| |
|
| Cet article est tiré de l'ouvrage Pratique Des Vitesses Lentes de Bryan Peterson paru aux éditions Pearson Éducation.
Le Filé : 1/30 s, 1/15s, 1/8s et 1/4 s Voir la Table des matière complète. - Vitesse d'obturation, mythe et réalité
- Vitesses rapides et modérées
- Vitesses lentes
- Les problèmes d'exposition
- La composition | [Pratique des vitesses lentes - couverture

](http://www.pearson.fr/livre/?GCOI=27440100269900&utm_source=focusnumerique&utm_medium=bonnefeuille&utm_campaign=9436_produit) |

Notre étude des vitesses d'obturateur créatives ne saurait se dispenser de ce que beaucoup de mes stagiaires considèrent comme « une technique frustrante bien que néanmoins gratifiante », c'est-à-dire le filé. Quand vous suivez un sujet en mouvement, vous le cadrez au loin tandis qu'il se rapproche, ou vous le laissez entrez dans le champ, puis vous le suivez dans le viseur tout en déclenchant. Procéder ainsi garantit que le sujet sera relativement « stationnaire », c'est-à-dire toujours au même endroit dans le viseur pendant le suivi, avec une mise au point assez bonne, tandis que tous les éléments immobiles du décor se transformeront en des traînées horizontales ou verticales. Normalement, au cours d'un filé, le sujet se déplace transversalement, mais vous devez étendre votre horizon et envisager aussi le filé vertical. Vous l'utiliserez par exemple pour photographier des enfants qui bondissent sur des échasses à ressort ou qui s'amusent sur une bascule de jardin, ou encore pour les impressionnants manèges à chute libre, dans un parc d'attractions.

Il vous reste de l'article à lire
Arthur Azoulay
Arthur Azoulay

Spécialiste des optiques et rédacteur en chef adjoint de Focus Numérique. La photo est pour lui une obsession. Ses publications