à 65 images (JPEG) avec unecarte UHS-I, 16 images (RAW)
Sensibilité ISO- Automatique (100 à 12.800), 100 à 12.800 (par paliers d'1/3 ou d'une valeur) Sensibilité ISO extensible à 25.600 Pendant l'enregistrement vidéo : Auto (100 à 6400), 100 à 6400 (par paliers de 1/3 ou d'une valeur) Sensibilité I
Mémoire- Carte SD, SDHC ou SDXC (UHS-I)
Alimentation- Batterie LI-Ion LP-E6 (920 clichés 50% flash CIPA).
Connexion- USB 2, Sortie vidéo (PAL/ NTSC) (intégrée à l'entrée USB), mini-connecteur de sortie HDMI (compatible HDMI-CEC), microphone externe (mini-prise stéréo 3,5 mm)
Dimensions- 139 × 104,3 × 78,5 mm
Poids- 755 g
Logiciels- suite de logiciels Canon
Flash- Intégré. NG 12. Synchro X 1/250 s. Correction sur +/- 3 IL. Prise en charge du multiflash sans fil.

Caractéristiques

Canon 70D face nu vue sur le capteur 20 Mpx

Vaisseau amiral de la catégorie reflex amateur, le 70D de Canon est une mise à jour importante avec avant tout un nouveau capteur Cmos intégrant un système autofocus Dual Pixel. En visée directe ou en vidéo, la mise au point est alors beaucoup plus rapide et plus souple (avec les optiques à motorisation STM) qu'avec tous les autres reflex de la marque.

Le mode vidéo est d'ailleurs désormais plus riche avec un mode d'enregistrement HDTV 1080 à 50 vps avec une compression intra ou inter image pour faciliter le montage.

Le 70D arrive également avec un nouvel écran LCD tactile monté sur rotule, une puce Wi-Fi pour faciliter le partage sur les réseaux sociaux ou le pilotage à distance sans fil.

Le viseur optique est un peu plus précis et relativement large et permet d'afficher pas mal d'information lors de la prise de vue. Le flash intégré permet de piloter des flashes distants sans fil.

Côté électronique, le nouveau processeur de traitement des données DIGIC 6 autorise des rafales jusqu'à 7 vps avec le suivi autofocus. Un reflex taillé pour la photo sportive donc.

Robuste (construction à l'épreuve des intempéries), disposant de fonctionnalités expertes et des dernières technologies de la marque, le 70D s'avère sur le papier un reflex polyvalent et performant. Qu'en est-il dans la réalité ?

Réponse dans notre test.

Prise en main

Canon EOS 70DLe 70D de Canon est un boîtier expert qui se positionne entre le 700D, côté grand public, et le 7D côté professionnel. La prise en mains est agréable avec une large poignée et un revêtement caoutchouté efficace pour la préhension. Le reflex est assez lourd et accuse 760 g sur la balance avec la batterie (mais sans objectif). Il faut dire que le châssis est en aluminium et la coque en polycarbonate. Si la masse peut en gêner certains, elle en rassure d'autres. Autre point rassurant : la fabrication tout temps. Le 70D est jointé au niveau des parties à risque comme la trappe de la batterie, les différentes commandes ou l'écran. Étonnamment, la trappe du logement pour carte mémoire n'est pas protégée... Dans tous les cas, Canon ne parle jamais de tropicalisation, mais bien de joints contre l'humidité et la poussière. On ne se risquera pas à laisser un 70D sous une pluie battante, d'autant que les optiques ne sont généralement pas construites pour résister trop longtemps à l'eau.

Canon 70D joints d'étanchéité

Les heureux propriétaires de 60D seront en terrain connu en prenant en mains un 70D : Canon a décidé de ne pas traumatiser ses utilisateurs en changeant radicalement l'interface de son boîtier expert. Les photographes qui utilisent déjà un 60D, un 7D ou 6D ne seront donc pas dépaysés.

Prise en mains

Le dessus de l'appareil rassemble les principales commandes pour la prise de vue. Sur l'épaule gauche du reflex, vous trouverez un barillet pour le choix du mode d'exposition. Celui-ci dispose d'un verrou central qu'il faut maintenir appuyer pour changer de mode. Cela évite quelques déconvenues, mais le principe reste relativement rébarbatif à mettre en œuvre. Vous disposez des traditionnels modes PSAM ainsi qu'un mode C personnalisable et un mode B (Bulb). Le mode carré vert auto+ vous prend totalement en charge. L'appareil choisit alors les meilleurs réglages et peut même, en mode visée directe sur écran, choisir le meilleur mode scène par détection automatique. Le mode CA (Creative Auto) simplifie l'interface graphique pour aider les débutants à paramétrer l'appareil selon leurs desiderata : plus de flou arrière, image plus sombre ou plus claire... Le position SCN donne, quant à elle, accès aux différents modes scènes : scène (portrait, paysage, gros plan, sport, portrait de nuit, scène nuit main levée, contrôle rétroéclairage HDR).
Canon 70D test review prise en mains, vue de dessus

Le levier de mise sous tension se trouve sous le barillet. C'est sans doute plus pratique que le basculeur situé au dos de l'appareil (5D Mark II par exemple), mais je continue à préférer la couronne autour du déclencheur qui permet d'allumer le reflex et de déclencher d'une seule main.

Vous trouverez une griffe flash. L'épaule droite regroupe l'écran LCD de rappel et la traditionnelle ligne de commandes. Enfin traditionnelle, pas vraiment, puisque la disposition et le nombre des commandes diffèrent à la fois du 7D et du 5D Mk III. En effet, ici de gauche à droite vous pouvez régler l'autofocus, la motorisation, la sensibilité ISO, la mesure d'exposition et l'éclairage LCD. Sur les deux autres modèles, vous disposez de 4 touches à double usage : mesure/balance des blancs, autofocus/motorisation, iso/flash et lampe.

Notez la présence d'une commande, entre le déclencheur et la molette de réglage pour modifier la zone AF. Un raccourci extrêmement pratique pour modifier rapidement le mode autofocus.

Au dos de l'appareil, vous trouverez un écran LCD au ratio 3:2 avec une diagonale de 7,7 cm affichant 1 040 000 points. Celui-ci est monté sur rotule et devient tactile. La réactivité est étonnante et il est possible d'utiliser deux doigts pour zoomer dans une image comme nous avons désormais l'habitude de le faire avec nos smartphones. L'écran tactile permet également de naviguer dans les menus, de choisir des options et de saisir des données comme le nom de l'auteur avec une simplicité déconcertante alors qu'il fallait jusqu'à maintenant jouer de la molette pour sélectionner une à une les lettres d'un alphabet. En outre, en visée directe sur l'écran, vous pourrez facilement pointer du doigt la zone de mise au point. Un atout non négligeable par rapport à la sélection d'un collimateur AF généralement très centré. Il faut bien avouer que l'interface tactile de Canon est vraiment agréable à utiliser et nous sommes impatients que Canon généralise l'écran tactile à l'ensemble de ses gammes et notamment les reflex professionnels.

Canon 70D vue de dos

Avec la rotule, toutes les commandes de l'appareil sont regroupées à droite de l'écran hormis la touche Menu et Info qui sont situées à gauche du viseur.

