Après un premier tutoriel consacré à la réalisation d'un portrait à l'aide d'un flash cobra, nous poursuivons notre exploration du portrait en lumière artificielle en utilisant cette fois la capacité de ces accessoires à communiquer entre eux pour monter facilement un set d’éclairage créatif.

tutoriel, comment réaliser un portrait au flash cobra

Lors de notre précédent sujet, nous avons vu qu’un seul flash pouvait être suffire à éclairer un portrait, à la condition de lui adjoindre des accessoires pour diffuser sa lumière. Mais lorsque la luminosité est vraiment trop faible et qu’il est impossible de s’appuyer sur la lumière du jour, ou lorsque l’on veut maîtriser totalement l’éclairage pour créer une ambiance particulière, le besoin de sources supplémentaires se fait rapidement ressentir.

Les flashs de studio ont toujours à leur avantage une puissance supérieure et la compatibilité avec une très grande variété de modeleurs. Mais la qualité croissante des appareils en haute sensibilité rend le besoin en puissance moins important qu’il y a quelques années, et nous allons vous montrer ici que pour une somme bien plus modique et un encombrement moindre, vous pouvez déjà réaliser un éclairage élaboré avec des flashs cobras.

Une source à la fois

Pour notre séance, nous étions équipés d’un reflex Canon EOS 5D Mark III et de trois flashs : un Canon 600EX-RT et deux Canon 320 EX. Si le 600EX-RT est équipé d’un émetteur radio, les deux 320 EX en sont dépourvus. C’est donc via une communication infrarouge que nous avons choisi de synchroniser nos différents flashs. Notre boîtier étant dépourvu de flash intégré, nous avons placé le 600EX-RT sur la griffe porte-flash de l’appareil et l’avons désigné comme flash maître — nous aurions également pu utiliser un émetteur ou encore utiliser un appareil équipé d’un flash intégré capable de remplir ce rôle.

Tutoriel, Comment réaliser un portrait à l'aide de plusieurs flashs cobras, étape 1, créer des effets de flareEn plaçant une source de lumière derrière le sujet et face à l'objectif, nous avons créé un effet de flare.

Avant de placer les flashs à différentes positions, il est important de réfléchir à l’axe principal que l’on souhaite donner à sa lumière. On placera le premier flash de manière à ce qu’il apporte l’éclairage dominant. Dans l'exemple ci-dessus, nous souhaitions créer un flare. Nous avons donc placé un flash derrière le sujet, de telle sorte que la lumière vienne frapper notre objectif en direct. Nous avons monté notre 320 EX sur son support livré en standard et n’avons placé aucun modeleur, afin d'obtenir une lumière crue (de plus, si la plupart des flashs permettent aujourd’hui de fonctionner en groupes et d’être pilotés depuis l’appareil, les plus petits modèles comme ceux dont nous disposions n’ont pas des têtes adaptées pour accueillir une boîte ou un réflecteur).

Tutoriel, Comment réaliser un portrait à l'aide de plusieurs flashs cobras, étape 2, créer un éclairage latéralNous avons placé une deuxième source sur le côté droit de manière à obtenir un éclairage latéral.

Une fois l’éclairage en contrechamp calé, nous avons monté un deuxième 320 EX sur un pied de studio équipé d’une rotule. Ainsi nous avions la liberté de monter ou descendre le flash et de l’incliner à notre guise pour une lumière plongeante, frontale, etc. Nous avons placé cet éclairage de manière latérale pour qu’il crée du relief en venant de la droite de notre sujet, la lumière en contrechamp provenant de la gauche. La balance entre les deux flashs a été réglée directement depuis le boîtier en passant par le menu de réglage du flash.

Tutoriel, Comment réaliser un portrait à l'aide de plusieurs flashs cobras, étape 3, créer un éclairage en contrechampLes deux sources déclenchées en simultanées, il apparaît nécessaire de déboucher avec un troisième flash.

