Il est parfois complexe de rebondir d'exposition en exposition, de jour en jour, tout en appréciant chaque série de photographies à sa juste valeur. Mais certaines expos des Rencontres d'Arles sont de véritables coups de cœur. L'œuvre de Mathieu Pernot en est un. Fruit d'un projet photographique s'étalant sur une vingtaine d'années, Les Gorgan compte l'histoire d'une famille rom et propose de magnifiques portraits de ses membres.

Durant ces 20 années, la vie a aussi bien façonné les visages des modèles que le travail du photographe. Si différentes approches thématiques et esthétiques ont ainsi émergé au fil du temps, Mathieu Pernot a choisi, pour cette exposition et le livre qui lui fait écho, un dispositif de monstration hétéroclite qui privilégie les personnages plutôt que les séries d'images homogènes.

Photo : Mathieu Pernot. Famille Gorgan, Arles, 1995. Avec l'aimable autorisation de la galerie Éric Dupont.

Il vous reste de l'article à lire
Paul Nicoué

Rédacteur polymorphe. Chantre occasionnel de la photophonie, grand chambellan des accessoires photo et chevalier de l’ordre du degré Kelvin. Ses publications