Vous retrouverez le très pratique basculeur photo/vidéo associé à la touche de mise en fonctionnement. Plus à droite, les 3 commandes sur le bord du reflex sont toujours là : AF-On, mémorisation de l'exposition et sélection du collimateur AF. En mode lecture et contrairement au 6D, les deux dernières commandes permettent de zoomer à l'intérieur d'une image. En dessous, vous trouverez une touche Q qui permet d'accéder aux principaux réglages photo sur l'écran LCD, ainsi qu'un bouton de lecture. Canon reconduit malheureusement la petite roue codeuse du 60D sur le 70D. Celle-ci est trop petite et le joypad à 8 directions s'avère toujours difficile à utiliser correctement. Dommage que Canon n'ait pas implanté un joystick beaucoup plus pratique à l'usage comme sur le 7D.
Canon 70D test review avis, écran LCD monté sur rotule

Connexions

Le Canon 70D dispose d'une entrée mini-jack 3,5 mm pour un micro stéréo. Il sera possible également de relier une télécommande filaire. Vous trouverez également une sortie au format mini HDMI pour un retour vidéo sur écran (télé, moniteur...) et une sortie USB 2. Le fabricant n'a toujours pas décidé d'implémenter une connexion rapide USB 3 pour un transfert vers un ordinateur ou un pilotage en mode connecté. Dommage. Nous regrettons également l'absence d'une puce GPS pour faciliter la géolocalisation.
Canon EOS 70D test review connexions

Toutefois, une connexion sans fil Wi-Fi est bien disponible sur le 70D comme en témoigne un picto sur l'écran LCD sur l'épaule du reflex. Avec le 6D, c'est donc le deuxième reflex de la marque équipé d'une liaison sans fil.

Le système Wi-Fi Canon pour ses reflex est assez réussi et vous pouvez :

Vous pouvez :

  • transférer vos images vers un autre appareil Wi-Fi,

  • piloter à distance à partir d'un smartphone ou une tablette iOS / Android,

  • piloter à distance à partir d'un ordinateur (logiciel EOS Remote pour Mac OS X et Windows),

  • imprimer en Wi-Fi

  • envoyer les images sur un service Web

  • envoyer les images sur un appareil compatible DNLA

Il ne manque que la possibilité de récupérer les données GPS d'un smartphone pour être complet. Cette partie Wi-Fi est abordée plus en détail dans la partie logiciel.

Menus

Les menus et l'interface graphique du 70D sont parmi les plus agréables à utiliser et malgré la petite taille des menus, il est possible de naviguer à l'aide de l'interface tactile avec une aisance assez déconcertante.

Canon 70d test review menu

Les principaux réglages sont classés dans des onglets dont le contenu ne dépasse jamais la fenêtre affichée. Les différents onglets sont classés selon différentes catégories : prise de vue, lecture, réglage du boîtier, réglages avancés. Il est également possible de personnaliser un menu afin de regrouper les réglages que vous souhaitez.

La touche Q permet d'accéder rapidement aux principaux réglages de la prise de vue et d'interagir à l'aide de l'interface graphique. Ces raccourcis sont également disponibles pendant la visée directe sur écran. En mode liveview, il est possible d'activer les filtres artistiques pour une visualisation immédiate de l'effet. Il manque toutefois une information : le nombre de vues restantes.

Canon 70d test review menu q

En mode lecture, il est possible d'afficher certaines infos de la prise de vue et différents histogrammes (RVB, couches). La fonction de comparaison présente sur le 5D Mark qui ajuste deux images à l'écran pour faciliter le choix d'une image, n'est malheureusement pas présent sur le 70.

Canon 70D test review mode Q

Logiciels

Le Canon EOS 70 est livré avec une impressionnante suite de logiciels pour traiter ses fichiers. Avec le reflex, DPP (Digital Photo Professionnal) est livré en version 3.13 pour prendre en compte les nouveaux formats Raw (le format raw n'est pas ouvert chez Canon) CR2. Cette solution comprend de nombreux utilitaires (la liste est valable uniquement pour l'environnement Windows) :

  • un logiciel pour transmettre les fichiers par liaison Wi-Fi : WFT Utility

  • un logiciel pour piloter votre appareil à distance à partir d'un ordinateur (dans un studio par exemple) : EOS Remote

  • un logiciel pour créer ses propres styles d'images : Style Editor

  • un explorateur de fichiers. Il sert également pour l'organisation des images, le tri et l'impression : ZoomBrowser

  • un logiciel complet pour développer ses fichiers raw : Digital Photo Professional

  • un logiciel pour créer des vues panoramiques : photoStich

  • un logiciel pour protéger ses images : Original Data Security. Le logiciel permet de savoir si une image a été retouchée depuis la prise de vue et permet de crypter les données importantes.

Canon 70D test review EOS UtilityEOS Utility pour prendre la main sur le 70D à d.

Ainsi, il est possible de piloter l'EOS 70D à distance tout en déportant l'affiche de la visée directe, sur l'écran d'un ordinateur : idéal pour un travail en studio. Le logiciel EOS Utility permet de sécuriser ses images, de configurer le transmetteur Wi-Fi ou de piloter un reflex Wi-Fi à distance. En mode connecté, vous avez la main sur pratiquement tous les réglages du boîtier. Le retour vidéo est d'ailleurs bien plus complet puisque vous pouvez afficher différentes grilles d'aide à la composition (personnalisable), un niveau électronique et les repères pour le 16:9. C'est également ici que vous pouvez transférer les profils colorimétriques et même lancer l'enregistrement vidéo.

JPeg et Raw

canon 600d test review logicielsZoomBrowser pour gérer facilement sa photothèque.

ZoomBrowser (PC) et ImageBrowser (Mac) sont des applications très riches qui permettent de traiter, imprimer, trier des images. La version Windows est beaucoup plus complète que la version Macintosh.

Pour les raw

Bon point, Canon livre une solution complète et efficace pour le traitement des fichiers Raw (Digital Photo Professional). Outre les options classiques de développement, le logiciel offre également le traitement des aberrations chromatiques et des distorsions des optiques. La nouvelle version est numérotée 3.13.

Canon 70D test review logiciel DPPDPP une solution complète pour développer les fichiers bruts.

Connexion Wi-Fi

EOS Remote (Android / iOS)

L'application Android iOS / Android se configure assez facilement pour les personnes déjà à l'aise avec les connexions Wi-Fi. Une fois l'émission activée sur le reflex, il faut demander au smartphone de se connecter au réseau créé par le reflex (connexion ad hoc) en entrant un mot de passe. Dommage que Canon n'ait pas pensé à utiliser une puce NFC pour faciliter le dialogue entre le reflex et un smartphone compatible (environ 1/3 des téléphones vendus actuellement) comme le propose le Panasonic GX7. Un simple contact suffit alors pour lancer l'application et l'appairage des deux appareils.

Canon 70D test review application EOS Remote sur Android

En mode ad hoc (d'appareil à appareil par un réseau créé de toute pièce), la liaison est assez rapide et le retour vidéo de la visée directe est assez rapide et finalement assez agréable à utiliser. EOS Remote permet de déclencher à distance et de modifier quelques paramètres (vitesse, ISO, ouverture...) tout en affichant l'image de la visée directe. On est assez loin de l'exhaustivité de la version ordinateur qui permet d'afficher un histogramme d'exposition ou les styles d'images. Bon point, il est possible de choisir la zone AF en là sélectionnant directement sur l'écran du téléphone. Mauvais point, il n'est pas possible de lancer un enregistrement vidéo avec le retour vidéo activé depuis le smartphone, alors que cela est possible avec EOS Utility. En mode infrastructure (le 70D passe par un réseau déjà existant), la connexion semble un peu plus lente (un peu moins d'une demi-seconde de latence), mais reste parfaitement exploitable.

En mode lecture, il est possible de zoomer dans les images, de noter les images et de les transférer sur le smartphone, mais en petite définition JPeg uniquement (1920 x 1280 pixels) et il est impossible de faire une sauvegarde des fichiers bruts, ces derniers restant dans la carte mémoire.

