Premier objectif Tamron conçu pour les hybrides plein format Sony de type E, le zoom transtandard 28-75 mm Di III se distingue par son étonnante compacité et ses caractéristiques très haut de gamme. Gros plan sur cette optique polyvalente et accessible qui a déjà séduit Rémi Chapeaublanc, photographe professionnel et expert des hybrides Sony.

Cinq cent cinquante grammes seulement ? Aussi étonnant que cela paraisse, le zoom 28-75 mm Di III de Tamron est un poids plume. Et cela ne doit rien au hasard : les ingénieurs de la marque ont bien compris que les possesseurs d’hybrides plébiscitaient autant la qualité du rendu de ces appareils que leur légèreté et compacité. Alors, pourquoi continuer à employer des zooms volumineux et lourds en situation de mobilité ? Pensé et conçu pour l’hybride, ce zoom 28-75 mm permet d’avoir un rendu équivalent, voire supérieur, aux boîtiers reflex full frame avec un ensemble plus compact et agile. Le combo idéal pour la photo de reportage et de terrain. De retour d’un reportage au Cambodge, Rémi Chapeaublanc, photographe professionnel et chantre de l’hybride, nous confie : "depuis le lancement de la gamme Sony Alpha 7, nous avons des boîtiers hybrides beaucoup plus petits, mais dotés d’optiques souvent disproportionnées. Avec le 28-75 mm de Tamron, c’est la première fois que j’ai en main un zoom qui est aux mêmes proportions que mon boîtier Sony, ce qui est franchement appréciable surtout en voyage".

Tamron n’a rien sacrifié pour gagner en compacité. Le décalage de la plage focale à 28-75 mm est un tour de force qui a permis de réduire considérablement la taille de l'optique tout en maintenant une haute qualité.

Rémi Chapeaublanc, photographe professionnel

Pour parvenir à une telle compacité (11,8 cm en position repliée !), les ingénieurs de Tamron ont fait un choix audacieux. Alors que la tendance consiste à proposer des zooms transtandards débutant à 24 mm, la nouvelle optique de Tamron affiche elle une plage focale de 28-75 mm. Cette réduction de l'angle de champ suffit à limiter considérablement la taille et le poids, mais sans sacrifier la qualité optique, l'objectif affichant une ouverture de f/2,8 constante. Ce que Rémi Chapeaublanc apprécie fortement : "cet objectif m’a réconcilié avec les zooms pour hybrides que je trouvais jusqu’ici beaucoup trop encombrants. Le 28-75 mm Di III possède en effet la compacité d’une focale fixe tout en ayant la praticité d’un zoom".

Tamron 28-75mm f/2,8 Di III RXDAdapté à la morphologie des hybrides Sony et sans compromis sur la qualité optique, le zoom Tamron 28-75mm f/2,8 Di III RXD est le parfait compagnon des photographes de terrain.

La formule optique n’a pas non plus été sacrifiée sur l’autel de la miniaturisation : quinze éléments, répartis en douze groupes, ont été spécifiquement agencés par les ingénieurs de Tamron pour tenir compte des caractéristiques techniques des hybrides. "Un 28-75 mm à f/2,8 permet d’obtenir de jolis bokehs, parfaitement circulaires et doux, notamment pour les portraits que j’ai pu effectuer dans la jungle cambodgienne lors de mon dernier reportage" nous confirme Rémi Chapeaublanc. Autre point fort, la distance de mise au point n'est que de 19 cm (5,7 cm de la lentille frontale) à la focale 28 mm et de 39 cm à 75 mm. L'appareil se révèle donc tout autant adapté à la proxiphotographie qu’à la photo de paysage et au portrait, et bien entendu à la photo urbaine, y compris nocturne.

L'autofocus du 28-75 mm Tamron m’a permis de retrouver la rapidité, l’efficacité et la précision que j’avais avant… Mais dans un objectif bien plus compact !

Rémi Chapeaublanc, photographe professionnel

Tamron intègre aussi un nouveau moteur autofocus (RXD) dans son 28-75 mm Di III qui détecte avec précision la position de l'objectif et possède un moteur pas-à-pas optimisé pour le contrôle de l’AF. "La monture FE étant 100% compatible avec les boîtiers Sony, le moteur pas-à-pas m’a permis de retrouver en photo comme en vidéo la rapidité, l’efficacité et la précision de ce que j’avais avant… Mais dans un objectif bien plus compact !" précise Rémi Chapeaublanc. De quoi offrir une netteté exceptionnelle sur les sujets en mouvement continu même lors de tournages vidéos.

