François Beaurain, on le connaît pour ses gif animés et ses images d'Afrique subsaharienne. Mais il a vécu pendant de longues années à Rabat (Maroc) où la plage des Oudayas lui a donné d'être le témoin d'une formidable aventure humaine : la constitution de la première équipe féminine marocaine de football américain. Il nous raconte sa découverte, et en écho, Sabrine nous explique comment et pourquoi elle s'est lancée dans l'aventure

Comment en êtes-vous venu à vous intéresser à ce sujet ?

François Beaurain – J'habitais à Rabat quand j'ai commencé ce sujet, début 2016. En tant que photographe, je connaissais bien la plage des Oudayas. C'est un endroit très intéressant ; l'un des seuls espaces libres de la ville, comme un poumon... Ce qui s'y passe rythme les saisons de la vie là-bas... Début 2016, j'y ai donc découvert ces filles qui s'entraînaient sur la plage et qui au fil des mois, ont participé à une très belle aventure humaine, très loin des clichés orientalistes de la femme voilée et soumise... Ça m'intéressait de faire un sujet sur cette liberté qu'elles prenaient... nous étions à quelques mois des attentats de Paris (de novembre 2015, NDLR).

© François BeaurainFatima Zahra, qui a quitté l'équipe depuis que cette photo a été prise, est aussi prof de sport. © François Beaurain

Il vous reste de l'article à lire
Nadia Ali Belhadj

Journaliste rédactrice. N'aime rien tant que de faire des interviews de photographes car les trouve gentils. Se fout de la technique comme de sa première pomme. Complètement soumise à Vivian Maier. Ses publications 

Contenus sponsorisés