Depuis plus de 20 ans, Michel Rawicki parcourt les régions les plus froides du globe. Il en rapporte des photographies pleines d'amour pour ces contrées où l'homme et les animaux polaires s'aiment, cohabitent ou s'affrontent. En parcourant son portfolio à ciel ouvert (sur les grilles du Jardin du Luxembourg, à Paris jusqu'au 17 juillet), il nous convainc de l'impérieuse nécessité de la préservation d'une communion entre hommes, environnement et animaux. Il évoque ainsi avec nous quelques-unes des plus belles images de "L'appel du froid".
L'appel du froid Michel Rawicki

Chouette harfang. Canada, région de Barrie, Ontario.

Il vous reste de l'article à lire
Nadia Ali Belhadj
Nadia Ali Belhadj

Journaliste rédactrice. N'aime rien tant que de faire des interviews de photographes car les trouve gentils. Se fout de la technique comme de sa première pomme. Complètement soumise à Vivian Maier. Ses publications