Tamron 28-75mm f/2,8 Di III RXD et Rémi Chapeaublanc au CambodgeL’un des avantages du zoom transtandard sur un hybride est de pouvoir être réactif dans des situations très délicates, quand on ne peut pas changer d’objectif. Encore mieux si celui-ci se révèle aussi compact et léger que le Tamron 28-75 mm Di III...

La philosophie Human Touch appliquée aux hybrides

Imaginé en 2015 par Tamron, le concept Human Touch a pour but de rendre les optiques de la gamme SP extrêmement simples et agréables à utiliser, notamment grâce aux larges boutons et aux bagues caoutchoutées surdimensionnées. Des objectifs à la fois résistants (tropicalisation, traitement des lentilles, etc.), compacts et légers, sans compromis sur la qualité et la performance (mise au point, autofocus, etc.). Cette philosophie est au cœur du nouveau Tamron 28-75 mm Di III, mais adaptée aux boîtiers hybrides de Sony. Un effort appréciable selon Rémi Chapeaublanc qui apprécie particulièrement "sa compacité en main ainsi que son design filiforme et sobre".

Pour concevoir l’objectif le plus compact et le plus léger possible sans aucun compromis sur la qualité du rendu ou le plaisir d’utilisation, les ingénieurs de Tamron sont allés jusqu'au bout de leurs idées. Les hybrides Sony récents disposant d’un capteur plein format stabilisé, le zoom transtandard n’a ainsi pas été équipé d’un système de stabilisation. Mieux, le choix d’un matériau léger et résistant comme le polycarbonate pour le fût de l’objectif leur a permis de gagner quelques grammes en plus et de faire du 28-75 mm Di III un véritable atout pour les photographes de terrain. Une légèreté dont a profité Rémi Chapeaublanc au moment d’immortaliser l’ambiance mystique et sauvage des temples d’Angkor Vat au Cambodge : "j’ai parfois dû patienter jusqu’à 45 minutes avec l’appareil en main que les touristes ne soient plus dans le champ. Un véritable défi pour trouver l’angle idéal et le bon moment afin de conserver sur mes photos le côté abandonné de ce lieu que nous avons tous en tête".

Tamron 28-75mm f/2,8 Di III RXD Rémi Chapeau BlancCoucher de soleil sur les temples d’Angkor Vat au Cambodge.
Tamron 28-75mm f/2,8 Di III RXD Rémi Chapeau BlancLe soleil rasant dore les feuilles abîmées des fleurs de lotus.
Tamron 28-75mm f/2,8 Di III RXD Rémi Chapeau BlancLe 28-75 mm permet d’obtenir de jolis bokehs, parfaitement circulaires et doux.
Tamron 28-75mm f/2,8 Di III RXD Rémi Chapeau BlancLes temples d’Angkor Vat de nuit, éclairés avec une simple torche.

Commercialisé au prix de 899 euros, le zoom Tamron 28-75 mm f/2,8 Di III RXD dispose de nombreux atouts pour convaincre les possesseurs d’hybrides plein format Sony. Adapté à la morphologie de ces appareils et sans compromis sur la qualité optique, ce nouvel objectif a déjà su séduire sur le terrain des photographes professionnels de talent et de renom comme Rémi Chapeaublanc.

Fiche technique Tamron 28-75 mm Di III RXD

Column 1 Column 2
Distance focale 28-75 mm
Ouverture maximum f/2,8
Distance minimum de l’objet 0,19m (Wide); 0,39m (Tele)
Rapport de grossissement maximal 1:2,9 (Wide); 1:4 (Tele)
Dimensions du filtre 67 mm
Poids 550 g
N° d’article A036
Groupes-Éléments 12 - 15
Angle de vue 75°23' - 32°11'-52°58' - 21°05'
Lames de diaphragme 9
Ouverture minimum F22
Diamètre x Longueur 73 mm x 117,8 mm
Couleurs disponibles Noir
L'atelier Neweb
L'atelier Neweb

Créateur de contenus originaux pour les partenaires de Focus Numérique. Ses publications