Il y a la rage de "Raging Bull" Jake LaMotta, le short rouge de Rocky Balboa, la classe de Marcel Cerdan, la poésie avant-gardiste d'Arthur Cravan et les millionnaires Tyson et Ali. Des images de boxeurs, nous en avons plein la tête : la sueur, la danse, la puissance, le combattant qui vacille mais ne tombe pas, le gong qui annonce la fin du round, le soutien du coach... Rarement sport n'aura autant incarné une combinaison parfaite entre enjeu d'ascension, performance, labeur et appât du gain.

En dépit des coups portés au visage il n'y a pas d'agressivité.En dépit des coups portés au visage il n'y a pas d'agressivité.

Pourtant, loin des poncifs sur la violence des sports de combat, la savate ou boxe française est une pratique d'autodéfense codifiée, basée sur le duel et le respect de son adversaire. D'abord développée au 19e siècle pour répondre à trois impératifs (la riposte en cas d'affrontement, la possibilité de s'affronter en duel sans arme et un regain d'intérêt pour l'entretien de sa condition physique), la boxe française est le premier sport de combat européen à mélanger les techniques pieds / poings. Les combattants sont appelés des tireurs, en hommage à l'escrime, et les combats se déroulent sur un ring carré de 4,5 m à 6 m de côté.

Il vous reste de l'article à lire
David Lefevre
David Lefevre

Photographe et vidéaste professionnel, spécialiste des reportages, des conseils photo et surtout adore regarder la terre vue du ciel avec ses drones. Ses publications