Utilisez votre code offert
pour consulter cet article gratuitement pendant 24h.

Pour la plupart des photographes, une des priorités consiste à produire des photographies dont la netteté est incontestable. Le piqué serait-il devenu le Saint Graal du photographe ? Les tests consistant à photographier une mire, les logiciels permettant un affichage à 100% ainsi que de nombreuses corrections nous formatent en réalité à considérer la photographie idéale comme une image nette et sans défaut, sans grain, sans bruit... Sans âme ?

Un monde de flou

Nous apprenons sans cesse à choisir le meilleur objectif et à exploiter au mieux l'autofocus de notre appareil photo. Dans cet article, je vais vous apprendre à lâcher prise et à utiliser le flou à bon escient !

Il existe plusieurs types de flous : le flou de bougé, le flou de mise au point, le flou lié au manque de piqué de l'objectif, le flou lié à la vitesse d'obturation et le flou lié à la profondeur de champ (bokeh)

Il vous reste de l'article à lire
Utilisez votre code offert
pour consulter cet article gratuitement pendant 24h.