Utilisez votre code offert
pour consulter cet article gratuitement pendant 24h.

La jeunesse est à la mode, au sens le plus noble du terme. Elle prend figure. Dans quelques semaines s'ouvre le festival Portrait(s) de la ville de Vichy, dans lequel le photographe français basé à Madrid Pierre Gonnord expose ses portraits d'adolescents croisés sur les routes ou rencontrés ici ou là, et photographie des gens de tout âge. Il nous explique ce lien si particulier qu'il souhaite tisser à chacune de ces rencontres et qui donne naissance à des images d'une beauté inouïe.

Sandro. Portrait de jeune homme en couleur. Photo Pierre GonnordSandro, 2011. © Pierre Gonnord

Quel est ce jeune homme à la beauté à couper le souffle, à la douceur qui impose le silence ?

Pierre Gonnord – C'est Sandro. Sandro est un enfant gitan du Portugal qui vit vers Beja dans le centre du pays. Je l'ai connu par son oncle. Sa famille est une très grande famille de 200 personnes... J'ai beaucoup aimé son visage de petit prince, très rêveur, mais qui dégage aussi une très grande maturité. Là où nous étions, il n'y avait pas d'électricité pour l'éclairage. Comme il y avait un petit théâtre dans le village, j'ai demandé au maire de me prêter le lieu pour faire la photo. Nous étions sur la scène, il y avait une chaise ; j'ai tendu un tissu uni pour le fond, allumé une lampe, et voilà ! La prise de vue n'a duré que quelques minutes. C'est une image que j'aime beaucoup également, dans laquelle je me retrouve aussi...

Il vous reste de l'article à lire
Utilisez votre code offert
pour consulter cet article gratuitement pendant 24h.
Nadia Ali Belhadj
Nadia Ali Belhadj

Journaliste rédactrice. N'aime rien tant que de faire des interviews de photographes car les trouve gentils. Se fout de la technique comme de sa première pomme. Complètement soumise à Vivian Maier. Ses publications