EOS Utility

Connexion à des services depuis le reflex

L'envoi direct d'images sur des réseaux sociaux ou site Web nécessite un premier paramétrage via un ordinateur et un câble USB pour saisir les identifiants et les mots de passe. Canon Imafe Gateway est compatible qu'avec un nombre limité de services en ligne (Facebook, Twitter, Flickr et YouTube) et porte bien son nom de passerelle. En effet, les images sont envoyées du reflex à Canon Image Gateway pour ensuite être réexpédiées aux services en ligne. Il ne s'agit donc pas d'un envoi direct. En outre, nous aurions aimé paramétrer d'autres services et notamment des espaces de stockage en ligne comme Dopbox ou un stockage sur un serveur personnel et privé.

Canon 70D services web

Il est sans doute préférable de passer par EOS Remote pour transférer vos images vers Facebook, le smartphone permettant d'annoter vos images beaucoup plus facilement.

Pilotage à distance depuis EOS Utility

S'il vous pouvez prendre la main à distance sur le 70D via un câble USB, vous pouvez également piloter le reflex sans fil depuis EOS Utility. Pour cela, vous devez connecter le 70D à un réseau local (mode infrastructure) et relier l'ordinateur à ce même réseau. Il n'est pas possible de connecter l'ordinateur et le reflex en mode ad hoc avec EOS Utility. Vous retrouvez alors, la même interface avec un retour vidéo un peu plus saccadé en fonction des débits de votre réseau sans fil. Dans ce cas, il est possible d'enregistrer de la vidéo.

Alimentation, stockage

Autonomie

Canon 70D batterieLe Canon 70D fonctionne avec la batterie LP-E6 qui équipe déjà le 6D ou le 5D Mark II/III. Toutefois, il ne sera pas possible d'utiliser un grip d'alimentation existant, le nouveau reflex utiliser un nouveau modèle BG-E14 qui permet d'embarder deux batteries. Vous pourrez alors pratiquement doubler l'autonomie de l'appareil. La batterie offre une excellente autonomie et nous avons pu déclencher environ 1000 fois et réaliser quelques minutes (15 minutes) de vidéo avec la LP-E6. Une autonomie confortable pour une sortie photo ou un weekend. Bon point, le 70D dispose d'un menu pour surveiller l'état de la batterie avec le niveau d'énergie en pourcentage, le nombre de déclenchement ainsi qu'un indice de performance (en fonction de l'âge de la batterie).

Canon 70D menu batterieCanon 70D test review batterie

Le chargeur est assez rapide (moins de 2 heures) et dispose de 4 témoins de charge pour vérifier le niveau (25, 50, 57 et 100%).

Carte mémoire

Décidément, Canon est avare d'emplacements pour carte mémoire : comme le 7D ou le 6D, le 70D ne propose toujours qu'un emplacement pour carte SD. Une fois de plus c'est un vrai choix marketing, car ce n'est pas la place qui manque et pour environ 1500 euros, nous aimerions avoir la possibilité d'enregistrer sur 2 cartes différentes pour plus de sécurité (duplication des mages) ou de séparer les photos des vidéos ou les JPeg / Raw.
Canon 70D test review carte mémoire

Antipoussière, stabilisation

Le Canon 70D n'étant pas équipé d'un système de stabilisation, nous étudierons uniquement ici le système antipoussière. (nous reviendrons, si nous avons le temps, sur la stabilisation du 18-135 mm IS STM).

Nous avons manipulé le reflex pendant 15 jours en changeant régulièrement d'optiques. Au terme de notre période d'essai, nous avons effectué une image à f/22 afin de mettre en évidence les éventuelles poussières.

Canon 70D test review poussière
Vous pouvez télécharger le fichier natif en cliquant sur la vignette.

Force est de constater que le système est plutôt convaincant et seule une poussière est réellement dommageable pour les photographies classiques (au centre). Pas mal.

Flash

Canon 70D test review flash intégré

Le Canon 70D est équipé d'un flash intégré escamotable NG 12 (en m et à 100 ISO). Le flash permet de déboucher facilement un contre-jour ou d'éclairer une scène très sombre. La mesure d'exposition est E-TTL (série de pré-éclairs pour ajuster l'exposition) et vous pouvez également utiliser le flash en mode manuel de 1/1 à 1/128. Une lampe permet de minimiser les effets yeux rouges et la synchronisation est réalisable sur le premier ou le second rideau.

Un correcteur d'exposition permet de faire varier l'intensité sur +/- 3 IL. Le reflex dispose d'une griffe porte flash pour connecter un flash cobra afin de gagner en puissance et en polyvalence.

Le 70D permet de piloter des flashes distants sans fil. Une fonctionnalité qui permet de créer rapidement un éclairage de type studio en utilisant plusieurs flashes. Vous pouvez gérer jusqu'à 2 groupes de flashes cobra et utiliser ou non le flash intégré en complément. En mode manuel, vous pouvez gérer la puissance des deux groupes indépendamment.

Il est alors facile de donner plus d'éclat à vos clichés comme vous pouvez le constater sur la série d'exemples ci-dessous réalisée avec le 70D, le flash intégré et un flash cobra.

Canon 70D sans flashCanon 70D flash intégréÀ gauche, le 70D sans flash. À droite, le flash pop-up est utilisé pour donner plus d'éclat.

Canon 70D flash déporté

Pour ce portrait, nous avons utilisé le flash intégré et un flash déporté derrière pour donner de l'éclat à la chevelure.

Visée, autofocus

Comme la plupart des reflex récents, le 70D autorise à la fois une visée optique et une visée sur écran LCD. Chaque système présente à la fois des inconvénients et des avantages. Avec le viseur optique, le photographe s'isole du monde extérieur et se concentre sur son sujet. La visée est claire, détaillée et d'une fluidité parfaite. Toutefois, le cadrage n'est pas précis à 100% et dans la nuit, il est souvent impossible de distinguer un sujet. En outre, il n'est pas possible de visualiser en direct un effet particulier (monochrome, miniature...). La visée sur l'écran est parfois plus confortable : l'écran est plus vaste, précis à 100% et permet de contrôler les réglages avec une simulation d'exposition. Toutefois en plein soleil, l'écran reste encore trop brillant et l'affichage est coupé assez longtemps lors de la prise de vue.

Visée optique

Contrairement aux reflex d'entrée de gamme qui utiliser des pentamiroir, le viseur du 70D est équipé d'un pentaprisme lumineux. Le champ couvert est de 98% ce qui mieux que le 96% du 60D, mais moins bien que les 100% du 7D ou du D7100. En outre, le grossissement est de 0,95x. Là encore, le 7D devance son petit frère en proposant un grossissement 1x. Quoi qu'il en soit, le viseur du 70D est plutôt agréable, lumineux et délivrant beaucoup d'informations. En effet et comme le 7D, le 70D dispose d'un affichage en surimpression. Vous pouvez donc demander à afficher une grille d'aide à la composition, les différents collimateurs AF et les regroupements, certaines alertes et un niveau électronique sur un seul axe.

Canon 70D viseur optique

Visée électronique

Le 70D dispose d'un écran LCD de 1040 000 points dont la définition fait 720x480 pixels dans un ratio photo de 3:2. En visée sur écran ou en visualisation, l'image occupe donc la totalité de l'écran, les informations venant alors en surimpression.

Un petit tour sous la sonde spectrophotomètre montre que l'écran du 70D est très bien calibré par défaut avec un Delta E94 Moyen de 1,4. La balance des blancs est légèrement trop bleutée (7000 K) et le contraste moyen est bon avec un ratio de 1:1150.

Canon 70D mesure sonde écranDe gauche à droite Gamme en fonction de la luminance, température des couleurs en fonction de la luminance. Delta E94.

