Robert McIntosh a bricolé dans son coin un mini drone en associant à un nano racer la caméra d'une GoPro. Totalement opérationnel, l'appareil est capable de réaliser des séquences saisissantes.

La miniaturisation est clairement une voie toute tracée pour l'industrie du drone. Si DJI vient de lancer le Spark, un drone ultra compact capable de filmer en 1 080p à 60 i/s, Robert McIntosh est allé plus loin, et ce, en le fabriquant... lui-même.

Il a pour cela utilisé une GoPro Hero4 et un nano racer Aurora 90. Ce type de drone n'est absolument pas conçu pour trasnporter des charges, encore moins du calibre d'une GoPro. Pour parvenir à cet exploit, il a donc dépouillé au maximum le drone et la caméra pour ne conserver que l'essentiel. 120 g, c'est le poids total de l'appareil. La vidéo de démonstration est d'une stabilité troublante. Autant vous dire tout de suite qu'aucun système de stabilisation "hardware" n'a été utilisé ici. La stabilisation a été réalisée via le logiciel RealSteady conçu pour After Effects.

unnamed-2-600x800




unnamed-3-1-800x600


Voici la vidéo de la séquence brute et non stabilisée : chapeau au pilote !

Voir aussi

Source : Petapixel

Arthur Azoulay

Spécialiste des optiques et rédacteur en chef adjoint de Focus Numérique. La photo est pour lui une obsession. Ses publications 

Contenus sponsorisés