Photographe spécialisé dans les clichés animaliers, Jean-Marc Vallet partage avec nous son expérience et sa passion sans limites du continent africain... et des safaris-photos.

Une fois arrivé en Afrique pour votre safari-photo , la première chose à faire est de limiter vos accompagnateurs. Un chauffeur-guide suffit amplement. Les touristes ont en effet l’habitude de s’extasier, cris et grands gestes à l’appui. Il y a de quoi faire fuir les animaux et donc vous faire rentrer bredouille. Deuxième règle : choisissez bien vos horaires. Soit vous vous engagez dans la brousse entre 6h30 et 9h30, soit vous attendez la fourchette de 15h30-18h30. Le soleil est plus subtil, rendant votre périple plus confortable et plus intéressant d’un point de vue photographique.

Choisissez bien votre matériel

Avec une lumière tamisée, il est important d’avoir un équipement qui permet de conserver un temps de pose court avec une optique lumineuse et un capteur capable de bien gérer les hautes sensibilités ISO. Idéalement, il faut une optique ouvrant à f/2.8. En règle générale, il est formellement interdit de quitter les pistes. Vous devrez même probablement rester à l’abri dans le véhicule. Je recommande donc une focale d’au moins 400 mm. Une optique stabilisée doit s’ajouter à tout cela pour faire de belles photos nettes.

C’est avant tout une question de préférences. L’idéal est que vous vous sentiez à l’aise avec votre matériel. Il faut aussi tenir compte qu’un safari, ça secoue énormément. Les sujets peuvent aussi apparaître à tout moment alors il faut que vous soyez prêt à dégainer votre appareil même si le véhicule roule encore. Mieux vaut donc prendre un équipement robuste. Personnellement, j'emporte toujours un Panasonic Lumix DMC FZ2000 dont je maîtrise mieux l’utilisation que mes appareils plus récents. Il s’adapte très bien aux safaris-photos avec son zoom 24-480 mm stabilisé, son capteur de type 1 pouce de 20 Mpx, sa rafale rapide et son mode vidéo 4K/UHD. Vous pouvez également penser à louer du matériel spécifique avant de partir, mais il faut bien penser à s’entrainer avec pour être à l’aise le moment venu.

Que faire de vos photos après

Chaque safari s’accompagne d’expériences uniques et donne naissance à des photos d’exception. J’ai donc décidé de garder des traces imprimées de chaque expédition, sachant que je ne pourrai plus reproduire les mêmes clichés. J’ai choisi de créer un album photo avec des sélections de mes clichés préférés. Je prends soin de personnaliser les pages, marquant notamment les dates et lieux de prise de vue. Parfois, j'inscris ce que le paysage ou les sujets animaliers m’ont inspiré au moment d’enclencher mon appareil. Je ne l’ai pas encore fait, mais je prévois aussi de commander un poster unique pour habiller mes murs.

L'atelier Neweb

Créateur de contenus originaux pour les partenaires de Focus Numérique. Ses publications