L'écran est monté sur une charnière qui permet une orientation dans pratiquement toutes les directions, un vrai plus, car en plein soleil, la vitre de protection de l'écran est encore trop brillante pour une visée confortable. Vous pouvez également opérer des vues à hauteur de ceinture, au ras du sol, au-dessus d'une foule ou en mode autoportrait sans aucun problème. La dalle est également tactile multipoint et d'un usage très agréable avec une excellente réactivité pour un appareil photo. C'est sans doute ce qui se fait le mieux actuellement sur un reflex.

La touche info permet d'afficher plus ou moins d'information lors de la prise de vue.

Canon 70D écran visée

Autofocus

que l'on soit en visée optique ou sur écran, le 70D évolue notablement au niveau de l'autofocus pour, dans les deux cas, une meilleure réactivité et un confort d'utilisation accru.

En visée optique

Le 70D hérite du module AF du 7D. Vous retrouverez donc 19 points AF en croix dont la sensibilité descend jusqu'à -0,5 IL. La disposition en losange horizontal au centre est assez dense et finalement ne couvre qu'une petite partie du cadrage en ignorant notamment la règle des tiers. Une commande, placé à l'arrière du déclencheur permet rapidement de choisir le nombre de collimateurs AF mis en jeu. Ainsi, vous passez alternativement de 1 point AF, 5 groupes de points et la sélection automatique des 19 points. Le 70D offre classiquement 3 modes AF : Single (mise au point unique sur un sujet immobile), AI servo (mise au point sur un sujet en mouvement) et AI Focus (l'appareil bascule automatique de Single à Servo selon le sujet). Le micro ajustement de la mise au point est également présent sur le 70D.

Canon 70d capteur AF 19 points
Le capteur AF 19 points.

Globalement la mise au point automatique se montre performante dans la plupart des situations. En basse lumière, il patine un peu trop à notre goût tout en restant raisonnable. Pour le suivi de sujet, le 70D est capable de suivre un sujet venant dans sa direction en mode rafale.

En visée sur écran

Canon n'a jamais vraiment convaincu avec son autofocus par détection de contraste sur l'imageur principal et l'EOS M en est la principale victime.

L'arrivée d'un nouveau capteur APS-C de 20 Mpx est sans doute le changement le plus radical du 70D et la vraie révolution de cette année 2013. Pas pour sa définition en hausse (le D7100 de Nikon arbore fièrement 24 Mpx sans filtre passe-bas...), mais pour sa nouvelle technologie d'autofocus par corrélation de phase. Si le 650D fut le premier reflex de la marque à embarquer un capteur Cmos Hybrid avec des pixels dédiés à la mise au point par corrélation de phase, le 70D pousse le concept beaucoup plus loin avec pas moins de 40 millions de pixels dédiés à l'autofocus en mode visée direct ou vidéo ! Avec un capteur de 20,2 Mpx APS-C, les photodiodes font environ 4 µm de côté : en mode AF, un des côtés ne fait plus que 2 µm !

Canon 70D capteur double pixels : 40 Mpx pour l'autofocus corrélation de phase sur capteur

En effet, chaque pixel du capteur est subdivisé en 2 sous-pixels qui permet de créer une image A et une image B. Les deux sous-pixels sont regroupés au moment de la prise de vue pour créer l'image finale. Au moment de la recherche du point, la parallaxe entre l'image A et B est calculée pour piloter rapidement le mouvement des lentilles dans l'objectif.

Canon 70D autofocus par corrélation de phase sur capteur

Sur le papier, cette technologie est attrayante, mais nous savons d'expérience que parfois le résultat n'est pas à la hauteur. Ainsi, le 650D de Canon ou le Fujifilm X100S ne sont pas les appareils les plus rapides et pourtant ils disposent d'une technologie d'autofocus par corrélation de phase sur le capteur principal. Seul Nikon avec les Nikon 1 est arrivé sur un petit capteur 1" à rendre l'utilisation du système réellement rapide. En outre, les autres constructeurs ont toujours utilisé qu'un nombre limité de photodiodes pour le système AF, les données manquantes pour l"acquisition photo étant généralement interpolées.

Avec ce nouveau capteur Dual Pixel AF, Canon accroit considérablement à la fois le nombre de photodiodes dédiées au système AF, mais également la surface couverte : 80% du capteur. En outre, lors de la captation des données pour la photo, aucune information n'est manquante ! Dernier point important : le système autofocus du 70D est uniquement par corrélation de phase. En effet, généralement les autres solutions sont dites hybrides associant un système par corrélation de phase pour dégrossir la mise au point et un système par détection de contraste pour affiner le point.

Canon 70D couverture AF 80%

La surface AF utilisable représente environ 80% du capteur. Outre l'autofocus, cette technologie ouvre de nouvelles perspectives. En effet, s'il est possible d'enregistrer deux signaux pour un seul photodiode, nous attendons de Canon un mode HDR beaucoup plus performant, le capteur pouvant à la fois enregistrer les informations pour les hautes et les basses lumières (la définition serait alors moindre) comme le proposait Fujifilm avec ses capteurs Super CCD.

L'autofocus par corrélation de phase sur l'imageur principal du Canon 70D a quelques avantages intéressants :

Aucun problème de front ou back focus, la mise au point se réalisant sur le capteur lui même ! C'est la fin du micro-ajustement, alléluia.

Pas d'effet de pompage : l'appareil sait dans quelle direction il faut faire la mise au point

Une reconnaissance des visages sur l'ensemble du champ couvert. Idéal pour le suivi d'une personne notamment en vidéo.

Pas de limitation d'ouverture. Le système en visée directe sur écran devrait fonctionner même avec des ouvertures supérieures à f/8 ou f/11.

L'utilisation du optique STM n'est plus obligatoire. En effet les optique STM (STepping Motor) sont avant tout conçus pour l'utilisation d'un autofocus par contraste qui habituellement «pompe».

Attention, le système Dual Pixel AF n'est pas la panacée. Ainsi, il reste toujours plus lent que le système classique à 19 points en visée optique. Pour l'instant et pour la photo sportive, la méthode traditionnelle est la seule réellement utilisable. Ainsi il est encore très difficile de suivre une personne s'approchant d'un pas rapide, comme vous pouvez le voir sur nos exemples. Toutefois, ce n'est que le début de cette technologie prometteuse ! En outre en mode rafale, la visée sur écran est inopérante et il n'est pas possible de suivre un sujet en mouvement contrairement à la visée optique.

[Canon 70D rafale en visée optique](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/1661/70D suivi AF.zip)
Suivi de sujet en visée optique.Cliquez sur les vignettes pour télécharger les images.

[Canon 70D mode rafale en visée écran](//dtphgwb5vjcez.cloudfront.net/focus/articles/1661/70D suivi AF-ecran.zip)
Suivi de sujet en visée sur écran.Cliquez sur les vignettes pour télécharger les images.

Canon prend ici une longueur d'avance sur la concurrence. Sans atteindre la réactivité des meilleurs modules AF par détection de contraste de certains COI Panasonic (G6, GH3) ou Olympus (EM-5, E-P5...) le 70D s'avère bien plus efficace que les précédents reflex. Bien sûr, cette technologie est surtout efficace avec les optiques STM (18-55 mm et 18-135 mm en EF-S et 40 mm en EF).

Performances

Globalement, le Canon 70D est un boîtier réactif et plutôt agréable à utiliser. Comme nous l'avons vu dans la partie autofocus, le nouveau système autofocus Dual Pixel apporte une bien meilleure réactivité en visée sur écran.