Tous les réglages depuis l’appareil

Tutoriel, Comment réaliser un portrait à l'aide de plusieurs flashs cobras, réglages du boîtier, menu Contrôle Speedlite externe, capture d'écranTutoriel, Comment réaliser un portrait à l'aide de plusieurs flashs cobras, réglage du boîtier, activation du flash maître, capture d'écran

Dans un premier temps, nous avons désactivé l’éclair de notre flash principal monté sur l’appareil pour qu’il ne serve qu’à déclencher les flashs esclaves. Chez Canon, ce réglage s’effectue depuis le boîtier, en désactivant l’"Émission de l’éclair" dans le menu "Contrôle Speedlite externe". Des équivalents existent bien évidemment chez les marques concurrentes.

Une fois nos deux flashs esclaves positionnés, nous avons activé l’émission de l’éclair de notre flash maître de manière à ce qu’il vienne déboucher les ombres trop marquées sur le visage de notre modèle. L'éclairage direct était trop brutal ; nous lui avons donc ajouté une boîte à lumière ronde Pocket Box de 21 cm (vendue moins de 30 € par MMF-Pro).

Tutoriel, Comment réaliser un portrait à l'aide de plusieurs flashs cobras, réglage du boîtier, menu Réglages des fonctions du flash, capture d'écran

Nous avons choisi de conserver une exposition automatique en TTL permettant aux flashs de se couper automatiquement une fois l’exposition optimale atteinte. Pour gérer l’équilibre de chaque flash par rapport aux autres, nous avons attribué à chacun un groupe différent : A pour notre flash principal, B pour la lumière latérale et C pour le flash responsable du flare. Le gros avantage des flashs cobras réside alors dans la possibilité de régler pour chacun le ratio de puissance directement depuis son appareil, sans avoir besoin de se déplacer. Le système Canon n’est pas le plus instinctif en la matière, car il demande d’une part de gérer le ratio du flash A par rapport au B, et d’autre part d’appliquer une correction d’exposition au groupe C. Mais quel que soit le système, il est assez simple de s’y retrouver.

Une fois les éclairages placés, il ne reste plus qu’à diriger le modèle pour réaliser un portrait.

Tutoriel, Comment réaliser un portrait à l'aide de 3 flashs cobras, exemple de résultat, portrait couleurTutoriel, Comment réaliser un portrait à l'aide de 3 flashs cobras, exemple de résultat, portrait en noir et blancTutoriel, Comment réaliser un portrait à l'aide de 3 flashs cobras,  exemple de résultat, portrait couleur

Deux sources suffisent souvent

Dans les exemples précédents, une source de lumière nous a été nécessaire pour réaliser le flare. Mais pour des images plus classiques, et/ou lorsque le fond ne requiert pas un éclairage spécifique, deux sources se montrent souvent suffisantes.

Dans les exemples qui suivent, nous avons utilisé un flash 320 EX monté sur un pied et placé derrière un diffuseur, ici un LunaGrip de la marque Westcott, vendu en kit 179 € par MMF-Pro qui présente l’avantage d’être muni d’une poignée pour être utilisé également à main levée.

Tutoriel, Comment réaliser un portrait à l'aide de 2 flashs cobras, mise en place du flash maîtreTutoriel, Comment réaliser un portrait à l'aide de 2 flashs cobras, exemple de résultat, portrait couleurTutoriel, Comment réaliser un portrait à l'aide de 2 flashs cobras, exemple de résultat, portrait couleur

En plaçant ce flash de manière latérale et en activant l’éclair de notre 600EX-RT monté sur le sabot de notre appareil, nous avons pu créer facilement un éclairage doux avec un léger relief, dont les ratios de puissance ont été gérés depuis l’appareil.

En cela, les flashs cobra peuvent facilement s’adapter à différents sujets et se placer dans des espaces exigus. Bien évidemment, ils ne remplacent pas les flashs de studio pour de grandes scènes et ne peuvent pas recevoir un nombre aussi important d’accessoires, mais dans bien des situations, ils se montrent suffisants et plus simples à mettre en œuvre. À travers ces quelques exemples, nous espérons vous avoir montré combien, pour un coût raisonnable, les flashs cobras actuels aident à composer des images en lumière. Faciles à prendre en main, ils donnent très vite l’envie de jouer avec leur éclairage pour essayer différentes configurations.

Pascale Brites

Journaliste technique, elle renforce l'équipe de rédaction en publiant des actualités et des articles pratiques. Ses publications