Combien de fois vous êtes-vous retrouvé face à un paysage impressionnant, que vous avez eu envie de photographier et photographié, en obtenant au final une photo pas aussi forte que voulue, et ce, malgré le respect de certaines règles de composition ? Peut-être est-ce dû à un problème d’échelle. Faisons ici le point sur son importance en photographie de paysage.

Partout, tout le temps, on vous rebat les oreilles avec les bases de la photographie, la composition, la règle des tiers ou encore la profondeur de champ. Mais on prend trop rarement le temps d’expliquer l’importance de l’échelle dans une photographie. Pourtant, et plus particulièrement dans la photographie de paysage, l’échelle a toute son importance. La photo étant une image en deux dimensions, il n’est pas toujours aisé pour son lecteur de se représenter la dimension réelle du sujet photographié.

Pour qu’une photo de paysage prenne toute son ampleur, il est conseillé d’inclure dans le cadrage un repère de taille. Les principaux sont généralement une silhouette humaine, un animal ou un objet dont la taille est identifiable et connue dans l’imaginaire collectif.

Les différents repères d'échelle

Il vous reste de l'article à lire
Samuel Boivin

Grand reporter spécialiste du Val-de-Marne, se revendique d'Albert Londres, Günter Wallraff et autres Robert Namias. Ses publications