Pour notre test de rafale, nous avons utilisé une carte Integral 32 Go UHS-I Class10.

action temps cadence commentaires
Mise sous tension (temps nécessaire pour obtenir la première image sans mise au point) 0,38 s / Bien
Latence au déclenchement /
Autofocus lumière(18-135 mm f/3,5-5,6) 0,12 s / Très bien
Autofocus pénombre (3 lux) (18-135 mm f/3,5-5,6) 0,34 s Bien
Autofocus lumière (liveview) (18-135 mm f/3,5-5,6) 0,44 s Bien
Autofocus pénombre (Liveview 3 lux) (18-135 mm f/3,5-5,6) 0,88 s Moyen
Rafale JPeg visée optique 7,3 i/s Très bien. Rafale meilleure qu'annoncée sur 15 vues. L'appareil ne bloque pas.
Rafale JPeg visée liveview 7,6 i/s Très bien. Rafale meilleure qu'annoncée sur 15 vues. L'appareil ne bloque pas.
Rafale Raw + JPeg 7,3 i/s Très bien. Rafale meilleure qu'annoncée sur 7 vues, ensuite l'appareil bloque pour vider la mémoire tampon.

Précision, colorimétrie

Le Canon 70D livré à la rédaction était livré en kit avec un 18-135 mm f/3,5-5,6 IS STM. Un zoom optique 7,5x qui à défaut d'être lumineux est plutôt polyvalent. Il est équipé de la dernière technologie de motorisation AF baptisée STM pour STepping Motor (pas à pas) qui permet une mise au point souple et silencieuse avec le système autofocus par détection de contraste.

Optique kit 18-135 mm f/3,5-5,6 IS STM

Les fichiers JPeg du 70D sont bien accentués comme le montre le graphique de mesure de MTF réalisé à l'aide de DxO Analyser (courbe au-dessus de 100%).

Canon 70D test review accentuation JPeg

Au centre, l'optique permet au capteur de s'exprimer pleinement avec une résolution optique de 76 paires de lignes par mm (lp/mm) correspondant à la résolution optique du capteur.

Grand-angle 28 mm

Au centre

En début de course, le zoom optique de Canon est «classiquement» bon au centre. À pleine ouverture, notre mire manque toutefois un peu de contraste et il faudra fermer à f/5,6 pour trouver un peu plus de piqué. Mais globalement tous les détails sont là. Dès f/11, la diffraction dilue les détails et la précision baisse dramatiquement à f/22. Dans la pratique, on ne dépassera pas f/11.

Canon 70D + 18-135 mm à 18 mm au centre

En bordure

Les résultats sont également corrects en bordure de l'image. Comme au centre, il faudra fermer à f/5,6 pour avoir le maximum de micro contraste et dès f/11, la diffraction vient réduire le pique de l'optique.

Canon 70D + 18-135 mm à 18 mm en bordure

50 mm

Au centre

A mi-course, le télé est tout juste correct à f/5 et il faudra fermer à f/5,6 ou f/8 pour gagner en consistance tout en veillant à ne pas dépasser f/11, la diffraction nous attendant au tournant.

En bordure

Même constat en bordure d'image. Les meilleures images sont obtenues entre f/5,6 et f/11.

A 135 mm

au centre

A fond de télé, le 18-135 mm est correct à pleine ouverture (f/5,6), mais la diffraction fait son œuvre très rapidement on hésitera à dépasser f/11.

au bord

La périphérie de l'image est un peu plus malmenée au télé et à pleine ouverture l'image est un peu flou jusqu'à f/8. On gage alors en piqué à f/11 pour perdre à nouveau en netteté à f/16.

Distorsion

Au grand-angle 28 mm, la distorsion de l'image est nettement visible. Canon ne semble pas travailler sur le problème puisque le fichier JPeg travaillé et le fichier brut présente une distorsion identique.

À gauche, le fichier brut ouvert dans Raw Therapee et à droite le fichier JPeg.

La déformation est d'ailleurs plutôt marquée avec une mesure à moins -3% en TV distorsion.

Canon 70D + 18-135 mm à 18 mm mesure disto

Balance des blancs

Sous un éclairage de type lumière du jour (notre labo est calé à 5400 K), le Canon 70D donne de bons résultats. La balance des blancs est assez juste avec un Delta E94 sur la gamme de gris à moins de 2,5. Le rendu des couleurs est également assez fidèle.


Sous un éclairage tungstène (le plus courant en intérieur : ici, des lampes halogènes dont la température de couleur est d'environ 3000 K), la balance des blancs automatique n'est vraiment pas performante : le delta grimpe à environ19 et les couleurs deviennent un peu folles. Visuellement, l'image affiche une belle dominante jaune-orange.


Un passage en balance des blancs préréglée tungstène améliore grandement le rendu des images qui prennent des teintes plus naturelles, mais un peu froides et qui tirent un peu vers le vert justement. Vous ne pourrez pas conserver les ambiances "chaleureuses" d'un éclairage tungstène.


Gestion du bruit électronique

Le Canon 70D dispose d'un tout nouveau capteur Cmos de 20,2 Mpx. Si le nombre de pixels est finalement assez banal en photographie, la définition du capteur double pour passer à plus de 40 Mpx lorsque le capteur travaille pour la mise au point avec le système AF CMOS Dual Pixel. En effet, chaque photodiode du capteur est capable de recevoir et d'analyser la lumière qui arrive sur la moitié de celui-ci comme le présente le schéma ci-dessous.

Canon 70D capteur double pixels : 40 Mpx pour l'autofocus corrélation de phase sur capteur

Cette nouvelle architecture de capteur Cmos permet à Canon de propose un système autofocus par corrélation de phase directement sur le capteur. En mode d'acquisition photo, la réunion des deux sous photodiodes est utilisée pour produire le pixel. Le 70D est-il à l'aise dans les hautes sensibilités ISO. Voici les images JPeg et Raw à toutes les sensibilités.

Pour notre test, nous reprenons le protocole habituel : la scène est éclairée sous 200 lux, le Canon 70D est équipé d'un 50 mm f/1,8 positionné en mode M avec le couple vitesse ouverture 1/4 s et f/5,6 pour une valeur ISO de 100. Nous faisons ensuite varier la sensibilité ISO ainsi que la vitesse d'obturation. Les images sont visibles à 100% et vous pouvez télécharger les fichiers bruts (CR2, propriétaire).

Pratiquement tous les reflex actuels délivrent de belles images entre 100 et 400 ISO. Le 70D ne fait pas exception et à l'écran et à 100%, les images sont exemptes de bruit électronique. Il faut monter jusqu'à 800 ISO pour visualiser les premières marbrures violettes dans les aplats noirs. Celles-ci sont très discrètes, voire imperceptibles, sans un examen approfondi sur écran à 100 / 200%. Le grain est un peu plus visible à 1600 ISO. Mais les images conservent une très bonne tenue pour cette sensibilité. Le cap des 3200 ISO marque une différence, la dynamique baisse un peu et les zones sombres sont moins détaillées. Les fins détails se brouillent et la granulation est un peu plus visible dans les aplats, notamment bleus. Le bruit chromatique est peu visible, mais les marbrures violettes sont visibles. À 6400 ISO, le bruit de luminance se fait beaucoup plus présent. Les fins détails s'estompent et les transitions colorées se chevauchent. Globalement, les images à 6400 ISO sont facilement exploitables, même sur des tirages A3+ avec une granulation fine et agréable. Les deux crans supérieurs sont un peu plus délicats : la dynamique baisse encore d'un cran (plus de détails dans l'ombre de la roue arrière de la voiture). Si à 12800 ISO (le Canon 70D se limite, par défaut, à cette sensibilité ISO), les images sont encore acceptables au niveau du rendu des détails pour des petits tirages, les clichés à 25600 ISO seront beaucoup plus compliqués à exploiter.

