Développé par la société JEDEC Solid State Technology, l'UFS (pour Universal Flash Storage) est un standard de mémoire flash notamment incorporé à nos smartphones et autres appareils mobiles. Avec l'annonce il y a quelques jours de l'UFS 3.0, JEDEC promet de doubler les débits jusqu'alors possibles avec l'UFS 2.1 et atteindre ainsi une vitesse théorique de transfert de 2,9 Go/s, le tout avec une consommation énergétique faible et la possibilité de fonctionner à des températures extrêmes.

Pour quelles applications ?

Bien que cela semble aujourd'hui quelque peu futile, ce nouveau standard pourrait nous permettre d'enregistrer du contenu vidéo dans des définitions supérieures à l'UHD (4K, 6K, 8K, etc.) à l'aide de nos smartphones. Si l'on se contente au contraire de la norme UHD et de ses 3 840 x 2 160 px, l'UFS 3.0 permettrait de plus de généraliser une cadence d'image plus élevée, soit 60 i/s au lieu de 30 i/s. Enfin, bien que cette dernière application ne concerne pas directement les photographes que nous sommes, les températures de fonctionnement du nouveau standard (de -40 à 105 °C) pourraient intéresser le marché des véhicules connectés.

Pour quels produits ?

Si l'annonce de l'UFS 3.0 émane bien de la société JEDEC, la nouvelle norme devrait se concrétiser par le biais de produits développés par les plus importants fabricants de mémoire flash du marché, notamment Samsung. Notons d'ailleurs que la firme sud-coréenne a fait part il y a quelques mois de sa volonté d'intégrer une capacité de stockage interne de 512 Go à de futurs appareils mobiles. On peut donc imaginer un smartphone de la série Galaxy S s'en doter prochainement.

Rappelons enfin que Samsung avait annoncé au cours de l'année 2016 une gamme de cartes UFS censées concurrencer les micro-SD en tant que solutions de stockage amovibles. Si ces cartes mémoires n'ont pas réussi à s'imposer malgré de bons taux de transfert, l'arrivée – en plus du standard UFS 3.0 – de la norme UFS Card Extension 1.1 pourrait leur permettre d'évoluer.

Lire aussi...

Source : JEDEC

Paul Nicoué
Paul Nicoué

Rédacteur polymorphe. Chantre occasionnel de la photophonie, grand chambellan des accessoires photo et chevalier de l’ordre du degré Kelvin. Ses publications