Utilisez votre code offert
pour consulter cet article gratuitement pendant 24h.

La plupart des reflex modernes proposent de nombreux collimateurs. Ces derniers permettent de ne pas trop se soucier du cadrage du sujet. À la prise de vue, on commence par placer son sujet convenablement, puis on sélectionne le collimateur le plus approprié pour faire la mise au point.

Sur le papier, c'est facile. Un peu trop à vrai dire. Car, primo, si les collimateurs sont nombreux, ils ne sont jamais répartis sur l'intégralité de la surface couverte par la zone d'image, et bien souvent le cadrage voulu positionne le sujet hors de la zone couverte par les collimateurs. Et deusio, il arrive souvent que ces très nombreux collimateurs ne soient pas égaux devant la mise au point, les centraux étant habituellement bien plus justes que les latéraux.

Il vous reste de l'article à lire
Utilisez votre code offert
pour consulter cet article gratuitement pendant 24h.