Pixum partenaire de Focus Numérique pour l'évaluation de la qualité des imagesPour l'observation de la qualité des images en format 30x45 cm, nous réalisons un tirage chez notre partenaire Pixum. Cela nous permet de comparer facilement les appareils à la plus basse sensibilité et à 6400 ISO.

Vous pouvez également comparer le 70D de Canon par rapport au 700D de la marque (précédent reflex APS-C présenté par la marque). Si les deux boîtiers font jeu égal jusqu'à 3200 ISO, le 70D prend un léger avantage sur son petit frère : le grain est plus fin, les détails mieux rendus. L'écart se creuse avec la montée de la sensibilité et à 25600 ISO, la différence est franchement visible. Le nouveau capteur de Canon fait mieux.

En l'absence d'un remplaçant du vieillissant D300s, le D7100 est sans doute le reflex de Nikon le mieux armé pour contrer le 70D. La différence entre les deux est un peu plus ténue, mais le bruit du Nikon est un peu plus grossier et le lissage moins marqué.

Exposition, RAW

Modes d'exposition

Le mode d'exposition utilise le dernier système en vogue sur les reflex haut de gamme Canon, à savoir la cellule 63 zones SPC double couche. Il utilise les informations de distance en provenance des collimateurs autofocus pour prendre plus ou moins en compte chaque zone ; nouveauté originale, il repose sur une nouvelle structure à deux couches, l'une captant le rouge et le vert, l'autre le bleu et le vert, afin de limiter l'hypersensibilité au rouge qui occasionne des problèmes d'exposition sur certaines images.

Le 70D dispose d'un correcteur d'exposition sur +/- 5 IL, mais fait étrange, l'écran LCD n'est gradué que sur +/- 3 IL. Le bracketing d'exposition permet d'aligner 3, 5 ou 7 vues qui permet d'éteindre la plage d'exposition de -8 à +8 IL. Le reflex s'avère donc idéal pour créer un rendu HDR par fusion des expositions. En outre, il est existe un mode HDR qui permet de jouer avec la dynamique sur 1, 2 ou 3 IL. Toutefois, vous ne conserverez pas les fichiers JPeg ou Raw, le boîtier ne proposant qu'un fichier JPeg finalisé. Pour améliorer le rendu des zones sombres et des hautes lumières, le 6D propose à la fois une fonction de correction auto de luminosité et un mode priorité haute lumière (ce dernier mode pousse la sensibilité ISO minimale à 200 ISO). Comme vous pouvez le voir sur l'exemple ci-dessous, le gain est bien réel. Attention toutefois, car le bruit électronique est également plus présent dans les zones sombres.

Canon 70D test review priorité hautes lumièresÀ gauche le mode 200 ISO normal et à droite le mode D+ (priorité hautes lumières) à 100%. On distingue effectivement plus de détails dans les fenêtres du toit.

Nous avons également réalisé un bracketing d'exposition afin de voir le comportement des fichiers bruts lors du développement dans Adobe Lightroom. Nous avons cherché à récupérer des détails dans les hautes lumières volontairement brûlées et recouvrir des informations dans les valeurs basses.

Hautes lumières

Il est très difficile de récupérer des informations dans les hautes lumières, les capteurs enregistrant beaucoup plus d'information dans les valeurs basses que dans les zones claires. Pour tester le 70D nous avons volontairement surexposé des images jusqu'à +1, +2 et +3 IL et tenté de récupérer des informations avec Lightromm 5. S'il est encore possible de voir apparaître des détails avec le fichier surexposé de 1 IL, les données sont complètement perdues à +2 IL.

Canon 70d test review surexposition

Basses lumières

Par son principe d'enregistrement de données, il est beaucoup plus facile de récupérer des détails dans les ombres des fichiers bruts. Dans notre exemple, nous avons volontairement sous-exposé les images (100 ISO) de -1, -2 et -3 IL et tenté de récupérer des détails avec Lightroom 5. Si les détails sont plus faciles à mettre en évidence, le bruit électronique est également bien plus visible. C'est surtout dans les valeurs basses qu'il est possible de mettre en évidence la dynamique du capteur. Il est possible de retrouver 1 à 2 IL sans trop de problème, le bruit électronique étant assez bien contenu. Le moutonnement est toutefois bien visible à 2 IL et devient assez gênant à -3 IL.

À gauche image détail 100% de l'image 0 IL et à droite, l'image -2 IL réhaussée par Lightroom5.

Même image -3 IL récupérée par Lightroom 3

Potentiel des fichiers raw

Pour évaluer le potentiel des fichiers bruts du Canon 70D, nous analyserons les résultats obtenus par DxOMark.

Sensibilité

Ce graphique permet de vérifier les valeurs ISO annoncées par le constructeur et les valeurs mesurées de sensibilité.

Rapport signal / bruit : comparaison avec Nikon D7100 et Canon 7D

Les 3 boîtiers APS-C sont assez proche en ce qui concerne la gestion du bruit électronique. Le Nikon devance les deux boîtiers Canon d'une courte tête sur l'ensemble de la plage ISO, mais la différence est loin d'être significative.

Dynamique : comparaison avec Nikon D7100 et Canon 7D

Sur la dynamique (gestion du bruit électronique dans les hautes et basses valeurs), le capteur du Nikon D7100 est nettement supérieur, notamment dans les basses sensibilités ISO. Concrètement, il sera plus facile de remonter des détails dans les ombres avec le D7100 de Nikon que les reflex Canon APS-C.

Comparaison avec un capteur plein format : Canon 6D

Face au capteur 24x36 du 6D, le 70D est vraiment en retrait aussi bien sur la gestion du bruit électronique que sur la dynamique. Les «gros» pixels du 6D conservent une bonne longueur d'avance, sur la qualité des images.

Mode vidéo

Canon n'en est pas à son coup d'essai pour introduire la vidéo dans un boîtier reflex et depuis le 5D Mark II, les fonctionnalités n'ont cessé d'évoluer. Le 70D reprend peu ou prou les options du Canon 6D. Il dispose ainsi du nouveau codec de compression H.264 ALL-I :compression intra : toutes les images sont compressées indépendamment. Vous pouvez également utiliser un mode plus classique IPB. Le reflex Canon enregistre des fichiers .MOV.

Formats vidéo

Le 70D propose les modes d'enregistrement suivants :

HDTV 1080 30/25/24(23,976)p ALL-I

HDTV 1080 30/25/24p IPB

HDTV 720 60/50p ALL-I

HDTV 720 60/50p IPB

VGA 25p (IPB)

Le 70D ne propose donc pas de mode 720p à haute cadence (120/100 vps) pour des ralentis fluides en lecture normale.Le 70D peut enregistrer les vidéos dans un format AVC Intra, sans compression inter image : les images sont compressées individuellement et vous n'avez pas besoin de décompresser un groupe d'images (GOP) pour accéder à toutes les images d'un clip. Il s'agit du mode ALL-I qui vient en complément du mode «classique» IPB. L'avantage se situe essentiellement au niveau du montage, le ALL-I permettant une «découpe» beaucoup plus fine des plans.

