Utilisez votre code offert
pour consulter cet article gratuitement pendant 24h.

Nous poursuivons aujourd’hui notre série consacrée au portrait en extérieur. Après avoir vu il y a deux semaines comment gérer les contraintes en termes de météo, de lieu et d’horaire, nous nous penchons maintenant sur les outils à notre disposition pour retravailler et sculpter la lumière naturelle. En effet, s’il est impossible de commander au soleil, certaines techniques permettent à un photographe expérimenté de tirer parti de (presque) toutes les situations.

Choisir un réflecteur

Le premier outil, le plus évident et le plus connu, est bien sûr le réflecteur. Il s’agit d’une surface réfléchissante permettant de renvoyer une partie de la lumière dans une direction donnée. Sous cette définition vague se cachent de nombreux objets permettant d'obtenir des rendus différents.

Cela peut paraître évident, mais les réflecteurs ne font que refléter une lumière existante. Ils peuvent parfois en modifier la nature, notamment la température de couleur ou la dureté, mais ils restent des "sources secondaires" nécessitant une source principale. Leur effet sera donc différent dans le cas d’un ciel couvert ou dégagé, d’une lumière rasante ou proche de l’axe optique, le matin ou en pleine journée.

Il vous reste de l'article à lire
Utilisez votre code offert
pour consulter cet article gratuitement pendant 24h.