Naturellement, le poids des fichiers n'est pas le même selon le mode de compression. Voici la taille des fichiers de 30 s de vidéo selon le format d'enregistrement :

HDTV 1080 25p ALL-I (AVC H.264, profil High@5.1, 1 image de référence, débit 87 Mb/s) : 326 Mo

HDTV 1080 25p IPB (AVC, H.264, profil High@4.1, 2 images de référence, débit 30 Mb/s) : 117 Mo

HDTV 1080 24p ALL-I (AVC H.264, profil High@5.1, 1 image de référence, débit 87 Mb/s) : 325 Mo

HDTV 720 50p ALL-I (AVC H.264, profil High@5.1, 1 image de référence, débit 77 Mb/s) : 293 Mo

HDTV 720 50p IPB (AVC, H.264, profil High@4.1, 2 images de référence, débit 26 Mb/s) : 99 Mo

Vous pouvez filmer pendant 30 minutes (le système d'enregistrement FAT ne peut enregistrer des fichiers supérieurs à 4 Go, la vidéo est alors scindée en plusieurs fichiers sans interruption). En mode IPB, le débit semble limité à 30 Mbps, mais celui peut facilement grimper à 40, 50 voire 80 Mbps en mode ALL-I. Pour l'enregistrement vidéo

Toutefois, nous aurions apprécié le passage sur un codage 10 bits et pourquoi pas le passage au format 2K cinéma (2048x1152 pixels), le format 4K étant finalement réservé au 1D C. Le cinéma 4K ne se démocratisera pas à l'aide du 6D donc. Nous regrettons également l'absence de mode «ralenti» avec un mode HDTV 1080 à 50/60 vps. Pour atteindre ces cadences, il faut obligatoirement passer en mode HDTV 720p. Dans les différents modes vidéo, Canon a également oublié la possibilité de filmer dans un format APS-C avec un recadrage dans le capteur et le mode 1 pixel pour 1 pixel, comme le propose le Nikon D pour assurer une excellente qualité d'image avec un facteur multiplicateur de 3. Le 70D propose toutefois un zoom numérique 3x -> 10X, ce qui permet de zoomer sans

Modes d'exposition

En vidéo, le 70D offre une belle souplesse de réglage avec la possibilité de filmer en mode M et de pouvoir régler l'ouverture, la cadence d'obturation et la sensibilité ISO pendant le filmage. L'écran LCD permet de paramétrer toutes ses options sans le moindre bruit. Voilà qui est très appréciable. Sachez que les styles d'image sont également disponibles pendant l'enregistrement. Vous pouvez donc opter pour un rendu très doux ou très accentué ou filmer en mode monochrome. Les filtres créatifs ne sont pas accessibles en vidéo.

Il est possible d'utiliser des styles d'image personnalisés, mais également utiliser des styles proposés par Canon ou des sociétés tierces. Ainsi, il est possible, pour faciliter le traitement des images, d'utiliser le style d'image Camera X Series Look afin d'obtenir une image moins contrastée. Technicolor propose également un profil de rendu CineStyle encore moins contrasté. Avec ces rendus plats, vous gagnez un peu en dynamique : il est possible de récupérer des détails dans les zones sombres. Vous pouvez alors gagner un peu en dynamique en sous exposant les vidéos afin de conserver les hautes valeurs qui ont tendance à vite «brûler».

Attention, l'utilisation de styles d'image plus doux n'est pas magique : il faut absolument post traiter ses vidéos avec un logiciel pour rétablir un rendu plus naturel. Technicolor livre d'ailleurs une courbe de rendu (LUT) avec son profil pour travailler plus facilement ses images avec Adobe After Effects par exemple.

Qualité des images

Comme souvent avec les reflex, les vidéos sont assez douces avec une profondeur de champ assez réduite. Toutefois, le capteur 20 Mpx n'est pas le meilleur outil pour la vidéo et il est nécessaire de sous-échantillonner les informations pour passer de 20 Mpx à seulement 2 Mpx pour le HDTV 1080. Sur notre mire de précision, vous noterez de nombreux artéfacts (moiré, crénelage...).

Canon 70d HDTV 1080 25p / ALL-ICanon 70d HDTV 1080 25p / IPB

En terme de précision, nous sommes assez loin de ce que peut offrir un vrai caméscope qui dispose pourtant d'un capteur beaucoup plus petit ou un caméscope Canon C300 équipé d'un capteur 8 Mpx.

Canon C300

Gestion du bruit électronique

La gestion du bruit électronique est plutôt bonne en vidéo. Il est possible de monter jusqu'à 1600 voire 3200 ISO sans trop «abimer» les images. Le rendu un peu «dur» par défaut du Canon limite l'apparition du grain dans les zones sombres. En utilisant un profil plus doux, le fourmillement est beaucoup plus facile à mettre en évidence.

Canon 70D Test review mode vidéo montée ISO

Vous pouvez également télécharger le fichier natif (360 Mo) en cliquant sur les vignettes ci-dessus.

Autofocus

C'est bien sur LA nouveauté du 70D. Le système Dual Pixel permet une mise au point par corrélation de phase sans hésitation (phénomène de pompage) et assez rapide comme vous pouvez le constater dans la vidéo ci-dessous. La mise au point est peut-être un peu sèche pour le mode vidéo, mais en mode suivi de visage, vous pouvez facilement suivre une personne en train de marcher, ce qui est impossible avec les autres reflex de la marque. Canon se rapproche donc des SLT de Sony avec une mise au point rapide et un suivi des sujets possible.

Canon 70d + 18-135 mm suivi AF from Focus Numerique on

canon 70D + 18-135 mm rolling shutter from Focus Numerique on

Canon 70D mode vidéo test review from Focus Numerique on Vimeo.

Canon 70D HDTV 1080 25p ALL-I

Canon 70D HDTV 1080 25 ALL-I video camera X series look

Canon 70D HDTV 1080 25 ALL-I Technicolor CineStyle

Canon 70D HDTV 1080 25 ALL-I zoom numérique 10x

Canon 70D HDTV 1080, autofocus 18-135 mm STM

Canon 70D HDTV 1080 25 ALL-I 6400 ISO

Exemples de photos

Retrouvez ici des images de la vraie vie réalisées avec un Canon EOS 70D. Vous pouvez télécharger les fichiers originaux en haute définition et en RAW, même si, à l'heure où nous écrivons ces lignes, aucun logiciel n'est capable de les développer, mis à part DPP et Aperture.

Canon 70D exemple 1
Canon 70D exemple 2
Canon 70D exemple 3
Canon 70D exemple 4
Canon 70D exemple 5
Canon 70D exemple 6
Canon 70D exemple 7
Canon 70D exemple 8
Canon 70D exemple 9
Canon 70D exemple 10
Canon 70D exemple 11
Canon 70D exemple 12
Canon 70D exemple 13
Canon 70D exemple 14
Canon 70D exemple 15
Canon 70D exemple 16
Canon 70D exemple 17

Verdict

Canon 70D test review avis recommandéAvec son nouveau capteur à 40 millions de photodiodes et son système autofocus à corrélation de phase sur l'imageur principal Dual Pixel AF, le 70D est la vraie surprise de cet été. Jusqu'à présent, les reflex étaient largement distancés par les compacts à objectifs interchangeables au niveau de la mise au point en visée sur écran et surtout en vidéo.Il n'était pas rare d'attendre plusieurs secondes et de "pomper", c'est à dire, tâtonner, souvent bruyamment, avant d'obtenir le point. Inutile de préciser qu'en vidéo cela est pratiquement et totalement rédhibitoire, suivre une personne en mouvement est tout simplement impossible.

Avec le nouveau système autofocus par corrélation de phase intégré au capteur (Dual Pixel AF), le 70D de Canon change radicalement la donne et propose un reflex à la fois performant en photo et réellement utilisable en vidéo. Avec les optiques STM, le 70D offre une mise au point souple, rapide et silencieuse en vidéo et avec reconnaissance des visages. Il crée une véritable rupture technologique avec les autres modèles de la marque et prend une avance significative par rapport aux reflex Nikon. Attention, tout n'est pas parfait, loin de là. Si la mise au point est plus rapide, elle ne permet pas encore de suivre une personne en train de marcher rapidement et cette technologie sera plus utile en vidéo qu'en photo.

Sans bouleverser totalement l'ordre établi avec les COI en ce qui concerne la visée sur écran, le reflex de Canon comble un certain retard... Cependant, il ne faut pas oublier que le boîtier est également très bon... en photo. En effet, le nouveau venu est une belle évolution du 60D, qui vient même chatouiller sur de nombreux aspects le grand frère 7D. Nous avons apprécié l'écran LCD rotatif et tactile, le viseur équipé d'une dalle pour la surimpression d'informations, la rafale à 7 vps, la qualité des images jusqu'à 3200 ISO, la possibilité de commander des flashes distants sans fil, le mode silencieux à la prise de vue et la possibilité de piloter le boîtier à distance par Wi-Fi. Toutefois, et comme vous pouvez le constater avec la liste des points négatifs, le 70D n'est pas parfait et il reste de nombreux points à améliorer. En attendant, il s'agit du reflex le plus polyvalent du moment aussi bien utilisable en photo (visée optique et visée sur écran) qu'en vidéo. Le 70D reçoit facilement un recommandé et prend une bonne option pour le reflex expert de l'année.

Face à la concurrence

| |
|
| Nikon D7100 test review |

|

Nikon D7100. Le principal concurrent est naturellement le Nikon D7100. Plus ancien, il est également moins cher que le 70D. Il dispose d'un capteur de 24 Mpx plus pixelisé que son rival. , un système autofocus (visée optique) à 51 points, deux slots SD et un viseur optique 100%.

Naturellement, le 70D écrase consciencieusement le D7100 au niveau de l'autofocus en visée direct sur écran et en vidéo. Il dispose également d'une rafale à 7 vps supérieure aux 6 vps du Nikon. Le reflex Canon propose un écran LCD tactile et rotatif et intègre une puce Wi-Fi.

| |
|
| | [tab_prix2(,,,27,id_ln,,,)] |

Canon 7D. Si le 70D creuse l'écart avec son prédécesseur 60D, il rattrape du coup le modèle semi-pro : le 7D. Vraiment bon en avant en 2009, le 7D accuse désormais son grand âge (4 ans tout de même pour un reflex numérique...). Le boîtier du 7D semble plus robuste et dispose d'un viseur optique à la fois plus large et plus précis (100%). Côté autofocus, les deux reflex Canon partagent la même technologie pour la corrélation de phase classique, le 7D disposant de nombreux réglages supplémentaires pour peaufiner la mise au point. Le 70D prend nettement l'avantage pour la visée sur écran et la vidéo. Alors qu'il faut patienter plusieurs secondes avec le 7D, le nouveau reflex est beaucoup, beaucoup plus rapide. Le 7D fut le premier reflex à disposer d'un pilotage distant de flashes sans fil également repris sur le 70D. Le 7D reste un peu plus rapide au niveau de la rafale avec une cadence de 8 vps contre 7 pour le 70D.

Le 70D dispose de quelques avantages comme l'écran LCD orientable et tactile, la puce Wi-Fi et un mode vidéo plus complet. Au niveau du prix le 7D reste donc très intéressant, mais avec 4 années passées dans le catalogue de la marque, il y a fort à parier qu'un remplaçant est en route.

| |
|
| Canon 6D test review |

|

Canon 6D. APS-C ou 24x36 ? C'est l'éternel débat pour certains. Notez que l'écart de prix est encore de 500 euros en faveur du 70D, le plein format restant dans l'absolu encore assez cher.

Les acheteurs de 6D apprécieront l'excellente gestion du bruit électronique (il est possible de grimper jusqu'à 102 400 ISO) ainsi que la dynamique des images. Côté viseur, le 6D offre une surface plus grande, mais la couverture de champ est pratiquement équivalente à celle du 70D. Si le 6D délivre des images de «meilleure qualité» avec un bokeh plus harmonieux et des transitions flou / net plus douces, il reste en retrait sur certains éléments techniques. Ainsi, le 70D surclasse son grand frère au niveau de la rafale avec une cadence de 7 vps contre 4,5 vps. L'obturateur est capable de monter au 1/8000 s alors qu'il se limite au 1/4000 s sur le 6D. Le reflex APS-C dispose également d'un écran complètement orientable et tactile qui fait cruellement défaut au boîtier plein format. Au niveau des connexions modernes, le 6D l'emporte avec une puce GPS absente du 70D. Ce dernier prend toutefois l'avantage avec un autofocus en vidéo et en visée sur écran, largement supérieur au 6D. Sur ce point, aucun autre reflex ne supporte la comparaison.

À lire également :

Nikon D7200, Canon 70D, Pentax K-3 : le comparatif sur papier

+
  • Bonne gestion du bruit électronique jusqu'à 3200 ISO. Plage de sensibilités jusqu'à 25600 ISO.
  • Autofocus 19 points en visée reflex performant
  • Autofocus en visée directe sur écran enfin rapide, souple et silencieux (avec les optiques STM notamment)
  • Mode rafale à 7 vps suffisant pour la photo sportive
  • Viseur assez spacieux et doté d'une dalle pour la surimpression d'informations
  • Pilotage de flashes à distance sans fil avec le flash pop-up
  • Mode vidéo complet : choix de la compression, mode manuel, micro stéréo intégré
  • Ecran LCD orientable et tactile. Bon rendu des couleurs
  • Mode HDR et bracketing d'exposition sur 7 vues.
  • Mode silencieux (mouvement du miroir) appréciable
  • Excellente interface tactile : bonne réactivité, multipoint
  • Livré avec une suite de logiciels complète : Raw, Wi-Fi, panoramique...
  • Possibilité de personnalisation de certaines commandes physiques
  • Wi-Fi intégré pour le transfert des images ou le pilotage à distance
  • Bonne autonomie de la batterie (plus de 1000 vues) et chargeur avec témoins de charge
  • Autofocus en visée directe sur écran encore trop lent pour suivre un sujet rapide
  • Pas de détecteur de présence pour éteinre automatiquement l'écran LCD. Un seul emplacement pour carte mémoire
  • Balance des blancs auto perfectible sous un éclairage tungstène
  • Roue codeuse et joypod trop petit et parfois difficile à utiliser
  • Viseur pas 100%. Pas de correction des déformations optiques pour les fichiers JPeg
  • Pas de sortie casque pour vérifier la prise audio en vidéo
  • Pas de GPS intégré. Pas de puce NFC pour la configuration rapide de la connexion Wi-Fi
  • Pas d'enregistrement vidéo en mode remote Wi-Fi
  • Niveau électronique sur 1 seul axe.
  • Pas de détecteur de présence pour éteindre l'écran lors de la visée à l'oeil
  • Pas de lampe d'assistance pour l'autofocus : utilisation agressive du flash
  • Pas d'aide contextuelle dans les menus
  • Pas de prise sync flash
  • Pas de possibilité de récupérer les données GPS du téléphone pour géolocaliser les images
  • Format raw (.CR2) propriétaire
  • Pas de rétroéclairage des commandes sur le boîtier
Renaud Labracherie

Rédacteur en chef de Focus Numérique. Grand évangéliste du RAW. Ses publications 

Les prix
Canon 70D
Priceminister 675,00 €
Priceminister 810,00 € Voir l'offre
Fnac.com marketplace 823,86 € Voir l'offre
Miss Numérique 899,00 € Voir l'offre
Amazon 939,00 € Voir l'offre
Amazon 942,00 € Voir l'offre
Amazon 994,70 € Voir l'offre
Amazon 1388,98 € Voir l'offre
Fnac.com marketplace 1588,27 € Voir l'offre
Voir plus d'offres